Chronique de "Wanted Doudou" de Rose Darcy

♥♥♥♥♥/5




Auteur : Rose Darcy
Editeur : auto-édition
Sortie : 12 février 2016

Service Presse Team Pinkie

Résumé :
À vingt-quatre ans, Sydney est un graphiste renommé qui vit comme un ermite, reclus dans son appartement de Poughkeepsie avec son doudou, Burton. Sa phobie du monde extérieur et de ceux qui le peuplent l’a poussé à se retrancher à l’intérieur de lui-même, loin des autres. 
Jusqu’à ce que son métier l'oblige à faire appel aux services de l’imprimeur du coin, Thayne Adams. Ce dernier est quant à lui déterminé à faire sortir Sydney de sa coquille, à lui montrer tout ce qu’il a à gagner en cessant de s’enfermer. 
Un événement inattendu va les amener à se rapprocher tous les deux, à ouvrir les yeux, et à faire chacun quelques pas l’un vers l’autre, pour finir par se rencontrer à mi-chemin. Ensemble, ils vont redéfinir les contours de la relation qui les unit depuis le début sans qu’ils le sachent vraiment… 
Mais Sydney sera-t-il assez fort pour surmonter ses appréhensions et se libérer ? Ou renoncera-t-il à sa seule chance de conquérir Thayne par peur ? 
Deux hommes. Un doudou. Une histoire pas comme les autres…


*** MON AVIS ***

Une belle romance qui vous transporte dans un univers où deux jeunes hommes se rencontrent, s'apprivoisent, se cherchent.

Sydney est un personnage atypique, original, unique. J'ai craqué pour ce jeune homme si renfermé, si intimidé. Sa relation avec son doudou, Burton, est attendrissante et très complice. Il est le confident de toutes ses peurs, ses angoisses, son stress et la réponse à toutes ses questions.

Thayne est une personne mystérieuse, attirante, calme, posée. J'ai aimé tout au long du récit avoir cette sensation d'un personnage un peu indéfinissable, indéchiffrable. Ne jamais vraiment connaître ses intentions.

Lorsque tous les deux sont amenés à passer du temps ensemble suite à un événement très perturbateur pour notre Sydney, cela crée de belles sensations, de belles images, mais aussi des incompréhensions, des malentendus, des emportements, et...un doux papillonnement au creux du ventre de Sydney. 

Au fil des pages, l'histoire se précise, le mystère s'estompe. Nous sommes spectateurs de cet attachement qui s'instaure entre Sydney et Thayne, cette confiance que Sydney accorde à Thayne, miette à miette, pas à pas. Mais rien n'est simple dans la tête de Sydney, et tout ne va pas glisser tout seul. Il fera un énorme travail sur lui-même, sur ses réactions, ses sensations, pour peut-être réussir à rejoindre Thayne, Thayne, qui reste un homme patient, attentionné, Thayne, qui lit en Sydney comme dans un livre ouvert, Thayne, qui sera là pour l'épauler dans sa perte, Thayne, qui est tout simplement parfait.

Sydney n'aura de cesse d'avancer, puis de reculer. Il est tellement habitué à ne côtoyer personne, à rester dans son monde, à vivre en reclus, que lorsque son cœur commence à s'ouvrir, que son esprit s'illumine, il aura beaucoup de mal à gérer. 

Certains passages sont assez émouvants, voir poignants. L'écriture de Rose Darcy réussi encore une fois à faire passer un certain nombre d'émotions, notamment lorsque les pensées de Sydney sur son passé nous transperce le cœur et nous font entrapercevoir pourquoi il est ce qu'il est, et aussi lors de ses crises de paniques où vous n'avez qu'une envie : rentrer dans le livre pour le réconforter, le serrer dans vos bras. Une plume qui vous bouleverse à travers les sensations du toucher, dans les scènes intimes et amoureuses de Sydney et Thayne, une plume romantique, harmonieuse, qui embaume tout votre être de chaleur et de douce torpeur.

Burton joue un grand rôle dans ce récit, il sera le fil conducteur de cette romance pas comme les autres, une romance qui fait du bien, qui met du baume au cœur.

Un récit que j'ai aimé, qui m'a procuré beaucoup de joie, un récit tout mignon avec deux personnages attachants et émouvants, chacun à leur manière, deux personnages qui luttent pour se comprendre, pour s'apprendre, pour communiquer. Deux personnages qui puiseront leur force et leur courage dans le regard et l'amour de l'autre. Deux personnages qui ne peuvent que faire fondre votre cœur, ainsi que votre âme.

J'ai lu plein de petits clin d’œil dans ce récit qui m'ont fait sourire et plaisir. Rajouté à ceci la couverture, sublime, et vous comprendrez que j'ai beaucoup apprécié ce récit, moi et mon âme de romantique. 

Il m'a juste manqué un je ne sais quoi pour être un coup de cœur. Mais ne me demandez pas quoi, car encore à l'heure actuelle je n'ai toujours pas la réponse !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"