dimanche 17 décembre 2017

Chronique : "Là où meurt le soleil"




Auteurs : Paula Stefan & Alessia Dan
Éditeur : auto-édition
Date de sortie : octobre 2017

Service Presse Auteurs


~ RÉSUMÉ ~
Une petite ville de province balayée par le vent du large qui par-delà les falaises caresse la lande. Une petite ville sans histoire. Et pourtant, Giséla Malet, effrayée depuis des jours par une présence invisible, disparaît un paisible soir de juin. Commence alors pour le commissaire Delvaux une course contre la montre pour sauver des vies et contrer un meurtrier qui s'annonce par les vers d'un poème écrit quinze ans plus tôt. L’assassin semble viser une ancienne bande d’amis depuis longtemps séparés. Mais ne se dissimulerait-il parmi eux ? Michel, le gérant du principal hôtel de la ville ? Philippe, le musicien raté ? Bastien, le prof de latin ? Maude, le mannequin ? Jean-Yves, le mari qui semble cacher quelque chose ? Ou encore France Delbar, détective bien trop séduisante, ancienne maîtresse de Jean-Yves, qui traîne une terrible blessure au fond d'elle ? Appelée par son ancienne amie Giséla, bien avant sa disparition, France aidée de son associé Paco est, elle aussi, bien décidée à mener l’enquête.



~ MA CHRONIQUE ~

Je me suis plongée avec plaisir dans ce roman suspens et ce, dès les premières pages. Les auteurs arrivent à vous immerger totalement et à vous faire ressentir l'ambiance pesante dès les premiers mots.

Nous suivons ici une bande d'amis qui ne se côtoient plus depuis 15 ans, une bande d'amis qui semble poursuivi par quelqu'un qui ne leur veut aucun bien, une bande d'amis qui recèle bien des secrets, des regrets et une culpabilité à fleur de peau. Cette quête de la vérité va s'étendre tout au long du roman et le commissaire Delvaux va voir peu à peu la lumière se profiler et ce q'il va découvrir en dit beaucoup sur tous les protagonistes en cause dans ce roman.

Ce que j'ai apprécié dans ce livre, c'est que hormis l'enquête, c'est surtout les personnalités qui se révèlent, une enquête qui débloque chez nos amis leur vrai caractère, leurs vraies envies. Cette histoire qui leur arrive, cette peur qui s'insinue en eux inexorablement, va leur faire faire un travail d'introspection, va les libérer et enfin leur ouvrir les yeux sur ce qu'ils sont, sur ces blessures profondes et ces cachotteries qui noircissent leur vie.

Page après page, les mots se délient, les révélations et les découvertes s’enchaînent pour nous amener vers un final assez troublant et très touchant.
Page après page, chaque personnage va être décortiqué, chaque situation va apporter son lot de vérité.
Page après page, ce sont des descriptions superbes qui s'offrent à nous et qui nous font voyager au cœur de cette intrigue mêlant passé et présent.

J'ai énormément aimé le rapport entre le titre du roman et l'histoire. J'ai trouvé cela aussi beau que perturbant, aussi tendre que machiavélique.

Le roman est bien mené, cohérent. Il y a de l'action, des rebondissements, un bon dosage entre dialogues et narration. Vous verrez qu'au-delà de la mort qui plane à chaque page, l'amour a une place prépondérante dans ce récit. A vous de découvrir comment, mais je peux vous assurer que parfois cet amour vous serrera le cœur autant qu'il vous attendrira. Un amour qui peut détruire, un amour qui veut survivre, un amour qui se découvre, un amour qui libère.

La plume des auteurs est sublime et s'accorde à merveille. Leur plume est mature, riche, très agréable à lire. Elle vous procure moult émotions et réussi à vous transporter dans un tourbillon de sensation assez intense, vous offre des réflexions personnelles.
C'est véritablement un plaisir à lire, à savourer, à s'imaginer dans notre tête les lieux, les situations, les paysages, les sentiments des personnages... : voilà tout ce que vous offre cette plume.

Bref, un très bon roman que j'ai beaucoup aimé. Une histoire originale qui met en avant les personnalités et les sentiments de ses protagonistes tout en nous offrant le régal d'une intrigue bien ficelée et poignante.

A découvrir.




dimanche 3 décembre 2017

Chronique : "Vers la 4éme Extinction - Tome 1"

*** ADDICTIF ***



Auteur : Jeremy Henry
Éditeur : auto-édition
Date de sortie : novembre 2017

Service Presse Auteur


~ RÉSUMÉ ~

Maudits : Roy Hamilton est un aristocrate comblé, issu d’une vieille famille de la noblesse britannique, héritier du titre de Comte du même nom. Il est aussi un puissant métamorphe loup-garou.
Il mène une vie toute tracée, jusqu’au matin où il se réveille aux côtés d’un homme, sans aucun souvenir des évènements de la veille.
Il découvre vite qu’une cruelle malédiction les lie et qu’il ne peut échapper à son destin.
Vers la 4e Extinction, tome 1 : Nolan Wellington mène une existence parfaite. Il dirige sa propre société de protection et sécurité. Sa famille est riche et issue de l’ancienne noblesse anglaise. Physiquement, il n’a rien à envier non plus, car il est plutôt bel homme. 
Derrière cette façade lisse, il cache son statut de Chasseur de la Confrérie, dont il dirige la meilleure unité d’intervention.
La seule anicroche à son palmarès est une relation charnelle, bien qu’a priori non sentimentale, qu’il entretient avec un vampire énigmatique, nommé William Northcombe.
Quand celui-ci sollicite son aide, risquant de mettre sa vie en danger, Nolan décide de lui filer un coup de main. Il ignore alors que c’est l’humanité toute entière qui se trouve en péril.



~ MA CHRONIQUE ~

Je retrouve ici avec joie ce nouvel univers auquel l'auteur s'est attaqué il y a déjà un an avec le préquel à ce premier tome : "Maudits" que j'avais particulièrement aimé et dont je vous remets ci-dessous ma chronique complète, qui date de juillet 2016 :


"Une courte nouvelle pour un nouveau genre de la part de cet auteur. J'ai souhaité découvrir ce récit, car adorant le style de l'auteur, je me suis bien demandée comment il allait aborder ce sujet. Et bien je lui dis bravo, car c'est une réussite.
Nous faisons la connaissance de Roy, métamorphe loup-garou. C'est un personnage fort, charismatique, à la vie toute tracée. Cependant, un soir de plein lune, un soir de débauche, la trace d'une odeur et c'est toute sa vie qui va changer, dans tous les sens du terme.
Cette odeur, c'est celle d'Allan. Allan est une personne timide, apeurée, presque fragile. Sa rencontre brutale avec Roy va faire chavirer son monde, il va se laisser transporter par cet homme si rassurant, mais tellement intimidant.
Bref, ces deux hommes vont aller de révélations en révélations, ils vont se découvrir, découvrir leur passé, leur blessure et cette malédiction qui les lie. La particularité d'Allan est un élément bien trouvé par l'auteur, original, ce qui rend son personnage vraiment unique. Et cette particularité, et bien...à vous de lire pour savoir, mais elle changera encore la donne.
J'ai apprécié découvrir ce nouvel univers de la part de Jeremy Henry. En peu de pages, il a réussi à me happer dans son livre, à être curieuse de ses personnages, de ce qu'ils sont, de ce qu'ils leur arrivent. Sa plume est fluide, prenante, addictive et parviens une fois encore à me procurer bon nombre de sensations. J'ai été touchée et émue par le personnage d'Allan, sa sensibilité, son air apeuré, ainsi que par sa force, son courage, tout comme Roy m'a impressionnée par son charisme, sa beauté froide, son autorité, ainsi que par sa douceur et sa délicatesse envers Allan. Au final, ces deux hommes se ressemble sur une chose : ils sont tout en contraste, et j'adore.
Bref, une courte nouvelle qui, d'après l'auteur, fait office de prologue a un projet plus ambitieux, plus grand, qui devrait voir le jour en 2017. Et bien, bravo donc pour cette mise en bouche, car cette histoire est totalement prenante, avec des personnages tous plus intéressants les uns que les autres, mais surtout, dans ces quelques pages, mon intérêt a été suscité de façon très...forte grâce à l'habilité de l'auteur à parsemer son texte de mystère, de questions qui restent en suspend, à nous donner une vision sur une histoire de plus grande envergure, avec beaucoup de choses à nous révéler, en commençant par la personnalité profonde de Roy et Allan, ainsi que la vérité totale sur leur passé.
Très intéressant, bon moment, trop court, mais palpitant."


Avec ce premier tome, je retrouve donc avec joie cet univers particulier et si riche. Oui, l'auteur a réussi à en faire un univers complexe, avec des secrets, des révélations, mais aussi, il nous offre tout plein de détails, avec parcimonie cependant, sur cet environnement qu'il a créé, nous en offrant ainsi plus suite à la nouvelle MAUDITS.

Avec ce roman, nous suivons Nolan, le frère d'Allan, que nous avons découvert dans MAUDITS. Il est très intéressant de le découvrir, car nous voyons réellement ce qu'il est, nous en faisant notre propre opinion, et plus seulement celle que nous avions pu avoir à travers les yeux d'Allan.

Nolan est une personne fidèle à son travail, bien dans ses convictions. Un homme honnête, embrumé par la seule chose qu'il n'a pas pu protéger et qui vient encore le hanter. 
Sa relation avec le vampire William est complexe et incompréhensible, même pour lui. Et comme indiqué dans le résumé, lorsque celui-ci vient lui demander de l'aide, et bien, tout naturellement il accepte. Et à partir de ce oui, c'est sa vie entière qui bascule, ce sont ses convictions qui vacillent et cette chance aussi de renouer avec ce frère trop longtemps délaissé par sa lâcheté et sa honte.

William vous réservera d'énormes surprises, des choses auxquelles se mêlent l'impensable. J'ai beaucoup aimé son personnage, particulier, unique, émouvant.

Ce premier tome vous embarque dans ce monde étonnant qui vous fera parfois halluciner. C'est un roman assez complexe, avec beaucoup de subtilité et où le passé a toute son importance.

J'ai aimé retrouver les personnages de Roy et Allan et ainsi en savoir un peu plus sur eux depuis la fin de MAUDITS. Je les trouve toujours aussi attachants et j'adore Allan avec son innocence parfois feinte et ses yeux d'enfants. J'aime leur caractère, la force qu'ils dégagent.

Nolan et William auront leur part de difficultés, les dangers qui entourent cette relation naissante et cette confiance qu'ils doivent trouver l'un dans l'autre, ce courage à affronter ce qui se prépare et cette vie que Nolan souhaite conserver. Car ici, c'est bien de la vie de nos deux protagonistes dont il est question. Une vie qui ne tient qu'à un fil, qu'à un soupir, qu'a un souhait et je l'espère qui vaincra pour rester grâce à l'amour.

Page après page, c'est une succession de révélation, d'avancée dans ce vaste monde, d'action, de rebondissements, de secrets avoués, de rapprochement des corps et des âmes. Quand Nolan réussi à exprimer ce qu'il ressent, sans se cacher, je dois avouer que c'est extrêmement beau, émouvant. 
L'humour et l'insolence sont également présents, pour notre plus grand plaisir. J'ai souvent souri de certaines répliques, certains tacles.
Au fur et à mesure de votre lecture vous sentez cette avancée qui va crescendo, ce danger et cette mort qui rôde, de plus en plus présent, des sentiments qui grandissent et se consolident et cette peur viscérale qui serre deux cœurs en émois.

Le texte est biens structuré, cohérent. Les descriptions sont minutieuses, compréhensibles et vous immergent totalement dans le monde créé par l'auteur. 

Je ne souhaite pas trop vous en dévoiler sur l'histoire, donc je m’arrêtais ici. Sachez cependant que ce texte est addictif, drôle, grave, bourré de rebondissements, d'explications et de révélations. Vous naviguerez de surprises en étonnements, de rires en sourires, de joie en peine.

La plume de l'auteur s'est parfaitement adaptée à son récit, à son univers, à ses personnages. Les émotions sont présentes, aussi diverses que variées. L'amour échangé est pudique, suggéré autant que rude, bestiale, urgent. Les paroles échangées sont touchantes. De très beaux moments de magie et d'évasion.

Bref, j'ai adoré ce premier tome et j'ai hâte d'avoir la suite, voir le destin que réserve l'auteur à Nolan et William, voir si leurs craintes vont s'avérer fondées, voir si leur amour et leur audace va tout sauver... ou tout anéantir.
Même si c'est un premier tome, la fin n'est pas trop frustrante. Certes, un premier tome laisse toujours un goût amer, mais franchement, là, ça va.

Bravo à l'auteur qui pour moi a su trouver un bel univers, complexe, original et prenant. Chaque particularité de ses personnages fait la richesse du texte et de l'histoire. Les événements s’entremêlent, les amours sont convaincants et beaux, l'intrigue captivante. Vivement la suite !




Chronique : "Peurs entre nous"

*** COUP DE CŒUR ***



Auteur : Stéphane Dubin
Éditeur : édition Coeur de Lune
Date de sortie : novembre 2017

Service Presse Éditeur


~ RÉSUMÉ ~

Gaétan est heureux. Trente ans à peine, apiculteur dans les Alpes, enfant de la nature, la montagne est toute sa vie : les fleurs, les abeilles, le miel, les alpages, la station. Bien dans sa tête, il aligne les conquêtes d’un soir sans s’inquiéter de l’avenir. Lorsqu’Adrien a besoin de soutien pour surmonter un accident qui chamboule sa vie, Gaétan organise une randonnée dans le but de lui faire changer d’air, plusieurs nuits à la belle étoile devraient lui redonner le sourire.
Une longue marche débute parmi les mélèzes. Mais au détour d’un sentier, les gendarmes leur annoncent qu’un dangereux fugitif rôde dans le massif. Faut-il s’inquiéter ? D’évènements mystérieux en comportements improbables, les anxiétés refoulées de chacun se réveillent peu à peu, à la limite du rationnel, pour le meilleur et pour le pire, enfin les masques tombent. Et si les cœurs s’emballaient, et si les esprits s’échauffaient ?
Entre éloge de la vie simple et étude des enjeux délicats du désir, Stéphane Dubin nous livre une histoire d’amour contemporaine où les défis de la mémoire, les méandres des fantasmes assumés et la force des sentiments vont délier les secrets contre les peurs sournoises qui ternissent les âmes.



~ MA CHRONIQUE ~

Un très bon roman que nous propose la maison d'édition. Je me suis totalement laissée immerger au cœur de ce texte, j'ai ressenti beaucoup, beaucoup de choses, j'ai été captivée et émerveillée de la plume de l'auteur, surprise par l'histoire qu'il nous offre, une histoire à laquelle on ne s'attend pas du tout à la lecture du résumé.

A travers ces pages, nous suivons un instant de la vie de Gaëtan, l'instant d'une randonnée qui va quelques peu bouleverser son futur et révéler les vraies natures.
Gaëtan est un homme posé, calme, romantique avec sa montagne, simple dans sa vie, ses besoins. J'ai apprécié son caractère, ses rapports à la nature, sa vision de celle-ci et la poésie qu'il en tire dans toutes choses.

Ici, avec ce cheminement à travers les montagnes, les refuges, les nuits étoilées, les nuits brumeuses, ce sont les caractères qui se dévoilent, les paroles qui claquent et qui surprennent, ce sont les dangers d'un homme qui rôde qui font ressortir le pire de chacun. Au milieu de ces personnalités étonnantes, parfois décevantes, nous avons Gaëtan et Adrien, deux lumières, deux hommes tranquilles. Cependant, Adrien vous réserve d’étonnantes choses sur lui-même. Cet homme est énigmatique, envoûtant. Il est aussi réservé que démonstratif. Ses noirceurs enfouies vont jaillirent au contact de Gaëtan et c'est ensemble qu'ils en feront ce qu'ils en font.

Le désir et l'expression de celui-ci sont magnifiquement décrit par l'auteur, il nous montre ses facettes coquines, ces facettes que l'on bride et cette honte que l'on peut en avoir. Un désir qui deviendra amour, délicatesse, tendresse.

Le récit est très bien structuré et suit un cheminement cohérent pour vous amener à un final émouvant, avec des phrases qui vous touchent en plein cœur.
Les descriptions sont sublimes, imagées et vous donnent l'impression d'être aux côtés de nos protagonistes tout au long de leur périple, de sentir la nature, de respirer l'air pur, d'entendre le bourdonnement des abeilles et de goûter au miel.

La narration, qui est ici prédominante, est un régal. L'écriture est superbe, elle invite au voyage, c'est riche, soutenu...Je suis tombée amoureuse de ces phrases si poétiques qui sont chères à mon cœur. Des phrases qui vous transportent, qui vous emmènent sur un tourbillon d'émotions. Des mots qui jouent entre eux pour décupler cette exquise sensation d'émerveillement face à la poésie engendrée. Je pense que ces belles phrases font la richesse de ce roman, tout autant que la complexité du récit et des personnalités qui nous dirigent vers un chemin auquel nous ne attendions pas, un chemin où les méandres de la mémoire sont joueurs et pas toujours très jolis, mais nécessaire pour peut-être mieux se comprendre, s'apprendre, grandir et se libérer.

La seule faiblesse de ce texte pour moi réside dans les dialogues. J'ai trouvé que par-rapport à la narration ils manquaient de consistance, de richesse, mais surtout je les ai trouvé simples, désuets et pas vraiment très naturels. Cependant, grâce à la plume ensorceleuse de l'auteur et au sujet du roman, et bien cela m'a fait oublier ce bémol.

Bref, un coup de cœur pour cette histoire originale où je me suis évadée à chaque mot, chaque phrase grâce à cette plume qui procure richesse et poésie, voir magie, avec sa narration. Je me suis délectée de chaque image et sensation que m'a projetée cette écriture si particulière et si belle. Des personnages intéressants, aux personnalités bien travaillées. Une énigme qui vous surprend et vous tient en haleine jusqu'au bout. Un environnement aussi rêveur que dangereux.
Coup de cœur pour la couverture que je trouve vraiment très belle, et pour le titre, car ces "Peurs entre nous" sont bien trouvées et cache tout ce à quoi vous n'auriez jamais pensé !

A découvrir.




mercredi 22 novembre 2017

Chronique : "L'insoumise de la porte de Flandre"



Auteur : Fouad Laroui
Éditeur : Julliard Editions
Date de sortie : août 2017

Masse Critique Babelio


~ RÉSUMÉ ~
Chaque après-midi, Fatima quitte Molenbeek vêtue de noir et d'un hijab, se dirige à pied vers la Porte de Flandre, franchit le canal, se faufile discrètement dans un immeuble et en ressort habillée à l'occidentale, robe légère et cheveux au vent. Puis, toujours en flânant, elle rejoint le quartier malfamé de l'Alhambra où Dieu sait quel démon l'attire... Depuis plusieurs semaines, cet étrange rituel se répète inlassablement. Jusqu'au jour où Fawzi, un voisin inquisiteur et secrètement amoureux, décide de suivre Fatima...
Teinté d'un humour féroce, ce nouveau roman de Fouad Laroui décrit les métamorphoses d'une femme bien décidée à se jouer des préceptes comme des étiquettes. Tandis que tous les stigmates et les fantasmes glissent sur son corps, Fatima, elle, n'aspire qu'à une seule chose : la liberté.


~ MA CHRONIQUE ~

Un roman à la saveur particulière, à l'écriture troublante, qui vous embarque dans un récit exquis teinté d'amertume et d'un humour certain.

J'ai pris plaisir à suivre Fatima, à observer son rituel et cette autre qu'elle devient, cette autre qui fait le pied de nez aux traditions, aux conventions, cette autre pour venger les autres.
Si au début on se demande ce qui motive Fatima, pourquoi elle a opéré ce changement chez elle, pas à pas, l'auteur nous précise son choix, son pourquoi et cette valeur à laquelle elle aspire tant : la liberté. La liberté d'être ce qu'elle est, d'être ce qu'elle souhaite, la liberté de penser, d'agir, de se mouvoir à sa guise, de sourire à la vie.

Fatima est une femme qui se cherche, qui joue sur sa dualité tout en étant une inconnue pour elle-même. L'auteur nous décrit parfaitement son sentiment intérieur, sur sa vie, sur son entourage, sur la tradition et le poids de celle-ci.
Elle est une femme de courage, d'espoir... elle est une femme insoumise.

A travers ce récit, nous pouvons aisément remarquer à quel point les préjugés sont tenaces, à quel point ils peuvent vous écorcher, vous blesser, mais aussi comment les amalgames sont vite créés, comment les conclusions hâtives de par vos origines vous collent une étiquette qui n'est pas vous et ainsi comment d'une vague histoire d'honneur qui a tourné au sordide, on vous extrapole un récit ubuesque.

L'histoire est bien menée, cohérente, avec des descriptions sobres, qui collent parfaitement à l'atmosphère du texte. Page après page, nous avons l'impression de vivre dans ce quartier de Molenbeek, d'en connaitre tous les recoins et les habitants. Nous avons également le même sentiment que Fatima, ce sentiment d'être observée, en permanence.

L'auteur nous dévoile ici une vision franche et sans langue de bois sur le monde marocain. Il nous offre une tragédie contemporaine succulente où l'humour vient alléger, quoique, un sujet assez scabreux. Un texte qui donne matière à réflexion et qui nous procure plusieurs hochements de tête.
Un roman court, qui se lit rapidement, mais qui possède une intrigue parfaite et juste ce qu'il faut pour nous happer du début à la fin, même si je dois bien avouer qu'au début de ma lecture, j'ai été interpellée par l'écriture de l'auteur, par son style un peu haché, très marqué, très direct.

En bref, un roman plaisant à lire, rapide et passionnant. Un roman qui nous interpelle, nous bouscule, nous remet en question par ces propos percutants et réalistes. Un style particulier pour une histoire spéciale, une histoire de formatage, de liberté, d'espoir et de folie.




Chronique : "Lever l'encre"

*** HUMOUR & PASSION ***



Auteur : Davy Girault
Éditeur : Asymétrique Editions
Date de sortie : décembre 2016


~ RÉSUMÉ ~
"30ans, un âge comme un autre.
Une femme, un travail, des enfants.
Une seule interrogation, suis-je heureux ?"
Dans ce roman, Davy Girault nous adresse un message, un combat. Celui du changement. 
D'une vie bien rangée, il devient un marginal.
De marginal, il devient chef d'entreprise.
L'aveu d'un homme qui a changé."


~ MA CHRONIQUE ~

Il est toujours difficile de parler d'un roman autobiographique car j'ai l'impression de juger la vie d'une personne. Et qui sommes-nous pour juger justement ?

Alors je ne jugerais pas, je dirais juste que ce texte est assez touchant et que si la vie de cet homme vous parait banale au début de votre lecture, et bien, au fil des pages, vous verrez qu'elle devient assez originale.

Par cette lecture, j'ai trouvé un homme qui a su changer de vie, qui a su se comprendre et oser malgré la peur. Un homme qui a trouvé le courage de réaliser les rêves qu'il avait perdu en cours de route, des rêves effacés par l'amour et la complaisance, par des choix qui ne nous appartienne pas vraiment mais qui nous donne l'illusion d'être celui que tout le monde souhaite, celui qui fait "bien".

Certains passages m'ont émue, d'autres fait sourire et encore d'autres vraiment rire. J'ai été touchée par cette histoire, par ce récit assez atypique au final, bien qu'au départ anodin. J'ai aimé le cheminement de l'auteur, sa façon de voir et de penser les choses, les évolutions possibles et de se donner les moyens d'enfin devenir celui qu'il est vraiment.

Page après page, nous entrons dans la passion de cet homme, une passion qu'il nous explique avec engouement et bonheur et surtout cette prise de conscience sur sa barbe, sur cette sensation de ne pas oser par peur des regards. Une sensation qui en une rencontre va changer, va le libérer.
De cette évolution, il réfléchira pour donner un nouveau sens à sa vie, à ce qu'il souhaite en faire. Nous suivrons alors son combat pour ce changement tant souhaité et la naissance de son label B&T : Barbu et Tatoué, cette aventure qui lui a donné un autre souffle et dont le succès l'a prit par surprise.

L'écriture de l'auteur est simple, familière. Il écrit comme on parle. Un texte un peu brut, sauvage.

J'ai beaucoup aimé l'humour de Davy Girault. Un humour sur lui-même mais aussi sur la vie en générale. Un humour qui rend ce texte vivant tout en lui donnant une certaine rythmique.

A travers ces quelques mots jetés sur le papier, Davy Girault nous montre que l'on peut réaliser ses rêves, même si ceux-ci s'étaient quelque peu perdus en chemin. Que l'on peut faire confiance à nos enfants pour nous soutenir et ne pas sous-estimer leur force de caractère, que l'on peut toujours compter sur eux pour nous réconforter, parfois avec un simple regard. Et surtout, ce texte autobiographique nous prouve que parfois la vie peut être belle et nous sourire à pleines dents, que quelques rencontres, et une volonté farouche, peuvent tout changer, tout bouleverser et nous offrir à nouveau une seconde chance.

Une très belle histoire à découvrir, un beau parcours où la foi en soi se développe peu à peu, où la chance est au tournant. Un récit touchant qui nous montre le combat d'un homme pour devenir celui qu'il ignorait être.




Chronique : "L’écossais"

*** COUP DE CŒUR ***




Auteur : Anna Briac
Éditeur : Diva Romance
Date de sortie : 8 novembre 2017

Service Presse Maison d'Edition


~ RÉSUMÉ ~
Alicia a vingt-six ans, un enfant (Samuel), des diplômes par-dessus la tête, pas de mec, un joli minois et une vie d'octogénaire. Elle travaille pour Lexitrad, une agence de traduction. Sur un coup de tête, elle décide de partir avec son fils en Écosse pour quelque temps. Mais l'aventure risque fort de tourner au vinaigre, entre pannes de voitures, client insupportable, Écossais à la tête dure et voisins qui décident de se mêler de ses affaires...


~ MA CHRONIQUE ~

Ce roman est un vrai coup de cœur pour tout ce qu'il dégage : de la chaleur, du bien-être, du rire, des larmes, de la joie, de la tristesse, du bonheur.

Il se passe beaucoup de choses pour Alicia en Ecosse. Ce pays va lui offrir l'occasion de sa vie, sa prise de conscience, sa véritable identité. Avec son fils, ils vont faire la connaissance de personnages assez extraordinaires. Des personnages qui vont feront chaud au cœur, qui vont vous émouvoir, vous surprendre et vous faire rire. Je pense en particulier à Isla, petite dame qui a su toucher mon cœur de plein fouet.

L'auteur nous offre également un dépaysement total en nous décrivant parfaitement et très joliment les paysages, les lieux, les couleurs, les odeurs, les ambiances. Tout est réuni pour vous immerger totalement dans ce pays qu'est l'Ecosse.

Ce texte est prenant, addictif. Dès les premières pages vous êtes happé par les personnages, leur histoire propre, leur caractère. L'humour mêlé à la gravité nous offre un panel délicat et subtil d'émotion. Les deux personnages principaux, Alicia et Liam l’Écossais, sont des personnes marquées par la vie avec une histoire propre tout à fait réaliste, comme nos personnages secondaires. Tout ceci forme une grande famille, avec ses secrets, ses délires, ses joies et ses peines.

Beaucoup de situations sont assez comiques, car les débuts d'Alicia en Ecosse ne sont pas de tout repos. Elle va affronter le climat, hostile selon elle, une panne de voiture etc... et surtout, elle va apprendre ce qu'est la vie dans un petit village, plus exactement ici sur l’île de Skye.
D'autres situations, ou plus simplement d'instants, sont tendres, très émouvants, à vous mettre la larme à l’œil (que j'ai eu d'ailleurs...)

En fait, j'ai été très agréablement surprise par ce roman. Je ne sais à quoi je m'attendais exactement, mais en tout cas, cela m'a fait un truc, une petite chose qui a su toucher mon cœur et mon âme. Je pense que c'est l'ensemble réaliste des personnages, cette simplicité de vivre sur cette île, cette complicité aussi, et ces paysages grandioses que nous peint l'auteur, car oui, avec ses mots, nous pourrions aisément peindre chaque contour de cette île et y ajouter une touche de couleur pour chaque âme qui la fait vivre.
Ce récit nous serre le cœur, nous attendrit, nous...je ne sais pas, je pense qu'il faut le lire pour comprendre ce sentiment qui m'a envahit, cette impression de légèreté, de confort et surtout ce plein d'amour qui m'a explosé au visage.

Je ne vais donc pas trop en dire sur l'histoire en elle-même car le résumé suffit et il serait dommage de vous gâcher le plaisir de la découverte.

La plume de l'auteur est juste sublime ! C'est doux, c'est frais, pétillant. Une plume qui sait les émotions, qui sait les faire vivre, les faire ressentir, les faire danser et chanter. Une plume qui navigue entre sensation et vibration, une plume qui fait virevolter les mots pour les poser avec douceur sur les pages du bonheur (oui, oui, je m'enflamme !). Une plume qui nous offre une pointe de poésie, de malice et de lyrisme. Enfin, vous l'aurez compris je pense, je suis une adepte de cette plume ! Elle m'a totalement et littéralement charmée, bouleversée car elle sait jouer pour mieux nous apprivoiser, mais surtout elle sait mélanger les émotions pour nous offrir un panel époustouflant de sentiments et de réactions.

Bref, une comédie romantique coup de cœur, un véritable plaisir de lecture avec une très belle histoire d'amour, des personnages réalistes, avec leurs faiblesses, des personnages secondaires attachants, un petit Sam adorable et terriblement perspicace, une ambiance tantôt feutrée tantôt givrée et des paysages à vous couper le souffle vous invitant avec délice au voyage et à l'amour.

A lire sans hésitation !




mardi 21 novembre 2017

Chronique : "Zelko"





Auteur : VD Prin
Éditeur : Rise Editions
Date de sortie : 16 octobre 2017


~ RÉSUMÉ ~
Le monde d’un humanoïde tel que Zelko se réduisait à peu de choses.
Une immense propriété sur Terre dont il était le majordome. 
Un maître – Monsieur – qu’il ne voyait que quelques fois dans l’année. 
Une curiosité insatiable et transgressive qu’il cherchait à assouvir à l’abri des regards indiscrets. 
De son existence limitée, Zelko voulait s’échapper, se débarrasser de ses chaînes et ne plus être contrôlé par qui que ce soit. 
Jusqu’au jour où Monsieur l’a entraîné avec lui sur une autre planète. Jusqu’au jour où tout a explosé. 
Cette explosion l’a laissé avec des envies, des désirs qu’il ne connaissait pas. Surtout, elle l’a laissé face à un amour qu’il ne comprenait pas et qu’il ne souhaitait pas éprouver. 
Alors, Zelko s’est rebellé. Zelko s’est libéré. 
Il a seulement oublié un détail important. Qu’en n’écoutant pas ce cœur qui avait commencé à battre, il risquait de le perdre en chemin et de ne jamais le retrouver…


~ MA CHRONIQUE ~

Un roman futuriste surprenant et prenant.

Nous faisons connaissance avec Zelko, un humanoïde pas comme les autres. Peu à peu, il va s'émanciper et souhaiter accéder à son rêve ultime : la liberté. Cependant rien ne va se passer comme prévu et il sera bien surpris par la tournure que va prendre sa vie et ses pensées.

L'auteur nous décrit un monde imaginaire, une anticipation de ce que pourrait devenir le monde. Un univers très bien décortiqué, un peu trop parfois, mais qui nous montre l'étendu de ce nouveau monde, ses conséquences, ses possibilités. Tout est en adéquation parfaite.

Zelko est aussi fascinant qu’agaçant. Il apprend vite et s'ouvre au monde, à la vie, aux sensations, aux choses toutes simples qui font son bonheur, aux choses qu'il ne pensait pas pouvoir acquérir un jour. Ses relations avec Monsieur sont intrigantes et vous verrez, au fil des pages, toute l'étendue de ces relations, le pourquoi du comment et vous serrez bien étonné, surtout par Monsieur, dont le doux prénom est Zack. Les surprises s’enchaînent, ainsi que les révélations. Zack vous fera passer par un état émotionnel tout en nuances pour finir sur une note....à vous de lire !

Zelko m'a parfois énervée, mais vraiment énervée, même si je l'ai comprise aussi. Il est très doué pour certaines choses, très intuitif, et pour d'autres, il est complètement buté, fermé et entêté. Et à trop vouloir sa liberté, et bien il se renferme sur les choses simples qu'il ressent, des évidences qu'il banni en bloc.

Ces deux personnages forment un duo attachant, atypique. Leur histoire est un don de soi, un sacrifice d'amour, une confiance à offrir, une confiance à gagner. Rien n'est simple, tout est à construire, découvrir. Il y aura des hauts, des bas, des larmes, de la tendresse, des mots doux, des mots durs. des situations cocasses, des situations délicates. Le tout dans une ambiance futuriste parfaite.

Les personnages secondaires, comme Sander ou Josiah, sont précieux, indispensables. Ils seront de bons conseils, à l'écoute et au service de ceux qu'ils aiment. Je les ai adoré et sont à découvrir absolument.

La plume de l'auteur a une facilité déconcertante pour interpréter et faire ressortir chaque millième de sentiment de ses personnages, chaque émotion, chaque rage ou chaque peine. Des mots toujours justes, percutants. Des mots offerts avec franchise et honnêteté. Et cela se ressent encore plus ici avec Zelko, cet être si particulier, si unique.

Je crois que ce qui m'a le plus marquée dans ce texte, bien que beaucoup de choses soient très prenantes, et bien c'est la fin ! Une fin poignante, empreinte d'humour et d'amour, empreinte d'une force d'aimer incroyable et qui m'a mise la larme à l’œil... et bien comme il faut.

Bref, un bon roman à découvrir, avec un univers bien à lui, très bien exploité et décrit. Un roman qui prête à réflexion sur l'avenir, sur la perception des choses, des gens, sur la tolérance et l'acceptation. Car au-delà d'une histoire d'amour qui se cherche, c'est tout un monde à découvrir et à accepter.




Chronique : "Enfer & Damnations"

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Marie Sexton
Éditeur : Reines-Beaux
Date de sortie : 16 octobre 2017

~ RÉSUMÉ ~
Récolter des âmes, Abaddon trouve cela barbant, mais s’il n’atteint pas son quota prochainement, il pourrait bien être rétrogradé au rang de ramasse-crottes pour les Chiens de l’Enfer. La date limite approchant à grands pas, il se rend dans la région particulièrement croyante du sud-est des États-Unis, à la recherche d’un mélange parfait de défi et de bonté.
Seth, un musicien aveugle, voyage avec un chapiteau itinérant d’évangélistes. Il est mignon, possède des dons mystiques, et peut citer la Bible à tour de bras. Son âme est tellement pure qu’elle suffirait à remplir le quota d’Abaddon pour les mois à venir, et celui-ci est bien décidé à se l’approprier.
Le problème ? Le contremaître du groupe surveille le moindre de ses mouvements. Sans parler du mystère qui entoure les nombreux dons très inhabituels de Seth. Et pour terminer, Abaddon commence à apprécier un peu trop sa cible. Et si Seth méritait mieux que l’éternelle damnation ?
Mais les desseins de l’Enfer ne sont pas négociables, et le temps joue en sa défaveur. Si Abaddon n’abat pas ses cartes comme il faut, il pourrait bien les condamner tous les deux à un sort bien pire que tout : une éternité loin l’un de l’autre.


~ MA CHRONIQUE ~

Encore un coup de cœur pour ce roman lu en quelques heures à peine de Marie Sexton. Décidément, cette auteur me plait beaucoup !

Cette histoire fut un véritable régal, que ce soit au niveau de l'univers, des personnages, de leur âme... tout m'a littéralement transportée, voir même envoûtée à certains moments.

Ce récit est d'une originalité totale pour moi. L'univers créé est unique, spécial, bien décrit et très cohérent avec l'histoire, les personnages et tout ce qui les entourent.

Ici, nous découvrons deux personnalités opposées, quoique vous verrez que certaines choses en eux sont plus similaires et complémentaires que ce que l'on pourrait croire, deux vies différentes, un ying et un yang, la pureté et la noirceur.

Seth et Abaddon, c'est le récit d'une rencontre qui bouleverse tout, qui rend fort et faible, qui apporte l'espoir et la lumière. Une rencontre qui rend fou, qui rend triste, qui remet tout en cause, qui VOUS remet en cause.
Seth et Abaddon, ce sont des yeux, des regards, des gestes qui veulent tout dire, qui exprime ce qu'ils n'osent avouer à voix haute.
Seth et Abaddon, c'est un coup de foudre pour moi.
J'ai beaucoup aimé la part de mystère de chacun de ses deux personnages, ce qu'ils dégagent, cette aura si particulière qui vous entoure, vous englobe. J'ai trouvé qu'il y avait un peu de magie dans ce texte, une magie qui se propage dans votre cœur et vous fait espérer comme nos deux protagonistes, qui vous fait un peu rêver aussi devant tant d'amour. Un amour pas simple, un amour qui doit se battre pour exister, pour échapper au triste sort, pour échapper à la mort, pour échapper à cette éternité loin l'un de l'autre.

Il se passe beaucoup de choses dans ce texte, un texte rythmé où l'on ne s'ennui pas une seconde, où les rebondissements et les surprises s’enchaînent, nous tenant ainsi en haleine jusqu'au mot fin.

Les personnages secondaires, comme Zed ou Baphomet, sont très importants et vous surprendront d'une drôle de manière, quelque chose d'assez inattendu. Baphomet aime jouer avec l'humour, et je dois dire que j'ai beaucoup souri, voir carrément ri, à ses répliques très fantaisistes et humoristiques.
Seth et Abaddon sont très attachants, chacun à leur manière. Ils vous entraîne d'une façon déconcertante dans leur histoire d'amour, dans l'histoire de leur vie, faite d’échéance, d'ultimatum, de jours, d'heures, de secondes....

La plume de l'auteur est fluide, belle, addictive. Page après page, ce sont des phrases très émotives, à vous couper le souffle, qui vous attendent, des phrases d'une poésie remarquable, chantante, des envolées lyriques qui m'ont totalement conquise tant la beauté résonnait dans mon âme, des instants aussi drôles qu'émouvants, aussi légers que graves.
La fin du récit est juste... poignante, sublime. Une fin qui m'a tirée des larmes, des larmes aussi douces qu'amères.

Bref, un magnifique coup de cœur pour ce roman original qui m'a charmée et m'a fait évader pour quelques heures à peine dans un monde où les mots m'ont séduite, où les personnages m'ont subjuguée, où le récit m'a bluffée, où la surprise est née à chaque page et où la fin a encore sublimé le texte et les personnages.
Avec ENFER & DAMNATIONS vous ne verrez plus le diable de la même façon....

A découvrir absolument.




Chronique : "Le Puits"

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Marie Sexton
Éditeur : MxM Bookmark
Date de sortie : 22 novembre 2017


~ RÉSUMÉ ~
Vingt ans après que la reine du bal Cassie Kennedy fut brutalement assassinée, six adolescents entrèrent dans la maison où elle fut tuée pour y passer une soirée inoubliable. Haven sait que sa cousine Elise est effrayée, mais il est prêt à supporter n'importe quelle farce si cela lui permet de passer quelques heures avec le nouveau garçon de la ville, Pierce Hunter.
Mais au petit matin, Elise est portée disparue, sans avoir laisser de traces.
Douze ans plus tard, Pierce et son frère jumeau Jordan sont des enquêteurs paranormaux professionnels, tenant leur propre émission télé de chasse aux fantômes. Lorsque Pierce appelle Haven, insistant pour qu'ils retournent une dernière fois à la maison supposée hantée, Haven accepte à contrecœur. Il est nerveux de revoir Pierce, mais il est déterminé à obtenir des réponses à ses questions. Ont-ils vraiment parlé au fantôme de Cassie cette nuit-là ? Qu'est-il arrivé à Elise ? Et le plus grand mystère de tous - comment a-t-elle connu le secret du puits ?


~ MA CHRONIQUE ~

Un coup de cœur pour ce roman mené tambour battant, vous embarquant dans une histoire pleine de mystère, de frissons et de questions.

Un suspens parfait, mené avec brio jusqu'au bout, jusqu'au dénouement, assez inattendu et qui vous laisse vidé. Le puits est l'élément central de ce texte. Ce puits qui vous paraîtra tour à tour féerique ou démoniaque.

Nous nous retrouvons avec une bande d'amis qui va devoir éclaircir le mystère de ce puits, de cette disparition d'Elise, des soupçons qui accablent les uns et les autres, de cette perte qui a brisé ce groupe. J'ai adoré la façon dont l'auteur a construit son histoire. Nous avons par alternance de chapitre l'histoire actuelle et l'histoire d'il y a vingt ans, et pas une seule fois je n'ai été déstabilisée par ce schéma, un schéma d'ailleurs très intéressant car il nous permet aussi de comprendre les sentiments de chacun au présent, suite aux événements du passé.

Chaque personnage est important, captivant, et je dois avouer que je suis tombée amoureuse des prénoms ! Haven et Pierce...j'adore ! Bref, chaque personnage a sa personnalité, ses secrets. Haven est une personne que j'ai particulièrement aimé par rapport à ses réflexions, son humour, ses pensées et son caractère aussi doux qu'engagé. Pierce est juste adorable, fidèle et vraiment passionnant. Jordan est...Jordan : je vous laisse le découvrir par vous-même, mais je peux vous assurer que vous allez tous les adorer...ou pas, mais qu'ils ne vous laisseront pas indifférent.

J'ai aimé l'histoire d'amour que l'auteur nous offre, une histoire tout en filigrane, délicatesse et pudeur, qui n'est pas l'élément principal de ce roman, mais qui reste présent à chaque page, chaque mot.
Très belle histoire avec une fin parfaite pour moi.

La plume de l'auteur est concise, précise, elle mêle très habilement humour et gravité, donnant ainsi une intonation parfaite au texte, addictive.
Une plume qui sait jouer avec les mots pour vous procurer moult émotions, pléthore de palpitations et beaucoup de sensations.

J'ai littéralement été entraînée par ce texte, prise dans les événements, les questionnements. Le thème m'a paru assez original pour retenir ma pleine attention, et surtout, les personnages, l'atmosphère donné au texte, cette sensation de noirceur, tout autant que de légèreté, ont fini de me convaincre pour m'offrir un magnifique coup de cœur.
Les descriptions de chaque action, de l'environnement, du contexte, des lieux sont vraiment impeccables, décrites avec juste ce qu'il faut pour nous immerger totalement, sans nous engloutir inutilement.

Bref, un coup de cœur pour l'ensemble du roman, pour la couverture et pour tout ce qu'il dégage de force, de caractère, de mystère et d'amour. Et même si à présent je sais ce qu'il s'est passé, cela ne m’empêchera pas de relire ce livre avec plaisir et appréhension tant l'histoire et les personnages m'ont marquée et touchée.

Je vous le conseille vivement.




dimanche 29 octobre 2017

Chronique : "Le Père Noël était presque parfait"

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Rose Becker
Éditeur : Editions Addictives
Date de sortie : octobre 2016 pour l'ebook et papier octobre 2017

~ RÉSUMÉ ~
Calista rêve d’un miracle de Noël pour sauver le café familial, menacé de fermeture. Mais pour commencer, elle a droit à une surprise tombée du ciel !
Liam vient d’avoir un accident de voiture, il est blessé et désorienté. Calista n’écoute que son bon cœur et le recueille chez elle, lui offrant un toit et de quoi se remettre. Mais Liam n’est pas celui qu’elle croit, et il n’est pas venu dans cette petite ville par hasard… Alors que les sentiments s’en mêlent, les deux jeunes gens entament une relation mouvementée et basée sur un mensonge inextricable.
Et si la vérité était plus complexe encore que les secrets ?


~ MA CHRONIQUE ~

Je craque littéralement sur les romans de Noël et je dois dire que la plume de Rose Becker s’accorde parfaitement à cette ambiance et qu'elle sait avec brio créer cette atmosphère particulière qui vous touche le cœur en cette période de l'année.

Ici, nous suivons Calista, jeune femme drôle, intelligente, déterminée, qui cache de dures blessures et une émotivité à fleur de peau. Son miracle de Noël, celui auquel elle espère tant, sans trop y croire, ce manifeste en l'arrivée inopinée dans sa vie de Liam. Liam, cet homme mystérieux, sorti de nulle part, qui ne va nulle part. Cet homme énigmatique, aux yeux se intelligents et dont les qualités se cumulent.
Calista et son grand cœur vont aider Liam et de cette aide un lien se crée, se consolide. Une attirance et une confiance qui surgit brusquement, cette certitude que vous avez comme ça, juste par un regard.

Ce roman est un plaisir à lire car il représente bien la magie de Noël, son ambiance, sa neige si pure, ses couleurs qui scintillent.
La relation qui évolue entre Calista et Liam est belle à voir, à lire. L'auteur nous offre des mots, des gestes, des regards qui veulent tout dire, qui avouent cette vérité et cette évidence qui se taisent.
Page après page, c'est une histoire complexe que nous découvrons, des blessures, des manques, qui égratignent le cœur de Calista, qui auront du mal à être avoué pour enfin pouvoir les évacuer. Liam se révélera bien plus complexe encore que ce qu'il n'y parait et ses secrets vous toucheront en plein cœur.

Ce roman c'est une histoire de famille, de lien parental, de ce qu'il représente, de cette ancre dont vous avez terriblement besoin et de ce manque quand ce lien n'existe pas, est inconnu.
Il y a de la légèreté, de la douceur, de l'humour. Il y a de la vie dans ce roman. Il y a de la profondeur, la profondeur des personnages, de leur âme et ce qu'elle nous dévoile. Il y a du danger, de la peur, de la crainte.
Beaucoup de sujet abordés, des sujets très lourds, importants.

Les personnages secondaires sont un véritable régale et font partie intégrante du texte. Ils ont chacun leur caractère et complètent le récit à la perfection. Ils joueront également un rôle déterminant pour Calista, mais aussi pour Liam  et tout ce qui fait l'histoire.

La plume de l'auteur est un vrai plaisir. Elle coule, elle est fluide, délicate.
Une plume qui vous transporte littéralement dans son univers, dans cette ambiance scintillante où la magie prend forme, peu à peu, où la magie vous offre le bonheur, la fin d'une douleur, l'espoir d'une vie et d'un futur, l’espoir d'un amour sincère et véritable.
Une plume qui surfe avec brio sur les émotions, qui apporte une touche d'humour et vous offre quelques sourires, une plume qui allie les mots pour vous procurer des ressentis profond, qui vous touche.

Bref, une très jolie comédie romantique de Noël que je vous conseille absolument. J'ai passé un superbe moment avec Calista, sa famille, Liam et Viking. Un roman où le miracle de Noël fera encore son office, pour chacun des personnages présents.
Un joli coup de cœur pour ce roman qui m'a conquise et m'a fait chaud au cœur.




Popular Posts

Chronique : "Bora Bora's Bitches - Tome 3"

Auteur : Jacinthe Canet Éditeur : autoédition Date de sortie : juillet 2019 ~ RESUME ~ Chère Licorne-journal, on dit que « ...

 
Mateiva Passion Lecture Blogger Template by Ipietoon Blogger Template