dimanche 29 octobre 2017

Chronique : "Le Père Noël était presque parfait"

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Rose Becker
Éditeur : Editions Addictives
Date de sortie : octobre 2016 pour l'ebook et papier octobre 2017

~ RÉSUMÉ ~
Calista rêve d’un miracle de Noël pour sauver le café familial, menacé de fermeture. Mais pour commencer, elle a droit à une surprise tombée du ciel !
Liam vient d’avoir un accident de voiture, il est blessé et désorienté. Calista n’écoute que son bon cœur et le recueille chez elle, lui offrant un toit et de quoi se remettre. Mais Liam n’est pas celui qu’elle croit, et il n’est pas venu dans cette petite ville par hasard… Alors que les sentiments s’en mêlent, les deux jeunes gens entament une relation mouvementée et basée sur un mensonge inextricable.
Et si la vérité était plus complexe encore que les secrets ?


~ MA CHRONIQUE ~

Je craque littéralement sur les romans de Noël et je dois dire que la plume de Rose Becker s’accorde parfaitement à cette ambiance et qu'elle sait avec brio créer cette atmosphère particulière qui vous touche le cœur en cette période de l'année.

Ici, nous suivons Calista, jeune femme drôle, intelligente, déterminée, qui cache de dures blessures et une émotivité à fleur de peau. Son miracle de Noël, celui auquel elle espère tant, sans trop y croire, ce manifeste en l'arrivée inopinée dans sa vie de Liam. Liam, cet homme mystérieux, sorti de nulle part, qui ne va nulle part. Cet homme énigmatique, aux yeux se intelligents et dont les qualités se cumulent.
Calista et son grand cœur vont aider Liam et de cette aide un lien se crée, se consolide. Une attirance et une confiance qui surgit brusquement, cette certitude que vous avez comme ça, juste par un regard.

Ce roman est un plaisir à lire car il représente bien la magie de Noël, son ambiance, sa neige si pure, ses couleurs qui scintillent.
La relation qui évolue entre Calista et Liam est belle à voir, à lire. L'auteur nous offre des mots, des gestes, des regards qui veulent tout dire, qui avouent cette vérité et cette évidence qui se taisent.
Page après page, c'est une histoire complexe que nous découvrons, des blessures, des manques, qui égratignent le cœur de Calista, qui auront du mal à être avoué pour enfin pouvoir les évacuer. Liam se révélera bien plus complexe encore que ce qu'il n'y parait et ses secrets vous toucheront en plein cœur.

Ce roman c'est une histoire de famille, de lien parental, de ce qu'il représente, de cette ancre dont vous avez terriblement besoin et de ce manque quand ce lien n'existe pas, est inconnu.
Il y a de la légèreté, de la douceur, de l'humour. Il y a de la vie dans ce roman. Il y a de la profondeur, la profondeur des personnages, de leur âme et ce qu'elle nous dévoile. Il y a du danger, de la peur, de la crainte.
Beaucoup de sujet abordés, des sujets très lourds, importants.

Les personnages secondaires sont un véritable régale et font partie intégrante du texte. Ils ont chacun leur caractère et complètent le récit à la perfection. Ils joueront également un rôle déterminant pour Calista, mais aussi pour Liam  et tout ce qui fait l'histoire.

La plume de l'auteur est un vrai plaisir. Elle coule, elle est fluide, délicate.
Une plume qui vous transporte littéralement dans son univers, dans cette ambiance scintillante où la magie prend forme, peu à peu, où la magie vous offre le bonheur, la fin d'une douleur, l'espoir d'une vie et d'un futur, l’espoir d'un amour sincère et véritable.
Une plume qui surfe avec brio sur les émotions, qui apporte une touche d'humour et vous offre quelques sourires, une plume qui allie les mots pour vous procurer des ressentis profond, qui vous touche.

Bref, une très jolie comédie romantique de Noël que je vous conseille absolument. J'ai passé un superbe moment avec Calista, sa famille, Liam et Viking. Un roman où le miracle de Noël fera encore son office, pour chacun des personnages présents.
Un joli coup de cœur pour ce roman qui m'a conquise et m'a fait chaud au cœur.




Chronique : "Âme-Stram-Gram"

*** DOUCEUR & RÉALITÉ ***


Auteur : Mathias P.Sagan
Éditeur : auto-édition
Date de sortie : 30 octobre 2017

~ RÉSUMÉ ~

À trente ans, Corentin fuit toute sa routine. Sa remise en question lui fera abandonner son compagnon avec qui il vit depuis sept ans, ainsi qu’un travail qui lui plait. 
Corentin n’est pas heureux. Il croit s’être trompé dans la vie. 
Il retourne vivre chez sa mère où il n’a pas mis les pieds depuis quinze ans. Il y retrouve David, son meilleur ami d’enfance. La mère, Corinne, et la sœur de ce dernier, Charlotte avec son fils ado de quatorze ans. 
Un brin arrogant, un égo dans la démesure, et un jugement préconçu sur les gens modestes, Corentin en est à la limite du détestable. 
Seulement, le bonheur ne se trouve-t-il pas là où on l’ignore ?



~ MA CHRONIQUE ~

Tout d'abord, je dois vous avouer que je suis tombée amoureuse de la couverture, de sa pureté, de sa sobriété, de ses couleurs. Une sublime mise en bouche pour une histoire aussi douce qu'étincellante.

Dans ce texte, nous suivons Corentin et sa prise de conscience face à sa vie insipide, face à ce manque qu'il ressent sans savoir ce qu'il représente exactement. Corentin, 30 ans -  30 chapitres pour un destin qu'il ne comprenait pas, qu'il n'imaginait pas, 30 chapitres où ses 30 ans vont devenir le premier jour du reste de sa vie.

Page après page, c'est un univers très réaliste auquel est confronté Corentin, cet homme si arrogant, si condescendant. Cependant, cet état d'esprit reste sans méchanceté car Corentin ne connait pas vraiment la vraie vie, ses galères, ses soucis, ses joies simples et ses bonheurs.
J'ai aimé la façon dont l'auteur lui fait prendre conscience de certaines choses, lui montre la vérité sur sa famille, et surtout, j'ai aimé cet instant où tout s'éclaire sur cette vie qu'il croyait telle et qui se révélera être un total mensonge, un tissu de non-dits et d’ignorance car trop centré sur sa petite personne.
Alors, certes, nous avons envie de secouer Corentin, de lui dire notre pensée, mais au final, ce qu'il nous montre n'est que le résultat de ce qu'il a connu. Et je l'ai compris.

Sa relation avec sa mère est assez magique je trouve. Elle évolue au fil des mots pour se dévoiler totalement et trouver cette confiance et cette foi l'un envers l'autre. De très beaux moments d'émotion viennent compléter leurs confessions.
Sa relation avec David, son ami d'enfance, est assez houleuse à cause de ses lacunes face à ses 15 ans d'absence. Miettes à miettes, pas après pas, cette relation évolue, la complicité renaît. Les deux hommes nous offre quelque chose de beau, de fort, de sincère et d'émouvant. A vous de voir et d'apprécier ce fil qui grandit entre eux à chaque chapitre.

A ma grande surprise, même si je voulais le secouer ou le gronder parfois, j'ai aimé le caractère de Corentin, son humour et même sa condescendance toute innocente. Son égo, démesuré, est à la hauteur de son aveuglement sur la réalité de la vie, ses difficultés.
Chaque personnage secondaire à son rôle principal à jouer pour nous offrir une histoire complète, une histoire de famille, d'amitié et d'amour. C'est ce que j'ai apprécié ici aussi, que l'auteur ne se soit pas simplement appuyé sur son personnage central, à savoir Corentin, pour nous raconter son texte, mais qu'il ait mis à contribution tous les personnages faisant son entourage et sa vie, personnages qui feront son destin et sa renaissance.
C'est aussi quelqu'un de courageux, Corentin, car à trente ans, une vie bien posée, il prend le risque de tout larguer pour un sentiment de fausseté. Sa recherche du manque ne sera pas sans embûches ni difficultés. Il devra essuyer quelques revers, braver certaines maladresses et surtout ouvrir les yeux et son cœur pour enfin prendre la vie comme elle est et se battre pour ce qu'il a découvert et ce à quoi il ose enfin espérer, en toute modestie.

L'environnement est bien décrit, les personnages bien exploités. On pourrait se croire dans la vraie vie tant les situations, les confits, les réparties et les non-dits ont un goût de vérité.

La plume de l'auteur est douce, fluide, simple et efficace. Elle apporte du piquant grâce au caractère de Corentin, qui sait se faire émoustillant et taquin, tout autant que sincère et émouvant. L'humour est présent, tout autant que la tendresse. Une plume qui sait vous amener là où elle le souhaite, vous offrant des émotions bien dosées, des sentiments forts et sincères.

Bref, une très belle histoire que j'ai beaucoup apprécié pour sa justesse, ses rebondissements, ses pointes d'humour et cette émotion à fleur de peau que vous pouvez ressentir à chaque page, chaque mot. 
Une histoire qui nous raconte que la vie n'est pas un long fleuve tranquille et qu'il ne faut pas s'arrêter à ce que l'on vous fait croire, à ce que vous croyez juste, sans avoir vu ce qu'il se passe ailleurs.
L'histoire d'un jeune homme de trente ans en trente chapitres + épilogue, qui se trouve à l'aube de sa vie, à l'aube d'une renaissance, à l'aube d'un amour sincère, à l'aube d'une vérité qui fait jour dans son cœur et son jugement.

Un petit bonus à la fin vient compléter ce récit. Petit bonus que j'ai trouvé le bienvenu de la part de l'auteur, car chacun a droit à son histoire, à son rendez-vous avec le destin.




mercredi 18 octobre 2017

Chronique : "Une femme entre deux mondes"

*** SUBLIME ***


Auteur : Marina Carrère d'Encausse
Éditeur : Editions Anne Carrière
Date de sortie : 5 octobre 2017

Service Presse Éditeur

~ RÉSUMÉ ~
La quarantaine, journaliste, romancière, Valérie vient présenter son livre au club de lecture d'une prison pour femmes. Elle y rencontre des détenues, à l'exception d'une, Nathalie, qui l'évite, mais qui lui écrira quelques jours plus tard. 
Au travers d'une correspondance suivie puis de rencontres au parloir, les deux femmes vont apprendre à se connaître. Valérie fera voler sa vie en éclats pour vivre une histoire d'amour avec Nathalie. Mais le crime de Nathalie va les rattraper. 
Valérie, divorcée, mère de deux adolescents, est journaliste et écrivain. Tout lui réussit, en apparence. Car, en réalité, Valérie n'est pas heureuse. Elle pressent que sa vie repose sur des mensonges et que des démons l'empêchent, voire lui interdisent d'accéder au bonheur. C'est sûrement pour cette raison qu'elle accepte que son nouveau compagnon, après lui avoir présenté un visage irréprochable, se transforme en un individu maltraitant et pervers sans qu'elle le quitte. Pire, elle subit la situation en pensant mériter cette souffrance. 
Pourtant, une rencontre va changer son existence. À l'occasion d'une visite en prison où elle va présenter son dernier livre, Valérie fait la connaissance de Nathalie, incarcérée depuis de longues années. Elles vont entamer une relation épistolaire puis, grâce aux parloirs, amicale. Leur amitié va même se transformer en une relation amoureuse très forte. Alors que Valérie pense aider Nathalie, c'est le contraire qui se produit. La prisonnière, leur histoire commune vont obliger Valérie à fouiller dans son passé pour mieux se connaître et se comprendre. Pour vivre enfin.


~ MA CHRONIQUE ~

Très belle histoire empreinte d'une émotion intense qui vous révélera bien des surprises et ne vous guidera pas forcément là où vous le pensiez.

Cette rencontre entre ces deux femmes, inattendue, soudaine, va leur apporter une liberté insoupçonnée, une rédemption inespérée.

Avec ce texte, nous découvrons la personnalité de deux femmes opposées qui se comprendront et qui, par échanges, par confidences, se révéleront à elles-mêmes trouvant ainsi le repos et l'espoir d'un meilleur.
Dès les premières pages l'émotion a été présente, me prenant par surprise. J'ai été touchée sur bien des points, sur bien des choses. J'ai aimé ces confidences épistolaires par demi-mots, ces confessions qui vont crescendo, au gré du ressenti, de la connaissance de l'autre.

Valérie, romancière, va s'émanciper au contact de Nathalie, la prisonnière. Par ces discussions de plus en plus intimes, elle va prendre conscience de ce manque dans sa vie, de ce faux jugement qu'elle a d'elle-même.
Nathalie, prisonnière, va se libérer au contact de Valérie, la romancière. Par cette discussion qu'elle lui offre, par ses conseils qu'elle lui distille, elle va elle-même se libérer d'un poids et d'une culpabilité écrasante.
Ces deux femmes, pas à pas, miettes à miettes, vont voir émerger entre elles un attachement trouble, un lien qui définira leurs emplois du temps, qui occupera de plus en plus de place dans leurs vies, si différentes soient-elles.

L'histoire de chacune de ces femmes m'a émue, par ce qu'elles ont vécu ou vivent actuellement, par ce jugement qu'elles ont d'elles-mêmes. 
Cette amitié qui se crée au gré de leurs échanges épistolaires, de leurs rendez-vous physiques, de leurs mots, va devenir bien plus que cela, le tout raconté avec pudeur et délicatesse. Un amour fort qui sera la clé, la clé de leur liberté et de leur espoir.
Au delà de cet amour inattendu, c'est une renaissance qui éclos, un travail sur soi pour savoir, pour trouver, pour oser, pour être totalement soi-même, sans entrave, sans remord, sans question.

La psychologie de nos deux personnages principaux est travaillée et très intéressante. Le contexte, les situations, les instants doux et ceux plus intenses, sont tous décrits avec habileté et élégance, et surtout avec ce je-ne-sais-quoi qui fait que vous avez l'impression d'être aux côtés de nos deux héroïnes, de vous retrouver à leur place, de ressentir chaque émotion qui les traversent, chaque doute et chaque méfiance qui peuvent parfois surgir au détour d'un mot, d'une parole.
L'évolution du roman est intelligemment construite car c'est une direction à laquelle je ne m'attendais pas, qui vous offre moult surprises et qui vous rend accro à ce récit, à ces deux femmes.

Le titre du livre est parfaitement choisi et ce pour plusieurs raisons. A vous de les découvrir.

La plume de l'auteur est d'une fluidité limpide, d'une douceur incomparable, avec des pointes d'amertume, de douleur et de tristesse. Les mots sont simples mais terriblement efficaces quant à l'impact qu'ils vous transmettent émotionnellement.
Une plume en adéquation avec son texte, avec ses héroïnes.
Une plume qui vous offre des sensations exquises, poignantes.
Une plume qui sait aussi se rendre pudique et délicate quand il le faut.

Bref, un roman que j'ai énormément apprécié, addictif. Un roman vibrant qui se vit en parfaite osmose avec ces deux femmes aux caractères si différents, mais si courageux. Un courage qui prend vie lors de cette rencontre. Deux femmes qui sauront toucher votre cœur, votre âme, d'une manière ou d'une autre. Deux femmes qui vous apprendrons à ne pas juger trop vite. Deux femmes qui vous montreront qu'il ne faut jamais rien lâcher, que le bonheur et la vérité peuvent être au bout du chemin,  si long soit-il, si dur soit-il, que la liberté et l'amour ont le droit d'exister, sans honte.
La fin du roman m'a complètement bouleversée jusqu'à me faire pleurer. Elle est belle. Intense. Forte. Parfaite.



 

Chronique : "Pina"

*** POIGNANT & INTENSE ***


Auteur : Titaua Pau
Éditeur : Au Vent des Îles
Date de sortie : décembre 2016

Service Presse Éditeur

~ RÉSUMÉ ~
Le portrait d'une Polynésie contemporaine déchirée par la misère et les différences qui séparent les hommes. A travers l'histoire d'une famille, celle d'Auguste, de Ma et de leurs enfants, dont Pina, petite fille délaissée, T. Peu lève le voile sur les violences morales, affectives, sexuelles et sociales auxquelles tous doivent survivre.


~ MA CHRONIQUE ~

Roman d'une noirceur terrible qui évoque avec puissance et rage une vérité troublante, une vérité cachée derrière la carte postale.

En effet, avec ce roman nous sommes très loin de la carte postale idyllique qui vous apporte éclat et paradis. Ici, nous sommes au cœur d'une réalité effacée par les lagons, le ciel turquoise et le cliché de la Vahiné. Nous touchons du doigt la misère et ses conséquences en suivant cette famille qui n'est pas épargnée par la vie, une famille qui survit, qui espère un peu, une famille qui vacille entre ombre et lumière.
Nous tremblons pour chaque personnage. 
Nous sommes attendri par ce lien entre Pina et son frère Pauro, ce lien fraternel qui les lie, qui les maintient en vie.
Nous sommes surpris par cette mère qui n'en n'est pas vraiment une et qui, au fil de sa vie, au fil des pages, des événements, trouvera sa rédemption et un regain de maternité, de douceur, d'acceptation.
Nous sommes horrifiés par ce père, par son comportement, sa folie, son obsession.

Ce livre vous prends aux tripes pour ne plus vous lâcher. Mots après mots, c'est une fresque oppressante empreinte d'un sentiment de malaise qui vous envahi, vous englobe. Pina, petite fille forte, courageuse, avec des pensées tantôt enfantines, tantôt adultes. Petite fille qui vous brise le cœur tout en l'illuminant par cette volonté farouche de résistance.
Une histoire de famille tragique,  des personnages très bien construit, aux psychologies complexes et passionnantes, un univers posé et vibrant de sincérité.

Ce que j'ai apprécié, c'est que l'auteur nous offre une vision complète de la vie de Pina par des paragraphes consacrés à chaque membre de cette famille brisée, nous apportant ainsi les pensées intimes de chacun. Des pensées parfois horribles, honteuses. Un texte mené de main de maître par l'auteur, qui a réussi à imbriquer chaque élément, chaque personnage de son roman, nous offrant ainsi un suspens et une surprise totale.

La plume de Titaua Peu est incisive, crue, percutante, d'une poésie noire, si belle et si terrible à la fois.
Une plume qui vous procure pléthores d'émotions et de frissons, qui vous arrache des larmes de douleur et d'espoir, qui vous transperce le cœur par des mots si justes.
Une plume qui parle d'amour, malgré la violence des gestes, des mots : l'amour fraternel, l'amour filiale parfois, l'amour familiale, l'amour parental, l'amour en couple, l'amour homosexuel.

En bref, PINA c'est tout ça, avec un début, une fin, une construction de texte intelligente qui vous fait douter sur l'issue du roman, savoir si votre cœur va souffrir par la mort ou s'ouvrir à la vie. Le choix pour l'auteur n'a pas du être simple à faire : faire vivre, faire mourir...la lumière ou la nuit. 
Un texte prenant, addictif, où vous tremblez à chaque page, chaque parole, chaque acte en attendant ce destin qui forcément arrivera, quel qu'il soit.
Un texte puissant, réaliste, qui peut déranger. Un texte poignant qui rendra inévitablement sensible les cœurs de pierre. Un texte qui fait la lumière sur le côté obscur du paradis.
Addictif. Poignant. Intense. Coup de cœur et coup à l'âme.




mercredi 11 octobre 2017

Chronique : "Sanglante Obscurité - Tome 3 : Extinction"

*** UNE FIN PARFAITE ***


Auteur : Johan Fournier
Éditeur : auto-édition
Date de sortie : 15 octobre 2017

Service Presse Auteur

~ RÉSUMÉ ~
Les rôles se sont inversés, c’est désormais à Élias de me sauver. Mais je sais qu’au bout du compte, c’est ensemble que nous nous battrons face à la menace qui se profile à l’horizon. Qu’importent les épreuves qui nous attendent, nous resterons unis et amoureux, jusqu’à la fin.


~ MA CHRONIQUE ~

Ce dernier tome est un véritable régal. J'ai passé un excellent moment et surtout j'ai ressenti bon nombre d'émotions, de sueurs froides et de coups de chaud.

C'est la suite parfaite de la fin du tome 2. Nous retrouvons tout notre petit monde et un Ethan quelque peu...absent au départ. De ce fait, c'est Élias qui nous raconte l'histoire au début, et j'ai apprécié, car ainsi, nous en savons plus sur lui, ses sentiments, sa vie d'avant, de pendant et d'après. C'est un jeune homme qui doute de lui mais qui ne manque pas de courage pour apprendre, ni d'espoir pour son amour, pour eux, pour tous.

Page après page, c'est un enchaînement de rebondissements, de surprises, de peurs et de pleurs que nous suivons, avec le cœur au bord des lèvres. Petit à petit, à mesure des révélations, tout s’emboîte, tout prend son sens, comme le titre, qui porte extrêmement bien son nom. Nous avons enfin le fin mot de l'histoire, le pourquoi de tout ce sang, de toute cette guerre, de ce chaos qui se profile, se rapprochant dangereusement.

J'ai aimé retrouver tous nos personnages des tomes précédents, tous ceux croisés ici et là et qui ont fait qu'Ethan et Élias sont ici, espérant atteindre leur but, ce combat final, obscur, dangereux, barbare.
L'univers est toujours bien décrit, nous apportant encore de nouveaux éléments, de plus en plus intéressants. Tout est cohérent, logique. Les descriptions de l'environnement, des sensations éprouvées par nos protagonistes, des caractères, de l'action.. sont parfaites et confèrent à nous transporter facilement en plein cœur de cette ambiance à la fois sombre et lumineuse.

Dans ce dernier tome, nous sentons combien l'amour entre Ethan et Élias est fort, puissant. Combien ils s'estiment l'un l'autre, ce qu'ils sont prêt à faire, à sacrifier. L'évolution des trois tomes, outre le fil rouge de l'histoire qui va crescendo, est aussi le point d'orgue sur ce lien puissant entre eux, cet amour infini qu'ils se portent depuis qu'ils se connaissent.

La fin est une réussite. L'auteur nous aiguille vers des possibilités et je dois avouer que j'ai été très surprise par celle qu'il a choisi, car je m'attendais à une autre. Cependant, cette option fut au final la plus juste pour moi, car l'auteur n'a pas choisi la facilité, et surtout, avec cette fin, il a choisi de faire vibrer notre cœur et notre âme de toutes leurs forces. C'était beau, c'était fort, c'était violent, c'était vertigineux.

La plume de l'auteur est fluide, adaptée à ses personnages, à leurs caractères.
Une plume qui a su me transmettre pléthore d'émotions, de frissons, d'effrois, et qui, conjointement, a su m'insuffler des fous rires ainsi que de beaux sourires, car l'humour fait également partie intégrante de ce récit, ce que j'ai beaucoup aimé. Un bel entremêlement de sensations contradictoires.

En bref, un final explosif qui nous réserve beaucoup de surprises, de tristesse, de rires, de larmes (et oui !), de joie, d'amour (énormément) et un espoir fou : celui que tout s'arrange, que la lumière et le bonheur soit enfin au bout du chemin, un chemin sanglant, sombre, dur, parfois cruel. Des personnages de plus en plus attachants au fil des pages, au fil des mots, des confessions, de nouvelles têtes étonnantes...Un dernier tome parfait qui clôture très justement cette trilogie passionnante et originale, que je relirai avec plaisir.




dimanche 1 octobre 2017

Chronique : "Puis les étoiles tombent"

*** ÉMOUVANT ***


Auteur : Brandon Witt
Éditeur : MxM Bookmark
Date de sortie : 6 septembre 2017

~ RÉSUMÉ ~
Depuis la mort de sa femme il y a quatre ans, Travis Bennett n’est plus que l’ombre de lui-même. En plus de son travail d’ouvrier agricole, il doit élever ses trois enfants, s’occuper de son chien et gérer ses affaires. Mais chaque minute qui s’écoule lui rappelle ce vide douloureux.
Quant à Wesley Ryan, il s’était forgé de très bons souvenirs dans les montagnes d’Ozark dans la ville d’El Dorado. Il décide donc d’y retourner et de s’installer chez ses grands-parents pour reprendre la clinique vétérinaire, en espérant que cela l’aide à oublier ses anciennes relations désastreuses. Une visite matinale de Travis va susciter en lui des émotions qu’il cherchera à repousser. La dernière chose dont il a besoin en ce moment, c’est bien de tomber amoureux d’un homme avec un lourd passé et trois enfants en bonus.
Il semblerait pourtant que la vie en ait décidé autrement.


~ MA CHRONIQUE ~

Un très beau récit qui combine émotion, charme et passion.

Ce texte nous montre comment nous pouvons avoir une seconde chance face au malheur mais aussi toute la force de caractère nécessaire face aux humiliations, aux provocations et aux regards en coin que l'on peut subir en étant tout simplement soi. 
Un roman qui touche toute une famille. Une famille aimante qui se serre les coudes, qui combat ensemble, qui se soutient et qui fait preuve d'un amour indéfectible. Beaucoup d'instants très émouvants, voir poignants, face au deuil, à la perte, aux confessions parfois poignantes des enfants et cet amour qu'ils ont envers leur père, qui qu'il soit et peu importe cet amour qui le rend à nouveau complet, vivant, entièrement.

J'ai apprécié l'importance des deux chiens dans ce texte, l’importance qu'ils ont pour chacun, pour le réconfort, pour la compagnie, pour la place qu'ils occupent, un peu comme des talismans, des bouées face aux souvenirs, face à la vie qui parfois peut se montrer si cruelle.

L'histoire entre Wesley et Travis est belle, douce. Elle se construit pas à pas, miette à miette, avec autant d'incertitudes que de certitudes.
J'ai aimé leur manière de penser, de se dévoiler, de se battre pour cet amour si inespéré, si nouveau, si soudain.
Malgré les bas qu'ils affronteront, ils seront là l'un pour l'autre, se réconforteront et se donneront mutuellement la force et le courage d'avancer, de grandir pour espérer aspirer à un bonheur tranquille et libre.
Toutes les interactions avec les enfants de Travis sont une part importante du récit et nous montre comment un drame les a fait mûrir un peu trop tôt, un peu trop jeune, mais surtout, nous les voyons aimant envers leur père, malgré ses fautes, ses manquements.

J'ai apprécié les caractères et les personnalités de chacun des personnages. Ils sont tous différents, tous complémentaires. Même les habitants du village ont leur petit plus, ou petit moins, qui ne vous laissera pas indifférent.
Les descriptions des paysages sont parfaites et vous mettent totalement dans l'ambiance du lieu, de la saison et de l'atmosphère qui y règne.

Il y a du suspens également dans ce roman, une petite intrigue qui maintient en haleine et qui nous démontre très bien l'ambiance qu'il peut régner dans un petit village : jalousie, moquerie, envie, délation. Tout est traité habilement par l'auteur, fermement et avec subtilité.
Nous avons les deux points de vue de nos protagonistes et cela j'ai apprécié car du coup, nous les voyons chacun dans leur vie respective, professionnelle et personnelle, mais aussi nous les surprenons dans leurs pensées les plus intimes, les sentiments qu'ils éprouvent face à cette rencontre qui change tout peur eux. Nous écoutons leurs doutes, leurs peurs, leurs espérances aussi.

La couverture du roman est un coup de cœur. Elle est parfaite et reflète tout a fait le contenu, tout comme la couleur, un peu pastel, claire, douce, qui représente justement l'ambiance et la sensation que l'on peut éprouver à notre lecture.

La plume de l'auteur est fluide, mélodieuse, à la fois piquante et poétique. Une poésie dans les mots qui ma transportée.
Une plume qui transmet des émotions et vous offre un sentiment de plénitude, un sentiment de liberté, de plaisir.

Bref, un roman que j'ai énormément apprécié car il traite de beaucoup de sujets tout en douceur, avec des instants très poignants, des instants qui peuvent s’apparenter à la vraie vie, avec ses hauts, ses bas, ses combats qu'il faut mener pour oser rêver à la liberté, au bonheur d'être soi.
Un roman qui m'a charmée par sa poésie et sa justesse. Très intense. Émouvant.




Popular Posts

Chronique : "Bora Bora's Bitches - Tome 3"

Auteur : Jacinthe Canet Éditeur : autoédition Date de sortie : juillet 2019 ~ RESUME ~ Chère Licorne-journal, on dit que « ...

 
Mateiva Passion Lecture Blogger Template by Ipietoon Blogger Template