jeudi 2 décembre 2021

Chronique : "La vie n'est pas un téléfilm de Noël"

☆ COUP DE COEUR ☆



Autrice : Lydy Williams
Maison d'éditions : autoédition
Date de sortie : octobre 2020

Résumé :
Au cœur du Londres des affaires, Margot, photographe culinaire Française, a réussi à créer en quelques années une entreprise florissante. Business woman accomplie, elle fait désormais partie des gens qui ont réussi. Avec son associé et futur mari Stephen, Margot file également le parfait amour. Mais le rythme qu’elle s’impose pour maintenir tous ses objectifs l’entraine un matin à pousser la porte du Tea-Tattoo. Dans cet étrange salon de thé, elle va devoir ouvrir les yeux sur sa vie. Sa rencontre avec Alice et Jack va la mener loin du confort de son loft Londonien. Dans le petit village de Riverdove, simplicité et magie de Noël vont provoquer une véritable tempête de neige sur le chemin de Margot. Car même si la vie n’est pas un téléfilm de Noël, elle peut parfois devenir plus douce au détour d’un cottage anglais.


Ma Chronique

Un véritable coup de cœur et un vrai moment de bonheur pour ce roman de Noël si doux et prenant.

Je dois avouer que j'ai acheté ce livre car je suis tombée amoureuse de la couverture et du titre. Puis, le résumé était alléchant. Enfin, quand j'ai tourné la dernière page, et bien, je n'ai pas regretté mon choix. Car si cette histoire est "noëllique" à souhait, il en ressort bien d'autres choses et surtout, des personnages auxquels nous pouvons nous identifier. Un roman sur un instant de vie qui change tout, sur une prise de conscience énorme, et surtout apprendre à lâcher prise pour sa survie, aussi bien mentale que physique.

Nous suivons Margot, jeune business woman à la carrière étonnante. Au fil des pages, elle se dévoile et si nous pouvons la trouver un peu arrogante,  nous comprenons vite que ce n'est pas le cas. Margot s'est laissée entrainer dans une spirale infernale et son corps a dit stop. Vous verrez comment et pourquoi, mais le tout est retranscrit avec une justesse incroyable, des mots simples et percutants.
Vous ferez la rencontre également de Tim. Jeune homme assez joviale et très intriguant, qui nous révélera un lourd passé, pas si lointain que ça.

Page après page, l'autrice nous entraine dans une histoire palpitante, pleine d'émotions, de rire, de larmes, de joie et d'espoir. Une belle histoire qui marie à la perfection les codes d'un film de Noël craquant à souhait et ceux d'un récit douloureux qui aborde le burn-out, le deuil et les relations toxiques. Cet entremêlement nous donne un texte riche et des personnages intéressants, complexes et touchants.
J'ai trouvé qu'il y avait eu un beau travail de cheminement sur l'évolution de Margot, sur ses ressentis, ses émotions, son avancée, miettes à miettes, sur elle-même, son esprit, son corps. Nous pouvons la suivre à chaque étape importante de son processus de "reconstruction".

La description des paysages, l'ambiance du village, de Noël, les odeurs, la cheminée qui crépite, la neige qui tombe ou se reflète avec le soleil, le bruit des oiseaux, du bois qui craque, les sapins, le petit cottage.... tout m'a complètement séduite !  L'autrice a fait un remarquable tableau avec ses mots, nous donnant l'impression d'être aux côtés de Margot à chaque pas. Une atmosphère en parfaite adéquation avec la période du roman, mais aussi avec les personnages. Un climat qui confère un peu plus de magie de Noël et ce sentiment de bien-être, de repos et de calme.

Les personnages secondaires font partie intégrante du récit et participent, d'une manière ou d'une autre, à l'état et aux réflexions de Margot. Je vous laisse les découvrir par vous-même.

La plume de l'autrice est un régal. Dans un style simple, épuré et délicat, elle arrive à nous transmettre moult émotions, passant du rire aux larmes en une page ! Une plume aux mots bien choisis et pleine de magie de Noël !

En bref, j'ai eu un véritable coup de cœur pour ce roman qui sort des sentiers battus et qui nous entraine au cœur d'un petit village dans la campagne anglaise, au creux d'un petit cottage où se joue bien des tourments, où se joue la vie de Margot. Un récit avec des personnages touchants, des situations pas faciles et qui peuvent toucher tout un chacun, des maladresses, de l'humour, des larmes, des idées décos, des recettes, le tout avec beaucoup d'amour, agrémenté d'une pointe de féérie de Noël et saupoudré d'un délicieux voile de neige.

A découvrir absolument !


jeudi 25 novembre 2021

Chronique : "Rendez-vous au chalet des cœurs oubliés"

☆ UN VRAI REGAL ☆


Autrice : Emily Blaine
Maison d'éditions : Harlequin, collection &H
Date de sortie : 6 octobre 2021

Résumé
La première fois que Nicolas a rencontré Louise, il l’a prise pour une folle furieuse qui essayait de voler les bocaux de cornichons dans son Caddie.
La deuxième fois que Nicolas a vu Louise, il venait de défoncer la porte des toilettes pour hommes dans lesquelles elle était enfermée.
Clairement, Louise n’a rien à voir avec les femmes qu’il fréquente habituellement, lorsqu’il profite de son aura de célèbre guitariste de rock pour tromper la solitude de ses nuits. Éternelle optimiste, gourmande propriétaire d’une chocolaterie, elle est aussi une passionnée – limite obsessionnelle – de Noël. Sauf que lui déteste Noël. Et qu’il s’est laissé embarquer dans le rôle du faux petit ami de Louise pour faire enrager l’ex de cette dernière. Dès lors, Nicolas n’a qu’une seule certitude : ces vacances de fin d’année à la montagne promettent d’être tout sauf reposantes…


Ma Chronique

Une vraie belle romance de Noël comme je les affectionne tant, surtout en cette période de l'année. Mon cœur a fondu pour ces deux personnages aussi drôles qu'attachants.

Un roman tout en douceur et délicatesse, avec une pointe de piquant. S'il n'y a aucun suspens, nous avons quelques rebondissements. Des rebondissements de l'esprit quand le cœur, lui, est complétement conquis.
Louise est une jeune femme pétillante, drôle, plutôt douce mais non dénuée de caractère.
Nicolas est un jeune homme un peu torturé par un événement dramatique, mais en grattant, nous découvrons quelqu'un de doux, attentionné et protecteur.
J'ai aimé la rencontre improbable de ces deux protagonistes. Un peu aux antipodes l'un de l'autre, ils arrivent à être connectés inexorablement par le cœur et l'âme. Mais un dénigrement flagrant de Louise envers elle-même et un manque de confiance risque de tout mettre en péril.
Notre cœur fait quelques ratés parfois, triste des paroles que Louise peut avoir envers elle-même, mais il frétille aussi à ses maladresses, drôles malgré elle.
Notre cœur s'enflamme de cette romance naissante, qui, sous nos yeux pleins d'étoiles, prend forme sur un imbroglio assez puérile, il faut bien l'avouer. Mais tellement savoureux !

Au fil des pages, l'ambiance de Noël nous englobe dans un doux concon, la chocolaterie émoustille nos papilles et les paysages nous ensorcellent. Les descriptions de cette féérie de Noël sont parfaites et illuminent ce roman d'une douce aura.
Quelques sujets douloureux sont abordés, créant des instants intimes délicieux et émouvants.

J'ai adoré la délicatesse des baisers, des étreintes. Un moment parfait d'amour.
Pourtant, si pour l'un tout parait simple, pour l'autre tout parait compliqué… alors, vont-ils y arriver ? Sauront-ils écouter les murmures de leurs cœurs ? Ou abdiquer devant la raison ? A vous de le découvrir.

Les personnages secondaires sont importants ici, car ils nous indiquent qu'ils ne sont pas simplement des amis pour nos deux personnages principaux, ils sont bien plus que cela, ils sont la famille, ils sont les confidents. Et j'ai apprécié qu'ils aient également chacun un peu leur histoire au milieu de la "grande" histoire.

J'ai toujours apprécié la plume d'Emily Blaine, tout comme ses romans, et cette fois-ci ne déroge pas à la règle. Une plume fluide, douce, délicate, pleine de peps et d'humour. Un savoureux mélange des tempos pour une mélodie féérique et endiablée. Une plume qui sait jouer avec les mots, simple et efficace, pour vous procurer moult émotions et toujours un plaisir renouvelé de lire cette plume subtile et savoureuse.

En bref, j'ai adoré ! Une histoire de Noël comme je les aime, alors oui, sans drame, sans grand suspens, avec cette certitude de connaître la fin, mais c'est tellement beau et si prenant, et surtout, tellement bon ! Un roman en toute simplicité qui vous réchauffe le cœur, vous fait sourire et nous rend un peu guimauve. Une belle histoire avec des personnages attachants, un lieu enchanteur, des situations cocasses et tout ceci saupoudré de la magie de Noël.

A lire absolument pour les fans de romance de Noël ! Mais pas que !


vendredi 19 novembre 2021

Chronique : "Je suis venue te dire"

☆ COUP DE COEUR ☆


Autrice : Cynthia Kafka
Maison d'éditions : l'Archipel
Date de sortie : octobre 2021

Résumé :
À 28 ans, Rose a l'âge où l'on a d'ordinaire trouvé sa voie. Or sa vie est sans charme ni éclat. Elle ne sait pas comment allumer l'étincelle qui la fera briller, mais elle connaît la cause de ce désastre : son géniteur.
Après dix ans d'absence, elle regagne sa ville natale à la rencontre de ce père tant haï pour régler ses comptes et enfin se reconstruire. Mais, surprise, elle le découvre en soins palliatifs, dans l'incapacité de répondre à ses questions, ne pouvant que l'écouter.
Entre ses croyances d'enfant et ses rancœurs d'adulte, Rose part à la découverte de l'autre pour s'accepter. Mais comment trouver la force du pardon quand on s'est construit dans la colère ?


Ma Chronique

Coup de cœur pour ce roman bourré d'amour et d'humanité. Tout est doux, tout est subtil, une pointe d'humour, beaucoup d'émotion et quelques larmes. Un roman qui m'a beaucoup touchée, en plein cœur.

Ici, nous faisons la connaissance de Rose, jeune femme en devenir, mais qui ne le sait pas encore. C'est un instant charnière de sa vie d'adulte qu'elle va vivre, un instant fait de doutes, de peurs, de rancœurs, mais surtout de découvertes, d'amitié, d'acceptation et de lâcher-prise. Un instant qui va bouleverser ses certitudes et faire valser ses émotions. J'ai adoré passer ce moment à ses côtés, à vibrer avec elle, à essayer de comprendre avec elle, à essayer de se trouver et d'enfin oser dire ce qu'elle avait à dire. Sa vision d'elle-même a parfois fait écho à ce que je ressens.

Au fil des jours, dans ce lieu où elle est née et auprès de ce père qu'elle exècre et de ses nouveaux amis, elle va se surpasser, se remettre en question et vivre. J'ai beaucoup aimé la construction du roman avec ce présent et ce passé entremêlés, cela apporte un vrai plus sur la façon d'être de Rose, sur cette relation qu'elle a avec son père, sur son caractère, sa carapace. Cette construction est intelligente et parfaite.
Justement, cette relation entre Rose et son père est d'une incroyable authenticité. J'ai savouré ce monologue libérateur, j'ai savouré les réactions du père : tout est délicat, empreint de colère mais aussi de tant d'amour ! Se raconter pour mieux s'accepter, écrire pour mieux évacuer, redécouvrir l'autre pour pardonner.

Les personnages secondaires sont finalement aussi importants que Rose, car ils sont présents, essentiels et de véritables moteurs pour Rose. Ils sont bienveillants, présents, attentionnés, sans rien demander en retour : de vrais amis, comme Rose n'en n'a jamais eu. Ils sont aussi pétillants et drôles. Amélia et Mathias sont vraiment magiques : je les ai adoré, à tous points ! D'ailleurs, Mathias, on en parle ? Non, on n'en parle pas, vous le découvrirez par vous -même !

La couverture du roman est très belle, je la trouve en parfaite adéquation avec le texte : de la gourmandise, de l'espoir, de la tendresse, de l'amour... Un excellent choix de couleurs et des dessins. Car oui, j'en vois plusieurs de dessins : la rose, la bouche et deux têtes qui s'embrassent !
Petite chose aussi que j'ai affectionné : toutes les références télés, musicales... de ma jeunesse ! Cela m'a rendu Rose encore plus proche : un peu comme une amie.

Les émotions sont assez intenses tout au long du roman. Elles vous transportent dans un tourbillon de sentiments bouleversants, passant du rire aux larmes en une page. La plume de l'autrice est fluide, d'une sensibilité accrue et tellement pleine de justesse, de délicatesse, le tout agrémentée d'une pointe d'humour qui fait du bien et qui réchauffe le cœur.

En bref, vous l'aurez compris je pense, un véritable coup de cœur pour moi. Une histoire écrite avec passion et des protagonistes qui m'ont émue. Un cheminement personnel extraordinaire, difficile mais libérateur. Un roman généreux avec une écriture puissante, intime, tendre et pleine de malice : la beauté des mots, la musicalité de l'écrit. Ce récit est un peu comme la rose finalement : doux, délicat et plein de piquants. Une pure beauté. 
Et pour finir, j'adresserais ce mot à Cynthia Kafka : je suis venue te dire (pardon pour le tutoiement)... juste merci, merci pour ce que vous avez provoquer en moi.

A découvrir absolument !


jeudi 4 novembre 2021

Chronique : "La dernière morsure"

☆ SAISISSANT ☆
  

Autrice : Apollonie Sbragia
Maison d'éditions : auto-édition
Date de sortie : janvier 2021

Résumé :
Un jeune garçon assassiné et sauvagement mutilé. Un autre enfant disparu. Pour Alex, capitaine à la Crim', Giancarlo, son coéquipier et Malik, nouvelle recrue, un compte à rebours macabre est lancé pour retrouver la prochaine victime avant qu'il ne soit trop tard.
Hantée par son passé, Alex ira jusqu'au bout d'elle-même pour découvrir la vérité… dans toute son horreur.


Ma Chronique

Un polar des plus saisissant, qui vous emporte avec lui dès la première page. Un véritable page-turner !

J'ai trouvé l'intrigue bien ficelée avec des personnages prenants et attachants. La psychologie d'Alex est d'ailleurs poussée à l'extrême, et même si l'on ne sait pas vraiment l'exactitude de son passé, son traumatisme, les quelques miettes semées tout au long du roman vous en apporte l'essentiel.
Giancarlo et Malik sont assez bien développés également.
Les crimes, les corps mutilés, certains sévices sur Alex, l'agression avec Malik, sont autant de situations décrites de manière assez extrêmes, avec moults détails, parfois bien sanguinolents. Il faut avoir l'estomac bien accroché ! Mais c'est parfait : juste ce qu'il faut.

La descente aux enfers d'Alex est un peu le fil rouge de ce polar. Sa détermination, sa folie, sa rage, sa violence, sa résignation, sa rédemption, sont autant de tableaux nuancés que nous contemplons, impuissants. L'autrice a fait un travail remarquable là-dessus.
J'ai également beaucoup apprécié tout l'univers de la Crim'. Cela m'a paru cohérent avec la réalité, je suppose : l'ambiance, les lieux, les sensations, le langage.

Ce polar, c'est une intrigue horrible de corps d'enfants mutilés entremêlée à une enquête vieille de sept ans. C'est aussi l'histoire d'une amitié infaillible entre deux coéquipiers, brillants duo d'enquêteurs, qui fera tout pour découvrir la vérité, leur vérité, quoi qu'il en coûte. Mais c'est également un superbe schéma sur l'incidence d'un traumatisme sur le corps, l'âme, le passé, le présent et tout ce qui entoure Alex. Ses répercussions, ses hallucinations, ses égarements. Tout cet ensemble nous donne un texte riche, complexe et dynamique, avec cette envie de toujours en vouloir plus.

La plume de l'autrice est impeccable, fluide et rigoureuse. Une plume percutante, rythmée, intelligente, à la fois douce et mordante ! Que d'émotions ressenties avec cette plume !

En bref, un roman saisissant, maitrisé à la perfection par l'autrice, tant dans la psychologie poussée de ses personnages que dans son intrigue globale. Le cœur a palpité, parfois bien fort, le souffle a été retenu, pour ne se laisser aller qu'à la toute fin. Et quelle fin ! Magistrale ! Une fin cinglante à laquelle je ne m'attendais pas. 

Si vous aimez les polars, je ne peux que vous le conseiller !


vendredi 29 octobre 2021

Chronique "Les déraisonnables"

☆ EXQUIS ☆


Auteur : Olivier Auroy
Maison d'éditions : Anne Carrière
Date de sortie : 26 mars 2021 (le jour de mon anniversaire ;-))

Résumé :
Ce qu'il faut d'audace pour changer le cours de son existence !
Comment Madeleine, paisible sexagénaire brutalement licenciée, et Camille, une jeune geek un peu paumée, un peu rebelle, vont-elles nouer une amitié improbable et s'offrir un nouvel élan ?
Jusqu'où Pietro, retraité, est-il prêt à aller pour ranimer la mémoire défaillante de sa femme ? Ce voyage sur les traces d'un fantôme dans le sud de l'Italie ne risque-t-il pas de lui faire perdre son grand amour s'il parvient à ses fins ?
Pourquoi Jean-Paul prend-il le risque d'orchestrer ses obsèques et de se fâcher avec les personnes qu'il aime le plus au monde ? Par révolte, par orgueil ou pour reconquérir son épouse, l'ardente Sophie ?
Et par quel enchantement François, jeune père divorcé, se rapproche-t-il d'Alma, la vieille dame fantasque, l'ancienne danseuse de cabaret qui lui redonnera le goût de la famille ? 
Ce qu'il faut ? C'est un grain de folie et le goût des autres.


Ma Chronique

Un très bel instant de lecture pour ce roman en quatre histoires. Quatre histoires pleines de tendresse, d'audace et d'amour !

J'ai adoré me plonger dans ces récits un peu hors du commun, et pourtant inspirés de faits réels, qui nous rappelle combien la vie peut être belle et pleine de surprise. Qu'il faut toujours y croire, ne pas renoncer, rester soi-même et avancer.

Chaque histoire à son charme, des personnages attachants, un peu loufoques, voir complètement barrés, mais toutes ont en commun cette force de l'amour, de la vie et ce petit grain de folie qui nous embarque.

Couchés sur le papier, les mots nous dévoilent peu à peu des instants de vie forts en émotion, tout en sensibilité et nostalgie. Ils nous confirment que l'amour n'a pas d'âge et que les amitiés improbables sont parfois les plus sincères. Le courage et la confiance en soi sont aussi des valeurs que nous retrouvons dans ces textes. Textes qui sont d'une humanité sans faille, avec des protagonistes parfaitement imparfaits.

A travers ces quatre nouvelles, l'auteur nous parle de liens, de liens intergénérationnels, qui boostent nos acolytes et qui rendent leur déraison un peu complice et non plus solitaire. Il nous fait voyager aussi, en Bretagne, en Italie, à Paris...un vrai régal des sens !

La plume de l'auteur est limpide, fluide, à la fois soutenue mais accessible, créatrice d'émotion et de rire. Une plume pleine de sensibilité et d'humanité qui retranscrit à merveille les affres de nos personnages.

Je ne souhaite pas trop vous en dévoiler. Simplement, prenez le temps de lire ce roman, il vous mettra du baume au cœur et les zygomatiques en marche.

En bref, c'est exquis ! Un roman qui a su me toucher par sa simplicité et son honnêteté, par ces brefs instants de vie dans lesquels on s'immisce, vous prenant par surprise et vous entrainant dans des histoires à la fois savoureuses, émouvantes et drôles ! Car oui, Olivier Auroy sait aussi bien nous émouvoir que nous faire sourire, du sourire tendre au sourire fou-rire !
Ses personnages sont d'une grande valeur humaine, avec leurs défauts, leurs qualités. Des personnages qui deviennent vite attachants, un peu comme des amis, et qu'on laisse en toute quiétude, à la fin du roman, continuer leur chemin, ce chemin qu'ils se sont construit à la faveur d'un instant de folie ou d'une rencontre aussi inattendue qu'improbable.
Les déraisonnables.... il porte bien son nom ! Mais quelle émotion ! Et quelle tendresse ! Le tout saupoudré d'une pointe d'humour et enrobé d'amour !

A découvrir absolument.


lundi 25 octobre 2021

Chronique : "Le réveil d'Anaïs"

☆ COUP DE COEUR ☆


Auteur : Luc Leprêtre
Maison d'éditions : Anne Carrière
Date de sortie : mai 2021

Résumé :
Dirigeante de start-up, déterminée, énergique, Anaïs, 29 ans, vit à cent à l’heure. Toujours entre deux rendez-vous. Son ambition : faire de son entreprise le numéro un du secteur. Malheureusement, un soir, elle s’écroule. A son réveil, le verdict est implacable : une inflammation de la moelle épinière fait d’elle une paraplégique. Pour les médecins, le handicap est irréversible.
Anaïs est envoyée dans un centre de rééducation fonctionnelle de pointe. Rejet, déni, la jeune femme, d'abord abasourdie, va devoir se battre. Face à ce défi, elle se trouve bien seule. Par chance, le centre de rééducation regorge de personnages prêts à la soutenir.
Sur ce chemin sinueux, Anaïs va devoir apprendre l'importance du temps et des autres.


Ma Chronique

Un roman qui se lit d'une traite, qui vous happe et ne vous lâche plus jusqu'à la fin. Du sourire aux larmes, nous sommes traversés par un plein d'émotion intense et surtout par un sentiment indéniable : ne jamais baisser les bras.

Page après page, nous découvrons Anaïs, jeune femme dynamique, pleine d'ambition et de certitudes. Lorsque du jour au lendemain tout s'écroule, c'est un autre combat qu'elle va devoir affronter, le combat de l'inconnu, de la peur, du temps et surtout un combat contre elle-même.
J'ai adoré me plonger au cœur de cette vie si soudainement "cassée", au cœur d'Anaïs, de ses peurs, ses faiblesses, et surtout de ce courage, qui au fil des jours, prend place et devient une force, une force pour elle-même, pour sa vie et ce qu'elle veut.

L'auteur nous raconte un instant de vie percutant, plein de rage et de volonté. Il ne nous épargne rien de la nouvelle "condition" d'Anaïs, ne nous omet aucun détail, même ceux auxquels nous n'aurions pas pensé. Les inconvénients, la façon de réfléchir, de bouger, les toilettes, la douche… et vivre : tout y passe ! Et ce que j'ai apprécié également, c'est que ce roman nous offre la possibilité de comprendre, et surtout de savoir, un peu de la vie, en l'occurrence ici,  d'une paraplégique. Tantôt dur, tantôt amer, l'acceptation, la volonté, l'adaptation, chaque "phase" nous apporte un sentiment, une sensation, une émotion, une réflexion.

Il y a aussi les personnages secondaires qui font partie intégrante du récit et apportent à Anaïs beaucoup plus qu'un soutien. Ils seront son énergie, son refuge, ses confidences. Des piliers. Chaque personnage est attachant et apporte un vrai "plus" à l'histoire d'Anaïs, à son combat et à sa nouvelle condition.

Mots après mots, nous voyons l'évolution d'Anaïs, dans sa tête, dans son corps, mais aussi dans sa vie personnelle à travers sa relation avec sa mère et sa sœur. Tout comme avec son collègue de travail. Des abcès à crever qui feront mal, mais qui feront du bien.

La plume de l'auteur est fluide, sincère. Un style clair et compréhensible pour tout un chacun. Une plume pleine de nuances, avec une certaine fragilité dans les mots, les intonations, qui nous transporte dans un tourbillon émotionnel intense. Une plume teintée aussi de quelques notes d'humour bien placées et qui font sourire, allégeant parfois une atmosphère éprouvante.

En bref, coup de cœur pour ce roman. Ce fut un vrai régal du début à la fin, avec en prime une très belle playlist. Le réveil d'Anaïs, c'est un texte qui vous touche, qui vous ouvre les yeux sur beaucoup de choses, qui vous apporte du courage, de la volonté et ce sentiment qu'il ne faut jamais abandonner, jamais baisser les bras et que la vie est belle et réserve parfois des surprises, mêmes si le chemin est semé d'embûches, toujours y croire.
Un roman très fort en émotion, avec des personnages marquants et inspirants, écrit avec intelligence, sincérité et humilité.

A découvrir absolument !


mercredi 20 octobre 2021

Chronique : "Les désossés"

☆ PALPITANT ☆


Auteur : François d'Epenoux
Maison d'éditions : Anne Carrière
Date de sortie : octobre 2020

Résumé :
Dans un chalet somptueux et isolé, une famille est prise au piège de chutes de neige anormales. A mesure que les problèmes surviennent - manque de tout, promiscuité, hygiène -, le vernis craque. Le passé refait surface. Et chacun révèle sa vraie nature. jusqu'à revenir à l'aube de l'humanité.
Une humanité à réinventer.


Ma Chronique

Un roman palpitant que j'ai pris grand plaisir à lire ! Nous sommes happés dès les premières pages par cette histoire singulière et fort déroutante. En effet, l'auteur va jusqu'au bout de son récit, nous déstabilisant et nous offrant les différentes facettes de l'être humain face à l'enfermement, le manque de tout et son retour à l'instinct primaire.

Ici, nous rencontrons la famille SAILLARD, famille bourgeoise. A travers chaque personnage de cette famille, de même que les domestiques, l'auteur nous décrit des tableaux assez réalistes de leurs caractères, des caractères bien différents, avec des mentalités différentes, mais cela donne un ensemble de personnages assez caricaturaux mais très réalistes de l'idée que l'on puisse s'en faire. L'impression d'être dans un monde à part, avec des priorités différentes. J'ai aimé me plonger dans cette psychologie, cette facette de la vie.

L'auteur a fait fort, car il nous offre 188 pages d'un huit clos haletant, sans jamais baisser le rythme et sa ligne de conduite. Miettes à miettes, à mesure que la neige engloutie le chalet, les personnalités se révèlent, les vérités fusent. Et plus l'enfermement est long et difficile, sans ressource, sans le confort habituel, plus les états d'esprit s'échauffent et partent vers un monde un peu fou, une sorte de délire où la folie guette. L'inconcevable fini par se produire, pour la vie, la survie.

Les descriptions concernant le paysage, l'atmosphère, sont parfaites car nous avons l'impression de nous retrouver au cœur de ce manteau blanc, enseveli, aux côtés de la famille SAILLARD. J'ai même eu cette impression de sentir la chaleur de la flambée dans la cheminée tant les images sont justes. De même que pour les conditions de vie qui se dégradent, les détails sont extrêmement bien... détaillés ! Il faut avoir le cœur bien accroché !

Je vous conseille de le lire tant il est prenant et fluide. Il se lit d'une traite. Une fois commencé, impossible à lâcher tant le suspens est passionnant.

La plume de l'auteur est parfaite, fluide, droite, en accord total avec l'atmosphère du livre, à la fois sinistre, plein d'espoir et percutant. Une très belle écriture qui s'approprie les mots et nous offre ainsi la promesse d'émotions et de frissons.

En bref, j'ai adoré ce roman. C'est la première fois que je lis François, que j'ai eu la chance de rencontrer et qui est une belle personne, et je renouvèlerais l'expérience car son écriture est agréable, son roman de qualité, une histoire qui montre la nature humaine et son impact sur l'environnement, mais aussi ses différentes facettes et tout ce qu'il y a parfois de plus primaire et futile. Un huit clos où l'humain reprend, un tantinet, une certaine humanité, face à la mort. Un petit roman noir parfait : radical et percutant !


Chronique : "La vie n'est pas un téléfilm de Noël"

☆ COUP DE COEUR ☆ Autrice : Lydy Williams Maison d'éditions : autoédition Date de sortie : octobre 2020 Résumé : Au cœur du Londres ...