jeudi 29 septembre 2016

Chronique de "Marathon Men" de Flo Renard




Auteur : Flo Renard
Editeur : auto-édition
Sortie : juillet 2016

Résumé :
Bordelais nouvellement installé à Marseille, Gwenaël est un garçon effacé qui manque d’assurance. À l’inverse, Victorien, paraplégique de naissance, possède une personnalité rayonnante et une inexhaustible volonté. Ils n’ont rien en commun si ce n’est une égale malchance qui les poursuit depuis l’enfance, et dont ils s’accommodent avec plus ou moins de philosophie.
C’est la course qui va les rapprocher de manière très inattendue, et cette rencontre pour le moins percutante va définitivement changer leur vie…
Comédie romantico-sportive traitant d’affirmation de soi, d’acceptation de l’autre et de respect des différences, Marathon men est avant tout une romance entre deux jeunes hommes, résolument orientée humour… et course de fond !



~ MON AVIS ~

Ce roman est une bulle de bonheur, un roman tout simple, sans prétention et qui vous fait du bien.

Quand Gwenaël et Victorien se rencontrent de façon plutôt percutante, nous allons dire, c'est leur vie qui va changer, dans tous les sens du terme.

Page après page, nous suivons l'évolution de leur relation, relation amicale qui se transforme en amour intense, en complicité évidente. Chacun sera pour l'autre un soutien, une force, une acceptation de soi. Leur particularité commune devient une force, une philosophie qu'ils prennent avec objectivité et humour.

Gwenaël est un jeune homme qui doute, qui se mésestime. Sa relation avec sa famille est plus que cahoteuse et sa relation avec Victorien ne va en rien arranger les choses. Ce lien qui l'uni à celui-ci va lui donner confiance, va le booster dans son envie de faire mieux, faire plus, surtout dans cet objectif commun de marathon.

Victorien est une personne lumineuse qui vit en osmose avec son handicap, une personne qui ne baisse jamais les bras et qui prend la vie comme elle vient, avec ses hauts et ses bas. Son amour pour Gwenaël est beau, il va le soutenir, mais il trouvera aussi en Gwenaël un soutien moral, une personne sur laquelle il peut compter et se lâcher, lâcher prise, mais aussi un compagnon de course, autant qu'un compagnon de vie.

Le roman s'étale sur plusieurs mois au cours desquels l'évolution de nos deux héros est indéniable, autant que leur malchance. Mais, comme ils le disent, deux négatifs ajoutés font un positif ! Alors ils ne désespèrent jamais et prennent les aléas de la vie comme ils viennent. 
Au court de ma lecture, le positif est un sentiment qui ne m'a jamais quitté. 
J'ai apprécié ces deux personnalités si attachantes, qui manient l'humour avec brio, qui sont déterminées dans ce qu'ils veulent, ce qu'ils souhaitent. 
Leur amour est très fort, et pas besoin de scènes de sexe dans ce roman pour comprendre l'intensité de cette flamme entre eux : les gestes, les paroles, les regards : tout cela suffit à largement démontrer ce qu'ils éprouvent l'un envers l'autre.

C'est une lecture agréable, sans souffritude, sans coupure. Une vraie ode à la vie, à l'amour. Un combat pour ce que l'on veut, pour affirmer son couple et vivre normalement.

Un panel de personnages secondaires vous confèrent une vue global sur l'environnement de nos protagonistes, sur leur quotidien. Des personnages aussi délicieux que détestables, mais assez réalistes dans leurs réactions et réflexions.

La plume de l'auteur est fluide, douce, empreinte de délicatesse et de pudeur. Une plume qui vous envoûte par ses mots tendres, qui vous égratigne par ses mots durs et blessants, qui vous fait sourire par ses phrases qui allient humour et gentillesse. 
J'ai trouvé que l'auteur traitait avec une justesse incroyable et réaliste les deux thèmes principaux du roman : le handicap et l'homosexualité.
Les descriptions de l'environnement, des lieux sont aussi une réussite. J'ai beaucoup apprécié que l'auteur utilise du langage de la région concernée, et surtout qu'elle nous l'explique. C'était très dépaysant, et cela m'a apporté un "plus" dans le texte, dans sa consistance, ce qui l'a rendu complet pour moi.

La fin est juste un régal, c'est l'aboutissement de tout, l'aboutissement de soi, d'une vie à deux, des objectifs fixés. Finalement, leur chance, ils l'auront eu, et cette chance c'est leur rencontre et cet amour qu'ils vivent à fond.

A découvrir et à savourer. Un très bon moment pour moi. J'ai beaucoup aimé les deux personnages principaux auxquels on s'attache facilement. Une vraie bulle de bonheur, un instant délicieux, drôle et tout doux. Une jolie histoire d'amour, mais pas que, avec des héros atypiques dans leurs "gênes" quelques peu spéciaux ! 



Lien Amazon


samedi 24 septembre 2016

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

*** IMMENSE COUP DE CŒUR ***



Auteur : Matthieu Biasotto
Editeur : auto-édition
Sortie : 22 septembre 2016
Résumé :
Elle voulait juste une main tendue, juste un peu d’aide… Elle n’est pas d’ici. D’ailleurs chez elle, c’est nulle part. D’un côté Alep, de l’autre Marseille. La Syrie, la France. Elle… et moi… Deux trajectoires, une rencontre. Je devais mourir, elle voulait vivre. Mauvaise personne, mauvais endroit, mauvais moment… Certains appellent ça le Destin… 
On peut courir pendant des années, s’étourdir, s’enivrer, s’enfoncer dans des mauvais choix ou dans l’illusion d’avoir bien fait. On peut se mentir éternellement mais, quoi qu’il arrive, le passé finit toujours par nous rattraper. 



~ MON AVIS ~

Je viens de finir ce roman et mon cœur en est encore tout chamboulé. Ce roman m'a pris aux tripes, m'a fait me remettre en questions sur certaines choses, les voir d'un autre œil. Ce roman est un immense coup de cœur, une histoire cruelle et si belle à la fois.

Je dois dire que pour moi Matthieu Biasotto gagne en profondeur à chaque roman. Son écriture se bonifie, se maîtrise de plus en plus, se développe, nous offrant un panel de sentiments bouleversants, de sensations extrêmes, faites de douleur, de peine et toujours cet espoir et cette lumière qui viennent égailler un texte dur, intransigeant.

Si la couverture du roman est tout simplement magnifique, je dois dire que je ne savais pas à quoi m’attendre en ouvrant ce livre. Et bien, je ne fus pas déçu. J'ai été totalement happée par l'histoire, par son actualité, par sa profondeur et sa franchise, car les mots de l'auteur son francs, sans chichis, sans arc-en-ciel, une justesse à toutes épreuves, une justesse qui vous oppresse, vous dégoûte, vous émerveille, vous emballe le cœur.

Cette histoire si particulière dépeinte par Matthieu, c'est l'histoire d'Axel, l'histoire de sa vie, de sa déchéance, de son auto apitoiement, de sa prise de conscience, de sa réalité. L'histoire d'un destin qui va se jouer de lui, un destin qui va lui ouvrir un nouvel horizon, un nouveau souffle.
C'est aussi l'histoire d'une jeune fille formidable, une battante, une survivante. Une jeune fille dont le courage et la détermination vous force au respect. Une jeune fille intelligente, qui supportera l'horreur et qui verra le destin lui porter secours, un destin qui joue parfois avec la mort.

Je ne peux vraiment pas vous parler de ce roman. Je souhaite que vous le découvriez par vous-même, qu'il vous apporte la surprise que j'ai eu, qu'il vous apporte toute la saveur d'un roman palpitant et oppressant, la saveur d'un roman excellent.

Les personnages créé par l'auteur sont authentiques, vrais, sincères. Ce sont des personnages auxquels, de par leurs émotions, leur mal être, l'on pourrait s'identifier. Des personnages qui ne nous cache rien, qui se montre dans toutes leurs faiblesses, dans toute leur splendeur, leur humanité, leur courage. Des personnages qui m'ont touchée très fortement.
Vous trouverez aussi toute une palette de personnages secondaires qui vont vous émouvoir, vous dégoutter, vous horrifier.

La plume de l'auteur est incisive, percutante. Chaque mot vous  procure un coup au cœur, car ces mots, mit bout à bout, vous révèlent l'horreur de ce qui se passe dans le récit, l'horreur qui, peut-être, est une réalité, une réalité qui nous dépasse. Les émotions si intenses procurées par la plume de l'auteur m'ont littéralement bouleversée. 
Sa plume est intense, parfois poétique, parfois crue. Il sait manier les mots avec dextérité, des mots qu'il fait danser pour nous impacter fortement.

J'ai aimé la construction du roman. Ce début qui intrigue, qui questionne, puis le cheminement pour y arriver et cette fin des plus...poignante, une fin qui vous transmet l’espoir et la joie aussi. Un beau contraste qui a réussi à faire couler mes larmes.
Ce roman c'est deux, voir trois, histoires qui s’entremêlent à la perfection, qui vous laisse ébahi quant au dénouement qui, page après page, prend forme sous vos yeux contemplatifs.

Un roman palpitant, rythmé, avec une intrigue qui vous tient en haleine jusqu'au bout, des situations qui vous crève le cœur, des situations qui remettent en questions, qui font agir, avancer et qui font que nos personnages se révèlent, se relèvent, se battent pour un passé qui finit toujours par nous rattraper, et un futur plus lumineux, peut-être.

Bref, vous l'aurez compris, j'ai eu un véritable coup de cœur pour ce roman. Un roman encore une fois atypique, original, hors des sentiers battus, avec des personnages touchants dans leur déchéance, dans leur courage à se battre, dans leur force à affronter, dans cet espoir qui ne les quitte jamais, et cette foi au destin qui intervient aussi joyeusement que perfidement. Des mots qui vous transpercent, des émotions à fleur de peau, une sensibilité accrue, de l'incompréhension, de la rage, du dégoût, de l'étonnement, de l'espoir, de la joie et un air d'amour qui flotte : voilà tout ce que j'ai éprouvé au cour de ma lecture. Un panel de sentiments extraordinaire qui font de ces personnages des êtres exceptionnels, à part, des êtres qui vous touche, qui reste dans votre cœur, qui vous touche l'âme et vous chamboule.

Je voudrais dire merci à Matthieu Biasotto. Merci pour ce roman, comment dire...sublime, tout simplement. Un roman poignant, percutant, fort. Un roman qui m'a fait pleurer. Un roman coup de cœur.





Chronique : "Sanglante Obscurité - Tome 2 : Le sort d'asservissement"



Auteur : Johan Fournier
Éditeur : auto-édition
Sortie : juillet 2016 / Réédition avec nouvelle couverture août 2017

Service Presse Auteur

~ RÉSUMÉ ~

Ethan a sauvé son amour de jeunesse Élias, et parallèlement le monde. Toutefois, la menace de Siméon, l’autoproclamé roi des vampires plane toujours. 
Les deux jeunes hommes se sont alors installés dans la résidence secondaire de Guillermo à Los Angeles. Ils espèrent ainsi renouer des liens brisés il y a douze ans, lorsque Siméon a kidnappé Élias. 
Néanmoins, les retrouvailles demandent de la patience. Entre les secrets de l’un et l’engouement sentimental de l’autre, rien n’est simple. Cependant, ils vont très vite être confrontés à de nouveaux problèmes bien plus graves ! 
Le danger n’est plus uniquement tapi dans l’obscurité, il est aussi devant leur porte. C’est ensemble qu'Ethan et Elias, accompagnés de leurs acolytes Noam et Louna, vont s’aventurer aux confins du monde, afin de trouver des réponses à cette mystérieuse invasion, mais pas uniquement…



~ MA CHRONIQUE ~

Un excellent tome 2 qui reprend exactement où nous avons laissé le tome 1, avec en petit plus, un court résumé du premier tome en début de livre.

Dans ce tome 2, beaucoup d’événements vont s’enchaîner, se dévoiler, et beaucoup d'informations vont venir embrouiller nos amis, les faire réagir et leur apporter un danger de tous les instants. Aucun répit ne nous est épargné dans ce tome, plus vous avancez, plus vous êtes ébahi. Si certaines réponses aux questions du tome 1 sont ici dévoilées, et bien je peux vous dire que bien d'autres vont se poser, que ce soit sur Ethan, sur Élias ou autre.

Ethan et Élias sont un beau couple, un couple qui aura des difficultés à se retrouver. Élias reste très marqué par son enlèvement, sa culpabilité à se sentir faible, mais aussi par ces nouvelles choses qu'il sent changer en lui. A force de patience, de persévérance et de beaucoup d'amour, Ethan réussira à casser les barrières d’Élias, et enfin ils se retrouveront et je peux vous dire que c'est beau, que c'est touchant. Leur amour renaît de l'horreur passée et ils le consume de bien belle manière.

Si Élias se sent changer, il en est de même d'Ethan. La culpabilité, les non-dit entre ces deux hommes qui pourtant s'aiment fort, vont les conduire dans un danger où le sang va couler, où les pertes vont être terrible.

Ethan m'a un tantinet agacé avec son expression qu'il utilise à tout bout de champ : je vous laisse découvrir laquelle ;-)

Page après page, sous nos yeux incrédules, les rebondissements s’enchaînent, le danger s’accumule. L'auteur a fait un beau travail sur la façon dont est mené cette saga. Tout est en concordance, et je me demande jusqu'où cela va nous mener.

Dans ce tome, malgré l'humour qui reste très présent, et qui allège certaines scènes assez délicates, l'ambiance générale est plus sombre, plus noire. Les personnages se dévoilent presque entièrement, expriment leurs sentiments et leurs émotions de façon plus intense.

J'ai été heureuse de retrouver Noam et Louna. Je les aime beaucoup.

D'autres personnages font aussi leur apparition, et d'autres reviennent pour aider nos amis.

La plume de l'auteur est assez fluide, douce et dure à la fois, un bon mélange qu'il sait utiliser suivant les situations. Les descriptions des potions, de la magie, des lieux, enfin toutes quelles qu’elles soient, sont parfaites, justes dosées, nous donnant l'impression d'être aux côtés de nos protagonistes. Un texte rythmé, sans temps mort, qui nous dévoile page après page les secrets d'un monde bien complexe, où nos héros devront être forts pour vaincre et arriver à cette paix et cet amour qu'ils espèrent vivre libre, sans entrave et sans danger.

La fin du récit est palpitante. Plusieurs fois j'ai retenu mon souffle, mais surtout, j'ai eu envie de secouer Élias, tout en le comprenant. Une fin qui vous met juste en appétit pour la suite du tome 3, qui je pense nous réserve encore bien des surprises, à tous les niveaux.

Bref, un excellent moment de lecture, un récit dans l'action et dans l'amour : un beau parallèle car l'action est rapide et l'amour prend son temps, deux différences qui font la richesse du récit, ainsi que tous les détails apportés par l'auteur. Ethan et Élias m'ont beaucoup touchée dans ce second opus, et leur évolution est splendide. J'aime quand ils sont taquins. Des rebondissements qui ont malmenés mon petit cœur, et des scènes qui l'ont attendrie. Très bon tome 2, dont j'ai hâte de découvrir la suite.





Chronique de "Ruben & Jonas - Un ours dans la peau" de Johan Fournier



Auteur : Johan Fournier
Editeur : auto-édition
Sortie : mai 2016

Résumé :
Chaque année, au printemps, les jeunes métamorphes, tout juste majeurs du village d’Ursus, s’impatientent car une cérémonie importante et très spéciale va avoir lieu en leur honneur. Ruben fait partie de ceux-là et depuis peu, l’ours en lui veut s’exprimer, se libérer. C’est lors de cette fête attendue avec beaucoup d’appréhension, qu’un tuteur va lui être attribué afin de l’aider à gérer ses transformations. Cependant, il est loin de deviner qu’il s’agirait de Jonas, le beau bûcheron qu’il contemple souvent à ses heures perdues. Cette aventure va le mener vers le total contrôle de ses mutations et bien plus encore…



~ MON AVIS ~

Je ne peux pas vraiment parler de chronique ici vu le peu de page.

Cette très courte nouvelle nous raconte la rencontre du couple Jonas & Ruben que nous découvrons dans le tome 1 de la saga "Sanglante Obscurité". Une rencontre qui se passe bien avant les événements du tome 1.

Leur rencontre est explosive, dans tous les sens du terme ! 
Nous découvrons un peu ce monde de métamorphes ours, avec ses codes, ses coutumes, son environnement.

Ce texte est un mélange de bestialité et d'humour, avec quelques scènes de sexe assez sexy.
La naissance d'un amour par l'attrait physique, charnel. Un amour qui deviendra aussi celui des âmes.
Une plume adaptée à la fougue et la force de nos protagonistes, une plume qui apporte rage et chaleur, des instants de bagarre sanglante, puissante, des instants d'humour apprécié, et des instants plus tendres.

Bref, un bon moment, et surtout une fin de texte qui laisse présager les événements qui arriveront dans le tome 1 de "Sanglante Obscurité".

Bémol : les fautes. Il y en a quand même pas mal, ce qui est dommage pour si peu de page.

A vous de lire et vous en faire votre propre idée.





Chronique de "Coup de foudre en haute couture" de M.J. O'SHEA



Auteur : M.J. O'Shea
Editeur : Dreamspinner Press
Sortie : avril 2016
Résumé :
Quand les lumières s’éteignent et que surgit la haute couture…
Sasha Sobieski a un job de rêve : il travaille dans la légendaire maison de couture américaine Harrison Kingsley. Malheureusement, le rêve vire au cauchemar lorsqu’il doit travailler pour le créateur en personne. Exigeant, froid et colérique, Harrison est également sans conteste l’homme le plus sexy que Sasha ait jamais vu.
Au sommet depuis des années, Harrison Kingsley sait ce qu’il veut, quand il le veut, et comment il le veut. Et que veut-il ? Son nouvel assistant. Impertinent et déterminé, Sasha lui fait perdre la tête. Le problème, c’est qu’Harrison ignore si c’est de rage ou… de désir.



~ MON AVIS ~


J'ai beaucoup apprécié ma lecture, j'ai passé un très bon moment, léger, sans prise de tête, tout en douceur.

L'univers de la haute couture est bien défini, avec ses enjeux, les descriptions des tissus, collections et autres m'ont donnée l'impression de les avoir sous les yeux. J'ai ressenti aussi une bonne sensation d'émerveillement à la lecture des descriptions, des lieux, des différents endroits cités dans le texte. L'écriture à ce niveau fut un régal, car les mots, s’enchaînant les uns après les autres, m'ont permises de m’imprégner totalement de l'atmosphère générale.

Dans ce roman, nous suivons Sasha dans son métier, dans ses envies, son ambition. Nous le découvrons horripilé par son patron, bien que l'attirance envers cet homme colérique, froid, méprisant soit très forte.
Sasha est un jeune homme délicat, doux, gentil, qui aime son travail et le fait bien. Il sait ce qu'il veut et ne se laisse pas marcher sur les pieds.

Harrison est un personnage froid, distant, qui sous ses airs supérieur cache une profonde blessure, un sentiment d'infériorité qui lui vaudra bien des déboires et des paroles malheureuses.

Il a été plaisant d'avoir quelque fois le point de vue d'Harrison. Cela nous en apprend plus sur son caractère et les sentiments confus qui l'habite.

Lorsque Sasha et Harrison se rapprochent, lentement, mais surement, c'est beau, c'est doux, délicat. Harrison devient un autre homme, devient lui-même. A travers Sasha il se sent vivre, il se sent à sa place. Les interactions entre ces deux hommes sont tendres, agréables. 

Quand Harrison perd pied à cause de sa fébrilité à être où il est, quand des événements le poussent à bout, ses paroles acides envers Sasha lui joueront un bien mauvais tour, et nous découvrirons alors Harrison sous une autre facette. Sasha, blessé, trompé dans ce qu'il croyait être sûr, m'a touché avec ses paroles de tristesse, sa déception et son sentiment d'humiliation.

La plume de l'auteur est légère, tendre, actuelle. C'est une écriture toute simple, comme son histoire, qui a su me captiver et m’entraîner dans un récit frais, moderne, une histoire où le luxe vous en met plein les yeux, où la relation en dent de scie de Sasha et Harrison vous brise un peu le cœur, avec d'être à nouveau rafistolé.

Mon petit bémol sera pour la fin du récit, trop rapide à mon goût, trop facile. Pour moi, il m'a manqué des éléments, et un épilogue aurait été vraiment nécessaire, enfin pour ma part.
Tout au long du roman j'ai noté aussi pas mal de fautes, ou de phrases biscornues, ce qui est dommage, mais bon, rien qui n'entache non plus notre lecture. Mais quand-même.

Bref, un très agréable moment, une histoire d'amour qui prend son temps, qui s'installe et qui subi quelques turbulences avant d'avoir ses explications. Des scènes drôles, une ambiance parfois magique, des scènes sensuelles, des personnages principaux attachants chacun à sa manière, l'un part sa sensibilité et sa timidité, l'autre par son arrogance qui cache une épaisse carapace. Les personnages secondaires sont assez intéressants aussi et jouent un rôle dans cette histoire, un rôle précieux pour nos deux protagonistes.
Et si nos deux hommes sont si opposés l’un et l'autre, dans tous les domaines, c'est ce qui fait aussi leur complémentarité et leur force. Toutefois, Harrison devra faire un énorme travaille sur lui pour réussir à ouvrir son cœur, et admettre son attachement à Sasha. 
Et oui, lorsque l'on ne connait pas le sentiment d'aimer d'amour, comment le deviner ? Le comprendre ? Le reconnaître ?

Ah, et j'adore la couverture ! Un peu de Burberry dessus et mon cœur fond littéralement !





jeudi 22 septembre 2016

Chronique de "Signes" d'Anna Martin




Auteur : Anna Martin
Editeur : MxM Bookmark
Sortie : juillet 2016

Résumé :
Après avoir passé la majeure partie de sa vie dans des écoles spécialisées, Caleb Stone rejoint une école publique pour sa dernière année de lycée. Une perspective qui l'excite autant qu'elle l'inquiète, risquant d'empirer son anxiété sociale. Sourd, et maîtrisant avec difficulté la Langue des Signes, il s'est fermé au reste du monde. Caleb trouve du réconfort dans son amour pour la photographie. Tout ce qu'il n'arrive pas à exprimer, il le publie sur son Tumblr.
Luttant pour concilier la douleur d'avoir perdu un parent et son ressentiment envers l'attitude de son père, Luc Le Bautillier parcoure Tumblr, cherchant quelqu'un qui pourrait comprendre son look goth et ses attitudes efféminées. Lorsque Luc reblogue l'une des photos de Caleb, c'est le début d'une amitié virtuelle qui devra surmonter bien des obstacles.
Aprés tout, la communication peut prendre de nombreuses formes... quand vous apprenez les signes



~ MON AVIS ~

Ce roman m'a littéralement fait fondre. J'ai pris beaucoup de plaisir à le lire, et mon petit cœur en fut tout charmé.

J'ai trouvé l'histoire assez originale de part la rencontre entre nos deux protagonistes : Caleb et Luc. En effet, un partage de photo et c'est toute leur vie qui s'en trouve changée. Deux personnalités si différentes, mais qui au fond ont bien plus en commun que ce qu'ils pensent.

De cette amitié naît un sentiment plus intime, plus fort qui fait qu'avec Caleb et Luc, nous passons du virtuel au réel. Ces deux jeunes hommes sont touchants, et si Caleb est sourd, avec Luc c'est une façon bien particulière qu'ils trouveront pour communiquer. Cette façon deviendra aussi leur force, et sera peu à peu amplifiée par l'auteur au fil des pages, vous amenant vers un final parfait, mêlant habilement amour et libération, même si j'en aurais souhaité plus, plus d'eux, de leur futur.

Dans ces pages, il est question aussi des difficultés des relations humaines, de l'espoir d'un progrès pour changer sa condition, mais aussi de ce don de soi pour l'autre.
Entre Caleb et Luc les sentiments sont forts, leur relation est pure et les scènes d'amour sont superbes, délicates, tendres.
Chacun possèdent en lui des blessures, des peurs. A deux, ils les apprivoiseront pour mieux les combattre.

Ils devront passer par biens des obstacles, des désillusions, mais aussi l'espoir, pour vouloir ce qu'ils désirent. Leur force ? c'est leur amour et cette relation unique qu'ils ont. Ils feront face à leur famille et composeront ensemble leur mélodie du bonheur.

Ces faiblesses qu'ils appréhendaient au départ, cette façon qu'ils avaient de se sentir différents les rapproche. Caleb et Luc c'est aussi l'histoire d'un amour qui fait grandir, qui vous transfère doucement de l'adolescence à l'âge adulte, c'est aussi les premiers émois, les premières fois. Tout un apprentissage qu'ils feront ensemble.

La plume de l'auteur est fluide, douce, fait ressortir le meilleur de nos deux protagonistes, nous faire ressentir cet amour qui grandit en eux aussi sûrement que leur maturité. Par ses mots, nous éprouvons chaque sentiment, chaque émotion, qui traversent Caleb et Luc, et ce, à chaque étape de leur histoire, de leur apprentissage, de leur difficulté, de leur joie et de leur amour.

Bref, vous l'aurez compris, ce roman est une histoire de cœur, d'âme qui se trouvent et se complètent. Un texte doux, malgré quelques turbulences, tendre. Un amour qui évolue au fil des pages, tout comme Caleb et Luc. De belles preuves d'attachement, des instants émouvants qui font palpiter votre cœur. Une écriture tout en délicatesse et pudeur pour une belle romance, tout simplement.

Petit plus aussi pour la couverture : sobre, parfaite, superbe.



Lien Amazon


Chronique de "Le Précepteur" de Bonnie Dee



Auteur : Bonnie Dee
Editeur : MxM Bookmark
Sortie : juin 2016
Résumé :
Lorsqu’il tombe sur une annonce proposant un poste sur un domaine du Yorkshire, Graham Cowrie, typographe, décide de changer de carrière et de se faire passer pour un professeur particulier. Ça ne peut pas être bien compliqué de faire cours à deux gamins de neuf ans ! Mais à son arrivée dans le vieux manoir, il trouve les domestiques inquiétants, les jumeaux étranges, et le maître des lieux, veuf, absent.
Sa première rencontre avec Sir Richard, sombre, sévère mais ô combien attirant, se passe mal, mais puisque personne d’autre ne se bat pour le poste, Graham réussit à le garder. Sa mission se révèle rapidement : abattre les murs de méfiance que père et fils ont érigés et tenter de les réconcilier.
Mais des sons étranges, des visions et des sensations mettent les nerfs de Graham à rude épreuve, jusqu’à ce qu’il admette que le manoir est hanté par deux entités aux intentions bien différentes. Pour protéger la famille brisée qui détient son cœur, Graham va tenter d’apaiser l’une et de combattre l’autre.



~ MON AVIS ~

Tout d'abord, je souhaiterais vous dire que j'aime énormément cette couverture, qui siée à merveille à son roman. Et ce roman, justement, et bien, je l'ai adoré. J'ai passé un très bon moment de lecture.

Nous faisons connaissance avec Graham, qui devient précepteur de deux jumeaux, bien différents l'un de l'autre, dans un manoir des plus étranges. Au-delà de son rôle d'enseignant, Graham va découvrir et devenir bien plus, et c'est sa vie qui va s'en trouver complètement bouleversée.

Graham est un homme calme, drôle, intelligent, avec ses secrets et ses blessures. Sa persévérance et son bon cœur font de lui une personne très attachante.

Richard est quelqu'un de taciturne, de profondément marqué par la culpabilité, incapable de s'en sortir. Un terrible puits sans fond d'où il ne semble pas vouloir sortir. Mais au-delà de cette terrible auto-accusation, c'est un homme instruit, plaisant, tendre. Page après page, grâce à la volonté de Graham, sa perspicacité et son entrain, Richard émiette petit à petit toutes les noirceurs qui envahissement son âme.

Leur histoire d'amour s'égraine au fil des chapitres, prend son temps, mûrie. J'ai beaucoup aimé cette lenteur car elle correspond très bien à l'état d'esprit de nos deux protagonistes, à leur histoire personnelle et aux sentiments qui agitent leur tête.

Une certaine déclaration de Richard m'a beaucoup émue à la fin du roman.

Ce roman, c'est aussi des esprits, des fantômes, un vengeur, un sauveur qui hantent les murs et la totalité du manoir. C'est aussi des personnages secondaires loufoques, bizarres, qui vous surprendront. 
Graham mettra tout en oeuvre pour découvrir ce qu'il se cache dans cette maison, mais surtout, il mettre tout son cœur à résoudre ces mystères pour sauver cette famille à laquelle il s’attache, bien malgré lui. Car les jumeaux, si taquins, ou taciturnes qu'ils soient, et bien, il s'y attache, et prend même un grand plaisir à leur enseigner ce qu'il sait, avec des méthodes parfois bien peu orthodoxes.

La plume de l'auteur est fluide et captivante, elle réussi à vous maintenir en haleine jusqu'au bout du roman, à faire monter la pression avec tous ces mystères, ces murmures, ces voix qui hurlent, qui sifflent. Une écriture en accord avec l'époque du récit, bien que quelques mots ne le soient pas, mais je suis passée outre, car le récit est tellement bien mené et passionnant, que j'ai fais abstraction de ces petits défauts.
Une écriture qui vous décrit à merveille l'ambiance lourde, pesante, inquiétante, vous donnant presque la sensation d'être dans ce manoir. Une écriture qui retranscrit parfaitement les émotions de Graham, ses monologues intérieurs, qui parfois m'ont fais sourire lorsqu'il part dans ses extrapolations. Une écriture qui sait aussi se faire douce, tendre, lors d'échanges entre Richard et Graham, entre les enfants et Richard.
Un univers justement dépeint, comme une toile, où les couleurs seraient le reflet des âmes de nos protagonistes.
A noter aussi un juste milieu entre la romance et le mystère. Parfaitement dosé et équilibré, ce que j'ai beaucoup apprécié.

Bref, j'ai passé un super moment, trop court à mon goût d'ailleurs. De beaux personnages avec des passés qui les ont marqué, des enfants intrigants et touchants, un manoir qui vous met des frissons, dont l’historique vous surprend, une histoire d'amour tendre et douce, avec ce qu'il faut de rebondissements et de discordes pour pimenter un texte plaisant et passionnant.





mardi 20 septembre 2016

Chronique de "Les combats du coeur" d'Alain Stoeffler

*** IMMENSE COUP DE CŒUR ***



Auteur : Alain Stoeffler
Editeur : Editions Anne Carrière
Sortie : 7 mai 2014

Résumé :
Pour les 90 ans de son arrière-grand-père, Alexis veut lui faire un cadeau surprise : il sent bien que le vieil homme, s'il avait le don d'écrire, aimerait laisser une trace et raconter ce qui a marqué son existence. Alexis lui offre donc les services d'un écrivain public, pour l'aider à rédiger ses mémoires et à coucher sur le papier ses souvenirs, notamment ceux de la guerre de 1914-1918, dans l'enfer des tranchées. Au milieu de tant d'inhumanité, deux jeunes hommes avaient tissé un lien tendre qui leur permettait de s'épauler et de surmonter l'horreur, une amitié admirable dont veut désormais témoigner le vieillard. L'amour emprunte parfois des chemins de traverse qui obligent au secret... Ce roman est une merveille de délicatesse, d'émotion et de sensibilité.



~ MON AVIS ~

Ce roman est pour moi exceptionnel, il m'a bouleversée, émue, touchée. Il est d'une beauté époustouflante, m'a procurée un nombre incroyable d'émotions, intenses, puissantes, au-delà de la raison. Il m'est très difficile de vous retranscrire exactement mon ressenti, car à l'heure où je vous écris ces quelques lignes, mon cœur palpite encore à la pensée de ce vibrant roman.

Le résumé est parfait pour vous aiguiller sur la teneur de ce livre.

Vous allez faire connaissance avec Raphael, Bertrand, Aurélien, Alexis et Philippe. Ces personnages sont le cœur de ce récit bouleversant, ils en sont les principaux acteurs.
Philippe va donc écrire le récit de Raphael, l'arrière grand-père d'Alexis.

Vous verrez qu'il y a un beau parallèle entre l'histoire de Raphael et celle de Philippe et d'Alexis.
Le roman est raconté du point de vue de Philippe. Il nous raconte ses entretiens avec Raphael, mais aussi ce lien qui s'instaure avec Alexis, cette complicité évidente, immédiate, que vous verrez évoluer au fil des pages.

Lorsque Raphael nous dévoile ce passé si précieux pour lui, qui commence au début de la guerre 14-18, je peux vous dire que c'est d'une déchirante réalité, tant il ne nous épargne rien de ce qu'il s'est passé, des choses que l'on ne peut même pas imaginer. Puis, au milieu de ce chaos, de cet enfer, une personne viendra éblouir de sa lumière, de son attachement, de sa dévotion, cette vie si dure, si rude. Un espoir auquel on se rattache, auquel on se raccroche, pour surpasser toutes les horreurs, toute la peur, toute la souffrance, pour donner la force et le courage.

Je souhaite vous laisser tout découvrir par vous-même, car ce roman se ressent, se vit, et c'est pourquoi je vais arrêter de vous parler de l'histoire en elle-même.

La plume de l'auteur est sublime, fluide, d'une tonalité parfaite, parfois poétique, parfois désuète, et si vibrante d'émotion. Un récit au langage soutenu, enrichissant, beau. La narration est toute en délicatesse, sensibilité. Chaque mot est un coup au cœur, un coup à l'âme, qu'il soit joyeux ou triste. Cette histoire, mêlant avec brio passé et présent, vous procure des sensations incroyables, puissantes. La tristesse, l'horreur, la joie, l'espoir, mais surtout l'amour, l'amour avec un grand A, voilà ce que vous découvrirez avec ce livre, mais bien plus encore, vous pouvez me croire.

Chaque personnage a su me toucher à sa manière, avec sa sensibilité, son émotivité, sa spontanéité, sa candeur, son obstination, et surtout avec tout cet amour qu'ils savent dégager et donner, donner sans compter, comme une offrande. Le plus émouvant pour moi fut Raphael, dans sa façon de se livrer, de se libérer, et cette déchirante lettre qu'il a écrite qui m'a fait énormément pleurer tant elle était sincère, vraie, honnête. Cette façon qu'il a eu de se mettre à nu sur ses sentiments, sa vie, m'a chamboulée.

L'enfer de la guerre, mêlé à l'amour des cœurs, vous donne un savoureux cocktail parfaitement dosé par l'auteur, le tout entremêlé à la réalité du présent et aux sentiments de Philippe et Alexis.
La fin du roman est magnifique, le parallèle troublant, le passé et le présent se rejoignant enfin pour un futur qui s'annonce sous le signe de l'amour.

En bref, je vous conseille absolument de découvrir ce roman. Et je m'excuse par avance si je me suis répétée, ou si parfois mes phrases semblent alambiquées, mais il m'est très difficile de retranscrire mes sentiments envers ce récit. Il m'a carrément ébranlée, mais de la bonne façon. 

Pour finir, tout ce que j'ai à vous dire c'est que ce roman est sublime, tout simplement. Bouleversant. Poignant. Déchirant. Une histoire d'amour au-delà du temps. Un hommage vibrant. J'ai pleuré, j'ai sourie, j'ai été émue, remuée.

Un roman qui restera dans mon cœur, que je relirai à l'infini avec, je pense, toujours cette même intensité émotionnelle.

Un coup de cœur qui a su toucher mon âme.

Un titre parfait pour ce roman.

Merci infiniment.





Chronique : "La rumeur"

#PALPITANT Auteur : Lesley Kara Éditeur : France Loisir (pour ma version) / éditions Les Escales Date de sortie : janvier 2020 (...