Chronique : "Toutes les histoires d'amour du monde"

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Baptiste BEAULIEU
Éditeur : éditions Mazarine
Date de sortie : octobre 2018


~ RÉSUMÉ ~
Lorsqu'il découvre dans une vieille malle trois carnets renfermant des lettres d amour, le père de Jean sombre dans une profonde mélancolie. Jean, lui, tombe des nues : Moïse, son grand-père, y raconte toute l histoire de sa vie. Plus incroyable encore, Moïse adresse son récit à une inconnue : Anne-Lise Schmidt. Qui est cette femme ? Et surtout qui était-elle pour Moïse ? Comment quelqu'un de si chaleureux et sensible dans ses lettres a-t-il pu devenir cet homme triste et distant que père et fils ont toujours connu ? Naviguant entre les grands drames du siècle et des histoires d'amour d'aujourd hui glanées dans une tentative éperdue de faire passer un message à son père, Jean devra percer le lourd secret d'un homme et lever le voile sur un mystère qui va chambouler toute une famille...



~ MA CHRONIQUE ~

Coup de cœur pour ce roman bouleversant et lumineux à la fois. Un roman intimiste, un roman confidence, un roman partage.

Il est des romans qui nous marque plus que d'autres, sans vraiment savoir pourquoi, et celui-ci en fait parti. Ce roman est assez exceptionnel en tous points. J'ai tout aimé dedans, sa franchise, sa réalité, sa dureté, son émotion...

Tout part de carnets retrouvés, des carnets qui bouleverse toute une famille tout en la raccommodant, qui bouleverse le passé tout en éclairant le présent.
L’alternance passé / présent est en parfait osmose et nous offre une vision d'ensemble cohérente et très addictive.
Tout au long du récit nous suivons Jean dans sa quête de vérité, une quête qui se transforme en une tentative de se rabibocher avec son père, de lui faire accepter qui il est, ne plus voir cette surprise et cette "déception" dans ses yeux.
J'ai aimé ce parallèle fait entre la relation de Moïse avec son fils et celle de Jean avec son père. C'est bien mené, touchant, tout en sensibilité. Une relation que Jean tente de reconstruire au présent en utilisant le passé, en embellissant ses découvertes parfois vaines.

Au-delà de la relation de Jean avec son père, très sensible, très délicate, je pense que le récit de Moïse m'a encore plus bouleversée. Son histoire est faite de drame, d'espoir, de recherche de tendresse. Il a vécu des situations très difficiles, malgré son facteur chance, dans une guerre difficile, dure, horrible. Le fait que cela soit raconté avec le cœur par une personne qui l'a vécu, confère encore plus de douleur à la lecture, plus d'effroi, plus de sincérité et de vérité.
Certains passages sont extrêmement déchirants, d'autres sont tout en tendresse, en espoir, en amour.
Quand Moïse écrit à Anne-Lise, nous sentons bien que c'est son cœur qui parle, avec cette petite pointe de remords mais aussi ce sentiment d'avoir fait le bon choix, pour elle, pour son avenir, pour son futur. Anne-Lise, personnage principal de ce texte, survol le récit comme un fantôme, comme une ombre lumineuse, un éclat de joie, un être irréel et si vivant à la fois. Jusqu'à la fin, nous nous posons la question de savoir qui elle est, pourquoi est-elle si importante pour Moïse, pourquoi tant d'amour dans son récit, pourquoi ces carnets. Et quand nous avons enfin la réponse, elle sonne comme une évidence, comme un poids qui tombe, comme un bouleversement total et surtout comme une révélation sur la personne qu'était Moïse avec son fils et son petit-fils, ses comportements, ses mots si rares, ses émotions incompréhensibles.

La fin du récit nous éclair sur beaucoup de questionnements, de mystères, parsemés tout au long du récit. C'est beau, c'est triste, c'est plein d'espoir, mais surtout, c'est une famille qui revit, qui est libre. Une famille qui devient complète, en quelque sorte. Seul mystère : Anne-Lise... où est-elle ? 

La plume de l'auteur est fluide, sensible, criante de vérité, des mots pour des maux, des mots qui vous touche, qui vous transporte dans un tourbillon de sentiments multiples.
Une plume qui, avec tact et délicatesse, vous offre des histoires d'amour percutantes, pleines de douleur et de bonheur, des réflexions sur la paternité, l'amitié, la famille, la mémoire, le passé, le présent, l'homosexualité.
Une plume marquée d'une poésie douce tout autant qu'une frénésie pour se libérer, lâcher tout et espérer des réponses, espérer l'amour... l'amour sous toutes ses formes.

En bref, un récit magnifique sublimé par une écriture empreinte de délicatesse, de richesse, d’émotion à vous faire frémir, vibrer. Un roman d’une intensité incroyable, qui vous touche, vous percute. De réaction en réaction, votre cœur fait des bonds, un yo-yo émotionnel déchirant. Un texte qui témoigne d’une histoire incroyable, effroyable, emplie d’une humanité touchante et d’un amour, des amours, percutant. Un formidable récit plein d’espoir, de justesse. Un bel élan de vérité après tant de silence. Une magnifique déclaration d’amour jetée comme une bouteille à la mer dans l’espoir de retrouver celle qui magnifie ce texte, qui lui confère cet aura de mystère et surtout cet espoir qu’un jour, pas trop tard, elle puisse connaître son histoire et peut-être, qui sait, se sentir enfin complète ?
Merci Baptiste Beaulieu pour ce sublime roman, ce morceau de vous, qui m’a fait pleurer, merci pour cette confession intime et porteuse d’espoir et de réflexion.

Alors, comme dit au début du roman : "Aujourd'hui, comme on lancerait une bouteille à la mer, il (Baptiste Beaulieu) livre le récit d'un amour absolu dans l’espoir de retrouver cette femme [....] Si vous avez la moindre information ou piste pour m'aider (Baptiste Beaulieu) à retrouver Anne-Lise Schmidt ou sa famille, à Cologne ou aux Etats-Unis, écrivez-moi (Baptiste Beaulieu) s'il vous plaît :
A l'attention de Baptiste Beaulieu
Editions Mazarine
Librairie Arthème Fayard
13, rue Montparnasse
75006 Paris
France"




Commentaires

Articles les plus consultés