Chronique : "Un certain Paul Darrigrand"

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Philippe Besson
Éditeur : éditions Julliard
Date de sortie : 24 janvier 2019

Service Presse Maison d'édition


~ RÉSUMÉ ~
Cette année-là, j'avais vingt-deux ans et j'allais, au même moment, rencontrer l'insaisissable Paul Darrigrand et flirter dangereusement avec la mort, sans que ces deux événements aient de rapport entre eux. D'un côté, le plaisir et l'insouciance ; de l'autre, la souffrance et l'inquiétude. Le corps qui exulte et le corps meurtri. Aujourd'hui, je me demande si, au fond, tout n'était pas lié.
Après Arrête avec tes mensonges, Philippe Besson poursuit son dialogue avec les fantômes de sa jeunesse et approfondit son souci d'exprimer sa vérité intime.



~ MA CHRONIQUE ~

Avec ce roman, Philippe Besson nous offre à nouveau une plongée au cœur de son histoire, de ces personnages qui ont marqué sa jeunesse, qui ont marqué des instants clés, qui ont fait de lui ce qu'il est... je présume.

Page après page, l'auteur nous révèle sa rencontre avec un certain Paul Darrigrand, une rencontre mêlée de mystère et de questions. 
Paul, un être à part, un être secret, peu loquace. Un être que l'on déteste et que l'on aime à la fois. Avec cette rencontre, Philippe s'interrogera encore une fois sur lui-même, sur cette incapacité à être celui qui brille, qui existe, qu'on montre avec fierté... et pas celui que l'on cache, qu'on camoufle, qu'on fait espérer sans jamais oser, sans jamais s'affirmer.

Cette rencontre coïncide avec cette maladie que l'auteur va déceler chez lui, un mal dont finalement, comme dit dans le résumé, résulte peut-être de ces rencontres marquantes mais jamais concluantes, ces rencontres pleine d'amour dont l'issue n'est jamais la liberté d'exister et de vivre cet amour aux yeux de tous, des ces rencontres malheureuses tout autant qu'heureuses mais qui forge une piètre opinion de soi, de ce que l'on peut dégager ou inspirer.

Un texte tout en oppositions. D'un côté l'exaltation, l'espérance, de l'autre la peur, la souffrance. L'amour, le plaisir... la mort, la douleur. L'insouciance... la dure réalité. La lumière... le noir.
Une opposition des situations, des sentiments qui pousse à la remise en question, à cette vérité inéluctable, à ce sentiment d'être sans être, mais aussi la force de s'en sortir, de croire au miracle, à enfin cette lumière au bout du chemin, et la suivre.

La personnalité de Paul Darrigrand nous est retranscrite avec beaucoup de pudeur, sans jamais de sentiments négatifs, juste des constations "après coup", après ce temps passé et cette maturité acquise. Une description qui laisse parfois un goût amer face aux réactions tout autant qu'elle vous touche par certaines paroles. Paul est un personnage assez complexe au final, quelqu'un qui doit se chercher et qui se perd parfois...

Un récit qui nous apprend encore une fois (tout comme avec "Arrête avec tes mensonges") beaucoup sur les romans passés de Monsieur Besson, sur ce qui l'a inspiré, les lieux, les situations, la maladie... ce qui me donne la désagréable impression d’un adieu, d'un sentiment de mémoire, d'une sorte de journal intime en plusieurs parties pour clôturer une magnifique carrière d'écrivain. Mais ceci n'est que mon avis tout personnel et l'interprétation que je me fais de ces romans intimes qui révèlent une grande partie de la jeunesse de Philippe Besson.

La plume de l'auteur me donne toujours autant de frisson. J'aime cette grâce dans ses mots, dans ses phrases, parfois très longues. Une écriture juste, élégante, soutenue, fluide, toujours aussi bouleversante, si lourde de sens, si riche d’émotion. D'ailleurs, je suis bien incapable de vous décrire exactement avec des mots tout ce que j’ai ressenti lors de ma lecture, tout ce qu'elle m'a apportée, pour ne serait-ce juste que vous puissiez en ressentir une infime partie.

En bref, coup de cœur pour ce nouveau roman de Philippe Besson qui nous plonge à nouveau dans l’intime, la confidence, la vérité. Un texte aussi triste que beau, un peu brut, un peu romantique, un peu tendre. Une belle histoire qui laisse des traces tout en laissant un merveilleux souvenir. Un livre poignant qui page après page laisse éclore tout un paradoxe entremêlant l’amour, la souffrance, la vie, la mort.



Commentaires

Articles les plus consultés