dimanche 27 janvier 2019

Chronique : "Un certain Paul Darrigrand"

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Philippe Besson
Éditeur : éditions Julliard
Date de sortie : 24 janvier 2019

Service Presse Maison d'édition


~ RÉSUMÉ ~
Cette année-là, j'avais vingt-deux ans et j'allais, au même moment, rencontrer l'insaisissable Paul Darrigrand et flirter dangereusement avec la mort, sans que ces deux événements aient de rapport entre eux. D'un côté, le plaisir et l'insouciance ; de l'autre, la souffrance et l'inquiétude. Le corps qui exulte et le corps meurtri. Aujourd'hui, je me demande si, au fond, tout n'était pas lié.
Après Arrête avec tes mensonges, Philippe Besson poursuit son dialogue avec les fantômes de sa jeunesse et approfondit son souci d'exprimer sa vérité intime.



~ MA CHRONIQUE ~

Avec ce roman, Philippe Besson nous offre à nouveau une plongée au cœur de son histoire, de ces personnages qui ont marqué sa jeunesse, qui ont marqué des instants clés, qui ont fait de lui ce qu'il est... je présume.

Page après page, l'auteur nous révèle sa rencontre avec un certain Paul Darrigrand, une rencontre mêlée de mystère et de questions. 
Paul, un être à part, un être secret, peu loquace. Un être que l'on déteste et que l'on aime à la fois. Avec cette rencontre, Philippe s'interrogera encore une fois sur lui-même, sur cette incapacité à être celui qui brille, qui existe, qu'on montre avec fierté... et pas celui que l'on cache, qu'on camoufle, qu'on fait espérer sans jamais oser, sans jamais s'affirmer.

Cette rencontre coïncide avec cette maladie que l'auteur va déceler chez lui, un mal dont finalement, comme dit dans le résumé, résulte peut-être de ces rencontres marquantes mais jamais concluantes, ces rencontres pleine d'amour dont l'issue n'est jamais la liberté d'exister et de vivre cet amour aux yeux de tous, des ces rencontres malheureuses tout autant qu'heureuses mais qui forge une piètre opinion de soi, de ce que l'on peut dégager ou inspirer.

Un texte tout en oppositions. D'un côté l'exaltation, l'espérance, de l'autre la peur, la souffrance. L'amour, le plaisir... la mort, la douleur. L'insouciance... la dure réalité. La lumière... le noir.
Une opposition des situations, des sentiments qui pousse à la remise en question, à cette vérité inéluctable, à ce sentiment d'être sans être, mais aussi la force de s'en sortir, de croire au miracle, à enfin cette lumière au bout du chemin, et la suivre.

La personnalité de Paul Darrigrand nous est retranscrite avec beaucoup de pudeur, sans jamais de sentiments négatifs, juste des constations "après coup", après ce temps passé et cette maturité acquise. Une description qui laisse parfois un goût amer face aux réactions tout autant qu'elle vous touche par certaines paroles. Paul est un personnage assez complexe au final, quelqu'un qui doit se chercher et qui se perd parfois...

Un récit qui nous apprend encore une fois (tout comme avec "Arrête avec tes mensonges") beaucoup sur les romans passés de Monsieur Besson, sur ce qui l'a inspiré, les lieux, les situations, la maladie... ce qui me donne la désagréable impression d’un adieu, d'un sentiment de mémoire, d'une sorte de journal intime en plusieurs parties pour clôturer une magnifique carrière d'écrivain. Mais ceci n'est que mon avis tout personnel et l'interprétation que je me fais de ces romans intimes qui révèlent une grande partie de la jeunesse de Philippe Besson.

La plume de l'auteur me donne toujours autant de frisson. J'aime cette grâce dans ses mots, dans ses phrases, parfois très longues. Une écriture juste, élégante, soutenue, fluide, toujours aussi bouleversante, si lourde de sens, si riche d’émotion. D'ailleurs, je suis bien incapable de vous décrire exactement avec des mots tout ce que j’ai ressenti lors de ma lecture, tout ce qu'elle m'a apportée, pour ne serait-ce juste que vous puissiez en ressentir une infime partie.

En bref, coup de cœur pour ce nouveau roman de Philippe Besson qui nous plonge à nouveau dans l’intime, la confidence, la vérité. Un texte aussi triste que beau, un peu brut, un peu romantique, un peu tendre. Une belle histoire qui laisse des traces tout en laissant un merveilleux souvenir. Un livre poignant qui page après page laisse éclore tout un paradoxe entremêlant l’amour, la souffrance, la vie, la mort.



Chronique : " Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie"

*** MAGNIFIQUE ***


Auteur : Virginie Grimaldi
Éditeur : Livre de Poche / Fayard
Date de sortie : mai 2018


~ RÉSUMÉ ~
« Je veux qu’on divorce. »
Il aura suffi de cinq mots pour que l'univers de Pauline bascule.
Installée avec son fils de quatre ans chez ses parents, elle laisse les jours s'écouler en attendant que la douleur s'estompe. Jusqu'au moment où elle décide de reprendre sa vie en main.
Si les sentiments de Ben se sont évanouis, il suffit de les ranimer.
Chaque jour, elle va donc lui écrire un souvenir de leur histoire. Mais cette plongée dans le passé peut faire resurgir les secrets les plus enfouis.



~ MA CHRONIQUE ~

Un excellent roman où le rire et les larmes s’entremêlent avec une facilité déconcertante.

J'ai beaucoup apprécié suivre cet instant de vie de Pauline, cet instant où tout s’écroule, où elle pense sombrer, ne pas s'en sortir. Sa détresse, et parfois même sa folie, sont très bien décrites par l'auteur.

J'ai aimé chaque instant de ce roman, chaque pensée, chaque situation. Un beau texte sur une remise en question, sur un deuil, sur l'espoir et sur une délivrance qui s’acquiert non sans douleur.

Page après page, nous découvrons miette à miette l'histoire de Pauline, de sa famille, si loufoque et si aimante, ces petites erreurs qui parfois on conduit la fraternité à s’insupporter, mais surtout, nous découvrons quelque chose d'assez réaliste.

Quand Pauline décide d’écrire à son mari les souvenirs de leur vie commune, c'est aussi émouvant que drôle, cependant, un élément insoupçonné de Ben va venir un peu froisser ces beaux souvenirs et nous révéler un tout autre aspect de cette vie ensemble, et surtout, nous, lecteurs, comprenons peu à peu les vraies raisons de cette séparation, ce qui a poussé ces deux êtres aimants à s'éloigner pour arriver au point de rupture, même si l'amour demeure.

Beaucoup de sujets sont réunis dans ce roman : la vieillesse, les couples, les affaires de cœur, les affaires de famille, l’orientation sexuelle, mais aussi le mensonge, le secret, l'ignorance. Un cocktail détonnant qui fait de ce récit une oeuvre qui vous touche en plein cœur, qui ne peut pas vous laisser indifférent.

Il y a beaucoup de tendresse dans ce texte, surtout par rapport à Jules, petit garçon très attachant. Une jolie fresque familiale avec ses erreurs, ses doutes, ses peurs, mais aussi ses amours, son attachement et au final sa franchise.

Une fin magnifique qui laisse la part belle à l'espoir mais surtout qui offre une délivrance, une nouvelle vie, un sentiment de légèreté offert par une remise en question, un travail sur soi, pour accepter, pour comprendre et enfin aller de l'avant.

Un seul mot : MAGNIFIQUE ! Nous passons par beaucoup d’émotion à la lecture de cette histoire. Des mots durs, tendres... une réalité si juste... des larmes... du rire... 
Une plume riche de mots, à la fois si simple et si forte. Une plume fluide, délicate, fine et naturelle. 

En bref, j’ai aimé ce récit qui prend racine dans le malheur et qui, miette à miette, se délite vers un bonheur qui s’apprend, qui s’apprivoise, vers une autre vision de la vie et de ce qu’elle peut vous apporter, même dans ce qu’elle a de plus douloureux. 
Un coup de cœur pour ce livre de Virginie Grimaldi.




samedi 19 janvier 2019

Chronique : "Parce que les tatouages sont notre histoire"

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Héloïse Guay de Bellissen
Éditeur : Robert Laffont
Date de sortie : janvier 2018


~ RÉSUMÉ ~
" Ici seront racontées les histoires vraies de tatoués qui ne se connaissent pas et ne se connaîtront jamais et qui pourtant ont accompli le même voyage, la même odyssée. Un passage entre ce qu'on ne sera plus et ce que l'on devient. Et dans ce genre d'acte, il y a toujours du vivant et du mort, le présent et le passé. Toutes les histoires sont vraies, tous les personnages ont existé et existent. Ils se font tous écho, réveillent leurs tatouages ensemble. C'est un livre qui ne ment pas car il rend hommage au relief de la chair et convoque nos ressources dormantes. "
Héloïse Guay de Bellissen, dont le corps revêt de nombreux dessins et inscriptions, s'interroge en écrivain sur la signification, l'esthétique, la portée du tatouage. Dans le salon de son mari tatoueur, elle assiste à des scènes drôles, bouleversantes, intrigantes, qu'elle mêle ici à ses propres expériences et à d'autres histoires ou légendes provenant de tous les coins du monde et de toutes les époques... Pour creuser le sens de ce geste ancestral qu'est le tatouage, Héloïse Guay de Bellissen donne aussi la parole à la peau, à la cicatrice, au symbole... Son texte pénètre le corps et l'esprit comme une musique, tour à tour douce et tranchante, capable de nous emmener dans les recoins les plus sombres et mystérieux de l'écriture, pour d'un coup s'envoler avec légèreté vers la beauté.



~ MA CHRONIQUE ~

Un véritable coup de cœur pour ce roman hors catégorie, un texte à la fois poignant, tendre, drôle. Un récit comme je les affectionne, qui me touche, qui me parle, qui me procure moult émotions, moult sensations.

N'allez pas croire que ce livre est juste une succession de témoignages, de rencontres, non, il est bien plus que cela, tout ceci à un sens, un début, une finalité.... un quelque chose qui irrémédiablement vous sonne, vous chamboule, vous bouscule. Une relation qui vous bouleverse.

Dès les premiers mots, vous vous sentez happé, comme frappé par quelque chose de fort, de profond. Un sentiment d'appartenance, de réalité profonde, un sentiment de se reconnaître dans chaque parole, dans chaque définition. Après ce n'est peut-être dû qu'à moi-même, étant tatouée... mais j'ai l'impression de lire les mots et les pensées qui me traversent à chaque fois qu'une personne demande pourquoi le tatouage.

Page après page, le récit de ces personnes qu'Héloïse rencontre est un mélange de sincérité, de révélations douloureuses, de confessions, un peu comme une délivrance, un exutoire, une nouvelle liberté, une renaissance. Chaque personnage a son histoire, sa vie, ses aléas, ses malheurs, ses bonheurs. 
A travers le tatouage et son histoire, vous trouverez tout ce que la vie offre de plus beau et de plus dur.
J'ai aimé cette sincérité dans la retranscription de ces rencontres, parfois incongrues, parfois douces, toujours dans le juste, le réel.

La construction du roman est excellente car Héloïse, en plus de nous offrir ces témoignages, réussi avec brio à faire parler la peau, le corps, la domination, la machine à tatouer et bien d'autres encore. Tant de petits plus intégrés de manière parfaite pour nous montrer à quel point le tatouage c'est la vie, ce que nous sommes, ce que nous avons été, ce que nous serons et surtout, ce qu'il restera de nous, de notre peau, de notre histoire, de ces bouts de vie tatoués définitivement sur nos corps...
Elle entremêle également des légendes, toutes en rapport avec le tatouage, les mots, la peau. Des histoires au cœur de l'histoire pour plus de connaissances, de compréhension, de découvertes.

La plume de l'auteur est naturelle, fluide, empreinte de franchise, de pureté. Une écriture comme une mélodie, qui s'accorde à chaque situation, chaque personnage, qui vous pénètre insidieusement, vous fait frisonner, pleurer, rire, vous offre une réflexion sur la vie, son sens, sur vous. Une écriture aussi tranchante que douce, aussi légère que profonde.

En bref, un roman vraiment exceptionnel ! Il est d’une intensité et d’une force incroyable. L’émotion qui se dégage de chaque mot, posé comme un murmure sur ces pages blanches, est d’une beauté époustouflante... J'ai été touchée par ce roman car il est bien plus que cela. Pour moi, c'est un véritable chef-d'oeuvre car il entremêle mes deux passions : tatouage et lecture. 
A chaque page lue, mon cœur battait de plus belle car je me suis dit, à travers tout ces témoignages, et surtout à travers l'analyse d'Héloïse, que c'était exactement tout ce que je pensais du tatouage et du pourquoi et qu'enfin je trouvais des mots justes et si vrais à mettre sur mes pensées. Des clés pour dire au monde entier, aux réfractaires, que le tatouage c'est bien plus qu'un simple dessin permanent sur ma peau, c'est une histoire, mon histoire, car oui, les tatouages sont notre histoire.

Alors merci, merci beaucoup Héloïse pour ce sublime coup de cœur littéraire que tu m'as offert, pour ce morceau de toi que tu nous confie, que tu nous révèle, et tant d'autres choses encore.




dimanche 13 janvier 2019

Chronique : "En chemin"

*** JOLIE HISTOIRE ***


Auteur : Jeremy Henry
Éditeur : Juno Publishing
Date de sortie : 27 décembre 2018

Service Presse Auteur


~ RÉSUMÉ ~

Florent mène une existence bien rangée. Il est marié depuis six ans avec son seul et unique amour, Édouard. Tout leur sourit, que ce soit le travail, leurs familles ou leur couple. Ils connaissent un bonheur paisible et sans aucun heurt. Ils suivent le chemin tracé depuis leur naissance, jusqu’à…ce que le destin interfère dans ce portrait idyllique, sous la forme d’un accident aérien. Dans la vie, rien n’est jamais tout noir ou tout blanc, et Florent devra apprendre chèrement cette loi universelle.




~ MA CHRONIQUE ~

Un très bon roman où l'auteur a su me surprendre de bien des manières.

L'histoire de Florent n'a rien de banale, ni de facile. Jeune homme à la vie bien rangée, bien tracée. Quand tout est remis en question suite au drame, nous le voyions dans ce qu'il a de plus sombre, cette tristesse qui l'envahi et le consume. Puis, la lumière, l'espoir, la surprise et enfin l'étincelle.

Au fil des pages, nous découvrons comment Florent va gérer ce destin si cruel avec lui, comment cette tragédie va aussi l'aider à s'épanouir, à se découvrir, à devenir... lui ! Pour ce qu'il est, pour ce qu'il ressent, ce qu'il souhaite, sans pour autant regretter le passé et ce qu'il a pu lui apporter. Beaucoup de personnages viennent se greffer, des personnages attachants, mystérieux, des gens sur lesquels Florent pourra compter, quoi qu'il arrive, quoi qu'il décide.

Ce roman se découpe en plusieurs partie. Chaque partie correspond à une époque, un instant de vie marquant et déterminant pour Florent. Des moments très durs, très émouvants, décrits avec une délicatesse et une amertume parfaite, conférant ainsi toute la douleur éprouvée par Florent. Des moments plus légers, plus drôles sont au rendez-vous également. Le suspense est aussi de mise, tout comme la vie qui coule son chemin, sans rien demander, bravant les obstacles avec tout ce que le courage, la détermination et la force peuvent offrir.

Le texte est cohérent, bien construit. Les époques bien marquées, les événements retranscrits avec justesse, sans nous perdre dans les années. J'ai été surprise plusieurs fois, étonnée, soulagée. Une certaine scène ne m'a pas particulièrement plus, mais j'ai compris qu'elle était nécessaire pour clore un chapitre et ainsi passer à la suite sereinement, sans regret, sans remord. Un beau point final pour ouvrir un futur radieux.

Les personnages sont bien développés, avec une psychologie très présente. J'ai aimé chacun d'eux, avec leurs défauts et leurs qualités. Des gens attachants, puissants dans leurs décisions, dans leur détermination, courageux dans les épreuves qu'ils traversent.

La plume de l'auteur m'a bluffée avec ce texte. J'ai trouvé qu'il avait grandit en maturité, en intensité. Une écriture plus prononcée, plus mature. Des émotions intenses retranscrites avec brio, avec passion, avec élégance. Des sensations qui vous touchent en plein cœur

En bref, j'ai beaucoup aimé ce roman différent de ce que l'auteur a pu nous offrir jusqu'à présent. Une histoire forte en émotion, en drame, en rage, en force et en amour. Un espoir toujours présent, une faille qui ne se referme pas, la vie qui fait son chemin avec son lot de surprises, de joie, de peine. Florent, personnage qui évolue, qui réfléchit, qui devient celui qu'il est vraiment, qui se découvre, se révèle, sans rien renier... juste avancer... trouver son chemin.
Une très belle histoire d'amour, de force... de vie.




jeudi 3 janvier 2019

Chronique : "Miracles sous le sapin"

*** JOLIE HISTOIRE ***


Auteurs : Jeremy Henry & Mathias P.Sagan
Éditeur : auto-édition
Date de sortie : 17 décembre 2018


~ RÉSUMÉ ~
Ben et Adrien sont voisins et meilleurs amis. Ce sont des adultes accomplis, il ne leur manque qu’un partenaire pour combler leur vie.Comme tout le monde, ils ne croient plus au Père Noël depuis leur enfance. Cependant, ils risquent d'être surpris cette année, lorsque deux miracles se glisseront sous le sapin, ressurgissant du passé. Adrien et Ben leur tendront la main, créant l'étincelle nécessaire afin de raviver en eux l'esprit de Noël.



~ MA CHRONIQUE ~

Ce roman se déguste, un peu comme une douceur, quelque chose qui réchauffe et qui fait du bien.

Ici, vous trouverez une très belle histoire d'amitié, de valeur et d'amour... l'amour sous toutes ses formes, sous toutes ses différences.

Ben et Adrien sont un duo d'amis très attachants. Leur connexion est totale, on la ressent beaucoup, une complicité à toutes épreuves, une complicité qui se joue, qui se charrie, qui s'aide, qui écoute.
Deux amis dont la vie va changer suite à deux rencontres inattendues et surprenantes. Une vie qui va prendre une autre dimension, une nouvelle vision pour un futur radieux.

Ben et Adrien vont devoir batailler et user de toute leur persuasion et leur envie pour accéder enfin à ce qu'ils souhaitent et qu'ils ont trouvé... inopinément.

Les quatre personnages sont attachants à leur manière, avec des caractères et des personnalités bien différentes. Le chien est vraiment craquant.

Les deux auteurs ont réussi un joli quatre mains dont la narration est aussi douce que piquante. Beaucoup de rire dans ce texte, avec des situations si réalistes que cela fait peur... et aussi énormément de tendresse. J'ai trouvé qu'en globalité il y avait une réflexion intelligente sur l'entraide, le passé et toutes ces petites choses qui font que la vie peut-être aussi belle que garce, à n'importe quel moment, sans s'y attendre.

Au fil des pages, vous découvrirez entre chaque personnage une différence de milieu social, de situation professionnelle, de physique, de caractère... et malgré toutes ces différences, la complicité, l'entente, la compréhension et l'amour sont là, bien présents, car chacun est accepté comme il est, pour ce qu'il est.

La plume des auteurs est fluide, dans l'air du temps. 
La narration fluctue en fonction des situations, c'est très naturelle, très réaliste. 
Une plume combinée qui nous offre quelques beaux moments d'émotion et de franches rigolades.

En bref, j'ai aimé ce roman pour toute la douceur et la bienveillance dont il fait preuve. Un joli message qui va droit au cœur, des instants cocasses, des instants tendres, des personnages aux antipodes et pourtant si attachés, et attachants. Un réalisme des personnages par leur situation et leur personnalité si bluffant, qu'il vous donne matière à réfléchir, à vous demander : et moi ? je ferai quoi de ce miracle ? 
De l'amour à foison, du sexe juste ce qu'il faut et un toutou vraiment adorable !
Mon petit bémol tout personnel : la fin !!! Je suis restée sur ma faim, il m'a manqué ce petit truc en plus pour parachever merveilleusement cette histoire.

Que vous dire de plus si ce n'est de lire ce livre pour prolonger encore un peu cet état d'esprit de Noël, cette magie et ces miracles que parfois Noël réalise...




Chronique : "L'imperfection d'une prophétie - Minigicien - T0,5"

*** EXCELLENTE MISE EN BOUCHE *** Auteur : Eridine Thémys Éditeur  : auto-édition Date de sortie : 16 juin 2019 Service Pres...