samedi 13 juillet 2019

Chronique : "Sous l'immense manteau du bonheur"

*** SUBLIME ***


Auteur : Sylvain Marceau
Éditeur : édition Cœur de Lune
Date de sortie : 30 juin 2019

Service Presse Maison d'édition


~ RÉSUMÉ ~

À la fenêtre de son appartement parisien, Antoine se souvient. L'enfance aveugle, le regard des autres, la fragilité pour différence, l'adolescence en proie au malaise, une terre natale oppressante. Au fil du temps s'engage une quête sensible d'identité et d'affirmation. D'obstacles en réussites, l'adulte se dessine. Mais c'est sa rencontre passionnelle avec Lionel qui transcende son existence à tout jamais, engageant la force et le courage d'une reconstruction intime face au destin trop pressé. Une histoire bouleversante où la brutale découverte de soi soulève l'ultime question : comment survivre aux derniers battements de cœur de son premier amour ?




~ MA CHRONIQUE ~

Un roman sublime avec une forte puissance émotionnelle. Rien que le titre vous fait voyager... et quel voyage !

Un texte magnifique, bouleversant et complètement addictif au fil des mots, au fil des pages. 
Ici, point de dialogue, juste une narration parfaite, aiguisée et poétique, une narration sublime, qui n'est pas sans rappeler celle de Philippe Besson. Une ode à l'amour, une ode au deuil, une ode à soi.

Ce livre, c'est en quelque sorte le journal d'Antoine, un journal où il se révèle à nous, se raconte, se confie. De sa jeunesse à l'instant présent, il ne nous épargne rien, nous expliquant son lui intérieur, ses doutes, ses peurs, jusqu'à maintenant, jusqu'à sa reconstruction par la réflexion, par les mots, par les souvenirs.

Un témoignage bouleversant où Antoine se livre sans filtre. D'une enfance marquante, qui laisse des traces, à son épanouissement avec Lionel, Antoine nous raconte les étapes de son cheminement et cette rencontre décisive avec Eric B. qui changera sa vision de lui-même.

Ici, nous nous rendons compte comment l'enfance peut définir ce que l'on devient, notre image de nous-même, sans pour autant que cela reste immuable. Antoine nous décrit avec force son ressenti face aux coups et insultes de ses camarades de classe, juste pour sa différence, juste pour ses silences, juste pour être lui, tout simplement. Il nous narre ses instants d'errements, ses instants noirs où il a failli basculer, sa relation quasi inexistante avec sa famille, les raisons à ceci, sa vision de son petit village de Mauriac.
Sa rencontre avec Eric B. lui apportera une autre force, une autre version de lui, un sentiment que tout n'est pas perdu, qu'il y a une place pour lui dans ce monde. Un beau cheminement psychologique qui le verra grandir.
Sa relation avec Lionel sera le point culminant de son bonheur, de sa liberté de lui-même. Cet amour qu'il nous raconte est beau, intense, sincère. Un amour au grand jour qui peu à peu offrira à Antoine un nouveau souffle, un abandon total. 

Ce cheminement intérieur, Antoine le continu aussi face au deuil, à la perte, à l'horreur de la mort.

La fin du livre est juste.... whaou ! Le titre prend tout son sens, mais plus que tout, ce sont les larmes qui m'ont tenues compagnie dans ces dernières lignes où tout est dévoilé, tout est dit, tout est osé : l'amour, les regrets, les mercis, l'espoir et tant d'autres encore...

Ce roman est raconté avec une grande sensibilité, une douceur qui parfois appui intensément sur le bouton douleur.

La plume de l'auteur est terriblement belle, fluide. Une plume poétique qui transcende le texte et les émotions ressenties par notre personnage principal, mais aussi par nous, lecteurs. Une plume qui vous transporte dans un monde intérieur complexe, dans le monde d'Antoine, de sa souffrance, de ses peurs, mais aussi dans le cœur de celui-ci où l'amour trouve sa place, une place immense pour un homme qui aura su faire de lui un homme libre, un homme heureux, un homme amoureux.
Une plume qui joue avec nos sensations, avec nos sentiments. Une plume démonstrative puissante, poignante, pleine d'espoir et d'amour.

En bref, un roman magnifique qui nous embarque dans un voyage émotionnel intense, dans la vie et l'intime d'Antoine, dans la force de sa découverte de soi, dans son ultime souffle d'amour et ses questionnements pour y survivre. Pour moi, ce roman, au final, c'est un grand merci à un ami, qui d'une rencontre fortuite, bouleversera l'état d'esprit et la vie d'Antoine, et une belle déclaration d'amour à l'être perdu, un battement de cœur éternel à celui qui continu de le faire battre.

A découvrir absolument.




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Popular Posts

Chronique : "Bora Bora's Bitches - Tome 3"

Auteur : Jacinthe Canet Éditeur : autoédition Date de sortie : juillet 2019 ~ RESUME ~ Chère Licorne-journal, on dit que « ...

 
Mateiva Passion Lecture Blogger Template by Ipietoon Blogger Template