Chronique de "Dimitri" de Sophie Auger

♥♥♥♥♥/5



Auteur : Sophie Auger
Editeur : auto-édition
Sortie : décembre 2015

Résumé :
Louise a la vingtaine et des rêves plein la tête. Cet été là elle en réalise un: elle obtient un stage dans le département vétérinaire de l'OMS à Genève. Elle va pouvoir quitter le cocon familial et découvrir une ville qu'elle ne connaît pas, laissant derrière elle les fantômes de son passé. Mais la cité du bout du lac sous ses airs tranquilles et rangés, va lui réserver quelques surprises... Accompagnée de Lena sa collègue de boulot un peu déjantée et de Zouzou sa fidèle pitbull légèrement enrobée Louise va découvrir un monde dont elle ignorait jusqu'à l'existence. Il suffira d'une soirée pour que sa petite vie bien rangée bascule. Une soirée et un regard. Qui est-il, d'où vient-il que cache-t-il ? Voilà les questions qui ne cesseront de la hanter à partir du jour où DIMITRI entrera dans sa vie. Entre Genève et la Russie, entre mystère et action, entre amour et mensonges, découvrez une histoire d'un autre genre dont personne ne sortira indemne... Même pas vous ...



*** MON AVIS ***

Un roman frais, dynamique, rocambolesque, où l'humour, le danger et la sensualité se marient à merveille. Et mon petit plus à moi : le lieu du roman ! Et oui, Genève, le Pays de Gex....c'est chez moi, et cela fait tout drôle de connaitre tous les endroits cités dans le roman....et ça fait du bien !

Dans ce récit, nous suivons l'histoire originale et peu banale de Louise, jeune femme venue sur Genève pour un stage concernant ses études de vétérinaires. Dès son arrivée, elle se lie d'amitié avec Lena, une collègue, et grâce, ou à cause, au choix, de cette amitié nouvelle, Louise va se retrouver entraînée dans un monde nouveau pour elle, un monde où le luxe et l'argent coule à flot, mais surtout, ce qu'elle va surtout découvrir, c'est un homme, Dimitri. Cet homme, elle le rencontre inopinément, une rencontre un peu comme un mirage, une rencontre un peu folle.

De cette rencontre, l'attirance immédiate et irrationnelle va naître. Vont s’enchaîner alors, sans temps mort, tout un tas de rebondissements, de péripéties, de secrets, auxquels Louise fera fasse, avec force et courage, mais aussi par amour.

Louise est une jeune femme avec un secret personnel, un secret bien à elle qui lui permet de garder la tête hors de l'eau. Cette petite chose qu'elle fait quotidiennement, ces pages qu'elle noircie, m'ont touché et m'ont ému. C'est une sorte d’exutoire pour Louise, un exutoire face à cette perte et cette peine qu'elle ne peut évacuer autrement. Elle a des mots tendres et tristes à la fois. Un joli dialogue fait de confidences, que j'ai eu plaisir à lire, car nous en découvrons un peu plus sur elle, ses ressentis, ce qu'elle vit et a vécu.
Louise a une chienne : Zouzou. Alors cette chienne, je l'ai tout simplement adorée, et je dois dire que certaines réflexions et descriptions la concernant de la part de Louise m'ont apporté de sacrés fous rires ! Et vous verrez que Zouzou n'est pas n'importe quelle chienne.

Dimitri est un homme sombre, mystérieux, peu bavard. Par ses attitudes, ses remarques, il dégage de lui une sorte d'aura qui rend attirante, mais aussi, nous nous rendons compte qu'il est attaché à Louise, et que la situation dans laquelle il la met lui cause beaucoup de chagrin.

Page après page, nous suivons cette relation qui se tisse entre ces deux personnages. Une relation qui joue un peu au chat et à la souris, au détriment de Louise, qui joue avec les sentiments. Au cœur de cette liaison, il y a tout le mystère Dimitri : qui est-il ? que cache-t-il ? et tous ces mystères vont embarquer Louise dans une spirale infernale où le danger viendra la côtoyer de très près, où l'incompréhension et la colère la submergeront, où les interrogations seront reines et la rendront chèvre.
Lena, son amie, est d'un grand soutien, elle sera là pour l'épauler, l'écouter, et parfois la conseiller. Lena, ce n'est pas un simple personnage secondaire, c'est un être à part entière, un peu loufoque parfois, mais qui sera toujours présente aux côtés de son amie.

Au fil de votre lecture, l’enchaînement des événements vous apporteront la lumière sur Dimitri, sur son monde, sa vie, sa famille. J'ai trouvé que c'était un personnage assez charismatique. Nous ferons aussi la connaissance de Vadim, son meilleur ami. Alors Vadim est un personnage très spécial, détestable au possible, avec un caractère des plus mauvais. Cependant, au fil des pages, nous apprenons à mieux le cerner, tout comme Lena le fait si bien, et alors nous comprenons mieux son comportement, et surtout la terrible blessure qui le ronge et le rend si noir.

Bref, je ne peux pas tout vous raconter, car ce roman se vit et se lit, et il se passe tellement de choses qui s’emboîtent les unes aux autres, qu'il faut vous imprégner de l'ambiance et des personnages pour en prendre toute la saveur.

Au final, je dirai que je me suis laissée embarquer avec joie dans ce roman, un roman très addictif, avec des personnages bien construit, des personnages qui au final sont assez touchants. L’histoire vous fera passer de situations les plus banales aux situations les plus folles.

La plume de l'auteur est fraîche, légère, avec des mots simples qui arrivent à vous faire ressentir des émotions, émotions que vous trouverez à foison dans ce livre, car vous allez passer par le rire, la peine, la peur, le danger, l'effroi, la surprise. Cette plume vous embarque également dans de tendres moments de complicité, de douces scènes d'amour et de sexe sauvage.

Une histoire bien construite, cohérente, qui vous fera autant rêver que voyager, où l'humour et l'action se mêlent à l'amour et la passion.

Lien Amazon


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Les lendemains avaient un goût de miel"