dimanche 14 octobre 2018

Chronique : "Einstein, le sexe et moi"

*** BON MOMENT DE LECTURE ***


Auteur : Olivier Liron
Éditeur : Alma Editeur
Date de sortie : septembre 2018

~ RÉSUMÉ ~
" Je suis autiste Asperger. Ce n'est pas une maladie, je vous rassure. C'est une différence. Je vais vous raconter une histoire. Cette histoire est la mienne. J'ai joué au jeu télévisé Questions pour un champion et cela a été très important pour moi. "
Nous voici donc en 2012 sur le plateau de France 3 avec notre candidat préféré. Olivier Liron lui-même est fort occupé à gagner ; tout autant à nous expliquer ce qui lui est arrivé. En réunissant ici les ingrédients de la confession et ceux du thriller, il manifeste une nouvelle fois avec l'humour qui est sa marque de fabrique, sa très subtile connaissance des émotions humaines.


~ MA CHRONIQUE ~

Très bon moment de lecture avec ce livre tout en nuance, en humour, en amertume et en joie.

J'ai bien aimé le principe du roman, sa construction, alternant entre instants présents, instants passés. Si les instants présents nous offrent quelques minutes de rire, de compétition et de suspens, les instants passés, eux, nous apportent plus de profondeur, nous montrent à travers les mots de l'auteur, à la fois plus poétiques et plus touchants dans ces instants, tout son ressenti face au comportement humain, face à cette jeunesse subie, à sa naïveté joyeuse. 

Au fil des pages, j'ai découvert quelqu'un de spécial, un homme attachant, un homme différent mais tout aussi humain que n'importe quelle personne, voir même plus quant aux vues des situations qu'il a subi. Les gens ont peur de ce qui est différent et que ce soit un être humain ou autre, n'y change rien pour eux, ils ont peur de cette différence alors il la maltraite, la rabaisse, sans jamais chercher à la comprendre, à l’apprivoiser, à vivre en harmonie avec. Tout ceci est très bien décrit par l'auteur, tout aussi bien que ses douleurs ou ses incompréhension face à ces comportements.
Une douleur qui peut parfois pousser très loin, dangereusement. Une douleur qui apporte aussi beaucoup de courage et de rage pour aller plus haut, pour se battre.

Les passages du jeu télévisé donnent une touche de légèreté, d'humour, parfois piquant, voir grinçant, mais surtout apporte à l'auteur une satisfaction réelle envers lui-même, une chose qu'il accompli, une chose pour laquelle les gens l’apprécie, l'encourage, le craigne, une chose pour laquelle il est traité enfin normalement. Ce jeu peut se définir comme une renaissance pour l'auteur, comme une libération par-rapport à lui-même. 
C'est ce que j'ai ressenti. Peut-être ai-je faux, car après tout, comme je l'ai toujours dit, il est très difficile de juger un roman autobiographique, en sachant qu'au final seul l’auteur saura exactement ce que lui a ressenti ou ce que cela a changé dans sa vie.

Une écriture simple, fluide, tantôt poétique, tantôt légère, tantôt profonde. Un beau mélange des mots pour un ressenti tout en émotion, en sensation, car nous sentons bien que ce que l'auteur nous relate, même avec du recul, a laissé des traces... des traces indélébiles.

En bref, légèreté et drame se nouent de manière parfaite, en osmose, créant un récit réel d'une intensité incroyable. Même les mots, à la fois crus, tristes, dures et drôle forment un tout nuancé, vous imposant un rythme effréné, sans relâche, comme une forteresse à gravir, à briser, pour vous offrir enfin la liberté, le souffle, la vie.




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Popular Posts

Chronique : "Bora Bora's Bitches - Tome 3"

Auteur : Jacinthe Canet Éditeur : autoédition Date de sortie : juillet 2019 ~ RESUME ~ Chère Licorne-journal, on dit que « ...

 
Mateiva Passion Lecture Blogger Template by Ipietoon Blogger Template