dimanche 20 octobre 2019

Chronique : "Un appart de rêve (amoureux compris)"


Auteur : Roxanne Dambre
Éditeur : éditions Calmann Lévy
Date de sortie : mai 2019

~ RESUME ~
Jolie rousse dynamique et joyeuse, Noëlle a décroché un boulot atypique mais qui la réjouit : infiltrer des entreprises pour comprendre l’origine de leurs problèmes.
Sa vie professionnelle est donc au beau fixe, même si côté cœur c’est une autre histoire...
Son boss l’envoie sur une nouvelle mission qui promet plus que les frissons habituels : elle doit intégrer une agence immobilière de luxe.
Budget fringues et accessoires illimité afin de passer pour la chasseuse d’appartement la plus glamour de tout Paris.
Sur place, la situation est bizarre, patron tyrannique, collègues à côté de la plaque, mises en avant de biens déjà cédés...
Et en guise de période d’essai, le boss donne à Noëlle dix jours pour vendre un manoir prétendument hanté qui traîne dans les fichiers depuis deux ans !
Pour l’aider dans cette mission presque impossible, on lui adjoint les services de JC, le grouillot de l’agence... qui se révèle terriblement efficace et horriblement sexy.
Ou serait-ce l’inverse ?

~ MA CHRONIQUE ~

Une lecture sympathique pleine de surprises, de rebondissements et d'humour.

J'ai aimé la fraicheur de Noëlle, ses idées folles et ses pensées parfois loufoques.

L'idée générale du roman est assez originale pour ma part. C'est rythmé, entrainant. Nous suivons Noëlle dans sa mission, qui lui réserve bien des surprises. Dans cette agence, tous sont particuliers, on sent bien que quelque chose cloche. Ce suspens sera de mise jusqu'à la fin du roman.
Certains personnages vous réserveront bien des surprises et Noëlle sera bien stupéfaite par la personnalité de celui qu'elle appelle le grouillot de l'agence… et oui, il ne faut jamais juger sur l'apparence ou sur la fonction. Car sa relation avec ce grouillot, c'est-à-dire JC, va lui apporter beaucoup aussi sur elle-même, sur le monde qui l'entoure, sur la nature des gens. Elle va découvrir un jeune homme aux antipodes de son jugement premier.
Les situations dans lesquelles Noëlle les embarque tous deux sont aussi bizarres qu'hilarantes. Ils arriveront à tisser un lien, jusqu'à la révélation finale qui vous tout chambouler.
Une jolie histoire de cœur entre ces deux-là.

Au cours de votre lecture, vous ferez connaissance avec des personnages hauts en couleurs, des personnages très différents, tous avec un sacré caractère et parfois ce petit grain de folie qui fait du bien. D'ailleurs, j'ai beaucoup apprécié Hortense, la voisine. Une dame très attachante et très… surprenante !

A travers ce roman c'est également une belle histoire de sœur et d'amitié que nous découvrons, une sœur et une voisine qui sont là pour Noëlle, pour l'épauler, la soutenir, tout comme pour partager des instants joyeux et précieux.

Page après page, c'est une note positive qui vous envahi, une sensation de légèreté, de douceur, un instant drôle, léger avec une pointe d'émotion et de vérité. Un condensé de situations rocambolesques, de fou-rires, de questionnements et de surprises.

En bref : un régal ! C’est drôle, frais et mignon. Un bon roman qui fonctionne bien, avec des personnages hauts en couleurs, de l’amour, de l’amitié, un brin de suspens, un brin de folie. Jolie plume toute en douceur, fluidité et piquant. 

A découvrir.

Chronique : "Florentine - Tome 2 : L'Ombre"


Auteur : Sylvain Reynard
Éditeur : éditions Ada
Date de sortie : avril 2019

~ RESUME ~
Le prince vampire de Raven Wood est revenu, lui promettant son amour et la justice pour tout le mal qui a pu lui être fait. Lors de leurs retrouvailles, Raven doit faire face à une terrible décision : permettre au Prince d'exercer sa vengeance sur les démons de son passé ou le persuader de retenir sa fureur. Il y a toutefois beaucoup plus de choses en jeu que le cœur de Raven. Une ombre est tombée sur la ville de Florence. L'ispettor Batelli ne s'arrêtera pas tant qu'il n'aura pas découvert le lien entre Raven et le voleur des précieuses œuvres d'art de la Galerie des Offices. Et pendant que le Prince traque un traître qui lui met des bâtons dans les roues à chaque détour, il se retrouve au centre de la cible de l'ennemi mortel des vampires. Alors qu'il livre bataille sur deux fronts, il doit faire en sorte que son amour pour Raven demeure secret, faute de quoi il risquera d'exposer sa plus grande faiblesse.

~ MA CHRONIQUE ~

Un véritable coup de cœur, encore plus fort, pour ce second opus qui nous offre moult détails sur William et Raven. Les secrets révélés sont de plus en plus intenses.
La relation entre William et Raven devient plus profonde, plus vraie. Une vraie alchimie se dégage entre eux.

Avec ce second tome l'auteur nous offre une vision profonde de William, les raisons de sa noirceur, de son côté ombrageux. Il nous livre, miettes à miettes, les cicatrices de son cœur, l'origine de celui qu'il est, ses espoirs, ses peurs, ses doutes et cette rigueur qu'il doit s'imposer pour rester celui qu'il est, pour contrecarrer ses ennemis et ainsi garder Florence en sécurité.
En ce qui concerne Raven, l'auteur nous révèle la complexité de ses relations familiales, son passé terrible, ces fêlures qui la rongent et surtout ce courage et cette force dont elle fait preuve à tout égard, cette pureté d'âme et de gentillesse dont elle est imprégnée, et ce, malgré ce passé et ces épreuves terribles.

L'univers des vampires reste plus omniprésent que jamais, fort intéressant, avec leur hiérarchie, la manière dont tout cela fonctionne, les intrigues, les coups bas, la trahison, leur mode de vie et leur mission.

Dans ce second tome, nous entrons en plein cœur des difficultés pour William et Raven. Des difficultés qui leur arrivent de tous côtés, même les plus improbables et inimaginables.
Leur amour va être mis à rude épreuve, mais il reste plus fort que jamais, s'octroyant une sincérité à vous étouffer le cœur, vous montrant que l'amour ne reste impossible seulement si vous n'y croyez pas vous-mêmes.
Un amour relaté d'une manière naturelle et si romantique. Des instants forts en émotions et en révélations ponctuent ce livre, vous mettant parfois la larme à l'œil et le cœur en vrac.
Cet amour est si intense qu''il en devient éternel, magique.

Le suspens est plus présent que jamais, tout comme le danger avec l'ombre du flic qui rôde, qui cherche des réponses, certains personnages dont on doute encore de leur sincérité,  l'ombre de la peur, du choix… de l'amour.

Ce texte est sublimé par la beauté de la narration des paysages, de l'ambiance, de la ville. Sublimé par la plume de l'auteur, fluide, poétique et romantique. Une plume qui engendre chez le lecteur un marasme d'émois, de sensations et de sentiments très forts, avec des scènes très romantiques, de beaux instants d'amour, tout en pudeur et délicatesse, des instants riches en révélations, riches en dangers et en peur. Cette plume nous offre un beau melting-pot d'émotions et un tourbillon extraordinaire de passion et d'amour.

En bref, un coup de cœur ! Je n’ai qu’une hâte : lire le tome 3, car la fin de cet opus me donne des frissons juste d'y penser ! Ce tome 2 nous apporte autant de révélations que de dangers. Tout s’enchaîne. L’amour est aussi au cœur de ce récit. Un amour « interdit » intense, sincère et puissant. Un amour qui apporte de la lumière aux ténèbres de nos deux héros. La plume de Sylvain Reynard est juste magnifique. Comme toujours. Un mélange de poésie et de maturité. L’histoire et l’art ont encore une grande place ici. Bref, je me suis régalée et bien plus encore !

Chronique : "Florentine - Tome 1 : Raven"


Auteur : Sylvain Reynard
Éditeur : éditions Ada
Date de sortie : avril 2019

~ RESUME ~
Raven Wood passe ses journées à la Galerie des Offices de Florence où elle restaure des œuvres d'art de la Renaissance, mais une innocente promenade lors de son retour à la maison après une soirée entre amis change sa vie pour toujours. Alors quelle s'interpose dans l'assaut insensé d'un sans-abri, les assaillants s'en prennent à elle et l'entraînent dans une ruelle. Raven n'est plus qu'à demi consciente lorsque leur attaque est interrompue par une cacophonie de grondements suivie par les cris de ses assaillants. Fort heureusement, elle sombre ensuite dans l'inconscience, mais pas avant d'apercevoir une silhouette indistincte qui lui murmure à l'oreille Cassitus vulneratus. A son réveil, Raven est inexplicablement transformée. Personne ne la reconnaît à son retour à la Galerie des Offices. Plus troublant encore, elle se rend compte quelle a été absente pendant une semaine entière. Ne possédant aucun souvenir de cette absence, Raven apprend quelle coïncide avec un des plus grands vols d'œuvres d'art de l'histoire de la Galerie des Offices, celui d'un inestimable ensemble d'illustrations de Botticelli. La police l'identifie ensuite comme étant leur principale suspecte et Raven veut à tout prix blanchir sa réputation. Elle se lance donc à la recherche d'un des plus riches et insaisissables hommes de Florence afin de découvrir la vérité. Leur rencontre mène Raven dans de sombres bas fonds dont les habitants n'hésitent pas à tuer pour protéger leurs secrets.

~ MA CHRONIQUE ~

Ce roman est en relation avec la trilogie "Le Divin Enfer de Gabriel", mon coup de cœur de folie !

Un premier tome qui pose les bases d'un univers riche, mystérieux, sombre et totalement passionnant.
Une belle histoire d'amour complexe et intense.
J'ai aimé ce nouveau genre par Sylvain Reynard. Mais surtout, ce que j'ai apprécié, c'est ce parallèle avec "Le Divin Enfer de Gabriel", que les histoires se chevauchent et se croisent.

Ici, nous faisons la connaissance de Raven, jeune femme très peu sûre d'elle et marquée par un passé terrible et douloureux. Elle est douce, pleine d'empathie, une âme pure et belle.
Elle fait une rencontre inattendue, et salvatrice, en la personne de William. Un monde nouveau s'ouvre alors à elle et son destin s'en trouvera bouleversé.

Ce premier opus nous raconte Raven et William, leur rencontre, leur passé, un peu, mais aussi les dangers liés au monde obscure et surtout, cette connexion entre Raven et William, ce quelque chose qui les unis, qui les rapproche, ces sentiments qui les feront évoluer, réfléchir.
Une histoire d'amour compliquée où le danger et la mort sont à chaque détour, chaque carrefour.
Une histoire d'amour aussi terrible que celle de Roméo et Juliette, sans la fin dramatique, je vous rassure, mais un amour impossible, dangereux de par leurs origines, leurs différences.

Une histoire où le monde des vampires se dévoilent, avec ses règles, ses codes et son Prince. En l'occurrence ici, celui de Florence.
L'auteur a fait un travail minutieux et remarquable sur les descriptions de ce monde obscure, de ses personnages, de leurs compétences. Un univers décrit avec passion et précisions, et tant de conviction que nous sommes littéralement transporté à Florence, immergé dans son monde obscur, dans son monde lumineux, dans les complots et surtout la richesse de ses monuments, de sa ville, de son passé.
J'ai adoré tout le rapport à l'art, à l'Italie. Tout est passionnant, instructif.

Au cœur de ce texte se trouve également une intrigue nous apportant une pointe de suspens, de frisson. Le tout habilement mené.

La plume de l'auteur est juste parfaite. Une plume empreinte de magie, de poésie. Une plume riche, belle, adaptée à toutes les situations. Une plume vous transportant sur pléthore d'émotions, un tourbillon de sensations exquises, savoureuses, à la fois douces et piquantes.

En bref, un tome 1 où le monde des vampires s'ouvre à vous de manière originale et palpitante, un tome 1 où l'amour est de mise, où la passion éclate, en même temps que les dangers et la peur. Un couple atypique, tout en pudeur et en amour, un couple qui vous fera vibrer le cœur et l'âme.
Un énorme coup de cœur pour moi.

Chronique : "Un Youtuber à croquer"



Auteur : Matthieu Biasotto
Éditeur : autoédition
Date de sortie : septembre 2019

~ RESUME ~
Une liste. Une vidéo. Des noms à rayer. Ne jamais oublier. Un mètre quatre-vingt-dix, un regard fauve et mordoré ; sa musculature appétissante génère des millions de vues et d’abonnés. Invité en Guest au plus grand salon dédié au culte du corps, la toile s’agite à la seule évocation de son nom : Bold. Addict au grignotage, partisane des burgers et de la bière, Kléo est nature, sans complexe- ou presque… Gérante d’un magasin bio qui bat de l’aile, elle espère profiter du mondial « Fitness et Nutrition » pour promouvoir sa petite boutique et mieux occulter son passé. Elle ignore tout du phénomène et pourtant… Bien malgré elle, dans le pavillon central et au milieu d’une horde de fans, plus rien autour ne compte… L’ombre, la lumière, deux destins, une rencontre. Que cache la cicatrice sur son visage ? Ses tatouages ? Quels secrets dissimule la séduisante armure que tout le monde rêve d’approcher ? Entre le feu des projecteurs, la pression des médias et l’obscurité qui ronge Bold… Pourra-t-elle surmonter les ravages de la célébrité et accepter la part d’ombre d’une star adulée ?

~ MA CHRONIQUE ~

Un roman palpitant à tous niveaux, une romance tumultueuse, sombre, indécise et exquise.

Nous suivons ici Kléo, jeune femme enfermée dans sa vie, ses envies. Tout au long du roman elle vous surprendra par sa vérité, par son caractère à la fois doux et impétueux, elle vous attendrira autant qu'elle vous agacera par son côté parfois naïf. J'ai aimé ses contradictions et ses nuances.
Sa rencontre involontaire avec Bold va changer sa vie et surtout lui ouvrir les yeux sur un passé parfois brumeux, surtout sur sa relation avec sa mère.

Bold est une personne à double facettes. Tantôt ombrageux, tempêtueux, solitaire, tantôt lumineux, doux, attentif. Au contact de Kléo, il va éclore de plus belle, et miettes à miettes, il va enfin s'ouvrir pour nous révéler une vérité étonnante, une vérité qui a guidé ses choix, sa façon de vivre, ses combats, son caractère.

Nos deux personnages principaux sont extrêmement bien travaillés, aux psychologies complexes, parfois brouillonnent mais passionnantes.
Les personnages secondaires sont un atout incontestables pour ce roman, nous apportant d'autres réponses à nos questions, nous éclairant sur un passé flou et nous guidant dans un présent fait d'apparence, de faux-semblants, de profits. Des personnages qui nous réservent également de belles surprises.

Une histoire où la romance n'est pas vraiment le sujet principal, même si elle est bien présente. Une romance d'ailleurs peu conventionnelle, pas vraiment romantique, une romance plus dure, plus crue, plus sombre, bien que quelques passages soient doux, tendres.
Un amour coup de foudre, une attirance farouche, des mots tendres, des mots cruels, le tout enveloppé dans un passé qui fera tout éclater, pour un présent meilleur à construire, un futur serein à vivre.
Une histoire où le suspens est bien présent, avec cette question sur Bold, savoir ce qu'il cache, ce qu'il défend, connaître enfin le but de cette liste de noms. Un suspens encore une fois mené de main de maître par l'auteur.
Un sujet particulièrement dur est abordé ici aussi, le harcèlement, très bien traité, avec toutes les conséquences que cela engendre. Nous en avons ici le parfait exemple avec Bold… A vous de le découvrir.

Le roman est construit de manière magistrale, nous guidant vers un final époustouflant, plein d'émotions et d'espoir, vers la vérité, la liberté et la lumière. Un final où chacun peut enfin être soi, enfin repartir de zéro. Tout est minutieux, précis. Une plume affirmée, percutante, aiguisée. Une plume dont Matthieu Biasotto a le secret, des phrases courtes qui rythment le texte, lui conférant cette atmosphère de noirceur, de suspens. Une plume qui vous entraine avec elle dans les méandres psychologiques de ses personnages, dans leurs incohérences, leurs imperfections et cette détermination farouche dont ils font preuve, même si cela blesse, même si ce n'est pas toujours le meilleur chemin.

En bref, un coup de cœur ! Ce dernier roman de Matthieu Biasotto est juste extraordinaire. L’histoire est originale tout en soulevant un problème d’harcèlement qui peut conduire à de graves conséquences. La romance est un clair obscur ahurissant ! J’ai aimé chaque émotion, chaque sensation, chaque situation décrite avec brio et doigté de la part de l’auteur.  A travers les lignes de ce roman, la patte de Matthieu Biasotto reste fidèle à elle-même, avec ce sentiment de noirceur qui égrène chaque page, qui enrobe le texte, lui conférant cette atmosphère bien propre à l’auteur. Un roman sensuel, délicat, savoureux, addictif. Un roman porté par une plume toujours plus affinée, une plume à la fois rebelle et tendre. J'ai adoré cette romance particulière, fine, brute et sauvage portée par deux personnages écorchés et pleins de mystères, de regrets, de détermination et de doutes.

A découvrir !

dimanche 6 octobre 2019

Chronique : "Bora Bora's Bitches - Tome 3"


Auteur : Jacinthe Canet
Éditeur : autoédition
Date de sortie : juillet 2019

~ RESUME ~
Chère Licorne-journal, on dit que « 40 is the new 30 » mais je n’en suis pas convaincue. À 30 ans, je vivais avec mes meilleures amies à Bora-Bora, Jaja était toujours parmi nous, je pouvais boire quatre mojitos sans avoir la migraine et je n’avais pas besoin de lunettes pour voir de près.Ce matin, en enfilant péniblement la seule robe noire que je possède et qui ne me va plus depuis que j’ai la digestion difficile, je me disais qu’on est peut-être passées à côté de notre vie.Je ne suis pas sûre d’être prête pour cet enterrement. J’ai la sensation que tout bascule et m’échappe. Peut-être que j’ai Parkinson, aussi ?PS : je crois que ma robe a rétréci, c’est cette nouvelle lessive bio qui bousille toutes mes fringues.PPS : prendre rendez-vous pour vérifier cette histoire de Parkinson.PPS2 : racheter un stylo à paillettes, celui-là vient de rendre l’âme.

~ MA CHRONIQUE ~

C'est le tome de l'excellence ! Mon préféré. Un troisième opus qui nous offre autant de frissons que de fou-rires.

J'ai aimé chaque mot, chaque situation, j'ai adoré le déroulement, l'aboutissement. Ici, Jaja se livre comme jamais, tout comme les trois autres. Elles nous font vivre une aventure pleine de surprises, de peur, un vrai tourbillon émotionnel, de vraies montagnes russes.
C'est drôle, frais, vivant, encore une fois si réaliste...

Dès le début, quelques années après la fin du tome 2, le ton est donné et le boum au cœur vous frappe directement dès la deuxième ligne. Ce troisième tome, c'est une sorte de road-trip où la vérité, l'évidence nous sont dévoilés, où les filles se livrent avec autant de pertinence que de souffrance. C'est vraiment un roman très intense émotionnellement. Les filles m'ont touchées en plein cœur avec cette fragilité qui ressort puissance mille ici.
Et cette Madame GANDUS... cette bonne vieille Madame GANDUS... elle vous réserve une drôle de surprise, tout autant qu'à nos morues. Une surprise qui bouleversera leur vie et qui aura le mérite  de faire ressortir le meilleur de chacune d'elle, de faire remonter à la surface les vraies envies, les vrais sentiments, les vrais regrets, et surtout, qui fera oser des paroles libératrices, des révélations très touchantes, très surprenantes.

J'aime leurs imperfections, leurs doutes. J'ai kiffé leurs rires, leurs pleurs. Car oui, autant de rires que d'émotions ici. C'est un maelstrom de sentiments et de sensations que nous offre l'auteure.
Beaucoup de rebondissements, d'explications ponctuent la fin de cette trilogie. Chaque personnage à son moment et se révèle, d'une manière ou d'une autre. Et si l'amour est au rendez-vous, le plus important pour moi ici fut ce lien d'amitié indéfectible entre les filles, un lien qui se consolide encore plus, qui libère les mots, qui libère les émotions et fait ressortir chez chacune d'entres elles leur part de sensibilité et de fragilité, leur part de doute, de peur puissance mille, et surtout, ce lien nous montre qu'elles seront toujours là l'une pour l'autre, qu'il ne faut pas se perdre en n'osant pas dire les choses et parfois en ne prenant pas forcement la bonne décision.

La plume de l'auteur est toujours aussi fluide, légère, incisive, avec cette teinte parfaite d'émotions, de mots poignants. Une plume plus mature et sacrément prenante.

Le tome de la maturité ? Oui, certainement, mais tout en gardant ce grain de folie qui rend Jaja, Phillis, Jane et Pétra si unique.
Une conclusion à la hauteur de ces quatre filles, qui décidément m'ont marquée à jamais.

En bref, un énorme coup de cœur pour ce dernier tome ! Il est magnifique, génial, drôle, d’une émotion intense et d’une incroyable justesse. J’ai adoré retrouver les filles, leurs délires, leur folie et leur amitié si belle, si précieuse. De belles remises en questions, de beaux moments d’émotion, de très très grands moments de solitude... qui nous offrent des fou rires monumentaux, de l’amour et tant de choses encore. Un roman road-trip pour des retrouvailles phénoménales et un final juste parfait. Nos quatre Bora-Bora’s Bitches sont encore une fois parfaites dans leurs imperfections, vraies, touchantes.... elles sont elles et j’aime. Un tome 3 qui conclu à la perfection leur histoire, même si leur vraie vie commence maintenant.

Chronique : "Bora Bora's Bitches - Tome 2"


Auteur : Jacinthe Canet
Éditeur : autoédition
Date de sortie : février 2019 (réédition)

~ RESUME ~
Tu pensais être tranquille ? Tu croyais qu'elles coulaient des jours paisibles dans l'anonymat ? Naïf. Philis défraie toujours autant la chronique avec sa chandelle de feu. Jane sauve encore plus de vies. Petra n'est pas sortie des méandres métaphoresques guếtapiques. Jacinthe est plus fan que jamais de Larusso. Quand à Mme Gandus, elle essaie envers et contre tout de les faire virer par le syndic. Accroche-toi à ton string, elles reviennent et ça va swinger dans les chaumières, surtout au 4A.

~ MA CHRONIQUE ~

Un second tome toujours aussi bon. Encore meilleur que le premier.

Un roman toujours aussi drôle, aussi décapant mais avec cette touche d'émotion en plus, beaucoup plus affirmée que dans le tome 1.
Avec ce second opus, nous en apprenons pas mal sur 4B mais aussi sur chacune de nos morues. Elles évoluent sur elles-mêmes et sont plus proches que jamais.

Jaja se dévoile presque totalement et cela fait quelque chose, ça atteint le cœur, pique l'âme. Elle est si douce au fond et si sa carapace se fissure, elle se perd elle-même, ne connaissant pas vraiment ce sentiment, ce destin qu'elle est en train de vivre.
Son histoire avec 4B reste aussi belle et touchante que tumultueuse et impossible.
Les astres ne sont décidément pas avec eux… cependant de beaux instants les réunissent, assez émouvants parfois pour avoir la larmichette au coin de l'œil.

Phillis, Jane et Petra ne sont pas en reste non plus. Elles sont toujours égales à elles-mêmes et nous dévoile également de nouvelles facettes de leur personnalité. Ce sont des filles qui sous leurs airs un peu fou et si fort, cachent toute cette petite part de tendresse et de fragilité qui les caractérise tant au final. Elles sont là les unes pour les autres, toujours, sans restriction, sans contrepartie.

Les méandres de leur vie renforce leur lien si fort. Leurs interactions sont savoureuses, drôles. La légèreté s'entremêle encore une fois à la perfection au sérieux de certains sentiments et certaines situations.

Les personnages secondaires sont encore une fois croustillants, avec un petit nouveau, et Madame GANDUS n'est jamais vraiment bien loin… gardez l'œil ouvert !

Il y a tant de choses à dire encore une fois sur ce roman… le mieux est que vous le lisiez par vous-même. Lire un Bora Bora's Bitches c'est faire la rencontre de quatre femmes formidables, si vraies, si touchantes. C'est marier l'ironie, l'humour et la tendresse. C'est voyager au cœur d'un appartement plein de vie, plein d'émotion, plein de surprises, de fou-rire et de larmes.

J'aime toujours autant le franc-parler des filles, leur simplicité. Elles sont aussi folles qu'attachantes.

La plume de l'auteur s'affirme dans ce second tome nous offrant encore plus d'émotions, de sensations. Une plume plus franche, plus mature tout en restant naturelle et porteuse d'un bonheur sans nom. Une plume fluide, riche, parfaite.

La fin de ce second tome est assez frustrante et triste mais si pleine de promesses !

En bref, ce roman est un condensé d’humour et d’émotions. Celle-ci est d’ailleurs plus prononcée dans cet opus. Nous suivons l’évolution des morues avec bonheur, peur et doutes. Leur façon d’être est juste parfaite, libre et sans filtre. J’aime leur attitude, leurs réflexions aussi dingues que réalistes. L’amitié, l’amour et l’avenir sont au cœur de ce tome 2. Tout comme l'humour et l'émotion : les maîtres-mots de ce texte décoiffant et plein de pep's !
À dévorer sans plus attendre.

Chronique : "La vie rêvée des chaussettes orphelines"



Auteur : Marie Vareille
Éditeur : éditions Charleston
Date de sortie : juillet 2019

~ RESUME ~
En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d'angoisse à l'idée que le drame qu'elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface. Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n'a qu'un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins... étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s'en doute pas encore, mais les rencontres qu'elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie. Devenue experte dans l'art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu'à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ?

~ MA CHRONIQUE ~

Ce roman fut un véritable coup de cœur. L'histoire est originale, passionnante, faite d'humour, de drame, de suspens et d'amour. Mais surtout : un dénouement des plus surprenant, une vérité qui vous touche en plein cœur.

On se plonge avec facilité dans cette histoire où l'alternance entre le journal d’Alice et le présent donne un ton encore plus intense au texte, une envie de lire encore et encore, de découvrir ce terrible secret qui condamne Alice à s'auto-infliger des barbelés autour de son cœur et de son âme.

Alice est un personnage complexe assez fascinant. J'ai aimé ce qu'il se dégage d'elle, cette fragilité et cette force, cette douceur et cette froideur. Un personnage tout en contraire et nuances qui vous plongera dans l'incertitude totale face à ce qu'elle est réellement.
Quand Alice intègre la start-up, elle ne se doute pas une seconde que ses collègues et son patron vont bouleverser cette existence toute millimétrée qu'elle s'est imposée, qu'ils viendront à bout de ses barrières et finalement lui donneront le courage de se libérer d'un poids et d'une culpabilité trop longtemps enfouis, trop longtemps gardés.
A leurs côté, c'est un nouveau chemin qu'elle va parcourir, ce sont des gens qui vont s'ouvrir à elle et la faire réfléchir elle-même, ce sera la découverte d'autres malheurs que les siens.

Ce roman fait réfléchir sur pas mal de choses, sur notre existence, sur notre faculté à culpabiliser, à s'octroyer un malheur pour aider au souvenir, pour finalement se perdre soi-même...
Alice, par le biais de Jeremy, verra ses murs se fissurer peu à peu, à la limite de la perte du contrôle d'elle-même. Cet état de fait, et cet amour qui grandi, fera de son destin et son futur un danger et mais aussi une longue réflexion. Une rencontre qui verra son secret bouleverser, ce secret qui fait partie intégrante d'elle.

La description des paysages, des sentiments des gens, est écrite à la perfection, avec les bonnes intonations, la juste dose de psychologie, de tristesse et d'espoir.
Cette histoire de reconstruction, de famille, de cœur, est juste un pur moment d'émotions intenses porté par une plume tout en délicatesse, poésie et sensations. Une écriture fédératrice d'empathie et d'ivresse des mots, des mots élégants, riches et percutants.
Une plume agréable, fluide, addictive.

En bref : un coup de cœur ! Ce livre est un véritable régal pour le cœur et pour l'âme. C’est aussi drôle que triste, aussi puissant qu’une déferlante. Des personnages attachants, aux caractères bien différents, qui vous passionnent et vous font ressentir pas mal d’émotions. Vous verrez que l’histoire de ces chaussettes orphelines n’est peut-être pas celle que vous croyez et qu’elle renferme bien d’autres vérités. J’ai vraiment aimé cette lecture originale qui m’a bouleversée et dont les personnages resteront gravés dans ma mémoire un petit moment. Merci à l'auteure pour cet excellent roman qui recèle bien des surprises et offrent des émotions très intenses.
A decouvrir absolument.

Chronique : "Thomas"



Auteur : Jeremy Henry
Éditeur : Juno Publishing
Date de sortie : 3 octobre 2019

Service Presse Auteur

~ RESUME ~
Thomas redouble sa Terminale, dans une ville inconnue, un environnement inconnu, un lycée inconnu. Le jeune homme n'a pas choisi ; le destin s'en est chargé à sa place. Bien malgré lui, il est rapidement entraîné dans sa nouvelle vie. Il tombe même amoureux... de son professeur principal, le beau M. Marchand. Entre son existence d'avant, ce qui l'a conduit ici et les conséquences de ses actes, il devra effectuer des choix, des sacrifices, grandir.

~ MA CHRONIQUE ~

Un très bon roman dont l'histoire vous entraine rapidement vers un sentiment addictif, tendre et dur à la fois. Ici, nous suivons un instant de vie de Thomas, un instant qui changera celle-ci, lui intimant de prendre des décisions, d'oser, de se libérer aussi d'une auto-restriction par l'amour, la confiance et l'amitié.

Thomas est un jeune homme dont le destin a basculé un soir, comme ça, en l'espace d'une seconde, juste pour ce qu'il est, juste pour être lui… Ce drame l'enverra dans une autre région où il devra se reconstruire, si tant est qu'il le souhaite… Dans cette nouvelle ville, son destin va à nouveau basculer… dans le meilleur des sens. Cependant, rien ne sera évident et lui seul sera décisionnaire de son futur, lui seul devra accepter que des amis soient près de lui. Des amis dont il se cachera de sa véritable personnalité, à tort, des amis qui lui ouvriront de nouvelles perspectives, qui le rendront fou parfois, mais qui seront toujours là au final… de vrais amis, pour lui.

L'amour qui lui tombe dessus, comme ça, en un coup d'œil, le perturbera, car ce n'était vraiment pas prévu dans son programme des six prochains mois. Un amour qui jouera à cache-cache, qui torturera les cœurs, qui évoluera, un amour aussi fort, beau et tendre, dont chaque ligne écrite par l'auteur nous touche le cœur. Un amour où la vérité renforcera le lien, le courage et la force.

Page après page, l'auteur nous offre un joli roman new adult qui mélange habilement la légèreté, l'humour et des sujets très importants, actuels, abordés de manière juste et intelligente. J'ai aimé ce mélange des sentiments ressentis à chaque situation évoquée. De la peine, de l'injustice, de l'espoir, de la joie, du rire.
Les personnages secondaires sont tout aussi importants que nos personnages principaux. Ils apportent énormément à ce récit, sur la vision des autres envers soi, sur la bêtise et l'intelligence de certains, sur le pouvoir de l'amitié, de la famille et de l'amour. Et surtout la confiance.

J'ai aimé me plonger dans ce texte, j'ai ressenti beaucoup de choses à sa lecture, j'ai aimé le personnage de Thomas avec ses fautes, ses doutes, son audace, son imperfection parfaite, cet amour qu'il offre sans contrainte à son amant, son relâchement.

La plume de l'auteur est toujours aussi addictive, aussi démonstrative. Elle est douce, sensuelle et piquante, elle est emplie de sentiments, d'émotions.

En bref, un excellent récit que j'ai beaucoup aimé. C'est frais, percutant, tendre, le tout avec une bonne dose d'amour, de force et de détermination, le tout saupoudré de vérité terrible, de situation dure, avec toujours ce fond d'amitié, de patience et de passion qui donne le courage d'avancer et de gagner. Des personnages passionnants, aux personnalités différentes et travaillées, apportant leurs lots de moments cocasses. Un roman plein d'émotion à découvrir absolument.

Chronique : "La rumeur"

#PALPITANT Auteur : Lesley Kara Éditeur : France Loisir (pour ma version) / éditions Les Escales Date de sortie : janvier 2020 (...