dimanche 30 juin 2019

Chronique : "Oméga, mon amour"

*** TRÈS BELLE LECTURE ***


Auteur : Jeremy Henry
Éditeur : auto-édition
Date de sortie : 29 juin 2019

Service Presse Auteur


~ RÉSUMÉ ~
Dans un monde où l’évolution a scindé l’humanité entre alphas, bêtas et omégas, les injustices se sont multipliées. À travers l’histoire des couples de ce roman, venez découvrir comment l’Amour lutte et s’impose. 
Julian a passé les deux dernières décennies à regretter d’avoir perdu Sylvain et leur fils. 
Maxime ne rêve que de trouver un bon travail, avant de se confesser à son meilleur ami Dorian. 
Gabriel, qui se considère comme un handicapé de la vie et de l’amour, ne comprend pas l’intérêt que lui porte Christophe de Nivars. 
Et Sofia, transidentité, tente de survivre dans un monde qui la rejette, quand le destin lui fait revoir Amaury d’Estèves.
Chacun à leur façon, ils témoignent que tout est possible.



~ MA CHRONIQUE ~

Un excellent roman qui se compose de trois parties. Trois parties bien distinctes et si intimement liées. J'ai aimé la liaison entre chaque partie de ce roman. On ne s'y perd pas, on s'y ancre et on y reste !

Ici, vous découvrirez l'histoire de quatre couples. Quatre couples que la vie, ou le destin, a choisi de relier pour ne plus les séparer. Quatre couples qui vont devoir affronter les inégalités de la vie, les différentes formes de discrimination, d'homophobie. Alors certes, ce roman nous projette un peu vers un contexte irréel, mais cependant, dans chaque histoire, chaque partie de vie, chaque intimité, la réalité de nos jours est malheureusement bien présente et nous montre à quel point les choses doivent encore évoluer et grandir pour enfin que chacun soit accepté comme il est et que chacun puisse être sur un même pied d'égalité.

Dans la première histoire, dont les couples seront finalement le liant de tout le roman, c'est un régal de tendresse, d'amour et de découverte.
J'ai aimé ce nouvel univers à la fois original et futuriste et finalement pas  si éloigné de la réalité pour certains points.
L'histoire de Maxime et de Dorian est touchante, pleine d'innocence, douce et plein de fraîcheur, de candeur. Ils font preuve à la fois de maturité et de jeunesse.
C'est beau, c'est fort, c'est puissant. Leur amour, caché, contenu, est si beau, si émouvant...
J'ai aimé la facon dont son dénouement nous est présenté, dont les choses se sont passées.
C'est fragile et puissant en même temps.
Sylvain et Julian, quant à eux, ont pas mal de contentieux à régler afin de pouvoir accéder à nouveau au bonheur. Des épreuves qui ont laissé de grandes traces de tristesse et de perte de confiance dans le cœur de l'un et de l'autre.
Des comportements à justifier, à pardonner. Un long chemin les attend.
Beaucoup de rebondissement au sein de la famille de Julian viendront agrémenter cette relation particulière qui le lit à Sylvain.

Dans la seconde histoire nous faisons la connaissance de Gabriel et Christophe.
Gabriel est un homme qui a surmonté un drame effroyable...enfin, surmonter... c'est un bien grand mot, on va dire qu'il a survécu à ce traumatisme qui lui a laissé un nombre incalculable de réticences et d’appréhension.
Il trouvera en Christophe une personne de confiance et d'une sincérité bouleversante. 
Et toujours, en fil rouge, Julian et Sylvain qui apportent leur lumière, leur conseil et leur appuis.
J'ai trouvé cette histoire à la fois terriblement bouleversante et pleine d'espoir, d'humanité et de sincérité.
Les protagonistes sont chacun à leur manière tantôt émouvant, tantôt drôle.
Car ici, dans ce roman,  l'humour n'est jamais bien loin... tout autant que l'émotion, à fleur de peau, qui vous procure moult sensation.

Dans la dernière histoire, la plus longue, et peut-être la plus complexe et difficile pour notre héroïne, nous découvrons l'histoire de Sofia.
Une dernière histoire très difficile mais avec tant d'amour, de confiance et de sincérité. Le clan s'est encore renforcé, et nous voyons ici combien l'amitié peut-être salvatrice et libératrice.
Amaury et Sofia, c'est une longue histoire... très belle, très particulière, que je vous laisse découvrir par vous-même.

La plume de l'auteur, au cours du récit, est encore une fois fluide, belle et si pleine de sentiments, de sensations. Un océan d'émotion vous assaille et vous transcende.. tant les sentiments et la vérité vous percutent.
Une plume en adéquation totale avec ses personnages, leur particularité et la situation globale du roman.

En bref, un récit assez sublime dans sa globalité, porté par des personnages haut en couleur, des personnages forts et terriblement sincères, des personnages dont le destin ne vous laissera pas indifférent et dont l'amour vous touchera forcément.
J'ai aimé que les sujets abordés soient d'actualité et nous montrent ainsi les difficultés que peuvent supporter et accepter, malheureusement, ces personnes "différentes" de notre propre personnalité. Cependant, j'ose espérer qu'un jour les choses changerons et qu’enfin nous pourrons tous vivre dans un monde libre et égal pour tous, peu importe qui nous sommes, peu importe qui nous aimons, peu importe le niveau d'étude et de vie...




lundi 24 juin 2019

Chronique : "L'imperfection d'une prophétie - Minigicien - T0,5"

*** EXCELLENTE MISE EN BOUCHE ***


Auteur : Eridine Thémys
Éditeur : auto-édition
Date de sortie : 16 juin 2019

Service Presse Auteur


~ RÉSUMÉ ~
Les minigiciens n’ont aucune existence dans l’univers du surnaturel et pourtant, ils y mériteraient une place. Peuple décimé par des métamorphes dans leur monde, de puissantes forces se sont alliées pour faire renaître cette espèce. Durant des siècles, les minigiciens deviennent alors une rumeur, un mythe invérifiable pour la plupart des sorciers, jusqu’au jour où Mini-Maverick apparaît au manoir de la famille Lailo, sans aucun souvenir de son passé.
Si sa présence rapproche les petits cousins Raphaël et Joshua, respectivement sorcier et métamorphe loup, ils sont tous les trois loin d’imaginer ce que leur réserve l’avenir. En attendant que leur destin ne se dessine, ils apprendront à grandir ensemble. Mini-Maverick s’adaptera à sa nouvelle famille et sera considéré comme un membre de la fratrie. Raphaël deviendra son maître sorcier tandis que Joshua, derrière ses airs grognons, l’intriguera au fil des années.
Si les plans des puissantes forces avaient été de tout mettre en œuvre pour redonner naissance à une espèce éteinte, elles ne s’attendaient pas à ce que le dernier des minigiciens puisse ressentir les émotions au même titre qu’un humain…



~ MA CHRONIQUE ~

Un très bon roman qui pose les bases d'un univers riche et complexe.

J'ai adoré me plonger dans les lignes de ce texte. Maverick et Joshua sont deux personnages particuliers et attachants. Je pense également qu'ils ne nous ont pas encore révélé tout leur potentiel.
Si leur rencontre n'est pas des meilleures, au fil des années, ce lien qui ce crée entre eux devient plus fort, plus indispensable.
J'ai apprécié leurs interactions, aussi drôles que bouleversantes.
Des instants d'émotion très forts vous serrent le cœur. Leurs confidences et leurs pensées vous abreuvent de sentiments tendres, parfois déchirants.

Au fil des pages, nous commençons à comprendre l'univers, les enjeux de leur rencontre et la noirceur qui va bientôt les approcher. A demi-mot nous comprenons également que ce quelque chose qui leur arrive se verra confronté à un choix crucial pour l'avenir, pour eux.

Ce court roman est un prologue d'une série à venir et je dois avouer que j'aime beaucoup l'univers crée par l'auteur, à la fois original, complexe et riche.
Ce prologue nous confie le tout début d'une rencontre, le début d'un rôle, d'un destin, les énigmes qui vont se développer dans les tomes à venir.
La construction du texte est excellemment bien faite, avec changement de narrateur, conférant ainsi un certain rythme au livre, avec évolution de nos personnages, de l'enfance à adolescence et plus. Une belle transition faite avec douceur et juste ce qu'il faut d'essentiel pour nous lecteurs. Des caractères qui s'affirment, des préférences qui naissent, des liens qui se créent... du rire, de l'absence, de l'émotion... un futur qui se dessine peu à peu, présageant un choc brutal et un choix inéluctable...

La plume de l'auteure est toujours aussi belle, fluide, pleine de sentiments, de sensations. Un souci du détail parfait pour la psychologie de ses personnages, tout autant que pour l'univers qu'elle imagine.
La plume de l'auteure vous offre de très beaux instants d'émotion, comme elle sait si bien le faire à chaque fois. Une plume que j'apprécie beaucoup.

En bref : un régal ! Une histoire qui pose les bases d’un univers riche et complexe mêlant sorciers, chaman, métamorphes et dragons. J’ai beaucoup apprécié cette mise en bouche et j’attends beaucoup de la suite. C’est très intéressant, des personnages aussi complexes que drôles, un récit rythmé, addictif. Le mystère reste entier quant au futur et quant à la relation de Maverick et Joshua. Quel sera leur destin ? Quels seront leurs choix ? L’amour sera-t-il la clé ? Quels desseins leurs sont réservés ? Un texte vraiment plaisant, le tout porté par une plume qui sait jouer sur nos émotions, qui sait nous transporter entièrement dans son univers, qui sait nous attiser et nous convaincre par ses personnages attachants et un monde captivant.

Vivement la suite !




lundi 10 juin 2019

Chronique : "L'inconnue de l'équation"

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Xavier Massé
Éditeur : Taurnada
Date de sortie : 16 mai 2019

Service Presse Maison d'édition


~ RÉSUMÉ ~
Quatre heures. La police n'a que quatre heures pour démêler ce qui ne semblait être au départ qu'un simple drame familial : un couple, Juliette et François, retrouvé carbonisé, leur fils, Julien, gisant au sol. Deux salles d'interrogatoires, deux témoins de la tragédie : la mère de François et une flic déjà présente sur les lieux. Deux versions, deux visions différentes. Accident, meurtre, ou vengeance ? Une toile d'araignée va se tisser peu à peu et d'une simple énigme va surgir une équation... aux multiples inconnues.



~ MA CHRONIQUE ~

Un excellent thriller qui vous transporte bien au-delà de ce que vous pourriez imaginer. Un texte bluffant de bout en bout.

J'ai aimé cette mise en page entre présent et passé, entre vérité et faux-semblants.
Des personnages extrêmement bien travaillés, une enquête bien ficelée qui nous réserve de nombreuses surprises et rebondissements. Un questionnement perpétuel pour nous lecteurs dans cette quête pour la vérité, dans ce puzzle qui peu à peu prendre forme sous nos yeux, nous laissant imaginer l’improbable.

Un huit-clos haletant, qui vous plonge au cœur d'un drame impensable, au cœur d'une vérité inimaginable.

A travers l'interrogatoire de deux femmes, nous allons miettes à miettes entrapercevoir une piste, pour aussitôt la refermer, nous allons petit à petit ouvrir les yeux, se torturer l'esprit, oser pencher pour une hypothèse, pour recommencer aussitôt du début. Tout comme nos inspecteurs, nous serons ballotter entre deux témoignages à la fois cohérents et complètement incohérents. Deux voies de femmes pour deux visions à la fois si similaires du drame et si contradictoires.
Cette mise en page du roman nous offre un page-turner suffocant, sans pour autant nous perdre.

Il faut un esprit bien tortueux pour construire ce texte, et surtout un art de l'écriture et de la pensée assez développé. Page après page vous verrez que tout devient clair, que toutes les discussions sont des pistes de plus, des preuves qui vous emmèneront vers la vérité, vers un dénouement des plus surprenant et des plus torves.
Au fil des mots, une équation se forme, nous laissant plusieurs inconnues. Il va falloir batailler sec avec leur esprit et leur logique pour que nos inspecteurs entrevoient enfin le fin mot de l'histoire. Un compte à rebours motivant pour enfin découvrir cette inconnue de l'équation.

Une histoire de couple, de famille, d'amitié, d'argent... vous mélangez le tout et vous obtenez ce drame surréaliste et complètement addictif. J'ai adoré chaque parcelle de ce roman, chaque phase, chaque instant. C'est saisissant, intriguant.

La plume de l'auteur est d'une justesse incroyable, nous faisant ressentir toute l'angoisse et les questionnements de nos inspecteurs, mais aussi cette ambiance sombre, de ce petit truc qui va pas, qui cloche, la sensation de ressentir cet esprit tordu et sans cœur qui se profile page après page, cette conclusion en apothéose et qui va bien au-delà de notre imagination.

En bref, quel roman !!! Un huit clos exceptionnel, palpitant, suffocant, d’une précision toute chirurgicale et si percutante. Un récit improbable, surprenant, qui vous emmène loin, très loin dans les méandres de l’inconnue de l’équation. 
Une histoire qui m’a happée du début à la fin, sans temps morts, sans vides, sans ennui. Un thriller mené tambour battant, d’une main de maître. L’atmosphère du récit est parfaite, un vrai film ! D’ailleurs, ce texte ferait un excellent scénario pour le cinéma !!!
La plume de l’auteur est fine, aiguisée, fluide, en total accord avec son histoire, ses personnages et son ambiance. Bravo Xavier Massé pour cet excellent deuxième roman et.... j’espère une suite très vite !



Chronique : "Le bûcher de Moorea"

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Patrice Guirao
Éditeur : La Bête Noire / Robert Laffont
Date de sortie : 16 mai 2019


~ RÉSUMÉ ~

Derrière chaque paradis, il y a un enfer. Bienvenue en Polynésie !
Dans le lagon de Moorea, les eaux calmes et bleues bercent quelques voiliers tranquilles. Les cocotiers dansent au vent. Les tiarés exhalent leur parfum. Pourtant, à l'abri de la forêt, des flammes se fraient un chemin vers le ciel. Lilith Tereia, jeune photographe, tourne son appareil vers le bûcher. Devant son objectif, des bras, des jambes, des troncs se consument. Et quatre têtes.
Pour quels dieux peut-on faire aujourd'hui de tels sacrifices ? Avec Maema, journaliste au quotidien de Tahiti, Lilith est happée dans le tourbillon de l'enquête. Les deux vahinés croiseront le chemin d'un homme venu de France chercher une autre vie. Un homme qui tutoie la mort.




~ MA CHRONIQUE ~

Un polar de haut vol, aussi idyllique que glauque. Une histoire mêlant tradition, légende et stupeur.

J'ai adoré me plonger dans ce récit terriblement efficace, terriblement hard, terriblement envoûtant.
A l'horreur des crimes se mélange la douceur de la Polynésie, à l'ignominie commise se mêle la poésie des pensées, à la folie se confond le paradis.

Avec ce roman, Patrice Guirao nous emmène vers des crimes assez sanglants, le tout en plein cœur d'une douceur liée au lieu, à l'environnement, des crimes chargés d'histoire, nous plongeant ainsi dans les légendes, les années passées.

J'ai aimé le personnage de Lilith, à la fois singulier, sauvage. Une jeune femme téméraire, sensible et romantique. En creusant, nous découvrons une Lilith très attachante, secrète, mais surtout une jeune femme combative, à la fois rêveuse et libre.
Les autres personnages sont assez attachants aussi, ils ont tous ce petit quelque chose qui vous marque au cœur, qui vous touche l'âme.
Mention spéciale pour le personnage de Nael : il est complexe à souhait, tordu et très passionnant.

Le suspens est haletant du début à la fin. C'est très palpitant comme récit. Un mélange d'exotisme mêlé à l'odeur du sang : un cocktail parfait !
J'ai aimé cette impression de naviguer dans un contexte paradisiaque et à la fois si réel, parfois brutal.
Ce polar noir azur nous montre en effet les particularités de la vie des insulaires, cette philosophie de vie si différente de la nôtre, cette relation à la nature, aux Dieux, aux ancêtres, le tout en plein cœur de crimes sanglants, oppressants.

J'ai trouvé ce roman très dépaysant, unique en son genre, car la noirceur se fait quelque peu plus claire sous les palmiers ! J'ai aimé cette particularité chez nos personnages, celle-la même qui nous apporte une autre vision de la vie, des choses, une belle philosophie en somme.
Le tout agrémenté de ces crimes si intriguant, si noirs, si rouges. Et cette folie que nous apporte le personnage de Nael, se demandant jusqu’à la dernière page ce qu'il nous réserve et ce qu'il fait, quel lien avec Lilith et les siens.

J'ai trouvé également qu'il y avait un bel hommage aux femmes, pour leur liberté, pourvoir être ce qu'elles souhaitent être, leur force et leur courage, la beauté de leur âme, la force de leurs convictions et de leurs droits. Une belle description de ce côté là.

Un roman où il faut rester bien accroché, du début à la fin. Rester bien concentré pour suivre chaque parcelle de ces personnages dont la vie, le passé, le présent sont des romans à eux seuls.

La plume de l'auteur est un vrai bonheur, elle est percutante, avec des descriptions très crues, ne nous épargnant rien de ces massacres et crimes commis, nous entraînant dans la folie des personnages tout en nous apaisant l'esprit avec des descriptions somptueuses, paradisiaques, avec la poésie des mots, la poésie des lieux, la magie du cadre, la magie des odeurs, des sensations, la jovialité des habitants.
Une plume qui vous apportera énormément d'émotions, bonnes ou mauvaises : âmes sensibles s’abstenir par contre, car l'auteur n’omet aucun détail dans son polar et ce, pour mon plus grand bonheur, nous amenant ainsi au plus proche des coupables, au plus proche de leur intimité, de leurs pensées.

En bref, un coup de cœur pour ce polar noir azur atypique, d'un nouveau genre, vous entraînant au cœur d'une Polynésie aussi belle que cruelle, au cœur d'une île faite de légende, de tradition, d'une philosophie de vie que j'adore. 
Un roman d'une grande justesse dans ses mots, riches de sensations et d'émotions.
Des personnages d'une grande consistance, vous entraînant avec eux dans leur folie, dans leur pensées, leur mode de vie et leur moi le plus intime.
Un roman porté par une plume à la fois poétique et crue. Ici, la carte postale n'est pas égratignée, elle reflète juste une vérité.




samedi 8 juin 2019

Chronique : "Ciao Bella"

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Serena Giuliano
Éditeur : éditions Cherche Midi
Date de sortie : 14 mars 2019


~ RÉSUMÉ ~
Grandir, pardonner et manger des pâtes. 
" J'ai peur du chiffre quatre. C'est une superstition très répandue en Asie. Le rêve ! Enfin des gens qui me comprennent ! Je devrais peut-être déménager...
– Vous avez beaucoup d'autres phobies ?
– Vous avez combien d'années devant vous ? "
Anna a peur – de la foule, du bruit, de rouler sur l'autoroute, ou encore des pommes de terre qui ont germé... Et elle est enceinte de son deuxième enfant. Pour affronter cette nouvelle grossesse, elle décide d'aller voir une psy. 
Au fil des séances, Anna livre avec beaucoup d'humour des morceaux de vie. L'occasion aussi, pour elle, de replonger dans le pays de son enfance, l'Italie, auquel elle a été arrachée petite ainsi qu'à sa nonna chérie. C'est toute son histoire familiale qui se réécrit alors sous nos yeux... 
À quel point l'enfance détermine-t-elle une vie d'adulte ? Peut-on pardonner l'impardonnable ? Comment dépasser ses peurs pour avancer vers un avenir meilleur ?



~ MA CHRONIQUE ~

Un très beau récit qui fut un coup de cœur.

L'histoire est une perle, un cocon où il est doux de se réfugier. Anna est une battante, même si elle ne le sait pas.
Une histoire où l'intime est primordial, où la sensibilité est de mise, où l'amour triomphe par sa force et sa sincérité.

Un récit qui nous plonge dans la vie d'Anna, ses phobies, ses doutes, ses peurs. Un récit à deux voies qui vous transporte dans un quotidien qui peut être ordinaire tout en étant unique par ses origines, ses failles et ses particularités.

Dans ce livre, vous serez confronté à une sorte de huit-clos, à la fois angoissant, drôle et passionnant ! Une drôle de combinaison pour un roman sorte de journal intime, sorte d'exutoire face à une vie faite d'angoisse, de manque de confiance, de malheurs et de bonheurs.
Anna est une femme qui a vécu une enfance particulière, très perturbante, qui a pu la pousser à être ce qu'elle est, ce qu'elle ressent. Son dialogue est assez percutant, plein d'un humour qui cache ses faiblesses, ses peurs, ses angoisses.

Miettes à miettes, elle va se dévoiler, oh pas complètement, mais assez pour réussir à remonter à la surface, à être ce qu'elle veut et surtout, grâce à sa psy et grâce à la force de l'amour de son mari, elle va se libérer de certaines angoisses, comprendre certains blocages, certaines réactions.

J'ai aimé ce voyage, à travers ses paroles, en plein cœur de son pays d'enfance, l'Italie, mélange de bonheur et de douleur, cette relation si intense avec sa Nonna, pleine de vérité, d’amour et de tendresse, ces descriptions qui donnent l'eau à la bouche, les traditions, les rires, les larmes.
Un voyage qui nous permettra de comprendre Anna, ses réactions, son mal-être, ce manque de confiance.

Ce que j'ai apprécié également c'est que la thérapie d'Anna ne résout pas tout en un coup de baguette magique ! Effectivement, ce roman se passe sur plusieurs années, mais surtout, la fin n'est pas vraiment une fin en soi car rien n'est jamais vraiment aplani et certaines phobies, angoisses, subsistent. Ce qu'il faut retenir c'est ce combat contre elle-même, cette force qu'à Anna à essayer de comprendre, de faire mieux, de combattre, d'apaiser ses peurs. J'ai adoré quand elle parle de ses enfants, de son mari, et de ses amies : on y sent tout l'amour et le respect qu'elle leur porte, et surtout ce merci silencieux d'être à ses côtés, de la soutenir, de l'encourager... de l'aimer.

La plume de l'auteure est une merveille. Un beau cocktail d'humour et d'émotions.
Un récit tout en délicatesse et humour porté par une plume sincère et authentique. 
Un joli phrasé pour beaucoup de sentiments et une belle auto-dérision.

En bref, un véritable coup de cœur littéraire ! Merci Serena Giuliano pour ce roman magnifique, simple et si fort à la fois. 
Je ne connais ni la part de vérité, ni la part de fiction ici, (car je ne vous connais pas vraiment), par contre, tout ce que je sais, c’est que cette histoire m’a autant apportée de rire que de larmes, d’amour que de tristesse, mais surtout, un grand bonheur de lecture grâce à une plume qui est belle, puissante, créatrice de beaucoup d’émotions et de sensations. 
Un roman aussi frais que mélancolique, aussi doux que piquant. Des instants de victoires, des instants de joie, des instants de doutes.... mais toujours un courage et une force incroyable pour essayer, pour surmonter, pour vaincre et vivre enfin plus sereinement.

A lire de toute urgence !




Chronique : "La cerise sur le gâteau"



Auteur : Aurélie Valognes
Éditeur : éditions Mazarine
Date de sortie : 6 mars 2019

Service Presse Maison d'édition


~ Résumé ~
La vie est mal faite : à 35 ans, on n'a le temps de rien, à 65, on a du temps, mais encore faut-il savoir quoi en faire…
Bernard et Brigitte, couple solide depuis 37 ans, en savent quelque chose.
Depuis qu’elle a cessé de travailler, Brigitte profite de sa liberté retrouvée et de ses petits-enfants. Pour elle, ce n’est que du bonheur. Jusqu’au drame : la retraite de son mari !
Car, pour Bernard, troquer ses costumes contre des pantoufles, hors de question. Cet hyperactif bougon ne voit vraiment pas de quoi se réjouir. Prêt à tout pour trouver un nouveau sens à sa vie, il en fait voir de toutes les couleurs à son entourage !
Ajoutez à cela des enfants au bord de la crise de nerfs, des petits-enfants infatigables, et surtout des voisins insupportables qui leur polluent le quotidien…
Et si la retraite n’était pas un long fleuve tranquille ?



~ MA CHRONIQUE ~

Un excellent roman que j'ai adoré lire. Le texte est léger, nostalgique, plein d'espérance, à la fois drôle et tendre, tout en émotion.

J'ai pris beaucoup de plaisir à m’immiscer dans la vie et l'intimité de Brigitte et Bernard, d'être à leur côté dans les moments de doutes, de difficultés, tout comme dans les instants de complicité et de joie, d'amour.

Brigitte et Bernard vivent une nouvelle étape de leur vie : la retraite. Cependant, chacun va vivre cette nouvelle expérience qui sera désormais leur vie, de manière bien différente...
Si Brigitte fait de ce nouveau statut un bonheur, une liberté, pour Bernard, c'est tout le contraire. En fait, il ne sait pas. Il ne sait pas vivre en dehors de son travail et de ses exigences, de son stress. Il n'a jamais appris la vie, celle où l'on est libre, sans contrainte, sans... minuteur.

Nous nous retrouvons avec ce roman en plein cœur d'une vie de famille, avec ses aléas, ses tracas, ses merdes de la vie, ses bonheurs et ses malheurs. Tout est assez réalistes, les personnages bien travaillés, chacun avec leur personnalité propre.

J'ai adoré voir Bernard se débattre avec ses démons et comprendre petit à petit son nouveau statut de retraité, prendre conscience de ce qu'il a été à l'époque de sa vie de travailleur, comprendre le ressenti de son fils, de sa femme, ses manquements en tant que père, qu'époux.
Et même s'il est têtu, de grande mauvaise foi, un chemin se fait peu à peu dans sa tête pour comprendre, analyser et être enfin en paix avec lui-même, avec sa nouvelle vie.

C'est un roman qu'on pourrait facilement identifier à tout couple prenant sa retraite.
Les deux manières différentes dont le ressentent Bernard et Brigitte sont très bien exprimées, que ce soit dans les pensées, dans les gestes, dans les paroles ou les sentiments.

Page après page, vous verrez se former sous vos yeux l'évolution de Bernard, tout autant que les coups durs qui égrènent le quotidien de sa famille. Vous vous délecterez des relations de Bernard et Brigitte avec leurs voisins, vous serez attendris par les relations fortes qu’unisse cette famille, par cette capacité à tout surmonter ensemble. Vous serez émus par tout l'amour qu'il se dégage de chaque page, de chaque mot.

La plume de l'auteur est fluide, commune et si riche, si pleine d'émotion, de sensibilité. Un langage simple pour des ressentis réels, un mélange des genres parfait, nous apportant moult sentiments et une réalité certaine.

En bref, un très bon roman qui d'instants drôles, hilarants en moments plus tristes, plus émouvants, feront que vous n'allez pas vous ennuyer, surtout avec Bernard qui fait vivre ce roman d'une manière aussi ridicule que punchy, un personnage aussi irritant qu'attachant. Un récit tendre et émouvant, plein de peps, de candeur et d'amour. Une réalité qui arrive à tout un chacun à un moment donné et qui nous est retranscrit ici avec sincérité, amour et cohérence.

A découvrir !




Chronique : "L'Expérience de la pluie"

*** COUP DE CŒUR ***



Auteur : Clélie Avit
Éditeur : éditions PLON
Date de sortie : 14 mars 2019


~ RÉSUMÉ ~
Toucher mais ne pas l'être. Par le cœur ou par les doigts. Pour Camille et Arthur, son fils de six ans, cela revient au même. Tous les deux autistes, ils vivent à l'abri du monde, de son bruit et de ses violences, dans une bulle que Camille a spécialement créée pour eux. Chaque rencontre, chaque échange physique, même le plus infime, est une épreuve : une main qui attrape, une bousculade dans le bus, des gouttes de pluie sur 
la peau. 
Un soir, en sortant du bureau, Aurélien croise leur route. Dans son quotidien désabusé, il entrevoit dans leur relation ce " vrai " qui lui manque tant et qui semblait hier encore inatteignable. 
Mais comment approcher ce couple mère-fils fusionnel sans briser leur fragile équilibre ?



~ MA CHRONIQUE ~

Un sublime coup de cœur pour ce roman exceptionnel, plein de délicatesse, d'émotions et de sensibilité.

Camille, Arthur et Aurélien sont des personnages magnifiques, tant par leurs différences que par leurs particularités.
Au fil des pages, tour à tour, ils racontent leur propre expérience de l'autre, ils se  racontent, se révèlent, nous montrant ainsi leur vie, leur quotidien, leurs difficultés, leurs petits bonheurs, leurs grandes douleurs. Sans faux-semblants, juste la vie brute, telle qu'ils la ressentent.

Un récit qui nous décrit une maladie et ses conséquences, mais surtout, un combat de tous les instants pour s'ouvrir au monde, pour vivre.

J'ai aimé chaque page de ce roman car ce texte est d'une intensité incroyable et d’une réalité bluffante. J'ai été tantôt touchée par les difficultés rencontrées, le regard des autres qui peut s’avérer destructeur, par la méchanceté, juste engendrée par la peur de ce que l'on ne connait pas, tantôt touchée par les petites joies, les grandes victoires, la lucidité d'Arthur, sa candeur, les paroles pleines de justesses, d'amour, de vérité, de force.

La rencontre de ces trois personnages va s'avérer être un combat pour chacun, une expérience où chacun apprendra de l'autre, ouvrira ses yeux et son cœur, comprendra une maladie, tentera la "normalité".

Il est difficile de vous parler de cette histoire sans en révéler on essentiel, sa vérité. En fait, cette histoire ne se raconte pas, elle se vit, comme une expérience, tant les sensations sont intenses.

La plume de l'auteur est délicate, fluide, émotive, riche de mots, riche de sentiments.
Une plume qui vous transporte sur une mer de sentiments, qui vous envoi dans un tourbillon émotionnel intense de par ses personnages et ses descriptions, à la fois poétiques, nostalgiques et pleines de sensibilité.
Une plume délicate et percutante, qui vous fait ressentir les difficultés rencontrées par nos protagonistes, leurs sentiments et leurs réactions.

En bref, un roman juste sublime. 
Je ne sais si l’auteur est concernée par le sujet, ou si elle l’a extrêmement bien étudié, décortiqué, mais son histoire est une pure merveille. 
Chaque ligne est un poème, chaque ligne est une émotion intense, chaque ligne est sensationnelle. L’histoire de Camille, d’Arthur son fils et d’Aurélien est un véritable coup de cœur littéraire et émotionnel. 
J’ai ressenti chaque sensation, chaque chose, chaque élément. Tout est décrit d’une façon si intense... tout autant la difficulté au monde que l’apprentissage au quotidien, la force et la volonté, l’envie d’apprendre, d’y arriver... de vivre chaque expérience comme un pas en avant, un bout de vie en plus, une ouverture au monde. 
Un roman bouleversant, passionnant.... tellement beau.... tellement intense... et cette plume.... si riche, si expressive, si poétique, si juste...

Au final, vous l’aurez compris, j’ai aimé ce roman très très fort ! Alors, à vos livres !!




Popular Posts

Chronique : "Bora Bora's Bitches - Tome 3"

Auteur : Jacinthe Canet Éditeur : autoédition Date de sortie : juillet 2019 ~ RESUME ~ Chère Licorne-journal, on dit que « ...

 
Mateiva Passion Lecture Blogger Template by Ipietoon Blogger Template