mercredi 23 août 2017

Chronique : "La vérité sur Ryan"

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Devon McCormack
Éditeur : MxM Bookmark
Date de sortie : février 2017

~ RÉSUMÉ ~
La vie de Steven prend un tournant irrémédiable le jour où il découvre dans sa chambre son ami d’enfance et son béguin de toujours, Ryan Walters. Le seul problème ? Ryan Walters s’est suicidé quelques jours plus tôt.
Ryan raconte alors à Steven qu’il ne s’est pas donné la mort. Il est sûr qu’il s’est fait assassiner et que sa mort a un lien avec un article sur lequel il travaillait pour le journal de l’école. Steven entreprend de résoudre ce mystère, mais en fouillant dans sa vie, il découvre aussi les secrets de Ryan. Entre son penchant pour les hommes et sa dépression, Steven se rend compte que le suicide est bien plus plausible que la théorie du complot de Ryan, et il lutte pour convaincre ce dernier que c’est bien la cause de sa mort. Néanmoins, les révélations sur la vie refoulée menée par son ami ne changent rien, il doit accepter la vérité : Ryan ne l’aimait pas, et ne l’aimera jamais.


~ MA CHRONIQUE ~

Ce roman est une véritable découverte, très agréable et un beau coup de cœur. C'est un récit qui m'a surprise et m'a happée dès les premières pages. C'est original et passionnant.

Nous suivons Steven et Ryan à travers un texte particulier mélangeant enquête, suspens, recherche et découverte de soi. Un roman qui évolue en même temps que ses personnages. J'ai aimé ce mélange entre humain et fantôme, la relation en est d'autant plus compliquée et intéressante, certains passages se révélant assez comiques.
Steven, enquêtant sur la mort de son ami, va de découvertes en stupéfaction. Cette mission va lui ouvrir des secrets jusqu'ici bien gardés, des secrets qui viennent tout bouleverser. En parallèle, c'est dans sa vie familiale aussi qu'il va aller en déconvenue, se rendant compte de certaines choses et surtout que rien n'est tout blanc ou tout noir.
Ryan est une personne mystérieuse, qui parle par énigme. Si sa description par Steven nous le rend léger et insouciant, il n'en est rien et au fil de notre lecture nous allons découvrir un être très profond, complexe. Lorsqu'il se dévoile totalement, c'est juste...beau.

Chaque page nous offre un rebondissement et une nouvelle facette de la vie de Ryan. Une vie à laquelle Steven se sent complètement étranger. Ce constat va le faire cogiter sur lui-même, ce qu'il est, ce qu'il veut et ce qu'il ressent au plus profond de lui-même. J'ai aimé cette prise de conscience qui ne va pas se faire sans douleur, sans pleurs.

L'auteur a fait un superbe travail au niveau de la psychologie des personnages. Ils sont bien travaillés, les dialogues sont réalistes et tiennent la route. Leurs questionnements sont légitimes et certains passages sont poignants et révélateurs de certaines choses que l'on peut soi-même ressentir ou penser.

Un roman très prenant où vous souhaitez connaitre la vérité, comme nos deux protagonistes, une vérité qui vous surprendra réellement, car moi-même je ne m'y attendais pas. Un enchaînement de découvertes exaltant, vous poussant à tourner les pages encore et encore jusqu'au point final. Un point final que j'ai apprécié et qui s'accorde parfaitement à l'audace de l'ensemble du roman.

Steven et Ryan sont deux personnages qui ont su me toucher. Ryan par ses secrets, ses angoisses et sa complexité et Steven par sa détermination et cette prise de conscience que tout ce qui l'entoure n'est que mensonge et non-dits. Ils m'ont touchée par leurs déclarations si sincères, par cette détresse qui les habite parfois, par cette douleur exprimée de voir tant de duperie, de mensonges mais aussi par cette impossibilité du cœur, cette résignation et cette évidence qui baignent leurs yeux de larmes, de chagrin et qui parfois les teintent d'espoir.

La plume de l’auteur m'a complètement charmée. J'adhère totalement. Elle m'a conquise dès les premiers mots.
Une plume qui expose avec justesse et précision les états d'âme de nos héros, leurs ressentis face à ce qu'ils vivent, cette improbabilité de la vie, ce cadeau aussi.
Une plume accordée à l’unisson avec les émotions de Steven et de Ryan, des émotions qui se traduisent par des gestes, des attitudes, des regards, des silences... tout un ensemble de mots pour exprimer ceci qui mit bout à bout vous fera vibrer, trembler, pleurer, espérer et retenir votre souffle.
Pléthores de sentiments pour un roman exceptionnel.

En bref, un véritable coup de cœur pour l'originalité de ce texte, pour ses personnages attachants, surprenants et criants de vérité, une touche de paranormale excellemment bien introduite, une relation magnifique entre deux êtres qui vont se chercher, se découvrir, se révéler et se faire grandir mutuellement.
Un coup de cœur pour ce young adult peu commun, assez unique, dont la plume de l'auteur en fait tout le sel et tout le charme, dont les principaux acteurs, Steven et Ryan, en font un texte passionnant et addictif, un texte aux multiples rebondissements, aux enquêtes parfois dangereuses et aux émotions à fleur de peau, dont la fin m'a émue et qui est en parfaite concordance avec l'intégralité du récit.

A découvrir.




mardi 22 août 2017

Chronique : "Je suis en vie et tu ne m'entends pas"

*** UN RÉCIT BRUTAL & BOULEVERSANT ***


Auteur : Daniel Arsand
Éditeur : Actes Sud
Date de sortie : mars 2016

~ RÉSUMÉ ~
Quand l'Allemand Klaus Hirschkuh débarque à la gare de Leipzig, ce jour de novembre 1945, c'est une ville détruite qu'il redécouvre pas à pas. Le jeune homme qui marche dans ces décombres est lui-même en morceaux. Il vient de passer quatre ans à Buchenwald. Parce qu'il est homosexuel. A bout de forces, il est une ombre, un fantôme. Scandaleusement vivant pourtant. Et il n'a pas fini d'expier. Un garçon ordinaire, une différence ordinaire, une simple vie, un trajet : Klaus s'exile en France et y traverse une moitié de siècle - le travail, l'amitié, l'amour, l'espoir et les déceptions, les chagrins et la joie - pour s'entendre chasser, à l'aube des années 1990, d'une cérémonie du souvenir dans la province française aux cris de "les pédés aux fours !". Survivre : un miracle et une responsabilité dont la réalisation n'a pas à être spectaculaire mais qui relève d'un combat intime, tenace, insurmontable parfois, solitaire souvent, et toujours sans répit. 


~ MA CHRONIQUE ~

Un récit bouleversant, qui m'a retournée les tripes et le cœur. Les larmes ont coulé, souvent, douloureusement.

Un texte poignant où l'horreur est décrite avec une dureté cruelle, parfois insoutenable.
Klaus est un homme brisé par ses quatre années au camp de Buchenwald. Un homme qui sera hanté toute sa vie par les atrocités subies, par son abnégation pour sa survie. Un homme qui vivra en parallèle souvenir et présent, un entremêlement de douleur et d'espoir, la vie se confondant parfois avec l'odeur de la mort.

Page après page c'est un périple fort en émotion que nous suivons, un chemin tortueux où Klaus se débattra avec ses angoisses, son dégoût de lui-même, de ses acceptations, ses souvenirs gravés dans sa chair, dans son âme.
Il nous décrit avec franchise l'homme qu'il a été dans le camp, l'homme qu'il déteste aussi et l'homme qui a survécu...mais à quel prix.
A vif dans ses souvenirs, traumatisé par la perte de son amour, celui-ci sera pourtant son salut intérieure, sa force divine pendant ses quatre années d'horreurs, de soumissions, de salissures.
Ce qui est très intéressant, c'est que l'auteur a non seulement décrit le retour de Klaus après le camp, mais aussi son retour parmi sa famille, son retour au travail...à la vie...une vie fantôme. Ainsi, nous découvrons la réaction et les comportements de ses parents et de son frère, qui sont parfois stupéfiants.

Avec Julien, Klaus retrouvera ce qu'il a perdu tout en se libérant  partiellement de ce qu'il a vécu. 
Klaus et Julien, c'est un amour où l'ombre de là-bas sera omniprésente, changera d'esprit. Des instants difficiles seront vécus, des instants de confessions absolus seront dévoilés.
Une belle histoire d'amour entre eux, où "l'étoile rose" va trouver sa lumière, sans jamais quitter les ombres.

L'auteur possède une écriture et un style très particulier, tantôt haché, tantôt long. Des mots crus, sans ambages, dans leur vérité la plus pure.
Une plume qui vous transmettra indéniablement des émotions, très puissantes, accentuées par des répétitions, et qui saura vous faire ressentir tout l'amour présent à chaque page, tout comme l'ignominie et l'enfer.

Il n'est pas évident de parler de ce texte tant il est poignant, vrai, dur, si réel, qu'à mon sens il faut le lire pour le comprendre et pour le vivre, car oui, ce roman ne se lit pas, il se vit.

En bref, un roman que j'ai franchement aimé, possédant un récit et des personnages attachants, poignants. Un texte parfois violent dans sa narration. Une violence nécessaire pour avouer cette vérité cachée, cette vérité qui dérange, cette vérité qui déchire, cette vérité qui libère. Nécessaire pour montrer l'existence de ce qui fut tu, l'existence de l'innommable, pour ne plus jamais que cela ne se reproduise.




lundi 21 août 2017

Chronique : "Retour parmi les hommes"

*** UN STYLE ENVOÛTANT ***


Auteur : Philippe Besson
Éditeur : Editions Julliard / Editions 10/18
Date de sortie : pour cette édition : janvier 2012

~ RÉSUMÉ ~
En 1923, après des années d'errances, Vincent retrouve à Paris la compagnie des hommes. Dans cette ambiance "années folles", difficile de reconnaître la ville de son enfance. Sa rencontre avec Raymond Radiguet, dandy génial et noctambule extravagant, donne à sa vie une tournure inattendue.  Mais le malheur guette l'enfant du siècle et ne tarde pas à frapper de nouveau.


~ MA CHRONIQUE ~

Cette suite sonne comme un épilogue, un épilogue qui vous plonge au cœur du périple et de l'état d'esprit de Vincent après les événements du roman EN L’ABSENCE DES HOMMES.

J'ai aimé les descriptions, les différents endroits, les obstacles, émotionnels et physiques, qu'a traversé Vincent. 
Ce texte résonne comme un appel à l'abandon, aux souvenirs omniprésents qui se confondent parfois avec le présent.
Chaque année d'errance, chaque pays visité, marque une étape dans le cheminement de Vincent, ce cheminement pour l'acceptation, pour la compréhension. Nous sentons que Vincent est marqué par cet amour fort et unique qu'il avait avec Arthur, ces sept jours de sa vie qui sont devenus éternité.

Ce texte est assez court mais nous permet aisément de nous mettre encore une fois dans la peau de Vincent et de ressentir chaque infime parcelle d'émotion, de douleur et d’espoir qu'il a au fond de son cœur
Son voyage le ramènera, bien malgré lui, à Paris où il découvrira une nouvelle facette de cette ville, ville qui a évolué en son absence. Dans sa redécouverte, il fera la connaissance de Raymond. Raymond Radiguet. Une étrange relation va s'instaurer entre ces deux hommes, leur apportant à chacun ce qu'ils cherchent, sans qu'ils le soupçonne. Une liberté de l'esprit, une liberté de parole. Raymond va ouvrir chez Vincent une drôle de sensation et qui sera, sans le savoir, la clé.

Raymond est une personne très intrigante, mystérieuse dans sa démarche, attirant par ses paroles. Il est enjoué mais cache un profond mal-être.

Je vous laisse découvrir ce roman par vous-même car il est bien trop court pour vous en parler plus profondément.

Je vous dirai juste encore que la fin du roman, avec Raymond, est à la fois unique, étrange, belle et triste... Une mort pour une acceptation, une renaissance.

La plume de l'auteur est toujours aussi belle, élégante, cultivée. Je m'enrichie de mots à chaque nouvelle lecture de Monsieur BESSON. C'est un ravissement pour l'oreille et pour les yeux.
Cette plume si personnelle, si délicate, si percutante vous envoie vers des émotions parfois insoupçonnées, vous fait réfléchir et vous procure pléthore de sentiments.

Bref, une très belle conclusion qui m'a émue, même si j'aurai souhaité plus de détails sur certains passages. Cependant, je me rends bien compte que l'auteur ne nous a délivré là que l'essentiel du deuil de Vincent, cet essentiel qui nous montre toute l'étendue de sa perte et de ce voyage initiatique qui le conduira à une rencontre aussi soudaine que surprenante, qui lui ouvrira le cœur lui donnant ainsi le pouvoir de la renaissance et de l’adieu.




Chronique : "Tout ce qui brille"

*** ADDICTIF ***


Auteur : Amanda Bayle
Éditeur : Les éditions Cyplog
Date de sortie : juillet 2017

Service Presse Maison d'édition

~ RÉSUMÉ ~
Six ans ! Six longues années loin de sa famille, loin de ses frères et de ses neveux ! Mais son exil se termine enfin. Connor Covington rentre chez lui ! Ses bagages sont prêts, ses affaires en ordre, sa nouvelle banque de Charleston en cours de construction. Il va retrouver sa région natale qu'il aime tant, l'océan, les plantations, la chaleur humide et le soleil de la Caroline du Sud. Une seule ombre subsiste au tableau : Alice Sanders, la femme qui le pourchasse et le harcèle depuis des semaines. Froide, hautaine et rigide, elle a le don de lui hérisser le poil à chacune de ses paroles. . . Rien d'étonnant à cela, elle est tellement sérieuse, ennuyeuse et stricte quand lui-même passe ses soirées à boire, jouer aux cartes et fréquenter les tavernes les plus mal famées du coin. Malheureusement, depuis que Jackson Lewis, son vieil ami, a fait entrer cette femme dans sa vie, plus moyen de s'en défaire. Grâce au ciel, il est sur le point de quitter Dahlonega et de rejoindre Charleston, laissant derrière lui Alice et ses revendications incessantes. . .


~ MA CHRONIQUE ~

Voici le dernier volet sur la trilogie des frères Convington et quel roman ! Ici nous suivons Connor et je dois dire que celui-ci m'a étonnée sur bien des points. C'est un personnage très intéressant avec une facette de lui qu'il ne dévoile pas facilement, avec parcimonie et presque totalement qu'avec sa famille.

Il fait la rencontre d'Alice Sanders, jeune femme d'un tout autre rang que le sien. Leurs rencontres sont à chaque fois explosives. Quand celle-ci décide de poursuivre Connor dans sa nouvelle vie, sa renaissance, alors ce joue un drôle de jeu, mais surtout, ils vont se lier l'un à l'autre bien malgré eux et tout va changer.

Alice est une personne entêtée au caractère bien trempé. Sous ses airs de femme sombre et froide se cache une personnalité sensible, franche, honnête et aimante. Cette femme va bien vous surprendre et ne vous laissera certainement pas indifférent tant son passé est dur, un passé tel une chaîne à laquelle elle est restée attachée. Cependant, au contact de Connor, sa véritable nature va s'épanouir pour devenir une belle fleur.
Connor va de surprise en surprise avec cette jeune femme et elle va d’ailleurs l’entraîner bien malgré lui dans des aventures dangereuses et palpitantes. Nous n'avons ici aucun temps mort, l'action s’enchaîne, tout aussi si bien que les sentiments évoluent et voient le jour.

J'ai beaucoup aimé ce dernier tome car nous y retrouvons toute la fratrie, ainsi que les épouses. J'ai apprécié avoir des nouvelles du couple du tome précédent : Mabel et Samuel. Ils sont toujours aussi adorables et font toujours vibrer mon petit cœur. Dans ce récit, ils vont faire face à une nouvelle épreuve qui va changer leur vie.
Brian et Glynis sont présents également et joueront leur rôle aussi.

Page après page c'est un déferlement d'émotions, de réactions et d'actions que vous allez découvrir. Des rebondissements inattendus et exaltants, qui vont vous captiver. J'ai trouvé très beau la façon dont Connor se dévoile, cette pudeur dont il fait preuve. J'ai aimé le courage et la détermination d'Alice, une femme qui ne s'en laisse pas compter, ne se décourage pas et va au bout des choses, au bout de ce qu'elle croit juste. Son petit côté téméraire va toutefois leur créer de belles frayeurs.
Leurs échanges sont aussi électriques que leurs étreintes sont sauvages, libres et passionnelles.
La romance s’intègre parfaitement au contexte de l'histoire, nous donnant un parfait cocktail.

Le ton employé par l'auteur pour ce roman historique est adéquat et encore une fois je me suis laissée happer par la plume divine de l'auteur. Une plume fluide, addictive, empreinte d'émotion et d'humour. Une plume qui sait captiver son lecteur par ses choix de mots, par ses descriptions et par ses personnages vivants, vibrants.

Au fil des pages vous découvrirez comment avec subtilité et intelligence l'auteur a choisi son titre.

En bref, un excellent roman qui conclut cette trilogie à merveille (mais que l'on peut lire séparément), nous donnant un aperçu des autres frères et de leur vie. Un lien fraternel entre Brian, Samuel et Connor sublime et très fort que l'auteur a su faire ressorti par un choix approprié d'actions et de déclarations. L'histoire de Connor et Alice est touchante, m'amenant parfois la larme à l’œil, avec des émotions fortes, des souvenirs douloureux, des espoirs inespérés.

Un très beau roman à découvrir absolument !




Chronique : "Rêve d’améthyste"

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Reru
Éditeur : MxM Bookmark
Date de sortie : juin 2017

~ RÉSUMÉ ~
Thomas, sportif à la carrière brisée, n'avait pas du tout prévu de devenir l'agent d'une rockstar. Il avait encore moins prévu de s'attacher à Derek, chanteur décalé, dragueur invétéré et fêtard notoire.
Derek aimait sa vie de star du rock, mais après dix ans de carrière, il lui manquait quelque chose pour rendre son existence vraiment explosive.
Quand la vie ressemble à un compte à rebours, il n'y a plus que l'espoir et beaucoup de détermination pour atteindre ses rêves. Et peut-être l'amour aussi.


~ MA CHRONIQUE ~

Une très très belle histoire que ce roman où la musique et l'amour se confondent, où l'apprentissage de l'autre vous émerveille, où les apparences sont parfois trompeuses et où le temps se vit au jour le jour sans penser au lendemain.

Ici nous découvrons l'histoire de Thomas et de Derek. Deux hommes qui n'auraient jamais dû se rencontrer et qui portant vont vivre ensemble une aventure hors du commun, une aventure qui va changer complètement leurs perspectives d'avenir et leur horizon.
Un amour qui s'apprivoise, grandit. Une relation qui se construit dans la confiance, une relation qui s'acquiert lentement, par étape.

Le thème du handicap est très bien abordé tout au long du texte et nous offre une fin sublime qui nous montre un amour incroyable et nous démontre, une fois de plus, cet amour fort et inconditionnel qui lie nos deux protagonistes.

J'ai eu un coup de cœur pour cette histoire qui prend son temps et qui suit son cours, parfois calme, parfois agité. J'ai adoré l'univers abordé par l'auteur, j'ai adoré les descriptions de la voix de Derek, parfaites, envoûtantes, qui m'ont donnée l'impression de vivre l'instant avec Thomas, cet instant où la voix de Derek parvient à ses oreilles, de ressentir les mêmes sensations, les mêmes vibrations, m'apportant cette petite larme à l’œil, qui arrive comme ça, inopinément.

Ce livre, c'est un début, une fin avec une évolution, à tous les niveaux, qui est abordée, démontrée. Beaucoup d'instants de tendresse, de peur et de partages viennent agrémenter le texte, avec ci et là un peu d'humour, ce qui tend à rendre ce récit réel, avec toutes les étapes du handicap, ses conséquences, ces peurs qu'il vous instaure et cet espoir, peut-être vain, de le combattre ou de l'apprivoiser.

Thomas et Derek sont deux personnages touchants, émouvants dans leurs hésitations, dans leurs faiblesses et cette force qu'ils acquièrent au contact l'un de l'autre. Cette force, que l'auteur a su brillamment développer et démontrer à chaque page, qui les pousse vers ce qu'ils souhaitent, vers cette vérité où ils oseront se dévoiler totalement, sans faux-semblant, où ils sauront se trouver, vraiment.

Les personnages secondaires sont très intéressants et viennent compléter ce texte d'une belle façon. C'est une grande famille en devenir et je pense que certains ne vous laisseront pas indifférents.

Une nouvelle fois, la plume de l'auteur m'a comblée. Elle est fluide, délicate et toute en tendresse. Elle a su l'adapter aux caractères de ses personnages et aux sensations qu'elle a souhaité nous transmettre, ce jugement qu'il ne faut pas avoir dès le premier regard, cette force à aimer et à découvrir l'être aimé et ce que cela vous procure, vous ouvre comme perspectives, et surtout, le dépassement de soi.
Une plume qui avec pudeur décrit une relation toute en filigrane, nous insufflant juste ce qu'il faut pour nous imaginer les instants intimes de nos deux hommes, ces instants dont eux seuls en font une communion et en sont les gardiens.
Une plume qui par ses mots, choisis, expressifs, vous apporte pléthores d'émotions.

Bref, un coup de cœur pour ce roman vibrant et émouvant dont le titre est révélateur de ce que l'on découvre au fil de notre lecture, et par conséquent idéal.
Derek et Thomas, deux hommes sensibles et poignants, qui feront de leurs faiblesses une force et une confiance pour se dévoiler et se reconstruire. Deux hommes que j'ai beaucoup aimé.
Derek et Thomas : un amour exceptionnel, sublimé par la voix, par les paroles, par les regards, par les silences, par la confiance. Un amour qui se conjugue pour moi au Carpe Diem.




vendredi 18 août 2017

Chronique : "La musique des sentiments"

*** SUBLIME COUP DE CŒUR ***


Auteur : Virginie Platel
Éditeur : MxM Bookmark
Date de sortie : juillet 2017

~ RÉSUMÉ ~
« Chaque être est exceptionnel à la naissance. Nos choix, un travail acharné et les rencontres que l’on fait, mais aussi et surtout l’amour se chargent ensuite de façonner notre destin… »
Hugo, un jeune violoniste de 19 ans, sensible et extrêmement doué, est pourtant incapable de faire passer des émotions dans sa musique. Or, il va devoir y parvenir s’il veut faire la carrière qu’il mérite.
Un seul être peut l’y aider, c’est Mickaël Desprez, surnommé l’Ange blond. Un virtuose beau et talentueux, qui a marqué de son empreinte l’histoire de la musique en se produisant avec Adam Ortega, un chef d’orchestre aussi séduisant qu’ambitieux. Le problème toutefois, c’est que l’Ange blond a disparu.
« L’amour m’a aidé à me relever quand je ne pouvais plus marcher »
En réalité, Mickaël Desprez se terre depuis qu’il a perdu l’usage de ses jambes. Mais ce n’est pas l’unique raison... Comme Hugo souhaite faire la lumière sur ce mystère, le maître le met au défi de livrer ses sentiments à travers la musique. En échange, il lui révélera toute la vérité. Ainsi, chacun aidera l’autre à se libérer de son lourd secret.
Commence alors un parcours initiatique pour Hugo qui le fera pénétrer dans les coulisses d’un amour interdit entre deux légendes de la musique et lui fera découvrir le chemin vers ses véritables désirs. Trouvera-t-il finalement le courage d’être lui-même ?
« La musique a été mon premier amour, et elle m’a permis de rencontrer le vrai. »


~ MA CHRONIQUE ~

Il est des histoires dont on tombe amoureux, comme ça, sans prévenir. Des histoires qui vous charme et vous envoûte, tout simplement. Des histoires, qui, sans le savoir, vont profondément toucher votre cœur, votre âme. Des histoires où les personnages vont prendre une dimension telle, qu'ils vont vous hanter pendant quelques temps. Et bien ce court roman en fait partie, et je dis merci à l'auteur.

Ici, nous avons un récit simple qui regorge de profondeur, de pudeur, d'émotions cachées, de sentiments tus, un récit où les personnages et la musique illuminent les pages, leur donnant une grandeur particulière.

Hugo, Mickaël et Adam. Trois personnages qui vont prendre vie sous la plume de l'auteur, trois personnages qui vont se voir relier par un même amour, une même passion. Trois personnages qui vont apprendre l'un de l'autre, qui vont se confier et ainsi se libérer de tout ce qui les obscurcie, ce qui les freine et les entrave.

Le résumé se suffit à lui seul pour révéler le strict minimum sur ce que vous allez découvrir. Je ne vous parlerai que de mon ressenti, de ce sentiment bizarre qui m'a envahi à chaque page tournée, de cette frénésie qui m'a happée pendant ma lecture, de cette envie de lire et lire et lire pour savoir la fin, pour connaître le dénouement.

Ce court texte fut un sublime coup de cœur. Un coup de cœur pour les personnages, pour l’atmosphère créée, pour la musique qui vibre à chaque page, pour l'amour énoncé. Cette histoire est belle, exactement le genre que j'adore, avec ce mélange de présent et de passé. Un présent qui nous offre Hugo et Mickaël : l’élève, qui est venu chercher des réponses et un savoir, et le Maître, qui les lui offrira, et bien plus encore. Un passé qui nous relate une période, un souvenir, concernant Mickaël et Adam, la passion qui les a réuni et l'amour qui s'est immiscé tendrement, lentement, pour ne former plus qu'un avec la passion. La fin m'a beaucoup émue, je l'ai trouvée révélatrice des sentiments des uns et des autres, de leur vraie nature, de leurs sentiments les plus profonds.

Chaque personnage a son caractère propre et juste ce qu'il faut pour nous toucher, pour nous faire réagir. Ils vous surprendront parfois.

Le handicap est ici abordé comme une diminution de soi, un poids lourd pour l'être aimé et la fin d'une passion dévorante. En quelque sorte un anéantissement de tout ce qu'on a battis, de ce futur où l'on se voyait briller à deux. Un handicap qui brisera bien plus qu'un rêve.

Ce récit, c'est une tranche de vie où tout va être bouleversé, où la rencontre d'une personne fait de votre futur une lumière, une renaissance. C'est un récit doux, tendre, intense. La pudeur des sentiments y est remarquablement retranscrite, avec précision et sans fausse note. Un accord parfait entre la musique et l'amour, si parfait que tout deux se confondent pour nous offrir une symphonie brillante, vibrante et totalement exaltante.

La plume de l'auteur est ce qui m'a chamboulée le plus. Elle est fluide, soutenue, percutante, émouvante. Mais ce n'est pas que cela... Chaque millimètre de sentiment, de passion, de musique, de caractère, est transmis avec beauté dans une plume élégante, généreuse, à l'intonation parfaite et aux mots travaillés.
Une plume qui vous transportera dans un tourbillon de sensations troublantes, vous donnant l'impression d'être aux côtés de nos personnages, de vivre au même rythme qu'eux, de vivre les mêmes épreuves, les mêmes déceptions et les mêmes joies.
Une écriture qui m'a tellement conquise....je ne sais pas, je pense qu'il faut lire ce texte pour s'en rendre compte et réussir à s'approprier toutes les vibrations que cette plume apporte, toute la profondeur et la véracité que cela procure aux personnages.
Page après page, chaque mot, chaque phrase m'a transportée au cœur de ce récit, au cœur de cet amour qui se démultiplie et s'envole au contact de la musique, se rejoignant pour former un ensemble majestueux et poignant.

Bref, un sublime coup de cœur pour ce court roman qui vous entraînera dans les coulisses d'un amour interdit évoluant au rythme des accords de musique, qui vous montrera comment Hugo ressort de cette expérience et de ce récit poignant qu'il a écouté de la part de Mickaël, ce que cela a libéré en lui et lui a apporté
Mickaël et Adam sont deux hommes qui m'ont touchée profondément avec leurs forces et leurs faiblesses. Leur histoire d'amour m'a bouleversée tant elle est belle, magique, même si parfois mon cœur s'est serré de tant de douleur et de privation.
Une histoire prenante où l'auteur nous offre toute la virtuosité de sa plume pour nous raconter un amour sublimé par la musique, pour nous raconter la musique des sentiments.




Illustration de Mickaël et Adam, vue et imaginée par moi et créée par Nominee84, que je remercie encore une fois.



Chronique : "La Triade - Version intégrale"

*** UN BON MOMENT DE LECTURE ***


Auteur : SC Rose
Éditeur : auto-édition
Date de sortie : juin 2017

~ RÉSUMÉ ~
Version intégrale comprenant les trois tomes:
L'Archange déchu, tome 1 : Je suis l'Archange Gabriel. Enfin, autrefois, j'étais un Archange. J'étais un membre de la Triade. Puis un jour,... j'ai chuté. Depuis, je suis l'Archange déchu. Et je brûle de me venger de celui qui fut, jadis, mon meilleur ami. Et, bonne nouvelle pour moi, je viens d'apprendre que son fils est né... Je sens qu'on va bien s'amuser!
L'Archange facétieux, tome 2 : Je suis l’Archange Loriel. Vénérable membre de la Triade, adulé par tous les anges, poursuivi par toutes les femmes (qui sont folles de mon corps de dieu grec), convoité par tous les hommes (normal, j’ai un corps de dieu grec, je viens de le dire, faudrait suivre un peu…) et craint par tous les déchus. « Tremblez devant moi, mortels, car je suis sans pitié ! »… Mais noooon, je décoooonnnne !!! Je suis juste un Archange Supra-Giga-Monstra-Ultra-Totala Cooool, qui adore s’amuser. Vous venez... ? On y va, c’est parti mon kiki !
L'Archange vengeur, tome 3 : L'un des nôtres n'est plus. Vaillant guerrier tombé au combat. Des conneries tout ça! Lâchement assassiné par-derrière, oui! Par ces damnés déchus... Le temps de la mansuétude et de la tolérance est révolu. Voici venu l'heure de la vengeance! Une glorieuse vengeance... Je suis l'Archange Raphaël, membre fondateur de la Triade. C'est donc à moi qu'il incombe de veiller à ce que justice soit faite. Et croyez-moi, elle le sera! Ce soir, il va pleuvoir du sang... 


~ MA CHRONIQUE ~

L'Archange déchu :
Une très belle entrée en matière dans ce monde regroupant Anges et Archanges, le blanc et le noir. J'ai beaucoup aimé le personnage de Gabriel. C'est une vraie tête de mule qui cache sous ses grands airs sombres une bien belle âme, qui peut se révéler douce et affectueuse.
Ici, il rencontre Ariel. Ariel, celui qu'il ne lui faut pas.
Dans ce premier tome nous découvrons un décor bien planté, de jolies descriptions, des caractères affirmés et des personnalités toutes plus différentes les unes des autres. Nous commençons aussi à entrapercevoir le fil rouge de cette trilogie.
Il y a de l'action, des rebondissements, de la tendresse, de la tristesse.
Un peu trop rapide à mon goût mais je me suis laissée transporter facilement par cette histoire qui ne manque pas de piment et d'humour.

L'Archange facétieux :
Je dois vous avouer que c'est le tome que j'ai le moins apprécié. Cela ne vient pas des personnages, car je les adore (et encore plus à la lecture du tome 3) mais à cause de cet amour qui surgit d'un coup chez Caël et surtout la façon dont Loriel "s'occupe" de lui.
Cependant, il y a beaucoup d'humour, ce qui vient égayer des méthodes parfois pas très...angéliques !
Caël et Loriel ne manquent pas de caractère et de fougue. Leur histoire est assez atypique au final, faites de hauts, de bas et d'un sacré entêtement de la part de Caël.
Chacun à ses propres blessures, ce qui donne un petit côté émouvant sur certaines scènes.
Le fil rouge de la trilogie se poursuit, apportant toujours plus près le danger.
Nous suivons également l'évolution des autres personnages, ce que j’apprécie beaucoup, car de ce fait, ils font tous partie intégrante de l'histoire.

L'Archange vengeur :
J'ai beaucoup aimé ce dernier tome. Mon préféré, celui qui m'a procurée le plus d'émotions et de sentiments.
Ici, nous avons deux personnages, Raphael et Markus, marqué par un passé commun, une meurtrissure qu'ils ont bien du mal à recoller.
J'ai trouvé leur histoire plus profonde, plus mature, plus émouvante. Il se dégage d'eux beaucoup de charisme, et même si parfois ils se comportent comme des enfants (comme tous les autres personnages d'ailleurs !) ou comme des brutes, ce sont deux êtres sensibles et profondément affectés par ce passé qu'ils n'ont jamais pu oublier, par cet amour qui perdure et qui peut les libérer de leurs chaînes, de leur haine et de cette noirceur qui entrave leur âme.
Dans ce dernier tome il y a beaucoup d'action, de rebondissements. J'ai beaucoup aimé car les tomes suivent leur fil rouge, tout en nous procurant encore des surprises, mais surtout les tomes suivent l'évolution de chaque couple et nous montre combien leur complicité à tous est éclatante et indéniable, autant que l'amour qui inonde leur cœur et les sacrifices qu'ils sont prêt à faire pour leur moitié.
J'ai bien ri parfois, car il faut bien avoué que l'auteur possède un don pour manier un humour décapant et nous plonger dans des situations très hilarantes et farfelues.

En bref, un très bon intégral que j'ai lu avec grand plaisir. J'ai aimé me plonger au cœur de ces Anges, vivre avec eux leurs doutes, leurs peurs, leurs faiblesses, leurs amours. Voir l'évolution de leur âme et les miracles que cela accompli. Chaque couple à son histoire, chaque couple vous touchera d'une manière ou d'une autre, chaque couple qui au final forme une famille, avec des disputes, des rigolades et surtout un soutient infaillible des uns et des autres.
La plume de l'auteur est d'une fluidité parfaite, vive, fraîche. Une plume qui sait aussi bien vous transmettre de l'émotion que de la joie et du rire. J'ai aimé l'entremêlement de sérieux et de légèreté, ce qui fait la force des personnages et de ce roman qui vous entraînera dans une bien belle histoire où vous ne vous ennuierez pas une seconde.




jeudi 17 août 2017

Chronique : "Le Pavillon des Chimères - T1 : Golden Chains"

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Rohan Lockhart
Éditeur : MxM Bookmark
Date de sortie : mai 2017

~ RÉSUMÉ ~
"Le Royaume du Feu, voit son roi mourir, de jour en jour...
Khin, second héritier de la couronne, est encore meurtri par la mort de son frère et se perd dans des plaisirs éphémères qui lui procurent un peu de réconfort. Il s’abîme dans sa cage dorée et ne trouve de véritable repos ni près de Kalei, son tendre ami, et encore moins auprès d’Aden, son futur époux qui veut l’enfermer dans un mariage sans amour.
Mais lorsque Shahram – à la recherche de son frère enlevé – passe les portes du palais, sa vie s'en trouve alors ébranlée. Bien plus qu’une nouvelle distraction, Khin trouvera en lui ce qu'aucun homme n’a jamais su lui donner et découvrira, derrière l’éclat de son regard, des sentiments qu’il n’aurait jamais cru éprouver.
Entre intrigues, trahisons et une guerre aux portes du palais, Khin devra se battre plus fort que jamais."


~ MA CHRONIQUE ~

Un beau de cœur pour ce premier tome qui m'a littéralement transportée et captivée. Une lecture de plus en plus intense, en tout point, au fil des pages.

J'ai adoré retrouver ce monde que j'avais pu entrapercevoir avec KHANAN, et surtout j'ai aimé découvrir une autre partie de cette terre si particulière : ici le Royaume du Feu.

L'essentiel est dit dans le résumé pour satisfaire votre curiosité, donc pas besoin d'en rajouter.

J'ai vraiment aimé ce texte car l'auteur a fait de ses personnages des personnages complexes, aux caractères bien trempés, avec leurs forces et leurs faiblesses.
Khin est mon coup de cœur. C'est un coup de cœur pour tout ce qu'il représente, pour celui qu'il est, pour ce qu'il dit, pour sa complexité. Il est vraiment extraordinaire. Il a une grandeur d'âme exceptionnelle. C'est un personnage profond, entier. Au fil de ma lecture, quand il s'est révélé entièrement à moi, sous mes yeux, mon cœur a gonflé d'amour. Ce n'est pas si souvent qu'un personnage à lui seul me provoque ce genre de réaction et là, je suis soufflée. Alors je dis merci à Rohan Lockhart pour l'avoir imaginé, lui avoir donné vie et pour l'avoir si bien retranscrit dans toute sa particularité.
Shahram aussi est un personnage admirable. Il est mystérieux. Je pense qu'il est en devenir, qu'il va encore se révéler et se découvrir, oser et s'affirmer au contact de Khin.
Ces deux hommes apprennent beaucoup l'un de l'autre et s'enrichissent mutuellement.
Nous avons aussi Den, le cousin particulier, manquant de confiance et de force, Maïk, l'Enchanteur fidèle à la famille royale, assez ambiguë et secret, Kalei, le garde, ami loyal et amoureux déçu et Aden, homme sombre et déterminé. Chacun de ces protagonistes vous offrira différentes facettes de sa personnalité, nous aidant ainsi un peu mieux à les percer à jour. En tout cas, ils ne vous laisseront pas indifférent.

Page après page, c'est un roman captivant qui défile sous vos yeux, un roman imaginaire où les décors sont somptueux, le paysage envoûtant, les descriptions grandioses, le détail des habits un régal et une rêverie.
Un roman où l'on ne s'ennui pas une seconde, où le suspens, l'enchaînement des événements et des intrigues donnent du rythme et de l'action. Quelques instants plus tendres, plus sensuels, viennent ponctuer le récit, nous offrant des scènes exquises et parfois romantiques.

Je vous laisse découvrir par vous-même tout l'enjeu de ce premier tome où le décor est posé avec délicatesse et merveille, où les choses se mettent en place pour nous offrir une vue d'ensemble, où l'amour véritable prend racine pour devenir pousse et enfin fleurir, où des questions restent en suspend pour la suite à venir.
La fin est très belle, j'ai beaucoup aimé un certain passage avec Khin et Shahram. C'était d'une tendresse et d'une sincérité absolue...vraiment un instant unique.

La plume de l'auteur est fluide, charmeuse, addictive. Elle a un don pour transmettre sentiments et émotions. On sent aussi une grande sensibilité dans les expressions et mots qu'expriment ses personnages, une grande sensibilité qui vous procure des instants magiques, des instants de communion entre les personnages, qu'ils soient charnels ou spirituels.
Une plume qui maîtrise avec justesse son univers. Un univers fantasy où tout est décrit avec précision et beauté, nous donnant sincèrement l'impression de nous retrouver dans ce monde aux côtés de nos personnages.

Je voudrais aussi souligner que les illustrations qui ponctuent le roman (version illustrée) sont tout simplement sublimes, avec des traits fins, précis, des décors enchanteurs et des détails parfaits.

En bref, un roman coup de cœur pour sa globalité : la construction du récit, nous offrant des points de vue des différents personnages et des petits apartés pour nous expliquer les particularités du monde de Khanan, la psychologie des personnages, qui est juste parfaite et très bien travaillée, l'histoire en elle-même, pour son originalité et son évolution, son suspens, son émotion et son univers...impitoyable !
Et bien sûr l'amour, l'amitié et la loyauté qui sont en filigrane tout au long de ce récit extraordinaire.




lundi 14 août 2017

Chronique : "Le Cercle des Gentlemen - T1 : Un plaisir à la mode"

*** UN RÉGAL ***


Auteur : KJ Charles
Éditeur : Reines-Beaux
Date de sortie : septembre 2016 (papier : juillet 2017)

~ RÉSUMÉ ~
Lorsqu’il apprend qu’il pourrait être l’héritier d’une fortune à laquelle il ne s’attendait pas, Harry Vane rejette son passé de radical lutant pour la réforme du gouvernement et se met en tête de courtiser son adorable cousine. Mais au lieu de ça, son cœur s’éprend de l’homme le plus beau et le plus chic qu’il ait jamais rencontré : le dandy qui a été chargé de lui apprendre les rouages de la haute société. La nouvelle position d’Harry exige qu’il se plie à la conformité... et pourtant, la seule chose qu’il désire est de goûter à cette bouche que la bienséance lui interdit.
Après avoir été témoin en première ligne des horreurs de Waterloo, Julius Norreys a cherché refuge derrière les façades luxueuses de l’aristocratie. Désormais, il se préoccupe exclusivement de la coupe de son manteau et de la qualité de ses bottes. Toutefois, son protégé est tellement innocent, complètement vierge du cynisme qui les entoure, qu’il éveille en Julius les élans d’un désir sincère, ce qu’il n’avait plus ressenti depuis des années. Il ne peut certes pas protéger Harry des pires excès de la haute. Mais ensemble, ils peuvent payer le prix de la passion.


~ MA CHRONIQUE ~

Un excellent premier tome qui introduit ce cercle des Gentlemen.

L'univers est captivant, bien décrit, une époque intéressante et respectée dans sa narration. Il y a tout ce que j'aime. Un historique en pleine Angleterre où l'on se régal des soirées mondaines, des complots, des rapprochements.

Ici, nous suivons plus particulièrement l'histoire d'Harry et Julius. Deux hommes opposés sur bien des aspects.
Harry est un jeune homme naïf, un peu idéaliste, gentil, fidèle dans ses amitiés, honnête, lumineux.
Julius est un personnage froid, posé, calme, sombre, mystérieux. Son langage acéré peut parfois faire mal.
La rencontre entre ces deux hommes va leur apporter beaucoup. Ils vont s'apprendre mutuellement, ils vont se faire confiance. Cependant, ce chemin qu'ils vont se tracer, cette route qui s'offrent à eux et un chemin difficile où ils devront apprendre sans cesse, se tromper pour trouver la vérité de leur cœur, chuter pour mieux se relever et voir la vérité de ceux qui leur font miroiter un rêve, et surtout, écouter leur cœur pour savoir ce qu'ils veulent vraiment et ce qui est le plus important pour eux.
Ce sont deux personnages assez complexes, qui, page après page, nous dévoilerons leur véritable nature, leurs secrets, qui nous ouvririons leur cœur pour nous montrer leurs faiblesses et leurs blessures.

Au cœur de cette attirance entre Julius et Harry, il y a toute une histoire qui les entourent dont ils seront les acteurs principaux. Ce roman, c'est un mélange de complots, d'espoir, de découvertes. Au fil de votre lecture, vous lirez un texte riche et complet comprenant beaucoup d'informations, de personnages, vous offrant par la même des pistes pour les futurs tomes.

Lire ce roman fut un véritable régal car l'univers présenté est atrocement addictif et très bien décrit. Nous y découvrons aussi bien les excentricités des plus riches que les appels à la révolte des plus pauvres, les mariages forcés, la liberté d'aimer bafouée, interdite. J'ai aimé la frivolité de certains personnages, les quelques traits d'humour, les instants plus sérieux. 
Il y a un vrai respect de l'époque de la part de l'auteur, qui maîtrise son sujet à la perfection. J'ai aimé me plonger dans ce temps ancien et vivre avec nos personnages cette aventure qui va bien changer leur vie.
Ce que j'ai aimé aussi, et ressenti de la part de ce cercle des Gentlemen, c'est cette complicité qui les unis et les rend forts, cette amitié sans borne et cette liberté qu'ils s'offrent mutuellement.

La plume de l'auteur est fluide, la narration de l'époque respectée, ce qui donne un style un peu guindé parfois, soutenu, délicieux et nous plonge immédiatement dans ces années là.
Une plume qui nous détaille des scènes aussi brutales que douces, des instants de partage et des instants de révolte.
Une plume qui saura à tous les coups vous faire ressentir des émotions tant les personnages en dégagent.

Bref, un excellent premier tome avec un univers qui me plais et des personnages auxquels je me suis attachée. Un texte rythmé qui nous est raconté tantôt du point de vue d'Harry, tantôt du point de vue de Julius, ce que j'ai apprécié grandement. 
Un pur roman historique dans un Londres éblouissant et sombre : un excellent mélange, tout comme les caractères de nos personnages et les intrigues qui fleurissent.




Chronique : "Le carnet secret de Simon Feximal"

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : KJ Charles
Éditeur : MxM Bookmark
Date de sortie : janvier 2017

~ RÉSUMÉ ~
Un récit trop secret, trop effrayant, et bien trop intime, pour l’époque victorienne.
Un mot pour l’éditeur :
Cher Henry,
Je suis le compagnon, l’assistant et le chroniqueur de Simon Feximal depuis vingt ans maintenant, et durant tout ce temps, mes Comptes Rendus de Simon Feximal le Chasseur de Fantômes ont fait croître la réputation de ce chasseur hors pair par monts et par vaux.
Vous m’avez souvent quémandé le récit de notre première rencontre, et de la façon dont mon partenariat avec Feximal a vu le jour. Je vous l’ai constamment refusé, car c’est une histoire bien trop personnelle pour être racontée en toute honnêteté, mais également un souvenir bien trop précieux pour être falsifié. Néanmoins, s’il existe un homme qui sait que les histoires sont faites pour être racontées, c’est bien moi.
Voici donc, Henry, un récit complet et précis de ma rencontre avec Simon Feximal, que je laisserai entre les mains de mon notaire afin qu’il vous le remette après mon trépas.
Je pense pouvoir affirmer que ce ne sera pas ce à quoi vous vous attendiez.
Robert Caldwell
Septembre 1914


~ MA CHRONIQUE ~

Coup de cœur pour ce roman atypique et totalement addictif.

Un magnifique récit sous forme de journal , de confessions intimes et dont chaque chapitre nous apporte une nouvelle enquête, un nouveau mystère, tout autant qu'une évolution dans la relation de Simon et Robert.

J'ai adoré les deux personnages : Simon Feximal et Robert Caldwell. Deux personnages complètement opposés, que ce soit dans leurs origines ou dans leur métier. Cependant, ces deux âmes perdues vont se trouver, apprendre à se connaître, à se déchiffrer, à se dévoiler et à tout oser l'un pour l'autre.
Une première rencontre pour ces deux hommes assez déroutante. Une première rencontre qui sonnera le début de quelque chose de fort et de dangereux.
L'auteur a fait de ses personnages deux êtres attachants, avec une personnalité propre, des mystères, mais aussi des hommes de confiance, des hommes qui sauront toucher votre cœur lorsque le leur se dévoilera totalement. Ils ont de l'esprit, de l'humour et un courage sans faille pour ceux qu'ils aiment.

L'amour et l'action sont parfaitement entremêlés, nous offrant les deux aspects essentiels du roman.

Un roman historique respecté, que ce soit dans la narration, les décors ou les descriptions
Une ambiance parfois oppressante qui ajoute un plus au genre surnaturel et qui aura tendance à vous faire frissonner plus d'une fois. 
Les enquêtes de Simon qui nous sont offertes sont passionnantes et fascinantes, tout en nous montrant l'évolution entre celui-ci et Robert. Une évolution qui va crescendo dans le danger et dans les sentiments
Un texte qui nous narre nombre de rebondissements, de surprises et nous procure un sentiment de peur et d'espoir tout à la fois.
Un texte qui a du rythme, un texte fort et doux.

Des personnages secondaires intéressants et qui vont vous surprendre.

La fin du roman est idéale et je l'ai trouvé en adéquation avec le reste du récit.

La plume de l'auteur est fluide, adaptée à son texte. 
Une plume généreuse pour son lecteur car elle est très démonstrative et sait avec justesse nous montrer les subtilités de chaque personnalité de ses personnages
Une plume et un roman qui m'ont donnée de l'émotion. Une émotion qui pour moi réside dans la retenue des sentiments, dans la sensibilité des mots cachés, dans les gestes pudiques ô combien symboliques. Une émotion intense pour cet amour qui grandit sous nos yeux et que nous avons l'impression de vivre à travers les mots de Robert, narrateur de cette histoire, de son histoire, son histoire la plus intime et la plus belle.

Bref, un roman coup de cœur pour son ensemble, pour son duo atypique et si fusionnel, complémentaire, pour son action à chaque page, ses rebondissements. Un roman qui m'a apportée beaucoup de sensations dans un contexte parfois effroyable. Un roman qui m'a captivée et charmée par son amour improbable, par son humour et par son contexte.




Chronique : "La rumeur"

#PALPITANT Auteur : Lesley Kara Éditeur : France Loisir (pour ma version) / éditions Les Escales Date de sortie : janvier 2020 (...