mardi 29 novembre 2016

Chronique de "L'or de tes mots" de Ophélie Pemmarty

*** COUP D'AMOUR ***



Auteur : Ophélie Pemmarty
Editeur : MxM Bookmark
Sortie : 25 novembre 2016

Résumé :
Lors de leurs années lycée, Dominic et Asher ont vécu une belle histoire d’amour. Mais celle-ci a connu une fin brutale quand Ash a quitté l’Angleterre du jour au lendemain. Sans avoir eu droit à la moindre explication, Dominic a dû faire face à cette séparation qui l’a obligé à renoncer à son amour, à apprendre à vivre avec son absence et à avancer malgré tout, pas à pas.
Quelques années plus tard, Dom est devenu bijoutier et s’est construit une petite vie qui le rend plutôt heureux. Mais tout vole en éclats le jour où il retombe par hasard sur Ash, désormais chanteur accompli, qui est de passage en Angleterre pour une série de concerts.
Sans s’être réellement cherchés, Dom et Ash se sont retrouvés… car il est des destins qui doivent inévitablement se recroiser, et des histoires d’amour qui ne sont peut-être jamais censées se terminer…



~ MON AVIS ~

Ce roman est plus qu'un coup de foudre, plus qu'un coup de cœur et je ne saurai pas vraiment vous l'expliquer, juste vous dire que ce texte à fait résonner en moi beaucoup de chose, m'a transmis beaucoup d'émotion.

L'OR DE TES MOTS c'est une histoire à laquelle j'ai totalement succombé, c'est l'histoire d'un amour intense, d'un amour que rien ne peut effacer, même pas la douleur de l'abandon, la douleur du manque, la douleur de sentiments bien trop forts.

Dominic et Asher sont deux âme-sœurs, deux cœurs qui n'en font qu'un. Deux hommes qui malgré le temps, malgré la distance, malgré l'absence, n'ont pu se rattacher à autre chose, se libérer de cet amour si marquant, si vrai. Car si l'alchimie des corps est pour eux parfaite, il n'y a pas que cela, c'est aussi une connexion des âmes, une connexion de leur cœur, c'est un tout qui ne forme q'un.

Cette histoire d'amour ne va pas être des plus facile, ne croyez pas ça. Car pour accéder à leur destin, ils vont devoir s'affranchir des rancœurs, des regrets qui persistent, ils vont devoir affronter leur panique, leur doute, ils vont devoir oser se dévoiler complètement, se mettre à nu une nouvelle fois devant l'être aimé.

Le contexte du roman est très agréable et bien décrit. J'ai beaucoup aimé le métier de Dominic, qui change de ce que l'on peut voir. Et grâce à ce métier, l'auteur réussi à faire des comparaisons, des métaphores, qui s'accordent à merveille avec les sentiments de Dominic envers Asher. J'ai complètement fondu devant un Dominic fan-addict de Ed Sheeran, chanteur que j'adore particulièrement.
Asher est musicien, son univers est représenté juste ce qu'il faut pour nous donner un aperçu du rythme de fou que cela exige, cependant, cela n'est en rien une contrainte pour lui, car la musique c'est sa passion. Il en a fait une force et un exutoire pour exprimer tout ces ressentis, tous ses regrets et tous ses espoirs pour son amour perdu, pour Dominic.

Leur histoire, c'est un peu le destin, un peu le hasard, on ne saurait trop dire, juste que finalement leur amour devait être écrit, que cela devait arriver, que ces deux hommes étaient fait l'un pour l'autre, pour l'éternité.

Page après page, nous assistons, en même temps que nos protagonistes, à la renaissance d'un amour qui ne s'est jamais éteint, nous suivons leurs retrouvailles, les chemins qu'ils traverseront pour accéder à ce qu'ils désirent plus que tout au monde : être ensemble, redécouvrir cette sérénité d'antan, cet amour au présent et espérer qu'il se conjuguera au futur.
Dominic et Asher essaient de se comprendre, de se pardonner, de se réapprendre, se redécouvrir. Même si leur cœur est intact à cet amour foudroyant, leur esprit est plus torturé, et parfois, celui-ci leur joue bien des tours, pas très rigolos.

J'ai adoré les quelques souvenirs évoqués par Dominic et Asher, des souvenirs importants pour eux, qui nous explique pas mal de petites choses égrainées tout au long du livre. Beaucoup de clins d’œil aux souvenirs, qui parfois m'ont beaucoup émue.

Autour de Dominic et Asher, il y a les personnages secondaires, amis, famille, manager. Ils seront tous là pour eux, pour les conseillers, les aider, les faire avancer. Ils ont tous un quelque chose qui m'a plu, une générosité et une grandeur d'âme sans pareil. Ils sont drôles, attachants et sont surtout des personnes sur lesquels Dominic et Asher peuvent compter, sans rien attendre en retour.

L'ambiance de l'automne est représentée à merveille, avec ses couleurs, ses odeurs, ses bruits.

La chanson d'Asher pour Dominic est tout simplement sublime. Elle est en anglais, normal, puisque nos deux protagonistes sont Anglais et que l'histoire se passe dans les alentours de Londres. Avec mon anglais approximatif, je l'ai traduite : elle est magnifique, elle m'a mise la larme à l’œil. La façon dont Dominic la décrit dans le roman m'a donnée la chair de poule, et à sa façon d'en parler, j'avais l'impression que les accords et la mélodie résonnaient en moi, l'impression de visualiser Asher et son piano, sa blondeur, ses yeux couleurs automne...

La plume de l'auteur me fascine, elle m’envoûte, je suis totalement sous le charme. Ophélie Pemmarty a cette faculté de m'émouvoir à chaque mot, chaque phrase, elle a ce quelque chose qui fait toujours résonner en moi des émotions, qu'elles soient intenses ou plus légères.
Avec son écriture, elle sublime ce roman, elle fait de cet amour un amour unique, intemporel. 
Au fil des pages, j'ai été émue, j'ai ri, souri, et j'ai été carrément bouleversée lorsque Dominic et Asher se lâchent enfin, lorsqu'ils crient leurs mots d'amour, leurs doutes, leurs blessures, comme on lance une bouée à la mer, en ultime recours, comme une prière, pour sauver cet amour si pur. 
Quand leurs corps se retrouvent et se connectes, c'est une danse sensuelle qui débute, un accord parfait, sublimé par la férocité et la profondeur des sentiments dégagés. C'est beau, c'est époustouflant.
Tout plein de petites choses, de mots soufflés, de gestes doux, de petites attentions de nos deux hommes m'ont mise la larme à l’œil, tant la sincérité et l'amour, entremêles à la douleur et l'espoir, transparaissent dans ces actions.

Bref, plus qu'un coup de cœur pour ce roman tendre, toute en délicatesse et pudeur. Deux personnages auxquels on s'attache très facilement, dont les pensées et les sentiments sont omniprésents et nous indiquent combien ces retrouvailles les bouleversent. Un texte rythmé par la mélodie des doutes et des espoirs, un texte bercé par un amour incroyable. Les pages se tournent toutes seules, nous entraînant en même temps que Dominic et Asher dans ce tourbillon que l'on appelle amour, dans le choc de cette rencontre inopinée, dans cette déferlante de sentiments, de souvenirs qui s'abat sur eux et qui emporte tout sur son passage, comme une tornade, puissance mille.

Un immense coup d'amour pour ce roman, dans sa globalité, pour tout ce qu'il représente, pour tout ce qu'il dégage, une histoire forte, des sentiments extrêmes, justes, un thème que j'affectionne, Ed Sheeran que j'adore, des personnages qui ont su me toucher profondément, une chanson bouleversante...tout m'a chamboulée.
Je dois vous avouer que je suis tombée amoureuse de la plume d'Ophélie Pemmarty, une plume très belle, poétique, maîtrisée, qui sait jouer avec les mots pour en faire ressortir le meilleur, et je souhaiterais juste te dire une chose Ophélie : c'est toi qui a de l'or dans tes mots.


Voici un bout de la chanson d'Asher pour Dominic (traduit par mes soins, donc sorry par avance)






lundi 28 novembre 2016

Chronique de "Boulevard des Solitudes" de Paula Stefan & Alessia Dan



Auteurs : Paula Stefan & Alessia Dan
Editeur : Mix Editions
Sortie : 24 novembre 2016

Service Presse Partenaire

Résumé :
Lancé à toute allure sur sa moto, Olivier manque de renverser Laurent et chute. Lorsque ce garçon trop blond aux yeux trop bleus l'aide à se relever, Olivier sait déjà que sa vie vient de se jouer sur un coup de frein. Pour Laurent, fuyant le domicile familial et l'indifférence paternelle, les choses sont moins évidentes. Le temps d'un été perdu au coeur des années 70, ballottés par une société en plein bouleversement, les deux garçons vont se croiser, apprendre à s'aimer, à se déchirer, à se retrouver. À dire adieu à l'enfance pour devenir des hommes avec l'azur de la Méditerranée pour seul témoin.



~ MON AVIS ~

Un très beau roman qui a su me toucher, tant par ses personnages que par son atmosphère. C'est un roman qui nous raconte la rencontre foudroyante d'Olivier et Laurent. Deux jeunes qui souhaitent échapper au domicile familiale, deux jeunes aux maturités différentes, deux jeunes qui vont se chercher et se trouver.

Ce récit est bouleversant, nos personnages touchants. Laurent, jeune garçon de 16 ans, un peu naïf, un peu paumé, se cherche dans sa vie d'adolescent, se cherche dans son corps. Au gré des rencontres, parfois éphémères, parfois marquantes, qui jalonneront sa jeunesse, il en ressort toujours grandi, plus sûr de lui.
Sa fugue le construit autant qu'elle le détruit.
Sa rencontre avec Olivier est un tournant, bien qu'il ne le sache pas encore. Cette rencontre sera un grand questionnement intérieur fait de doute, de peur, de fuite.
Une autre rencontre le marquera à jamais, c'est celle avec Alexia. Alexia, jeune femme mûre, avec qui il entretiendra une relation quelque peu ambiguë. Ces deux-là auront un très bon contact, se confieront énormément, et au final s'aideront mutuellement, sans vraiment le savoir.

Olivier est une personne qui m'a plu, quelqu'un d'assez honnête, spécial. A vous de découvrir son personnage dans son intégralité.

Il y a beaucoup à dire sur ce livre, qui porte parfaitement son titre. Car au-delà de cette jeunesse, au-delà de cet été qui déterminant pour Laurent et Olivier, c'est plus que tout la rencontre de deux solitudes qui se comprennent, de deux cœurs malmenés, abîmés, qui essaient de trouver leur voix, deux âme blessées qui vont, miette à miette, découvrir toute l'étendue de leur sentiment, toute l'étendue de la douleur d'aimer en cette époque où tout change, où tout est en plein bouleversement. Une dure réalité qui s'abat sur eux et qui aura des conséquences désastreuses. 
Cette réalité qui fera d'eux des adultes précoces subissant un manque, une simple moitié d'eux, un cœur incomplet qui va s'égarer pour chercher ce petit bout d'amour qui manque.
Puis, le hasard s'en mêle, ou bien est-ce le destin...

Olivier et Laurent vivent une relation parsemée d’embûches, de disputes, une relation qui verra fleurir entre eux des mots durs, blessants, déchirants. Des réactions provoquées par leur peur, peur de la nouveauté, peur de ces sentiments qui naissent, au creux du ventre de Laurent, peur d'être ce qu'il est.
Ils se trouvent, se perdent, se retrouvent, s'aiment, se consument, se blessent. Une histoire d'amour faites de hauts et de bas, une histoire d'amour compliquée, belle.
Quand Laurent et Olivier se confient, quand ils avouent leur sentiment, c'est beau, c'est poignant. Quand ils nous confient leur douleur face à ce qu'ils ont vécu, c'est sublime, intense.
La finalité de leur histoire est...époustouflante.

Les personnages secondaires font partie intégrante de l'histoire et joueront des rôles déterminants dans l'évolution et la relation de Laurent et Olivier. Ce sont des personnages tout aussi passionnants que nos principaux et vous font ressentir des émotions contradictoires. Vous verrez pourquoi.

Un texte bien mené, bien construit, complet. Les descriptions qui jalonnent les pages sont réalistes et vous donnent l'impression d'être sur la côte, avec nos deux protagonistes, de voguer à leurs côtés, de sentir l'odeur du paysage qui s'offre à leurs yeux, d'entendre les clapotis de la mer...Un régal absolu.

Ce texte est d'une grande maîtrise, même si l'on peut trouver parfois l’écriture un peu désuète, un peu soutenue pour des jeunes de cet âge, mais qui au final s'accorde à merveille avec l'époque du roman. Un roman sublime, prenant, riche en émotion. Assez bouleversant. Une plume maîtrisée, élégante, soutenue, parfaite, juste. 
C'est une histoire peu commune qui nous montre beaucoup de choses sur la société à cette époque-ci, sur les parents, sur l'impact que peut avoir un amour si sincère, si puissant, les aléas et les errances de la jeunesse, quand on se cherche, quand on se fait le déni de ses vrais sentiments, de ce que l'on est, puis, plus tard, ce trou laissé béant et qui fait partie intégrante de vos prémices d'adulte.

Bref, à découvrir absolument. Et bravo pour la couverture qui est tout simplement sublime et juste.






jeudi 24 novembre 2016

Chronique de "Apollon Mortel" de Thomas Andrew

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Thomas Andrew
Editeur : Sidh Press
Sortie : 23 novembre 2016

Résumé :
L’amour et le destin sont souvent indissociables…
Lorsque Glen Landsbury débarque à Cambridge pour la poursuite de ses études à Harvard, il ne se doute pas un seul instant que sa vie va radicalement changer. Il aura suffi d'un seul baiser, profond, langoureux et passionné avec cet inconnu au regard de braise, pour que tout bascule, de manière irréversible. Et lorsqu’il essaye d’oublier son amour impossible, Killian, il voit arriver à la confrérie un charmant et séduisant colocataire qui cache bien des secrets et des mystères.
La vie paisible du jeune étudiant en droit va être chamboulée lorsque Killian refait surface, ranimant une flamme qu’il pensait éteinte. Mais ce retour, aussi soudain qu’inattendu, va entraîner un lot de problèmes et de catastrophes qu’il ne soupçonnait pas.
Qui a dit que rencontrer l’amour était sans danger ? Certainement pas Glen…

Apollon Mortel est l’intégrale, illustrée par ArtByFab, de la saga Glen Landsbury regroupant les volumes 1 et 2 : Phoebus Mortel et Hermès Mortel.


Bonus : Saturne Mortel (Nouvelle Inédite)

Noël est la fête préférée de Glen mais, cette année, tout dérape avec l’arrivée surprise des parents et des beaux-parents. Entre règlement de compte et concours du parent le plus odieux, le réveillon s’annonce explosif.
Qui a dit que Noël était sans danger ? Certainement pas Glen…



~ MON AVIS ~

Cet intégral fut un véritable régal ! Une lecture addictive, prenante et carrément marrante, mais pas que !

Dans ce roman nous suivons Glen Landsbury, jeune universitaire qui nous raconte comment sa condition et sa vie ont changé, de façon permanente.

Glen est un jeune homme aussi adorable qu'exaspérant. Je me suis attachée à lui, il est gentil, calme et possède une répartie du tonnerre. Certes, son humour est parfois quelque peu douteux, mais les joutes verbales qu'il entretien avec ses camarades sont un vrai bonheur. J'ai beaucoup souri grâce à lui.

Killian, l'homme qui fait battre son cœur, est un personnage mystérieux, charismatique, athlétique, beau. Il est aussi doux que fougueux, aussi chaleureux que colérique. Cet homme m'a complètement séduite. J'ai adoré son caractère, son jeu du oui, du non, son manège pour allumer Glen, puis refréner ses ardeurs, et ses répliques qui font mouches à chaque fois, qu'elles soient drôles ou très sarcastiques.

Dans Phoebus Mortel, page après page, c'est la mise en place des lieux, de l'environnement, des personnages et du pourquoi Glen est devenu ce qu'il est, que nous découvrons. Nous suivons pas à pas sa relation avec Killian, une relation faite de hauts et de bas, une relation qui évolue au fil des mois, une relation qui devient intense et qui voit une très belle complicité s'installer entre nos deux hommes, malgré les quelques secrets qui persistent du côté de Killian.
Il y a de tendres instants d'émotion dans ce premier volume : la douleur de Glen face à sa perte, la confession de Killian sur son attitude envers Glen, leurs déclarations mutuelles et leurs derniers instants ensemble.

Dans Hermès Mortel, nous retrouvons Glen désœuvré et poussé par sa meilleure amie à se...consoler. Le côté de ce qu'ait devenu Glen est beaucoup plus développé dans ce second volet, et plus présent.
Les divagations sentimentales de Glen sont divertissantes, sauf pour lui, bien évidemment, Duke est un personnage très particulier et attachant, et notre Killian devient dans cette partie une personne moins mystérieuse et très...jalouse, possessive. Le combat de coq entre celui-ci et Duke est d'ailleurs très délectables.
Au fil des pages, les affaires de cœur se mélangent aux intrigues, aux rebondissements, au danger.

Dans la petite nouvelle Saturne Mortel, c'est notre Glen que nous retrouvons pour un Noël avec son amoureux, un Noël comme il en a toujours rêvé, enfin....jusqu'à ce que ses parents, sa belle-mère et ses amis ne viennent s'en mêler. Je peux vous assurer qu'avec cette nouvelle l'auteur nous a régalé niveau humour ! J'ai adoré !

En général, ce roman m'a plu et les personnages deviennent vite attachants. Cette histoire prenante vous embarque dans un univers simple, cependant, toutes les petites particularités du ton employé par l'auteur font de cette histoire quelque chose d'unique et de délicieux.

Je me suis attachée à Glen autant qu'il m'a exaspéré ! Et oui, je l'ai trouvé parfois si faible devant la chair, un peu naïf aussi et si aveugle face à son amour pour Killian. C'est une personne vite influençable aussi, notamment par sa meilleure amie.
Au fil des chapitres, au fil de son aventure, il va cependant gagner en maturité et en assurance.

Killian est tout simplement adorable. L'auteur a fait de lui un être à part entière, qui passe de mystérieux à carrément génial. Plus les chapitres avancent, et plus il devient captivant. Que ce soit par sa force, son état d'esprit, son humour, sa maturité, et son amour pour Glen, qui parfois le pousse à la folie. Quand il devient jaloux et possessif, c'est juste un régal. Et quand il se dévoile, étale ses sentiments, c'est votre cœur qui en prend plein...les yeux !

Les personnages secondaires font partie intégrante du récit. Ils apportent une légèreté appréciable, ils vous font rire, soupirer, lever les yeux au ciel. Ils accompagneront nos deux protagonistes tout au long de leur aventure, leur apportant leur soutien et leur amitié et bien d'autres choses parfois moins agréables.

D'une plume simple, jeune, fraîche, fluide, l'auteur réussi à transmettre un certain nombre d'émotion, de la plus douce à la plus hilarante, de la plus cruelle à la plus romantique,  le tout contrebalancé par certaines déclarations, qui surgissent comme ça, d'un coup, et qui vous touchent en plein cœur
Le langage familier apporte une certaine réalité à ce récit, qui du coup s'oppose à l'univers du récit, un univers un peu humain, un peu surnaturel, mais qui nous confère une proximité immédiate avec les personnages.

Les scènes de sexe, bien que répétitives dans leur forme, sont décrites à la perfection, avec douceur et ardeur, des scènes très explicites, sexy, sans vulgarité, juste la bonne dose d'excitation pour nous lecteur.

Bon, je vais m'arrêter là, car je suis entrain d'écrire un roman, mais bon, il y a tant de choses à dire.

Ce roman est donc un coup de cœur pour moi, il est juste parfait, complet, tant au niveau des personnages, de leur personnalité, de leur environnement, qu'au niveau de ce qui les entoure, de ce monde nouveau dans lequel plonge Glen. Les émotions sont au rendez-vous, des émotions qui vous procurent de la joie, du rire, beaucoup de rire, avec un humour que j'ai adoré, qui me correspond beaucoup et des situations risibles au possible. Vous ressentirez de la peine et de la compassion, et beaucoup d'amour, car au fond, l'amour est le fil principal de ce bouquin, un amour qui se trouve, qui se construit, qui se malmène, un amour sincère malgré les doutes.

Bravo pour la couverture et les illustrations qui sont justes sublimes et représentatives.

Un univers très riche, une histoire dense, des personnages irrésistibles, une plume virile et tendre, des instants romantiques, des instants humoristiques....bref, un beau cocktail pour une dégustation parfaite !

mardi 22 novembre 2016

Chronique de "Une nouvelle chance" de Debbie Macomber

*** MAGIQUE ***




Auteur : Debbie Macomber
Editeur : Diva Romance - Editions Charleston
Sortie : 18 novembre 2016

Résumé :
Lucie Ferrara et Aren Fairchild se rencontrent après s'être rentrés dedans apparemment par accident (du moins, c'est ce qu'ils croient) à Times Square le soir du réveillon du Nouvel An. Le coup de foudre est immédiat. Mais, aussi vite qu'ils ont été réunis, un autre coup du sort les sépare, laissant Lucie et Aren sans moyen de reprendre contact. 
Un an plus tard, Lucie est le chef d'un nouveau restaurant au succès retentissant et Aren travaille pour un grand quotidien de la ville. Malgré tous les mois qui ont passé, ils n'ont jamais oublié cette belle soirée et Shirley, Goodness, Mercy et Will, leurs anges gardiens, non plus. Pour aider le jeune couple à se retrouver, ils vont cuisiner un projet fou : mélanger un grand amour, une seconde chance et une bonne pincée d'espièglerie afin de créer un miracle de Noël que vous n'oublierez pas de sitôt.


~ MON AVIS ~

J'ai adoré ce roman, c'est doux, c'est chaud, c'est magique, c'est féerique, en bref, c'est parfait pour cette période de Noël qui approche à grands pas.

Page après page, nous découvrons Lucie, jeune femme gentille et aimante envers sa mère, douce, au caractère têtu et au courage énorme, qui à force de travail et de sacrifices, concrétise son rêve. Nous découvrons également Aren, journaliste, têtu aussi, gentil et doux tout comme Lucie, et qui entretien une très belle relation fraternelle avec sa sœur.
Lorsque ces deux personnes se rencontrent de façon imprévue et inopinée (ou pas), c'est le coup de foudre, c'est l'entente immédiate. Puis, rien ne fonctionne comme ils le souhaiteraient, et le destin se joue d'eux, de leurs émotions, de leur cœur.

Cependant nos deux protagonistes ne sont pas seuls....et oui, quatre anges prennent soin d'eux, enfin, prendre soin est un bien grand mot, car à vouloir trop bien faire, ils font tout de travers !

J'ai adoré ce roman, il est léger, savoureux. La magie de Noël est parfaitement représentée, l'ambiance est décrite de façon à vous faire complètement rêver et les descriptions sont un régal sans fin. A travers cette douceur que l'on peut ressentir à cette belle histoire, quelques traces des blessures du passé de nos protagonistes apparaissent et nous laissent un goût amer, apportant un soupçon de tristesse à ces lignes enchanteresses.

Les anges que nous découvrons ici sont quelque peu facétieux et apportent une fraîcheur redoutable au texte. Je dois avouer que j'ai bien ri à leurs petites maladresses, toujours faites avec bon cœur et bon espoir. Ce sont des personnages adorables, qui font partie intégrante du récit. Ils ont chacun leur personnalité propre, attachante. Et le chef Gabriel est juste succulent ! Il apporte une certaine rigueur à ce quatuor d'anges espiègles.

La relation entre Lucie et Aren est simple, sans vraiment trop d'anicroches ou de souffrance, elle est racontée avec justesse et cohérence, de telle sorte que notre cœur ne peut que succomber. Il y aura des hauts, des bas, des espoirs, des déceptions, de la gourmandise. Une rencontre comme une évidence, comme une morsure indélébile, qui malgré les aléas de la vie ne s'effacera pas, restera ancrée dans l'esprit de nos jeunes personnages. De jolis instants de tendresse, de complicité, viennent attendrir le texte, nous faisant fondre de bonheur, tout comme Lucie et Aren. Mais la vie n'est pas toujours simple, et parfois il faut se battre et se décider pour ce que l'on souhaite, savoir faire preuve de compassion, offrir une nouvelle chance.

La plume de l'auteur est simple, fluide, accrocheuse, empreinte de charme et de douceur. De mots tendres en mots facétieux, de mots piquants en mots durs, elle vous entraîne dans un panel étourdissant d'émotions, un tourbillon de bons sentiments, le tout magnifié par cette ambiance féerique que confère la période de Noël, mais aussi l'Empire State Building, joli symbole de cet amour qui naît entre Lucie et Aren.

L'auteur m'a conquise avec ce roman car toute la magie de Noël y est omniprésente, rajoutant un "plus" avec ces anges si adorables et si maladroits, avec une Lucie et un Aren qui cache beaucoup de sensibilité et de peur, mais aussi un espoir au fond du cœur. 

Un beau sujet, un peu comme un conte, romantique à souhait, comme je les aime. Un excellent moment de détente pour une lecture toute en douceur, à savourer au coin du feu.



Lien Amazon


lundi 21 novembre 2016

Chronique de "Désirs Coupables - Blake & Harper"

*** SAVOUREUX ***


Auteur : Rose Darcy
Editeur : Auto-édition
Sortie : 18 novembre 2016

Service Presse Team Pinkie

Résumé :
Un désir trop longtemps encagé est sur le point de se libérer… Quand un homme plongé dans les ténèbres en rencontre un autre, l’obscurité recule pour faire place à la lumière aveuglante. Un prisonnier. Un pasteur. Rien ne les destinait à tomber amoureux l’un de l’autre. Mais les contraires s’attirent. Et parfois, le noir se fond avec le blanc. Harper et Blake n’étaient pas censés succomber à la tentation. Pourtant, le meilleur moyen de résister à celle-ci, c’est d’y céder. 



~ MON AVIS ~

Une nouvelle sulfureuse parsemée de tendresse et d'amour. J'ai passé un très agréable moment de lecture.

Avec ce texte, Rose Darcy réussi l'exploit de faire pratiquement une seule scène de sexe dans tout le livre, mais alors quelle scène ! Nous avons un début d’introduction sur l'attraction entre nos personnages, puis la scène, puis la fin qui clôt en beauté cette attirance impossible à taire.

Nous suivons donc Harper et Blake, un pasteur, un prisonnier. Au fil de leur rapprochement pendant deux ans, un sentiment bizarre naît entre eux, une attraction fusionnelle, mais pas faite uniquement de l'appel de la chair, non, c'est bien plus que cela.

Ce que j'ai apprécié dans ce 'désir coupable", c'est la faculté qu'à eu l'auteur de réussir avec brio à entremêler les sentiments et la psychologie de nos personnages à leur étreinte brûlante, passionnelle, folle, mais également à nous distiller quelques bribes des souvenirs de leur rencontre, comment ils en sont arrivés là, ce qu'ils ont ressentis, éprouvés, ce que cela leur a apporté.

Cet amour qui brûle Harper et Blake est une folie, une folie destructrice mais ô combien salvatrice. Cette chose qui se passe entre eux est surtout une ode à la vie, une renaissance, une lumière qui fait voir le monde d'un œil nouveau, qui repousse les ténèbres, donne l'espoir, l'espoir d'un futur à deux, d'une vie meilleure, d'un tout.

A travers cette exquise scène de sexe, nous ressentons tout le désespoir et toutes les attentes de nos deux personnages, cette rage qui les consume, cette rage d'aimer, cette folie de se libérer. C'est intense, sexy, sensuel et emplie d'émotion. La bestialité charnelle qui envahi Harper est d'une vibrante émotion, sa vraie facette, il se met à nu pour Blake, et seulement pour lui, ce donne le droit d'être entier, d'être enfin lui-même, sans peur, car avec Blake, il a trouvé sa moitié. D'ailleurs, celui-ci lui rend bien, rendant coup pour coup, devenant d'une lascivité incroyable, se révélant à lui-même,  osant défier l'interdit, lâchant cette bride qu'il s'imposait pour enfin aimer celui qu'il admire depuis si longtemps.

Leurs aveux et leurs confessions sont poignantes, car oui, au milieu de ce sexe, c'est beaucoup plus que vous trouverez, c'est une véritable personnalité pour chacun de nos protagonistes, un passé difficile, des personnages au final assez complexes et tout a fait fascinants. J'ai complètement craqué pour eux.

La plume de l'auteur a réussi à se faire coquine, sexy, érotique, juste ce qu'il faut pour nous émoustiller, nous chauffer, elle a su également s'adoucir pour nous donner de l'émotion, du sentiment, ce qui confère à cette relation quelque chose de beau, d'unique, de véritable, de sincère.

Les quelques morceaux de lettres dévoilées à la fin du récit ont intensifié celle-ci et m'ont beaucoup plu. J'ai trouvé que cela apportait encore une autre facette à nos personnages, nous montrant tout l'amour qu'ils se portent et ce que leur rencontre leur a offerte.

Bref, j'ai adoré cette nouvelle qui va à l'essentiel sans omettre de détail. Il y a juste ce qu'il faut pour comprendre Harper et Blake, pour les voir tels qu'ils sont, aussi bien dans leurs doutes que dans leur vérité nue. Du sexe sans être vulgaire, bien mené, des sentiments exacerbés par la fusion des corps, des phrases tantôt piquantes, tantôt douces, tendres, deux âmes qui ont su toucher mon cœur.

A découvrir.



Lien Amazon

Lien boutique Rose Darcy


dimanche 20 novembre 2016

Chronique de "Haolé" d'Elea Cain

*** COUP DE CŒUR ***



Auteur : Elea Cain
Editeur : auto-édition
Sortie : 12 novembre 2016

Résumé :
Travis n’avait pas remis les pieds sur l’île d’Oahu depuis plus de dix ans. Dix années durant lesquelles il a passé son temps à se chercher, à se construire et surtout à faire la paix. Avec lui-même. Avec les gens qu’il aime. Comme il l’avait promis à Kaï.
Kaï, qui avait su voir au-delà de son apparence, au-delà des murailles qu’il avait érigées autour de lui, adolescent. Kaï qui lui avait appris la valeur des mots, des promesses.
Seulement, à distance, il est facile de garder quelques secrets…
Et si maintenant, tout a changé ? Et si désormais, c’est au tour de Travis de faire rire Kaï ? 



~ MON AVIS ~

Ce court roman est tout simplement un coup de cœur. C'est un coup de cœur pour l'histoire en elle-même, pour les personnages, pour le ton employé, pour l'ambiance, pour le lieu, pour le côté un peu spirituel....pour tout.

Alors certains diront que le texte n'a rien d'exceptionnel, qu'il n'y a pas de rebondissement, que les personnages sont plus amis qu'amoureux....et bien, je ne suis pas d'accord, car si vous lisez ce roman comme il faut, vous trouverez beaucoup de sentiments entre Kaï et Travis, beaucoup d'émotion.

Ce livre, c'est les retrouvailles de Kaï et Travis 10 ans après s'être quittés pour différentes raisons, c'est 10 ans pendant lesquels chacun a évolué à sa façon, 10 ans pendant lesquels quelques secrets sont gardés sous couvert de la distance.

J'ai trouvé le récit bien construit avec en première partie un point de vue de Kaï, ce qui nous donne ses ressentis, ses peurs, ses doutes, ses tergiversions, puis une seconde partie avec le point de vue de Travis, nous apportant ses sentiments propres
La psychologie des personnages est traitée avec douceur et subtilité. 
Le contexte du roman est bien décrit, ainsi que le lieu, les ambiances, nous donnant l'impression d'être avec eux, dans cet endroit que j'affectionne particulièrement.

La relation entre nos deux hommes est amenée doucement, elle évolue au fil des pages, nous dévoilant leur passé et leur présent à mesure que les chapitres avancent, et ça, j'ai beaucoup aimé. 
Les souvenirs et le présent sont entremêlés à la perfection, nous faisant lentement prendre conscience de la relation particulière qui unie Kaï et Travis.

J'ai beaucoup apprécié les caractères de nos deux protagonistes. Ils se ressemblent assez au final, chacun gardant sa particularité. Je me suis attachée à eux, à leur défaut, leur faiblesse, mais surtout à leur espoir et leur doute décrit avec tant de doigté et de justesse
Chaque parole de Kaï et Travis, tournée à la dérision, cache en fait un sentiment profond, une demande, une prière, une manière de se dévoiler, d'avouer la vérité sur leur sentiment, sur ce qu'ils ont traversé pendant ces dix ans.

Je me suis totalement laissée embarquer dans l'histoire, une histoire qui va à l'essentiel, qui nous raconte des retrouvailles, une histoire que j'ai dévoré d'une traite, une histoire qui parle avec le cœur, qui parle de l'importance des gens pour soit, de cette famille de cœur qui fait parfois bien plus que celle du sang.
Si les bouches de Kaï et Travis sont incapables de sortir autre chose que des réparties assez drôles et sarcastiques, et bien, je peux vous dire que les rares fois où ils se mettent à nu, c'est beaucoup d'émotion à chaque mot, une vérité qui vous trouble et vous serre le cœur, le remplissant d'amour et de joie. C'est très beau entre eux, sincère, honnête.

L'île d'Oahu m'a fait rêver et m'a procuré un sentiment de sérénité. J'aime les légendes et les croyances de ce lieu, ce qui a conféré au texte un petit côté magique, je trouve. J'adore cette culture, et je crois qu'Hermann m'a définitivement faite craquer !

Un langage commun, facilement compréhensible, qui vous fait ressentir les sentiments de façon directe, sans chichi.
La plume de l'auteur est fluide, douce, parfois amère. Une écriture délicate, tendre, qui sait se faire plus piquante au bon moment, pour apporter un peu de rythme au texte. Une plume qui m'a transmise des émotions sincéres, franches, qui a su toucher mon cœur par une histoire magnifique, des personnages vrais, honnêtes.

Bref, un véritable coup de cœur pour ce très beau récit qui a su toucher mon âme pour bien des choses. 
Un roman qui fait du bien.
Des chansons superbes à chaque chapitre, en adéquation parfaite.
Une belle couverture et un titre juste parfait.

Je vous laisse le découvrir, en espérant qu’il vous plaira autant qu'à moi.





vendredi 18 novembre 2016

Chronique de "Propos au coeur des ombres" de Didi Gemini, Shali et Jaïga





Auteurs : Didi Gemini, Shali et Jaïga
Editeur : YBY Editions
Sortie : 31 octobre 2016 (version papier)

Résumé :
Plein de créatures, de fantômes et de démons, Propos au cœur des ombres est le petit recueil d’histoires qui font peur d’YBY Editions. Didi Gemini, Shali et Jaïga vous offrent une virée fantasmagorique aux côtés d’étranges personnages. Bon voyage au cœur des ombres… Ne faites pas de mauvaises rencontres.



~ MON AVIS ~

Ce petit recueil fut un véritable plaisir à lire. Les trois nouvelles proposées sont toutes les trois différentes et toutes intéressantes. Elles vous entraînent au cœur de la nuit, au cœur des ombres.

"Créatures" de Didi Gemini
Cette petite nouvelle est effrayante à souhait, assez flippante, même, je dirai. J'ai beaucoup aimé la relation de Mariano et Gilbert. Elle est atypique, ensorcelante. A travers ces quelques lignes, j'ai ressenti un amour sincère, un amour fort qui va au-delà de l’apparence et des peurs. La plume de l'auteur est fluide, envoûtante. J'ai ressenti quelques frissons à ma lecture, beaucoup d'émotion aussi avec les réflexions intérieures de Mariano sur son amour pour Gilbert. Gilbert, belle créature la nuit, beau mâle le jour. Un homme exceptionnel et particulier, qui se montre tendre et plein d'amour. L'ambiance du texte est tantôt plaisante, agréable, douce, tantôt effrayante, noire et glaciale.
La fin est juste belle et si vraie, et nous démontre bien que l'amour peut être plus fort que toutes les peurs.

"Aqua Blue" de Shali
Encore une fois, je me suis laissée transporter par la plume de Shali. Cette plume si belle, si douce, mais aussi si cruelle par moment. Dans cette nouvelle, nous suivons la rencontre improbable d'un jeune homme et d'un fantôme, d'Antoine et de Pierre. Une rencontre qui boostera l'un, l’encouragera, lui donnera la force pour accomplir son rêve, et ainsi accomplir celui de l'autre, le délivrant ainsi. C'est une très belle histoire pour laquelle j'ai eu un petit coup de cœur. Je l'ai trouvé douce, romantique et triste à la fois. Les confessions de Pierre m'ont touchée, les émotions d'Antoine m'ont émue. Entre eux se crée un lien magique, beau, fait de complicité et d'amour. Une rencontre qui leur permettra de réaliser leur rêve, une rencontre d'où naîtra un amour impossible, mais si sincère. L'environnement de l'histoire est chouette aussi, les sensations du corps et de l'esprit sont bien retranscrites, nous permettant de nous immerger complètement dans le récit.
Beaucoup d'émotion pour moi et un petit pincement au cœur devant une si belle rencontre qui se finira...et bien, à vous de lire !

"Aux couleurs enchantées" de Jaïga
Un récit qui m'a laissée littéralement bouche bée ! Je ne m'attendais pas du tout à cette fin, elle m'a surprise et j'ai adoré ! La plume de l'auteur est d'une douceur extrême au début du texte. Elle nous peint le portrait de Basile avec gentillesse et délicatesse. Un jeune homme aux premiers abords gentil, calme, absorbé par son travail qu'il accompli avec envie et joie. Elle nous conte sa relation avec ses deux amis Molokaï et Satoshi, deux personnages aux personnalités opposées mais complémentaires. Elle nous décrit une scène de sexe des plus torrides, sexy...superbe ! Puis, au fil des mots, et bien la réalité s'impose à vous, et la vérité vous prend par surprise le jour d'Halloween. Bref, un régal, surprenant, addictif et tout simplement super. Un excellent moment, une plume fluide, toute en nuance, une atmosphère à la fois envoûtante et effrayante...parfait !

Ce que j'ai beaucoup apprécié dans ce petit recueil, c'est la construction de celui-ci. En effet, à chaque histoire, nous avons une présentation de l'auteur et de l'illustrateur. Car, oui, le petit "plus" c'est que nous avons droit à des illustrations, magnifiques, en rapport avec chaque texte.
Un recueil complet, très agréable à lire. Des histoires qui vous font frissonner, de peur ou d'amour, des personnages uniques, des thèmes différents, des ambiances absolument bien décrites. Les émotions et les sentiments sont au rendez-vous : de l'amour, de la tendresse, de la passion, de la peur, de la complicité...

Bref, un vrai plaisir à lire, que je conseille à tout le monde.



Lien Amazon


Chronique de "Et plane la mort" de David Lange

*** EXTRA ***



Auteur : David Lange
Editeur : Mix Editions
Sortie : 24 novembre 2016

Service Presse Partenaire

Résumé :
Cole et Steve n'auraient jamais du se rencontrer. Après tout, qu'ont en commun un juriste au chômage, contraint au porte-à-porte, et un détective privé à la dérive ? Pas grand-chose. Le destin les réunit pourtant lorsque Benjamin Everett demande à Steve d'enquêter sur la mort de son meilleur ami, Dan Halden, ex-star montante du show-biz. Luttant contre cette attraction aussi soudaine qu'inattendue, les deux hommes devront se frotter au passé sulfureux de Dan. Drogue, porno, chantage, ce dernier ne semblait pas près de s'acheter une conduite. S'agit-il alors d'un suicide, ainsi qu'en a conclu l'enquête de police, ou Dan cachait-il d'autres secrets ? De mortels secrets ?



~ MON AVIS ~

J'ai adoré ce roman ! Ma lecture fut un régal total, tant et si bien que je n'ai pu décrocher jusqu'à la fin.

Certes, ce roman est court, mais l'essentiel est là : du suspens, une intrigue, deux hommes, une attirance, des hésitations, des peurs, des doutes, des blessures du passé, de l'humour, du léger et du moins léger.

Avec ce texte, David Lange nous propose de suivre la rencontre improbable de Cole et de Steve, deux personnes qui n'auraient pas dû se croiser, et encore moins être réunies. Pourtant, c'est ce qu'ils leur arrivent. Vous verrez que cette alliance va leur apporter bien plus que la résolution d'une mort, elle va leur procurer, pas à pas, une ouverture et une liberté des corps et de l'esprit, mais aussi, un sentiment de renaissance.

J'ai beaucoup aimé l'histoire d'amour car elle prend son temps, elle se cherche, elle se teste, elle doute, elle recule, elle avance. Bref, une jolie histoire qui se construit miette à miette.
Il y a de beaux moments de complicité entre nos deux hommes, des instants d'incompréhension, des instants drôles, sensuels, émouvants.

La personnalité des personnages est bien traitée. Au fur et à mesure, elle s'étoffe, prend de l'ampleur, nous donnant un aperçu juste et honnête de ce qu'ils ressentent, de ce qu'ils pensent. Des personnalités qui parfois se cachent sous de fausses paroles, par peur, par la sensation de ne pas plaire à l'autre. Cependant, au contact l'un de l'autre, ils évoluent, grandissent, et ouvrent les yeux sur de nouvelles perspectives, sur un passé manqué et sur un futur peut-être meilleur.

Cole est un homme doux, gentil, s'adaptant facilement. Et si la vision de Steve l'enchante et le fait rêver, il n'ose partager ce qu'il ressent.
Steve est renfermé dans un passé assez douloureux, un passé pour lequel il se condamne lui-même en s'imposant des barrières et surtout aucun sentiment. Malgré tout, sa rencontre surprise avec Cole va le faire évoluer, dans tous les domaines.

Ce que j'ai apprécié dans ce court roman, c'est la construction de l'histoire en elle-même, c'est-à-dire que l'auteur a merveilleusement entremêlé l'enquête à la relation naissante des deux hommes. Les deux aspects sont traités avec justesse et égalité.

Le texte est rythmé, bien structuré. L'investigation de Steve et Cole vous entraîne dans un milieu fait de paillettes, de faux-semblants, de mensonges, de secrets, de paraître. Un milieu sulfureux, chaud, "poudré". Un contexte intéressant, bien décrit, juste ce qu'il faut.

Les personnages secondaires confèrent un ensemble parfait à ce livre. En effet, ils nous apportent des réponses et des aspects aussi bien sur l'enquête que sur Cole et Steve, nous font ressentir bien des sentiments par rapport à leurs confessions à tous, de l'émotion, du rire.

La plume de l'auteur est un délice car elle allie à la perfection l'émotion, le suspens, le rire et la douceur. Certains instants entre Cole et Steve sont touchants, délicats. Le ton employé vous donne l'impression d'éprouver chaque pensée, chaque sensation décrite par nos personnages.

Bref, j'ai adoré cette histoire, j'ai adoré les personnages, j'ai adoré chaque instant partagé avec eux, chaque hésitation, chaque rebondissement, chaque découverte dans cette enquête menée pas à pas, mais avec détermination. Même si l'ensemble reste doux, il ne manque en aucun cas de saveur et de piquant. Ce texte est addictif, les personnages attachants, l'enquête prenante. Mes émotions ont été titillées, mes sourires présents, ma découverte agréable. 
Je dois vous avouer que je deviens fan de la plume de David Lange, que j'avais découvert avec son roman "De l'amour au pied du sapin", que j'avais beaucoup aimé. Il a un style plaisant, fluide, taquin, sérieux, mais surtout, il sait faire ressortir l'émotion de ses personnages aussi bien que l'émotion de l'histoire elle-même.

A découvrir.



Lien Amazon

Lien Mix Edition


Popular Posts

Chronique : "Bora Bora's Bitches - Tome 3"

Auteur : Jacinthe Canet Éditeur : autoédition Date de sortie : juillet 2019 ~ RESUME ~ Chère Licorne-journal, on dit que « ...

 
Mateiva Passion Lecture Blogger Template by Ipietoon Blogger Template