samedi 18 janvier 2020

Chronique : "La rumeur"

#PALPITANT


Auteur : Lesley Kara
Éditeur : France Loisir (pour ma version) / éditions Les Escales
Date de sortie : janvier 2020 (ou en exclu sur France Loisir)

~ Résumé ~
Nourrissez la rumeur... Puis regardez-la vous engloutir.
Un simple sujet de conversation... Pour s'intégrer et devenir l'une des leurs.
Joanna ne pensait pas à mal en répétant la rumeur entendue devant les grilles de l'école : Sally McGowan, accusée dans les années 1960 d'avoir poignardé un petit garçon alors qu'elle n'avait que dix ans, serait revenue habiter dans la ville de Flinstead sous une autre identité.
Mais ces quelques mots enflamment la tranquille station balnéaire et ravivent le traumatisme laissé par ce meurtre épouvantable. Pour enrayer cette machine infernale, Joanna ne voit qu'une solution : enquêter pour découvrir la vérité. Mais le danger est déjà si proche... 


~ MA CHRONIQUE ~

Un excellent roman avec un suspens bien mené et une fin des plus surprenantes, à laquelle je ne me suis pas du tout attendu.

Dans ce livre, nous suivons Joanna, jeune femme vivant seule avec son fils Alfie et menant une relation particulière avec le père, Michael. Nous suivons sa volonté d'intégration dans sa nouvelle ville, celle où elle vivait jeune.
Dans cette envie d'intégration, surtout pour son fils Alfie, elle va propager, sans le vouloir, une rumeur qu'elle a entendue. Et à partir de cet instant, même si elle ne le sait pas encore, sa vie va en être bouleversée.

J'ai apprécié cette histoire car au-delà des conséquences que peuvent engendrer une rumeur, l'histoire nous parle aussi d'Alfie, de ses difficultés à se faire des amis, d'amour avec Joanna et son Michael, mais aussi des préjugés, parfois trop précoces, à cause des apparences, à cause de ce que nous sommes, à cause de notre vie.

Au fil des pages, nous sentons la rumeur s'amplifier, faisant de chaque personnage une cible potentielle. L'intrigue est totale de bout en bout, nous ballottant de coupables en coupables.
Ce roman nous apporte aussi la question de savoir qui nous sommes, des conséquences des secrets, du passé, celui que l'on voudrait enterrer, oublier pour protéger et avancer.

Les personnages sont bien travaillés et les secondaires sont d'une importance capitale autant pour l'intrigue que pour la compréhension des autres protagonistes.

J'ai bien aimé aussi les descriptions, les paysages, les instants de doutes, de détresse, les instants de partage, de révélations, parfois intenses.
J'ai adoré cette relation entre Joanna et Michael faite de liberté mais aussi de non-dit, d'appréhension et finalement de rêves communs et d'un amour inconditionnel pour leur petit Alfie.

Au fil des pages, la peur s'installe et le danger se rapproche. Joanna va mener l'enquête bien malgré elle et ce qu'elle va trouver va lui glacer le sang et tout remettre en question. Une rumeur qu'elle a lancé pour finalement l'éclairer d'une sombre vérité...

La plume de l'auteur est fluide, apportant autant de tendresse qu'une atmosphère plus sombre, plus délicate, nous entraînant dans un maelström d'émotion, avec quelques pointes d'humour et de légèreté.

En bref, j’ai adoré ce roman ! Le suspens vous tient en haleine jusqu’au bout et la surprise est totale. Une histoire qui vous plonge au coeur des conséquences que peuvent engendrer la rumeur, mais pas que. J’ai aimé le ton du livre, les thèmes abordés, la manière dont le récit est mené, alternant entre tendresse et appréhension, joie et suspicion. Les personnages sont saisissants de réalisme, autant dans leurs réactions que dans leurs sentiments. La plume de l’auteur est très agréable, pleine de sentiments, d’émotions, fluide, claire et précise. 

J’ai dévoré ce roman et je vous le conseille fortement. Vous ne vous ennuierez pas une seconde tant vous serez happé par le récit et serez drôlement surpris ! 


Chronique : "L'altitude des orties"

#COUPDECOEUR


Auteurs : Fred Bocquet, Eric Bulliard, Sébastien G. Couture, Blaise Hofmann, Julie Moulin, Michaël Perruchoud, Bertrand Tappy et Lolvé Tillmanns
Éditeur : éditions Cousu Mouche
Date de sortie : janvier 2020

~ Résumé ~
Monica et Vincent sont sur la route des vacances quand ils se rendent compte que Virgile, leur fils adolescent, ne se trouve plus dans la voiture. Où et quand a-t-il disparu? Les parents angoissés partent à la recherche de leur fils, victime de leur inattention.
Dans le village de montagne où se perd la trace de Virgile, une vieille affaire criminelle refait surface. Se pourrait-il qu’un ancien tueur ait repris du service? À moins que la relation de Monica et Vincent ne soit moins lisse qu’ils veulent bien le croire, et que les trahisons intimes soient le ferment du malheur.

~ MA CHRONIQUE ~

Un roman coup de cœur qui sort des sentiers battus et qui vous entraîne dans une drôle d'histoire où la disparition d'un enfant va faire ressortir tout autre chose, un sentiment bien plus compliqué, une relation difficile sous des airs de bonheur, une réalité qui fait froid dans le dos.

J'ai aimé me plonger au cœur des lignes de ce livre car elles m'ont permise de m'évader le temps de quelques heures au sein d'une enquête policière entremêlée à l'intimité cachée d'un couple aux apparences si lisses.

Page après page, l'intensité monte crescendo, nous laissant à peine respirer, nous entraînant dans une quête interne pour comprendre ce qui est arrivé à Virgile, pourquoi il a disparu, quand, avec qui. Pleins de petites choses nous guident à travers cet imbroglio, nous emmènent sur certaines pistes qui rappellent de vieilles histoires, qui nous font découvrir l'intime des personnages, leurs pensées. D'ailleurs, j'ai bien apprécié la construction du roman, alternant avec chaque personnage, sans nous perdre, nous tenant juste un peu mieux en haleine !

Ce roman atypique, tout comme sa création, fut un régal, avec des protagonistes passionnants, sombres, voir parfois machiavéliques, mais qui sous leurs airs de diable nous rappelle que la vie de couple n'est pas un long fleuve tranquille et que le silence peut entraîner des trahisons intimes si fortes que le malheur viendra frapper à votre porte, que le drame guettera, qu'il ne sera jamais loin.
La relation de Monica et Vincent, les parents, nous apparaît comme une autopsie, un travail minutieux qui ne nous épargne aucun détail, aucune pensée, nous livrant ainsi un résultat brut, sans polissage.

Miette à miette, les auteurs ont réussi à créer une vraie intrigue, de vrais liens entre les personnages, une cohérence parfaite tout au long de l'histoire, des rebondissements, de l'étonnement, de l'action et un dénouement bluffant. Le style est fluide et il est quasi impossible de déceler que ce roman fut écrit à 16 mains ! En effet, l'homogénéité est parfaite, l'osmose absolue et l'ensemble exquis.

Le plus du roman : la galerie photo à la fin, mais aussi le récit de ce pari un peu fou pour écrire ce roman. Une folie complètement réussie !

En bref : un régal ! Un roman aussi atypique que sa création. J’ai passé un excellent moment à travers ces pages qui vous transportent dans un récit assez palpitant, qui vous tient en haleine et qui vous décrit des personnages aussi bizarres que palpitants. Les plumes entremêlées des auteurs est une réussite et nous offrent de beaux instants d’émotions, de sourires et de réflexions. C’est rythmé, bien mené et une chute inattendue, pas du tout ce à quoi l’on aurait pu penser. L’atmosphère du roman nous insuffle une sorte de huit clos, d’enfermement, un peu comme une sensation de noirceur... est-ce dû à la conception particulière de ce roman ? Peut-être bien ! En tout cas c’est une belle réussite et un bon polar que j’ai beaucoup apprécié ! Et le tout créé en cinquante heures..... alors je dis bravo les auteurs-es !

A découvrir de toute urgence !

dimanche 12 janvier 2020

Chronique : "Toutes blessent, la dernière tue"

#DECHIRANT #COUPDECOEUR


Auteur : Karine GIEBEL
Éditeur : Pocket / Belfond
Date de sortie : novembre 2019 (poche)

Masse Critique Babelio

~ RESUME ~
Maman disait de moi que j'étais un ange.
Un ange tombé du ciel.
Mais les anges qui tombent ne se relèvent jamais…

Tama est une esclave. Elle n'a quasiment connu que la servitude. Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer. Une rencontre va peut-être changer son destin…
Gabriel est un homme qui vit à l'écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures. Un homme dangereux. Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique. Qui est-elle ? D'où vient-elle ? 


~ MA CHRONIQUE ~

Un roman déchirant, bouleversant, extrêmement dur et pourtant si fort, si passionnant.

L'histoire que nous dévoile l'auteure vous prend aux tripes, vous remue et vous embarque dans un récit d'une émotion intense, aux personnages poignants.
Un texte mené tambour battant, avec une construction parfaite, alternant deux récits qui ne font qu'un, qui se rejoignent pour nous dévoiler une vérité brute, terrible.

Le sujet est extrêmement bien argumenté, avec des descriptions si réalistes qu'elles vous donnent l'impression de ressentir chaque douleur, chaque émotion des personnages, vous transportant ainsi dans le malheur de Tama, dans ce monde de blessures, d'interdits, de coups, dans un monde clos où la liberté n'est qu'un doux rêve, une chimère, un espoir pour supporter le mal, le calvaire journalier.

Page après page, nous entrons dans un univers noir, terrifiant, qui malheureusement doit encore exister à notre époque. Un esclavagisme qui ressemble plus à entretien de bétail, et encore, les animaux sont mieux traités…
Miette à miette nous découvrons Tama, ses espoirs puis sa désillusion, son courage, sa force, son malheur, son supplice. Nous la voyons évoluer, se sortir d'un bourreau pour en retrouver un autre, sa liberté éphémère, son amour pour un homme, une rencontre brève qui va tout changer.
Nous faisons la connaissance de Gabriel, homme taciturne, à la vie sombre, faite de contrats, de mort et d'un deuil qui le hante. Est-il dangereux ? Certainement mais sa rencontre avec une jeune femme va quelque peu le changer, le pousser vers des contrées inconnues, vers un monde qu'il ne supporte pas, vers une vérité affligeante.
Chaque personnage de ce roman est une vraie merveille, ils sont empreints d'une aura magnifique et sombre à la fois, d'un je ne sais quoi qui vous touche et vous marque.

Ce livre est long mais l'on ne s'ennui pas une seconde tant chaque page est un crève cœur, un espoir peut-être, un sourire, une larme. Des larmes… j'en ai eu pendant ma lecture, je peux vous le garantir !
Et la fin n'arrange rien…

Il y a tant à dire et à ressentir à la lecture de ce roman que je pense que le mieux est de le lire directement. Mais il faut avoir le cœur et l'âme bien accrochés car vous n'en ressortirez pas indemne.

L'esclavage moderne… encore combien de cas similaire à l'heure actuelle ? Combien de Tama ? Combien de torture, de malheur, de peur ?
Ce texte est d'une force et d'une intensité incroyable, porté par une plume exceptionnelle, parfaite, addictive, une plume pleine de talent, d'émotion, riche de mots, riche de sentiments, riche de vérité et de réalité.

En bref, un roman poignant coup de cœur, un roman déchirant qui m'aura fait pleurer, espérer, un roman avec des personnages incroyables. Un livre qui m'a remué les tripes, un livre écrit avec ferveur et justesse, qui retrace à la perfection les pensées de nos protagonistes, leur douleur et cet espoir un peu fou de liberté, cet espoir qui les fait tenir, qui les fait endurer, chaque jour, cette torture … oui, cet espoir un peu fou de liberté… mais cette liberté… existe-t-elle ?... et à quel prix ?... pour quel destin ?

Chronique : "La rumeur"

#PALPITANT Auteur : Lesley Kara Éditeur : France Loisir (pour ma version) / éditions Les Escales Date de sortie : janvier 2020 (...