jeudi 30 juin 2016

Chronique de "Attache-moi ! - Une folie douce" de Jeremy Henry




Auteur : Jeremy Henry
Editeur : auto-édition
Sortie : 30 juin 2016

Service Presse Auteur

Résumé :
"Attache-moi !"
Souffrant de son amour à sens unique pour son boss Osamu Shimizu depuis plusieurs années, Kou Miura finit par perdre la raison en enlevant celui-ci. Il va s’en suivre une relation à la fois brutale et cocasse où les deux personnages vont s’affronter en vue de la domination. 
~ ~ ~ ~ ~ 
"Une folie douce"
C’est l’histoire d’un premier amour que l’on ne peut oublier, d’une obsession qui pousse à la folie, un acte désespéré afin de retrouver le bonheur perdu. 
~ ~ ~ ~ ~ 
Avertissement ! 
Ce livre dépeint des scènes d’intimité entre hommes et un langage adulte. Il contient des scènes de soft BDSM, cosplay, un peu de romance, humour. 



~ MON AVIS ~


*** ATTACHE-MOI ! ***

Ce court roman se lit très facilement et nous entraîne dans la folie d'un homme, une folie où le cœur a ses raisons, où le cœur est abandonné, meurtri, où le cœur se languit d'amour. Le petit résumé vous révèle l'état d'esprit dans lequel est Kou, et la folie qui s'empare de lui dans son geste désespéré.
Seulement, rien ne va finir comme il l'avait programmé.

Dans ce texte, je retrouve l'auteur dans un tout autre genre d'écriture, un tout autre style, qu'il maîtrise pas si mal. 
Les deux personnages principaux, suite à cette rencontre quelque peu incongrue et forcée, vont finir par s'expliquer, mais surtout c'est une nouvelle relation qui débute. Une relation d’apprentissage, d'envie, de don naturel. Un autre couple fera son apparition, un couple qui sera à la fois une aide, mais aussi qui aura...enfin, vous verrez !

La plume de l'auteur est fluide, les mots parfois crus, parfois tendres. Kou et Osamu vont se découvrir chacun sous un nouveau jour, ils vont s'apprivoiser, se soumettre, se dominer. Les scènes de sexe sont chaudes, sexy, excitantes, brutales, affectueuses. Tout est bien détaillé à ce niveau, tant que cela nous émoustille quelque peu !
Au niveau de la romance, j'ai moins ressenti les sentiments, même si l'amour est présent, nous sommes plus dans une démonstration de relation BDSM, dans son apprentissage pour l'un et son besoin pour l'autre.

Bref, à vous de découvrir ce petit roman, que j'ai lu d'une traite. C'est une histoire folle, une aventure pour nos personnages dont l'avenir prend une toute autre direction que leur plan de départ, une aventure où la danse des corps rejoint la danse du cœur. Le texte est rythmé, prenant, érotique à souhait, parsemé de quelques sentiments amoureux, dévoilés avec parcimonie. Les détails précis au niveau BDSM sont justes, parfaits. L'état d'esprit est bien expliqué aussi, ce que j'ai apprécié. Le BDSM reste soft, cependant une certaine scène de cosplay est tellement décrite avec réalité, que si vous tombez sur cette page sans avoir lu le reste de l'histoire avant, vous allez vous dire : mais je suis tombée où ? Vraiment un sacré réalisme cette scène...Nous voyons le travail de recherche de l'auteur sur ce milieu.

Voilà, maintenant à vous de découvrir ce récit très chaud, très érotique, où de la folie naît la délivrance.


*** UNE FOLIE DOUCE ***

Cette nouvelle est merveilleuse. Elle m'a beaucoup émue et touchée, dès le départ, dès le désespoir de Yohan, avec cette fragilité qu'il nous montre, cette force, cette détermination.

Yohan et Laurent, c'est une rencontre faussée, une rencontre mensongère avec un but bien précis. De cet acte fou, d'un aveu choquant, va naître tout autre chose. De cet autre chose, vous allez aller de découvertes en surprises, de tristesse en joie, vous allez être attendri par Yohan, par son passé, son vécu, sa blessure, vous allez être admiratif de Laurent, ses gestes, son attitude, sa façon d'être. Jusqu'au bout vous serez surpris, et jusqu'au bout vous serez envahi d'émotion.

Dans ce texte, l'auteur nous raconte une belle histoire, un peu sombre, un peu triste, où les doutes seront omniprésents, le manque de confiance en soi, mais aussi les paroles bienveillantes, les actes doux, aimants. J'ai ressenti beaucoup de sentiments pour ces deux personnages, qui ont su toucher mon cœur de façon différente, car chacun a son caractère propre et son histoire personnelle. Il y a de jolis moments tendres, complices, intimes. Il faudra du temps à Yohan pour accepter ce qu'il a, pour accorder sa confiance totale en Laurent, en lui, en eux. La fin est lumineuse.

Bref, je vous laisse découvrir par vous-même cette petite nouvelle, qui file à une vitesse folle, mais où l’essentiel est raconté, posé avec des mots percutants, incisifs, justes, sincères. Une plume fluide qui vous entraîne dans la folie destructrice d'un jeune homme fragile, une folie où la haine et l'amour se chahutent, se combattent, s’entremêlent...s'apprivoisent, se consument. Un texte qui m'a touché.


Un grand bravo pour la couverture et les illustrations intérieur, que je trouve très belles et très représentatives de certains passages des textes.

Mon seul petit bémol, et qui n'engage que moi, c'est les personnages de Osamu et Laurent qui changent trop rapidement de bord pour moi. Mais bon, à vous de vous faire votre propre idée !






mardi 28 juin 2016

Chronique de "Living Legacy - Bonus de Troublemaker" de Rohan Lockart

*** SAGA COUP DE ♥ ***




Auteur : Rohan Lockart
Editeur : auto-édition
Sortie : février 2016

Résumé :
"Evan vit dans les pas de son frère, au milieu de son héritage. Mais aussi blotti dans l’amour de Keith, au creux de leur passion. 
Avec ses peurs et ses incertitudes, il a parfois du mal à se faire confiance. Craignant plus que tout ce qu’il pourrait encore perdre. 
Tout commence par un message…"



~ MON AVIS ~

Ces trois petits bonus au court roman "Troublemaker" sont un régal de douceur.

"Troublemaker", c'était l'histoire d'une rencontre, l'histoire d'un amour qui se construit, l'histoire de Evan et Keith.

Avec ces bonus, nous les retrouvons pour la Saint-Valentin. Il y a donc un avant, un pendant et un après Saint-Valentin.

Je me suis régalée. J'ai été heureuse de les retrouver, de retrouver cette douceur qui n'appartient qu'à eux, cette fragilité dont ils font preuves, mais aussi de cet amour qu'ils se donnent.

Evan, par sa peur de perdre à nouveau, par ses incertitudes, met à mal leur relation, se gâchant parfois de bien belles choses auxquelles il aurait réagi avec bonheur puissance mille.
Keith est égal à lui-même, voir encore plus, il est là, le roc, la présence, le soutien, le réconfort. Il fait preuve de beaucoup de patience, mais aussi de compréhension. Avec Evan, il est d'une tendresse extrême, et nous révèle une autre facette de sa personnalité, qui nous le rend encore plus attachant.

Bref, je vous laisse la surprise de découvrir par vous-même ces petits bonus, qui se suivent pour former une Saint-Valentin des plus inoubliable, et qui nous en apprend un peu plus sur Keith, sur Evan et sur d'autres choses aussi.....

La plume de l'auteur est très fluide, très douce, tendre dans ces bonus, je l'ai même trouvé poétique parfois, nous faisant bien ressentir les émotions à fleur de peau de nos personnages, tout en nous faisant découvrir d'autres facettes de leur caractère. Je trouve que l'écriture de Rohan Lockhart a monté d'un cran dans ce petit recueil, dans la sensibilité, le romantisme et l'amour, sa façon de nous le raconter.

Keith et Evan sont deux hommes très attachants, émouvants dans leur fragilité et leur sensibilité, mais ils sont forts, forts comme l'amour qu'ils se portent. Vous allez être attendri par votre lecture, vous allez être émoustillé par les scènes de sexe sublimes et intenses en sensation, vous allez être amusé par les touches d'humour, et vous allez être sous le charme de ce couple si doux et sincère.

Bref, à vous de lire, moi je ne m'en lasse pas.

Merci Rohan pour ce beau moment.




Chronique de "L'Héritier des Vêpres - Tome 1 : Les oiseaux chanteurs" de L.S. Baird




Auteur : L.S. Baird
Editeur : MxM Bookmark
Sortie : mai 2016

Résumé :
Depuis des siècles, de jeunes hommes payent le prix fort dans l’espoir d’intégrer le Temple de Valnon en tant qu’Oiseaux Chanteurs. Tous les douze ans, deux d’entre eux, une Alouette et une Grive, sont apurés afin de préserver leurs voix célestes. Mais rares sont ceux qui parviennent un jour à accéder au rang convoité de Colombe, l’avatar de Saint Alveron lui-même. Depuis la création du Temple il y a environ six cents ans, Willim est seulement la troisième personne à devenir Oiseau Chanteur au prix de son sang. Quasi prisonnier du Temple durant la totalité de son mandat, Willim ne se soucie que d’une chose : remplir sa mission en chantant pour Valnon.
Mais tout bascule le jour où son fidèle garde du corps est assassiné. Willim, quant à lui, est sauvé de justesse par Nicholas Grayson, un mercenaire qui porte avec lui des rumeurs de scandales et des prophéties. Hanté par les fantômes et les cauchemars, trahi par un autre Oiseau Chanteur et poussé à l’exil, Willim s’efforce tant bien que mal de déchiffrer l’histoire enchevêtrée du titre de Colombe, afin de mieux comprendre ses devoirs envers Valnon, et son Saint...



~ MON AVIS ~

Ce roman est pour moi original, avec un univers fantasy complexe et envoûtant.

Je dois vous avouer qu'au départ j'ai eu du mal à entrer complètement dans l'histoire, tant les informations et les descriptions m'arrivaient à profusion. Puis, à mesure de ma lecture, j'y suis entrée, doucement mais sûrement, et je me suis prise d'affection pour Willim et Grayson. Deux personnages opposés mais si complémentaires, si fidèles.

Willim est ce qu'on appelle dans l'histoire un Oiseau Chanteur, mais plus encore La Colombe.
Grayson est ce qui s’apparente à un mercenaire.
Vous verrez qu'ils sont bien plus que cela.

Ces deux destins complètement différents vont se télescoper et s'unir pour découvrir tout un complot habilement mené et construit par l'auteur. Nous allons de surprises en surprises, de paysages en paysages, de coutumes et coutumes. C'est un beau voyage pour les yeux et les sens que nous offre L.S. Baird.

Autour de nos deux personnages principaux, d'autres sont tout aussi importants, et verront chacun un bout de leur histoire personnelle se construire au fil des pages. Beaucoup de révélation sur leur identité également vous feront vous dire : "Ah ouais !"

J'ai aimé la relation qui se tisse très lentement entre Willim et Grayson. Pas à pas, ils vont se découvrir, se dévoiler, s'avouer. Les aveux de Grayson sur ses blessures du passé sont assez émouvantes. En tout cas c'est ce que j'ai ressenti à leur lecture, de la peine et une amertume qui le consume, mais surtout, ce déclic sur ses sentiments pour Willim et pour cet amour passé.
Willim est subtil, fin, élégant. Aux révélations de Grayson, il sera touché et honoré d'être un confident.
Leur relation n'est qu'en toile de fond de ce qui se passe tout au long du roman. Elle vient adoucir un univers où la guerre se prépare, où la trahison et le mensonge sont omniprésent.

Ce roman est un ensemble riche et très détaillé de l'univers créé par l'auteur. De belles descriptions, de beaux paysages, où vous avez l'impression de voguer à votre guise. A travers tout plein de petits détails, nous voyons le soin particulier qu'à apporté L.S Baird à ceci, à ce monde fantasy. Peut-être un peu trop d'ailleurs, car personnellement, je me suis un peu perdue parfois dans des explications et descriptions un peu trop longues.

Je dois dire que je suis tombée sous le charme de Willim et Grayson, Willim pour sa sensibilité, sa douceur, Grayson pour son côté plus rustre, mais tout aussi doux. Quand l'auteur nous narre le chant de Willim, j'ai comme été envoûtée, charmée. C'est beau, c'est puissant.

La plume de l'auteur est un enchantement, d'une douceur incomparable, qui, d'un coup, peut se transformer en noirceur, en horreur, puis, la seconde d'après, vous procure une pause par l'humour. Beaucoup d'émotions diverses m'ont traversée à la lecture de ce livre, de la stupeur, de l'attendrissement, du dégoût, de l'étonnement, de la joie et de l'espoir.

Bref, après avoir eu un peu de mal au début, avec une intrigue un peu lente à se mettre en place, je dois dire que ma lecture a été un régal, et que j'ai eu du mal à m'en détacher. Les personnages inventés par l'auteur sont complexes, riches, bien détaillés, nous apportant de l'étonnement à chaque fois. Ils ont chacun leur caractère propre, leur humour et leur cœur. Des cœurs sincères et purs pour certains, des cœurs de pierres et d'amertume pour d'autre. Une histoire avec une intrigue habilement menée, qui tient la route et vous laisse en suspend sur le dénouement jusqu’à la fin. Un univers décrit avec soin, peut-être trop, mais avec qualité.

Une romance tout en délicatesse et pudeur, portée par une plume subtile et noble, avec des personnages forts et fragiles à la fois. Il y a de l'action à foison, des bagarres, du suspens, du rire, de la légèreté. Un bel ensemble pour un roman très riche et original.

La fin est juste, parfaite. Willim et Grayson sont sublimes, et je dois dire que j'ai hâte de lire la suite.




Chronique de "Juste avant le bonheur" de Agnès Ledig

*** BOULEVERSANT ***



Auteur : Agnès Ledig
Editeur : Edition Pocket
Sortie : octobre 2014

Résumé :
Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d'une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Ému par leur situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n'a pas l'habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend... 



~ MON AVIS ~

Ce roman est complètement bouleversant. Cette histoire est très surprenante, car elle n'a pas prit la direction que je pensais. L'auteur m'a surprise à plus d'un égard dans ce récit. Que ce soit au niveau de l'écriture, qui est fluide, belle, douce, savamment dosée, sachant pointer là où il faut pour vous faire vibrer, ou au niveau du texte en lui-même.

Nous suivons l'histoire de Julia, jeune femme qui galère pour réussir à élever son petit Lulu, son fils de trois ans, fils pour lequel elle ferait tout, car lui seul sait lui montrer la lumière, la vie et l'espoir.
Un jour sans, triste et morne, un homme va débarquer dans sa vie tel un éclair, et va tout bouleverser. Un énorme chamboulement pour elle et Lulu, une opportunité, qui même si elle lui fait peur, lui ouvrira le bonheur et la joie à travers les yeux de son fils.

De sa rencontre avec Paul, Julia va, sans le savoir, mettre du baume au cœur à toutes les personnes l'entourant, leur faisant entrapercevoir la lumière.

Ce roman se lit et ne se raconte pas. Je ne souhaite pas trop en dévoiler, de peur de vous aiguiller un peu trop sur le sens donné à ce récit.

La seule chose que je peux vous dire, c'est que ce roman est beau, touchant. Julia se construit une nouvelle famille, peu à peu. Pas à pas, lentement, elle refera surface suite aux événements. Sa rencontre avec une personne très belle l'aidera à rester au bord du précipice, sans sauter au fond. Il y a beaucoup de choses dites, de très belles manières, qui peuvent s'appliquer à nous-même, en cas de coup dur, ou de désespoir.

Chaque personnage est criant de vérité, de sincérité. Chacun avec ses problèmes, ses douleurs et ses blessures. Les personnages ensemble forment un tout, forment l'histoire d'une "coalescence" comme le dit si bien l'auteur : à vous de lire pour déterminer ce que veut dire ce terme. Vous verrez que chaque étoile, chaque grain de sable à son importance, sa définition.

La plume de l'auteur est délicate, émouvante. A travers ses mots, elle vous entraîne dans une spirale douloureuse et très intense de sentiments et d'émotions contradictoires. Le rire et les larmes se côtoient à foison de telle sorte que vous avez du mal à respirer. Vous vous laisser bercer par les phrases poétiques et emporter par l'amertume parfois insoutenable.

Au final, ce roman est un bel hymne à la vie, au bonheur, à l'espoir, qui malgré les cicatrices, peut exister, sans jamais oublier. Le temps est un ami qui vous fera du bien pour colmater, ressouder, mais surtout, le soutien de vraies personnes sincères, qui sont là sans vous étouffer, vous pousser, vous abreuver de bons sentiments. Un récit riche, complexe, qui va d’événement en événement, sans laisser une minute de répit. Puis la fin, parfaite, juste, touchante. La fin, le début d’autre chose.

Un roman sublime qui ne vous laissera pas de marbre, je peux vous l'assurer.



lundi 27 juin 2016

Chronique de "Baie Sanglante - Tome 2 : Le bracelet bleu" de Chris Verhoest

*** COUP DE CŒUR ***




Auteur : Chris Verhoest
Editeur : auto-édition
Sortie : février 2016

Résumé :
L’été à St Marzin, petite station balnéaire. Ikel, le jeune flic de la police municipale, découvre avec son collègue une femme sur le sable, face à la baie. Près d’elle, un homme est assis et il tient dans sa main le bracelet bleu tressé de la victime. Il crie son innocence. Quant à la morte, elle va se révéler bien surprenante… Tout en menant l’enquête avec l’officier de la police judiciaire Kervandilis, Ikel doit reconquérir le corps d’Alec, le beau gérant de « Douceur Café ». En plus des fausses pistes, des suspects multiples et de l’immersion dans tout ce que la victime protégeait comme le plus grand des secrets, Ikel doit aussi faire face à une situation personnelle tourmentée. Cette enquête ne risque-t-elle pas d’être déterminante pour Ikel et Alec ?



~ MON AVIS ~

Ce second tome fut encore plus poignant que le premier au niveau des émotions entre nos deux personnages, entre ce qu'ils ressentent, ce qu'ils vivent, ce qu'ils doivent affronter. L'auteur a introduit de manière formidable tout un panel de sentiments très fort, très juste.

Nous retrouvons donc notre petite station balnéaire, avec ses paysages toujours aussi accueillants et plaisants. A ce niveau, l'auteur ne démérite pas, car par ses mots et ses descriptions, je peux vous assurer que vous avez l'impression d'y être ! Nous retrouvons aussi notre Ikel et notre Alec. Leur couple n'est pas au beau fixe après les événements surgit lors du premier tome. Ils vont devoir se battre, et sur beaucoup de front, pour réussir à se retrouver.

Ikel, dans ce second opus, nous montre un aspect de sa personnalité encore plus poussé : sa patience et sa douceur. Pour Alec, il va prendre sur lui, il va attendre, il va, tout en douceur, essayer d'aider Alec dans sa reconstruction psychologique avec son corps, il va, avec détermination et tendresse, lui faire redécouvrir son touché, lui montrer que ses mains ne sont pas du poison, mais du bonheur et de l'amour.

Alec, très amoureux de Ikel, souffrira beaucoup de ce manque de confiance qu'il a, de cette répulsion, de ce pas en arrière qu'il fait, mais surtout, de la douleur qu'il découvre dans les yeux d'Ikel.

Une nouvelle enquête accapare Ikel, une enquête particulière, où il ne "ressent pas" de connexion avec le tueur, une enquête difficile, où l'amour en sera le principal coupable. Pendant cette enquête, les sentiments douloureux d'Ikel envers Alec vont s’entremêler de drôle de façon. A ceci, vous rajouter un nouveau serveur chez "Douceur Café" et la venue d'une personne non souhaitée par Ikel, et vous comprendrez que celui-ci arrive au bout de ce qu'il peut supporter.

J'ai eu les larmes aux yeux pendant ma lecture, pendant poignant moment où Ikel hurle sa frustration, sa colère, hurle ses pensées, sa douleur, hurle son amour et sa souffrance. 

L'auteur a réussi encore une fois à m'embarquer avec elle dans ce récit, que je n'ai pas pu lâcher avant la fin. Pour ma part, j'ai trouvé que les sentiments profonds des personnages étaient beaucoup plus développés dans ce second volet, nous montrant un autre aspect de leur personnalité. L'enquête m'a tenue en haleine jusqu'au bout, je l'ai trouvé intéressante et bien menée.

Les personnages secondaires sont à nouveaux tous présents, et prennent un peu plus part au récit, nous apportant plus d'intensité dans les échanges et dans la consistance de l'histoire.

Bref, vous l'aurez compris, j'ai adoré ce deuxième tome qui m'a fait passer par de multiples sentiments, beaucoup d'émotion, de la joie, mais aussi de la peine. Ikel et Alec sont vraiment un couple superbe, un couple qui se bat pour ce qu'ils veulent, même quand ils sont au bout du rouleau. Ils sont persévérants, font preuve de tendresse et de sensibilité. Mais surtout, ce qu'ils nous montrent encore une fois dans cette histoire, c'est combien leur amour est fort, et surtout ce que cet amour leur a apporté : l'envie de vivre.



Chronique de "D'entre les pierres" de David Lelait-Helo

*** TRÈS ÉMOUVANT ***




Auteur : David Lelait-Helo
Editeur : Anne Carrière
Sortie : octobre 2014

Résumé :
Les murs ont des oreilles, il faudra vous y faire. Vous l'avez souvent dit, sans jamais y croire. Car vous ne le vouliez pas, mais je vous place aujourd'hui au pied du mur, excusez le jeu de mots, je suis blagueuse [...] Ah, si les murs pouvaient parler ! Je vous le dis, ils parlent. Mes parquets grincent en mille bavardages, mes boiseries craquent en petits cris et, en dépit de mon grand âge, mes fenêtres voient loin, au-delà du temps qui passe et par-delà les siècles. L'Histoire ne s'écrit pas dans les livres, elle se respire. À l'encre et au papier, elle préfère le vent et le sang. "
Une très ancienne maison de Buenos Aires prend la parole qu'on ne lui avait jamais donnée. À l'heure d'être détruite, elle révèle ce qu'elle a vu et gardé trop longtemps secret : le drame de Soledad Salvador, la femme qui aura vécu entre ses murs plus de cinquante ans, un drame qu'elle a été impuissante à empêcher... Au fil de récits de vies, la maison, rescapée de temps révolus, évoque entre rêve et réalité la fondation de la ville cinq siècles plus tôt, l'immigration qui au xixe siècle a donné le jour à l'Argentine, le mythe Eva Peron, la dictature durant les années 1970. 
Ce roman traite du lien intime que nous entretenons avec notre décor et des secrets dont regorgent nos vies. Il est un voyage au cœur des mythologies argentines, une rêverie qui renferme de grandes leçons de vie, d'amour et de paix. 



~ MON AVIS ~

Ce roman est assez exceptionnel par son originalité, mais surtout par l'émotion qu'il s'en dégage.

J'ai été captivée par ce récit, un récit atypique : celui d'une maison. Une maison qui se raconte et qui nous raconte sa vie, ses occupants, ceux qui l'ont fait vivre, ceux qui l'ont abîmé, ceux qui l'ont aimé, et plus particulièrement sa vie avec Soledad Salvador.

Ce roman se lit, se vit.

La plume de l'auteur est tout simplement divine, il sait manier les mots, jouer avec, pour nous emmener là où il souhaite, et surtout, sa magie nous transporte dans un tourbillon de sentiments et d'émotions assez exceptionnel. 
Ce livre est vibrant d'intensité, de stupéfaction, d’impossibilité.
En effet, à travers le récit de cette maison, celle-ci nous révèle son impuissance face à ce qu'elle ressent, à ce qu'elle découvre, à ces secrets qu'elle apprend et dont elle sera la gardienne à jamais, à ces larmes versées dont elle ne peut qu'absorber la douleur, mais ses jours sont fait aussi de joie lorsque les rires envahissent son vide, de caresses également lorsque ses murs sont dépoussiérés, de bonheur lorsqu'on la pare de tableaux et d'objets.

L'auteur a réussi avec brio à entremêler la vie de Soledad Salvador avec celle de la maison, à introduire l'histoire de l'Argentine, et plus particulièrement Buenos Aires, son ambiance, ses paysages, et les enjeux politiques qui s'y jouaient. Il est question également d'Eva Peron, de deuil, de larmes, de trahisons.
Soledad Salvador est une jeune femme unique, brillante malgré sa vie difficile, une jeune femme pour qui les chiffres comptent...ce qui l'amènera à sa rencontre avec la maison. Soledad Salvador est un personnage qui m'a beaucoup émue, par son courage, par sa force, son obstination, mais aussi par le drame qu'elle vit sans le savoir, ce drame qui se décuplera à la fin du récit, lorsque nous sauront la vérité. 

Nous voyons à travers l'ambiance et toutes les descriptions que l'auteur a fait un grand travail de recherches sur l'Argentine et Buenos Aires. Tout est retranscrit parfaitement et avec justesse : les odeurs, la musicalité, les couleurs, l'atmosphère, la laideur, la pauvreté, les joies et les peines.

L'écriture de l'auteur est belle, douce, parfois poétique. Elle nous berce et nous transporte dans ce récit pas comme les autres.

Bref, je ne peux que vous conseiller ce roman. Un roman qui m'a complètement bouleversée, et dont je ressens encore les stigmates, bien après avoir fini ma lecture. Une émotion intense, vive, qui ne vous laissera pas indifférent.

Et je dois vous dire bravo Monsieur LELAIT-HELO, car vous avez réussi à me faire pleurer tant la fin du récit est poignante. 





vendredi 24 juin 2016

Chronique de "Déploie tes ailes - Tome 1 : Coeur sucré" de Rose Darcy

*** ÉNORME COUP DE CŒUR ***





Auteur : Rose Darcy
Editeur : MxM Bookmark
Sortie : 24 juin 2016

Résumé :
Être un ange gardien, Jasper Dunn adore ça ! Mais ce qu'il préfère par-dessus tout, c'est mettre son grain de sel dans la vie de ses protégés. Or, il n'en a pas le droit. Après avoir transgressé une fois de trop le règlement, il se voit contraint de faire équipe avec celui qu'il considère comme l'ange le moins angélique de tout le Paradis... Cameron Ellis. Ces deux-là n'ont rien en commun, si ce n'est leurs esprits rebelles qui donnent du fil à retordre à leur chef, Aristote. Les faire travailler côte à côte sur une nouvelle mission de routine devait les calmer, mais c'est tout l'inverse qui se produit. Au contact de l'autre, ils deviennent encore plus intenables. À coup de piques et de frictions, Cameron et Jasper vont jouer, se chercher, s'apprivoiser et, fatalement, finir par se rapprocher. Ces deux anges pas comme les autres, à l'humour ravageur et aux réparties décapantes, vont vous donner envie de vous faire greffer des ailes pour aller faire un petit tour... là-haut.



~ MON AVIS ~

Un énorme coup de cœur pour ce premier tome de "Déploie tes ailes" de Rose Darcy. Je me suis totalement laissée transporter par la plume de l'auteur et je dois dire que le voyage a été génial !

Nous faisons connaissance avec Jasper et Cameron deux anges pas si angéliques, qui ne respectent pas forcément les ordres du Tout Puissant. Lorsqu'ils se retrouvent à devoir travailler ensemble, c'est encore pire ! Cependant, contre toutes attentes, au milieu de leurs joutes verbales piquantes, c'est un tout autre courant qui va se créer....à vous de voir comment, pourquoi et surtout l'apothéose que cela va donner !

J'ai aimé Jasper et sa gourmandise, Jasper et sa timidité, Jasper et son manque de confiance.
J'ai aimé Cameron avec ses airs sûr de lui, Cameron et sa franchise, Cameron et ses mystères, Cameron et son esprit quelque peu mal tourné (souvent même !)
J'ai adoré leur humour pourri, qui me correspond tout à fait !
J'ai kiffé leur rapprochement et surkiffé leurs prises de bec.
J'ai aimé leurs confessions, j'ai aimé les instants de tendresse, j'ai aimé les baisers, les ailes....enfin, vous verrez !

Les personnages secondaires (qui n'en sont pas vraiment car ils sont bien intégrés au récit, ce qui les rend indispensables à l'ensemble) sont fascinants et révèlent leur lot de surprise, et leur caractère aussi !

L'univers créé par Rose Darcy est tout simplement merveilleux, angélique. Les descriptions, les sensations, l'ambiance, les paysages....tout vous projette dans un rêve fait de blanc, de boule de coton, de nuage, d'évasion, de liberté. Il y a tout plein de petits détails qui font que c'est très complet, de petits détails qui vous font sourire, qui vous font lever les yeux au ciel, bref, qui vous comble.

Avec ce roman nous découvrons une nouvelle facette du talent de Rose Darcy, une histoire moins dure, des personnages moins "sombres", ce qui n’empêche pas d'être attiré comme du miel à ce récit et surtout, que ces anges sont des personnages certes moins "torturés", mais tout aussi attachants, émouvants, avec chacun ses blessures et ses défauts. Ils sont tout simplement parfaits dans leurs imperfections. Je suis littéralement tombée sous le charme.
Ce texte est bourré d'humour, il est frais, il est léger, mais je peux vous assurer que mes émotions ont bien été là et que Jasper et Cameron m'ont fait fondre, car quand ils se lâchent, que ce soit avec leur cœur,  leur corps ou leur humour tordu, je peux vous dire que ça fait mouche, et que vous serez touché en plein cœur...un peu comme eux.

Je ne vous en dirai pas plus sur ce petit roman pour vous laisser le soin de le découvrir par vous-même, de découvrir ses Anges si charmants (si, si, je vous assure), si pétillants et si attachants.
Un véritable coup de cœur pour moi, pour l'ensemble, pour l'univers, pour Jasper, Cameron et les autres, pour tout ce qui fait que ce roman est une lecture détente, décalée, une lecture qui vous fera fondre, une vraie douceur sucrée, une pointe acidulée...à déguster sans modération ! 

Je les aime tes Anges Rose Darcy et je te dis merci, merci de leur avoir donné vie, merci pour eux, pour être ce qu'ils sont. Et j'aime à rêver que finalement, ces petits Anges existent peut-être vraiment, et qu'un jour j'irai les saluer !



Voici ci-dessous les fiches pour Jasper et Cameron, faites par Rose Darcy.





Popular Posts

Chronique : "Bora Bora's Bitches - Tome 3"

Auteur : Jacinthe Canet Éditeur : autoédition Date de sortie : juillet 2019 ~ RESUME ~ Chère Licorne-journal, on dit que « ...

 
Mateiva Passion Lecture Blogger Template by Ipietoon Blogger Template