mercredi 21 décembre 2016

Chronique de "Mords-moi si tu peux" de M.R. Stevens

*** UN RÉGAL D’HUMOUR ***



Auteur : M.R. Stevens
Editeur : Mix Editions
Sortie : 24 novembre 2016

Service Presse Partenaire

Résumé :
Si l'on vous dit qu'un vampire brille parfois au soleil, cela vous évoque-t-il quelque chose ? Pour Mike, le jeune alpha de la meute Hollyster, c'est surtout synonyme d'ennuis. De gros ennuis. Surtout quand le vampire en question est Cody Latimer, enduit de colle et de paillettes par ses Bêtas le jour même de la rentrée. Entre les loups-garous et les vampires, cette agression signe le début d'une guerre des blagues aux conséquences aussi loufoques qu'inattendues.


~ MON AVIS ~

Ce roman est tout simplement génial ! Une comédie succulente qui se déguste page après page, avec des personnages attachants et uniques.

Nous suivons principalement Cody et Mike, leur histoire, leur attirance, ce que cela implique et surtout, ce que cela déclenche, avec tout autour d'eux leurs amis, leur nid, leur meute, bref, tout un panel de personnages secondaires très intéressants et nécessaires à cette histoire pour en faire un récit complet et assez original. En fait, pour moi, l'originalité a été dans ce lycée particulier où toutes les créatures fantastiques se côtoient, ce qui nous donne un joyeux melting-pot !

C'est un texte bourré d'humour, avec des scènes cocasses et hilarantes. L'auteur a l'imagination fertile lorsqu'il est question de blague !

Chaque personnage a son caractère, sa personnalité, et ils sont tous attachants à leur manière, qu'elle soit maladroite ou toute en tendresse.
Cody est un personnage somme toute calme, mais lorsque que les amis de Mike l’enduise de paillettes, c'est trop. Il devient filou, calculateur, et s'amuse beaucoup de la situation. Cependant, le sentiment d'allégresse et de fierté qu'il éprouve à ridiculiser Mike devient différent, et ses pensées sont alors tournées vers tout autre chose. L'auteur a réussi un joli tour de passe passe, car au milieu de toute cette légèreté, de cet humour potache, et bien les réflexions de Cody quant à ce qu'il éprouve sont amenées de façon douce, émouvante. Il se révèle fébrile, doux.
Mike, lui, c'est une toute autre histoire au niveau de ses sentiments envers Cody, et pour cause...enfin, vous verrez par vous-même.
Les autres protagonistes du roman sont tour à tour irritants, surprenants, attachants, agaçants et adorables. Des liens se créent entre certains, et au vu de la fin, nous pouvons peut-être espérer une suite.

La relation entre Cody et Mike est succulente, un doux mélange acidulé, piquant, avec quelques pointes sucrées. Quand l'un n'y croit pas, l'autre le ressent comme une évidence, et vice versa. Un joli jeu du chat et de la souris, qui se terminera en apothéose, nous apportant des instants d'échanges émouvants, tendres, sincères.

Les parents de nos protagonistes sont des personnages extrêmement déroutants, vous verrez pourquoi.

La plume de l'auteur est fluide, jeune, fraîche, le tout dans un langage simple, commun, qui ravit nos zygomatiques et apaise notre cœur. Une plume qui joue savamment avec les mots pour former des phrases qui vous procurent indubitablement un sourire ou bien carrément : un fou-rire. Cependant, ce texte n'est pas que humour, c'est aussi des émotions plus attendrissantes, plus douces, plus sérieuses. J'ai aimé aussi le fait que l'auteur implique le lecteur dans sa lecture, le faisant interagir implicitement, conférant ainsi une plus grande immersion dans ce texte délicieux.

Bref, un très très bon moment de lecture, parfait pour se détendre, s'évader. Une ambiance parfaite, très bien décrite d'ailleurs, des personnages sexy, à l'humour ravageur et à la sensibilité délicate. C'est rafraîchissant et c'est génial !





mardi 20 décembre 2016

Chronique de "Un Noël au poil" de Cha Raev

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Cha Raev
Editeur : auto-édition
Sortie  : 20 décembre 2016

Service Presse Auteur

Résumé :
Eugène aime les croquettes à la viande, son nouveau panier et les longues promenades dans les parcs enneigés. Caleb n'a rien contre le grand air non plus, surtout lorsque cela lui permet d'oublier son appartement un peu trop vide. Et Siam ? Siam, lui, trouve que son compagnon canin et son exécrable nouveau voisin s'entendent un peu trop bien. Mais à Noël, tout peut arriver, surtout lorsqu'un quadrupède malicieux décide qu'il en a ras les babines que ses humains préférés se comportent comme des idiots. Si Eugène s'en mêle, gare à eux !


~ MON AVIS ~

Cette nouvelle est un coup de cœur, tout simplement, car elle regroupe tout ce que j'affectionne : Noël, son ambiance, ses odeurs, ses couleurs, de la douceur, de l'amour, du rire, de l'émotion, et aussi ce petit truc qui lui confère un charme particulier : Eugène, le chien.

Avec ces quelques pages, l'auteur nous offre un récit original, où la narration est faite du point de vue d'Eugène, le chien. Eugène est un animal qui adore profondément Siam, son maître, et ce pour différentes raisons. Il nous raconte leur rencontre, leur rapprochement, et surtout, nous allons vivre à ses côtés la rencontre de Siam et du nouveau voisin Caleb. Une rencontre des plus...hum, je ne vous dirai pas, à vous de le découvrir !

Page après page, Eugène nous transporte dans un récit mêlant humour, sarcasme, tendresse, mais aussi amour, l'amour pour son maître, et vice-versa, ainsi que l'amour qui naît et qui s'apprivoise.
Siam et Caleb sont deux personnes aux caractères forts, entêtés et déterminés. Sous leur air parfois condescend, lors de leurs rencontres, vous verrez qu'ils cachent des blessures, des tristesses d'un passé qui se répercute sur le présent et qui parfois ne les guident pas dans le bon sens.

Eugène est un entremetteur hors paire, et avec ces facéties et ses réparties "au poil", il m'a fait beaucoup sourire, d'un sourire tendre et complice, surtout par ses réflexions qui m'ont faite penser à mon chien. Et oui, j'ai un boubou à la maison et je me suis souvent demandée à quoi il pouvait bien penser quand il me regarde avec ses yeux de merlan frit...des yeux si expressifs. Avec Eugène, je me suis mise à rêver que mon Hubert parlait, qu'il nous assaillait de ses idées, de ses pensées les plus profondes à notre égard, de ses reproches, de nos bêtises, dont il est le témoin privilégié, par orgueil ou par colère...tout comme le fait Eugène avec Siam et Caleb face à leur comportement légèrement puéril de temps à autre.

La plume de l'auteur est fluide, avec un langage simple et parfaitement adapté à son personnage principal. Une plume qui s'adapte à chaque personnalité des protagonistes, qui sait se faire taquine, piquante. Une plume qui apporte de l'émotion par des mots communs mais efficaces, des mots qui combinés entre eux vous procure des sentiments délicieux.
Ce que je trouve fabuleux avec Cha Raev, c'est qu'elle touche à tout, et qu'elle le réussi à la perfection. En effet, cela fait trois écrits d'elle que je lis, trois écrits de genre différent, aux ambiances différentes, aux styles différents, et à chaque fois, sa plume s'accorde à la perfection, nous procurant d'intenses sensations, toutes plus différentes les unes que les autres, avec des récits qui tiennent la route, et qui, d'une manière ou d'une autre, vous toucheront. Alors je dis : bravo.

Un joli travail également au niveau des descriptions, de l'ambiance, du contexte. Tout est dépeint avec justesse et finesse, nous transportant dans un cocon aux saveurs de l'hiver, un cocon où la magie de Noël prend place, où vous pouvez vous évader quelques minutes, voyager aux côtés de ce quadrupèdes aussi attachant qu'espiègle, vous imprégner des paysages enneigés, à la blancheur immaculée, vous délecter des instants de liberté, des instants vrais où Siam se laisse aller, où Caleb le contemple, des instants honnêtes retranscrits avec amour par Eugène.

C'est un coup de cœur total, tant pour l'originalité de l'histoire que pour sa douceur et son côté acidulé. Car même si nous sommes en plein cœur de la période de Noël, que l'histoire est tendre, drôle, pleine de joie et d'entrain, n'allez pas croire que tout n'est que guimauve, car à travers les pensées d'Eugène, nous sentons bien les peines des uns et des autres, ces petites choses du passé qui laissent des traces et un goût parfois amer.

Bref, une nouvelle que j'ai dégusté, savouré, qui m'a fait chaud au cœur et au corps, qui m'a permise pendant un instant de m'évader, de rêver, de rire. Une nouvelle que je prendrai plaisir à lire et relire tant chaque personnage m'a marqué à sa façon, avec ses qualités et ses défauts. Une mention spéciale pour Eugène, boule de poile très attachante et si perspicace.
Une magnifique romance de Noël, comme je les adore.



Lien ebook Amazon
Lien Papier Amazon



vendredi 16 décembre 2016

Chronique de "Wanted ! Recherché mort ou mort" de Nathdawn

*** COUP DE CŒUR TOTAL ***





Auteur : Nathdawn
Editeur : auto-édition
Sortie  : décembre 2016

Service Presse Auteur


~ Résumé ~
Angélina. Une île perdue au milieu de l'océan Indien. Un désert immense de roches, de sable et de dunes. Autrefois, c'était une oasis prospère.
Puis il y a eu le Big Bang, la troisième guerre mondiale. Ici, un dictateur retranché derrière ses remparts impose son règne de la terreur.




~ MA CHRONIQUE ~

Ce roman est tout simplement un coup de cœur total. Total, car tout m'a conquise : l'univers, original, l'histoire, passionnante, les personnages, époustouflants, tant par leur cœur que par leurs actes, les émotions, qui sont au rendez-vous, l'humour, omniprésent, et qui s’entremêle à la perfection à la douleur, aussi bien morale que physique, pour ne faire plus qu'un et nous insuffler ainsi un maximum de sensations et de sentiments.

Dès les premières pages, mon intérêt a été suscité, pour ne plus me quitter.

Cette histoire, c'est l'histoire de Sohann et de Zène, c'est l'histoire d'une rencontre, d'une traque, d'une belle amitié, d'une famille qui se construit et s'adapte malgré elle dans un climat de peur et d’instinct de survie. C'est l'histoire d'un groupe de personnes attachantes, aux personnalités diverses et variées.

Sohann est un jeune homme a l'apparence fragile, délicate. C'est quelqu'un qui a souffert, énormément, aussi bien physiquement que psychologiquement. Je me suis de suite attachée à lui, à son caractère si ambigu, qui cache bien des choses. 
Zène est une personne forte, à la personnalité franche. Sous ses airs de dur à cuire, et au contact de Sohann, il se révèle tendre, doux, protecteur. Je me suis également attachée à lui, pour tout ce qu'il est, tout ce qui le construit et va encore le construire.

Lorsque ces deux-là se rencontrent, les étincelles fusent, et l'orage n'est jamais loin. De ces échanges piquants, qui blessent parfois, ressortira une autre forme de relation, un rapprochement sensible, délicat, qui se caractérisera par une confiance accrue, une présence indispensable. Chacun au contact de l'autre grandira. D'ailleurs, le travail au niveau psychologique des personnages est très bien mené par l'auteur, le tout monte crescendo. Sohann m'a émue dans sa découverte de l'amour, du vrai, et Zène m'a épatée dans sa façon d'être avec celui-ci, et surtout sa façon de se remettre en question.

Page après page, nous découvrons l'univers hostile qui entoure tout nos protagonistes, les paysages, décrits à merveille. mais aussi la terreur du dictateur, sa vraie personnalité torve et perverse, ainsi que le fonctionnement de ce groupe de jeunes gens atypiques pour survivre, vivre et s'adapter à une vie qu'ils n'ont pas choisi.
Chaque personnages secondaires est intéressants à sa manière, apportant chacun de la consistance et du rythme.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman. Il m'a soufflée, il m'a séduite. Et même si quelques fautes subsistent, et bien je dois vous dire que j'ai tellement été embarquée par tout ce que représente cette histoire, que je n'en n'ai pas fais cas, mon esprit ayant totalement fait abstraction de ces quelques fautes.

Le texte a du swing, il est harmonieux. Chaque page est une occasion de nous offrir un rebondissement, un sentiment, une émotion, un sourire.
Les joutes verbales entre Zène et Sohann sont un vrai régal. C'est ce qui fait leur charme aussi.

La plume de l'auteur est encore une fois fabuleuse. Ce que j'aime, c'est qu'elle n'enjolive rien, ne nous épargne rien, les mots sont posés sur la papier avec sincérité et honnêteté. Des mots crus, des mots percutants, des mots, qui par leur vérité, nous procure un maximum d'émotion, de la plus tendre à la plus cruelle. 

Phrase après phrase, cette plume nous subjugue avec sa dualité, entremêlant avec brio des sensations totalement opposées, mariant les mots pour nous offrir un maelstrom d'émoi, d'une intensité parfois insoutenable
Les descriptions concernant Sohann, ses déchirures du passé, encore présentes, et futures, sont terriblement éprouvantes à lire, et au-delà de ceci, il y a l'espoir, la lumière, la douceur des sentiments exprimés par Zène et Sohann, leurs pensées et leurs peurs profondes. Leurs relations intimes sont délicates, affectueuses, douces, en total contradiction avec leurs langues acérées. Et c'est ce contraste aussi que j'ai beaucoup aimé chez eux.

Je dois vous avouer que l'auteur a réussi à me faire monter la larme au coin de l’œil, et qu'elle a failli déborder ! Pourquoi ? Et bien arrivé vers la fin, je me suis prise une claque, et je me suis dis : "Non, mais qu'est ce qu'elle me fait là ?" Je vous jure que mon cœur a fait un de ces bonds ! Vous savez, comme quand vous êtes en voiture et que vous passez sur une bosse à grande allure : vous avez la sensation que votre cœur va s'échapper, et bien, c'est ce que j'ai ressenti.


Bref, un roman dont je suis tombée amoureuse, un roman que j'ai envie de relire, encore et encore, un roman qui m'a marquée par ses contraires, un roman qui m'a séduite par sa plume exquise, qui manie les mots avec talent, un roman qui m'a affectée par sa dureté, sa violence, tout autant que par sa douceur et l'amour qui s'en dégage. Sohann et Zène sont des êtres uniques, poignants dans leur détresse, admirables dans leur force et leur courage, émouvants dans l'expression de leur amour, un amour qui se construit petit à petit, miette à miette, dans un climat des plus délicat. Un amour pour panser leur âme et réchauffer leur cœur. Un amour qui sera leur rédemption.


Un immense merci à Nathdawn pour ce récit, dont elle peut-être fière.






mercredi 14 décembre 2016

Chronique de "Écorchés Vifs" de Mathias P.Sagan

*** ÉMOTION & PETIT COUP DE CŒUR ***


Auteur : Mathias P.Sagan
Editeur : auto-édition
Sortie  : 12 novembre 2016

Service Presse Auteur

Résumé :
Quand la vie vous réserve une belle rencontre imprévue et qu’elle vous prend au dépourvu sur une autoroute…
Lorsque votre quotidien est rythmé par des manies, des tocs, et autres désagréments…
C’est ce que Benoit et Bruno vont vivre, ou vivent déjà. Deux êtres à part, attachants. Deux personnes qui se croisent et se trouvent.
Vont-ils réussir à s’accepter, se comprendre, s’apprivoiser ?


~ MON AVIS ~

"Émotion" est le mot qui me viens de suite avec ce roman. Un roman qui se lit vite tant nous sommes absorbés par notre lecture. 

Avec ces quelques pages, l'auteur nous offre une belle romance, agrémentée d'imprévus, le tout englobé par l'envie de vivre, vivre l'instant présent, et de profiter de chaque seconde que la vie peut nous offrir.

Cette histoire, c'est Bruno et Benoit, deux hommes qui d'un simple regard ne s'oublieront pas, deux hommes qui, d'un simple regard, verront leur vie basculer et changer à jamais.

Chacun de nos deux protagonistes est attachant à sa manière.
Bruno, par son côté atypique, réglé, ses tocs, qui parfois m'ont fait sourire, mais aussi réfléchir sur la pénibilité que cela engendre chez lui, et les difficultés qui vont avec. C'est aussi une personne très réaliste, franche, une personne qui s'ouvrira à la tendresse et au partage au contact de Benoit.
Benoit, lui, est plutôt quelqu'un de fougueux, bien que sa vie soit assez posée pour son âge. Il est gentil, doux, drôle, indépendant. Son malheur deviendra son bonheur aux côtés de Bruno.

Quand la vie se retourne contre Benoit, il doit accepter, s'adapter. Tout ceci, ce long chemin, parsemé de pleurs, de crises de rage, ne se fera pas sans mal et sans douleur.
Bruno, blessé dans son passé, et abîmé par la vie lui aussi, sera aux côtés de Benoit.
Étonnamment, au delà de ce simple regard inoubliable et si révélateur, ces deux-là vont se trouver pour ne former plus qu'un, mais surtout, et c'est ça qui m'a beaucoup touchée, c'est que tous les deux se comprennent, ils lisent l'un en l'autre comme dans un livre ouvert, ils s'apportent une puissance hors du commun pour avancer, vivre avec leurs défauts, leurs manques, leurs faiblesses et leurs forces.

Ce roman m'a beaucoup émue par quelques phrases, par l'état d'esprit de nos deux hommes, mais aussi par la détresse de Benoit à certains moments, par la lucidité si effroyable et si froide de Bruno. La narration est prédominante dans ce livre, mais elle n'est pas monotone, ennuyeuse, elle apporte ce qu'il faut sur les pensées intimes de Bruno et Benoit, mais aussi sur leur condition physique, leurs habitudes, leur vie, passée et présente. Les dialogues nous apportent la tendresse et l'émotion, une émotion qui se décline en plusieurs nuances, de la plus noire à la plus blanche, en passant par toutes les teintes de gris.

L'auteur a choisi de faire parler ses deux personnages, et je dois dire que j'en fus ravie. Car, si pour certains récits cela ne semble pas nécessaire, ici, c'était une évidence. En effet, Bruno et Benoit sont si particuliers, et une vie si...improbable, que le fait de les voir tous les deux s'exprimer est vraiment un plus très appréciable. Cette configuration m'a apportée beaucoup en terme de sentiment et de passion, car, oui, je peux le dire, je me suis passionnée par ces deux êtres si touchants.

"Écorchés Vifs" est un roman qui peut paraître doux, mais seulement en surface, car bien des situations et des propos vous serrent le cœur. Quelques larmes de tristesse ont même prises naissance à l'orée de mes yeux.

J'ai été saisie par la plume de l'auteur et sa faculté à retranscrire les émotions, des émotions qui m'ont prises de court lors des interactions entre nos deux personnages, lors de leurs connexions, de leurs touchés, de leurs caresses, de leur franchise. 
Une plume qui m'a séduite dans la simplicité de ses mots, dans sa facilité à les associer pour nous procurer des sensations aussi intenses que troublantes. 
Une plume fluide, vraie, authentique, sincère.

Quelques personnages secondaires viennent agrémenter le texte, lui donnant une touche supplémentaire de vérité, une vérité qui se traduit par de l'amertume, par un réel attachement, par une amitié solide, par un soutien, par des phrases percutantes échangées avec un inconnu. Vous verrez que chaque acteur de ce roman vous apportera une réaction, bonne ou mauvaise, un sentiment, émouvant ou repoussant.

Un passage m'a beaucoup touchée, un passage qui forme un très beau parallèle avec la sublime couverture du roman. La fin du livre est aussi un bonheur, une belle conclusion à un amour vrai et passionné.

Bref, un magnifique roman, des personnages atypiques, poignants, pour une belle histoire d'amour qui se construira d'un coup d’œil, pour grandir dans la douleur, dans le soutien, dans la compréhension, qui mûrira par la vérité, l’honnêteté et la sincéritéUn amour associé à une rage de vivre, vivre chaque instant si précieux que la vie offre, si futile soit-il, et toujours garder l'espoir, l'espoir que tout peut arriver, que l'on peut y arriver, tant que nous respirons.



Lien Amazon
Lien format papier boutique auteur


lundi 12 décembre 2016

Chronique de "Borderline - Tome 1 : Au pied du mur" de AurElisa Mathilde

*** IMMENSE COUP DE CŒUR ***


Auteur : AurElisa Mathilde
Editeur : MxM Bookmark
Sortie  : 9 décembre 2016

Résumé :
Quand on a dix-neuf ans, la vie s'ouvre à nous. On la croque à pleines dents, on fait des projets, on est empli d'espoirs. On se retrouve face à une multitude de chemins et de possibilités. Mais que faire quand, à dix-neuf ans, on ne voit aucun avenir devant soi ?
La vie peut aussi se montrer injuste et cruelle. Bastien ne le sait que trop bien. Il fuit. Ses souvenirs, mais aussi Martial, son frère aîné. Il veut oublier. Un passé qui lui ronge le corps et l'âme. Un présent qui ne lui laisse aucun espoir. Il veut abandonner, mais il a fait une promesse et il s'interdit de trahir la seule personne qu'il lui reste. Alors il se détruit. Il se perd nuit après nuit dans l'alcool, la drogue et les corps anonymes qui l'étreignent. Martial le regarde se noyer, mais refuse de le laisser tomber. Désespéré, il prend une décision qui lui fait horreur : envoyer Bastien loin de leur foyer, loin de ses relations et de ses habitudes destructrices...
La vie peut se révéler cruelle, mais elle peut aussi offrir une seconde chance. Elle donne à Bastien un endroit pour panser ses blessures, des amis comme autant de mains tendues... Elle lui laisse le choix. Celui d'abandonner face à l'adversité ou de relever la tête et combattre son passé.


~ MON AVIS ~

Il m'est très difficile de vous parler de ce roman tant il m'a bouleversée. J'ai beaucoup de mal à mettre des mots, qui sonnent juste, sur mes émotions. Mais je vais essayer et ainsi espérer vous convaincre de le lire.

Le résumé ce suffisant à lui-même, je ne reviendrai pas trop sur le récit, et juste tenter de vous parler de mon ressenti, de l'impact qu'a cette histoire pour moi, de ce que cela m'a procuré.

Tout d'abord, je dois vous avouer que j'adore AurElisa Mathilde, l'auteur. Je suis devenue accro à sa plume depuis sa petite nouvelle "Le petit marchand d'allumettes". Elle a le talent pour réussir tout ce qu'elle entreprend, quelque soit le genre. Et ce roman ne fait pas exception à ce que je ressens pour elle, elle m'a séduite, encore une fois, et avec ce bouquin, c'est même encore plus que ça.

Avec Bastien, le personnage principal, vous allez suivre son quotidien, sa souffrance, ses angoisses. C'est un adolescent que j'affectionne beaucoup, pour lequel mon cœur a chaviré. Vous verrez que sous ses airs de garçon fort, arrogant, ajouté à une mauvaise foi hors norme, il cache une souffrance intense, une sensibilité à fleur de peau, une douceur toute en pudeur et une gentillesse incomparable.

Ce roman, c'est donc l'histoire de Bastien, l'histoire d'un combat, l'histoire d'une envie de vivre, l'histoire d'un espoir, d'une autre chance, l'espérance d'un futur lumineux, libre et sans brume. C'est aussi l'espoir fou d'apprendre l'amour, la tendresse, d'apprendre à se pardonner.

Page après page, vous serez à ses côtés pour vivre avec lui son envie de reconstruction et toutes les difficultés que cela comporte, vous allez découvrir ses relations avec son frère, et tous les autres personnages secondaires. Ce premier tome dégage une ambiance très lourde, avec des mots durs, violents, une envie de se faire souffrir très développée et extrême. J'ai eu parfois du mal à lire certains passages, ces passages où Bastien se brise un peu plus pour se délivrer quelques instants. Avec ce premier tome, c'est toute cette atmosphère autour de Bastien que vous allez assimiler, son état d'esprit, la mise en place de l'univers, des personnages secondaires et tout ce qui s'y rapporte.

La plume de l'auteur est juste exceptionnelle avec ce roman, elle nous transmet toute la souffrance de Bastien à travers ses mots, des mots crus, percutants, qui vous frappent en plein cœur pour ne plus vous quitter, qui vont font serrer les dents et avoir la larme à l’œil. Et, tout à coup, au milieu de ce chaos des sens, quelques phrases viennent adoucir ce texte poignant, des phrases qui vous caressent le cœur et qui vous donnent l'espoir d'un avenir meilleur, que les choses peuvent s'arranger, que tout peut être soigné.

L'interaction entre les personnages est belle, vous apporte de jolis instants, parfois drôles, parfois poignants. Chaque protagoniste de l'histoire est attachant à sa manière, avec ses défauts, ses qualités. La construction du récit est bonne, et surtout, ce qui est très bien mené, c'est que pas une seule fois nous arrivons à savoir avec certitude ce qui est vraiment arrivé à Bastien. Même si nous nous doutons de certaines choses, nous ne le savons pas avec exactitude, de simples bribes, morceaux, sont posés ci et là, et je pense que le jour où nous apprendrons la vérité dans toute sa lumière, nous aurons aussi mal que Bastien à délivrer ses mots.

Pour moi, ce roman est époustouflant. Il dégage une puissance phénoménale par les émotions ressenties, mais pas seulement ça, c'est un tout qui fait que c'est un immense coup de cœur, comme la plume de l'auteur qui a su parfaitement s'approprier le personnage de Bastien pour en révéler toute l'essence, toute la souffrance psychologique qui le ravage, toute sa dualité, et tous ces personnages secondaires qui viennent compléter le texte, qui ajoutent encore plus d'impact à ce Bastien si fragile du cœur, du corps et de l'âme. Je me suis beaucoup attachée à Bastien, et j'ai hâte de voir son parcours à venir, qui sera le combat de sa vie, je le sens.

Ce roman est puissant, tout simplement. Puissant dans son histoire, puissant dans sa dureté, puissant dans ses mots, puisant dans ses personnages, puissant dans son espoir.



Lien Amazon


lundi 5 décembre 2016

Chronique de "Trois instants d'Eux" de Mathias P.Sagan

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Mathias P.Sagan
Editeur : auto-édition
Sortie papier : exclusivité Y/Con (12 - 13/11/2016)
Sortie numérique : indéterminée

Résumé :
Arnaud, Stéphane, Romain, Cyril, Anthony, Aymeric.
Ils ont entre vingt et cinquante ans. Célibataires, en couple, mariés. Les sentiments naissent, changent, évoluent.
Ils se rencontrent, font des projets d'avenir...des choix...parfois douloureux, parfois déterminants...
Sont-ils prêts à tout ? Les sentiments sont-ils si puissants ?


~ MON AVIS ~

Ce recueil c'est trois histoires, trois couples, trois destins différents, trois histoires à des stades différents, trois histoires où l'amour est roi, trois histoires à lire dans l'ordre.

La première nouvelle fut pour moi la plus mignonne, teintée d'un peu d'humour, la deuxième nouvelle la plus tendre et celle qui cimente l'ensemble, et la troisième la plus émouvante, poignante.

* Dans DEUX MONDES QUI N'EN FONT QU'UN, c'est Stéphane et Aymeric que nous découvrons. Deux jeunes hommes en total opposition, sur tous les points de la vie, qui vont être frappés par le coup de foudre. Cependant, rien n'est jamais acquis et rien n'est jamais simple. Avec cette nouvelle, nous découvrons ce que l'amour peut nous apporter, ce que l'amour peut nous donner comme force et courage pour devenir meilleur pour l'être aimé, pour se reprendre et faire de sa vie quelque chose, mais surtout un tout avec la personne qui fait battre notre cœur.

* Dans ON S'AIME, ET APRES ?, c'est Anthony et Romain qui nous font part d'eux, d'un bout de leur chemin de couple, cette phase où l'on doute jusqu'au "oui" tant attendu. C'est beau, c'est tendre, c'est touchant. Ce couple si amoureux nous confesse ses doutes, mais aussi son but dans cette vie qu'ils se sont construit à deux et qu'ils souhaitent voir évoluer. C'est des questions, de la peur, un avenir pour lequel patience est mère de sûreté.

* Dans PAR AMOURS, nous faisons la connaissance de Cyril et d'Arnaud, un couple marié, qui s'aime très fort, et dont le choix de l'un d'eux pour combler un manque entraînera automatiquement un autre manque. Un choix qui déchire, un choix qui s'assume, un choix douloureux. Un choix que j'ai parfois trouvé égoïste, un choix que j'ai trouvé un peu comme le ferai un enfant gâté, sans penser aux conséquences, un choix que j'ai compris aussi, tout comme les positions et les arguments des deux partis, et que j'ai trouvé courageux, osé. Cette nouvelle est extrêmement émouvante, poignante. Elle a su me mettre la larme à l’œil tant la justesse du texte était réaliste, tant la justesse des mots était percutante. La fin m'a réconciliée avec ce couple, un couple pour lequel mon cœur n'a fait que de balancer d'un côté et de l'autre. C'est une histoire pas évidente, difficile, que l'auteur a su mener avec pudeur mais force dans l'expression des émotions vécues par ces deux hommes.

En général, ce recueil est vraiment une très bonne lecture. C'est un recueil qui vous surprendra dans sa construction, dans ses personnages, dans l'évolution et les chemins que l'auteur leur fait prendre.
C'est un livre dont les sentiments exprimés transparaissent à chaque mot, chaque phrase. Le degré de puissance niveau émotion va crescendo pour vous amener à un final en apothéose.
Chaque couple est différent et attachant à sa manière. Ils m'ont tous procurée un petit quelque chose, que ce soit de l'empathie, de la joie, de la tristesse, de l'espoir aussi, l’espoir que l'amour soit le plus fort, que les cœurs s’accommodent et fusionnent.

La plume de l'auteur dépeint parfaitement les émotions de nos protagonistes et sait s'adapter à chaque situation que traversent nos quatre hommes. C'est une plume qui m'a fait rire, vibrer, trembler aussi, et, je dois bien l'avouer, un peu pleurer. Toutes ces émotions mélangées apporte un vrai bonheur de lecture.

Mention spéciale pour la couverture et les illustrations qui sont tout simplement sublimes. Etant admirative de Monsieur Q, je ne peux qu'apprécier, d'autant plus qu'elles collent parfaitement à une scène donnée pour chaque couple.

Bref, un recueil à découvrir absolument, composé de personnages principaux riche en personnalité, de personnages secondaires tout aussi importants, et surtout, c'est un recueil qui porte à merveille son titre, car oui, ce sont bien trois instants d'Eux que nous découvrons, des instants cruciaux à un moment donné qui vont déterminer ce qu'ils deviendront, qui vont déterminer leur avenir, leur choix. Trois instants d'Eux qui s’entremêlent pour nous faire vibrer au rythme des amours de nos hommes, au rythme de leurs actes, manqués ou pas, et la réponse à cette question : qu'êtes vous prêt à faire par amour ?

Et vous, que feriez-vous ?

Pour ce recueil, je voudrais remercier Mathias P.Sagan qui a su, simplement avec sa plume, exprimer avec justesse et intensité toutes les nuances de l'amour, et ainsi transcender les sentiments d'Arnaud, Stéphane, Romain, Cyril, Anthony, Aymeric, les rendant unique.





vendredi 2 décembre 2016

Chronique de "Australian Mafia Love - Tome 2 : Ethan & Co" de Jeremy Henry



Auteur : Jeremy Henry
Editeur : auto-édition
Sortie : 30 novembre 2016

Service Presse Auteur

Résumé :
Le prologue n'est pas pour les âmes sensibles.
Ethan et ses deux sœurs sont contraints de vivre avec l’assassin de leur mère, leur propre cousin Cooper Williams. Comme si cela ne suffisait pas, la mort de son oncle, l’ancien Grand Parrain, met le milieu du crime organisé sous tension. 
Ce qui a bien sûr des conséquences sur la vie au lycée de tous élèves appartenant à ces familles. Ethan devra dépasser ses TSPT (troubles de stress post-traumatique) s’il veut les protéger. Chacun se révélera dans l’adversité. 



~ ~ MON AVIS ~ ~

Avec ce second tome l'auteur nous propose de découvrir l'histoire d'Ethan, cousin de Cooper, et de ses deux meilleurs amis. Ceci est assez bien expliqué dans le résumé, qui est parfait.

Ce roman est coupé en deux parties. La première centrée sur Ethan et la seconde, sur Jackson et Ryan, les deux meilleurs amis d'Ethan.

Dès les premières pages, mon cœur en a prit plein....les yeux. A la lecture du cauchemar d'Ethan, j'ai vraiment tremblé, les mots employés par l'auteur sont durs, oppressants, et vous transmettent toute l'horreur qu'a vécu Ethan.
Retour ensuite dans le présent, où Ethan retourne dans son école après les événements survenus à la fin du tome 1.

Ethan est un jeune homme qui au fil des pages va évoluer, va se révéler grâce à la rencontre et à l'obstination d'un personnage quelque peu sauvage : Riley.
Leur rapprochement ne se fait pas sans difficulté, mais une fois les appréhensions acceptées, les peurs surmontées, c'est une fusion totale entre nos deux jeunes ados.

Pour Ryan et Jackson, ce sera un peu plus compliqué, une histoire d'amitié très forte, si forte, qu'un s'effacera pour laisser le champs libre à l'autre, quitte à souffrir, en silence. Un bel abandon de soi au nom de l'amitié.
Chacun rencontrera son chacun, chacun une histoire différente, des difficultés différentes, des douleurs différentes.

Avec ce roman, Jeremy Henry nous offre un young-adult plutôt réussi, avec un ton adapté. Un récit où il a su montrer cette jeunesse qui souhaite vivre en harmonie, sans que les luttes de pouvoir de leurs clans respectifs, si différents, ne viennent interférer leurs années lycées. Un texte où l'insouciance se mêle à la légèreté, où l'humour est de mise, autant que les responsabilités.

Voir ces jeunes grandir en maturité fut un régal, chacun se découvrira grâce à l'amour, chacun tirera sa force de l'être aimé. Les instants intimes de nos protagonistes sont chauds, sont inexpérimentés, sont sensuels, lascifs, cependant, l'auteur n'en n'a pas abusé, malgré leur jeunesse, leur fougue, il n'a pas "rempli" son livre de scènes de sexe, et ça j'ai apprécié.
Certains passages m'ont vraiment émue, notamment ceux où nos jeunes hommes se mettent à nu et osent exprimer leurs sentiments, en même temps que leurs appréhensions, leurs doutes sur le futur.

Dans ce tome nous retrouvons également Cooper et Shun avec leur vie de famille pas si évidente. Ils commencent à trouver leur marque même si les tensions avec Ethan sont encore présente, bien qu'au fil de l'évolution de celui-ci, celles-ci s'apaisent aussi. Une jolie tranche de vie de familiale qui nous montre toute la difficulté à trouver ses marques, à accepter ce que l'on a, faire avec, faire au mieux, céder aux concessions, mais aussi à l’honnêteté et à la confiance, chose qui s'acquière pas à pas.

La plume de l'auteur est fluide, d'un ton adapté au genre, et garde cette tendresse et cette puissance dans les mots de nos protagonistes aux moments où leur cœur parle. Les émotions sont au rendez-vous, que ce soit l'indignation, la peur, la joie, l'humour et plus que tout l'amour : l'amour charnel, l'amour fraternel, l'amour amical, l'amour familiale, l'amour du cœur et des yeux.

Bref, un roman que j'ai lu avec plaisir, avec lequel j'ai passé un bon moment de détente, même si parfois mon cœur s'est serré de tristesse et de chagrin face aux ressentis de nos jeunes protagonistes. Un roman qui décrit la vie de lycée avec justesse, qui nous raconte l'amour de trois jeunes hommes, la découverte de celui-ci et ce que cela leur procure et leur fait redouter. Des histoires d'amour pas simple, toutes les trois différentes, mais qui ont un même point commun : la délivrance du paraître pour l'éclosion du vrai.
C'est un bel ensemble qu'a réussi à nous offrir Jeremy Henry, un ensemble complet sur la jeunesse lycéenne d’Ethan et de ses amis, mais aussi sur ses relations avec ses sœurs, Cooper et Shun. Une jolie fresque qui nous dépeint des amours contrariés, des amours blessés, des amours sincères et le bonheur d'être enfin à deux.



Lien Amazon


Popular Posts

Chronique : "Bora Bora's Bitches - Tome 3"

Auteur : Jacinthe Canet Éditeur : autoédition Date de sortie : juillet 2019 ~ RESUME ~ Chère Licorne-journal, on dit que « ...

 
Mateiva Passion Lecture Blogger Template by Ipietoon Blogger Template