mercredi 31 août 2016

Chronique de "L'amer veille" de Sébastien Monod

*** COUP DE CŒUR ***




Auteur : Sébastien Monod
Editeur : Edition des Deux Anges
Sortie : août 2016


Résumé :
Ouessant, 1944. « Le sauvage », c’est ainsi qu’on surnomme Adrien sur l’île. Il faut avouer que son comportement a tendance à intriguer : quand il ne travaille pas tout en haut de son phare, c’est dans un mutisme inquiétant qu’il se réfugie. Seul l’un de ses collègues, le jeune Maël, parvient à l’approcher. Alice l’a connu à Paris, quelques années plus tôt, en plein cœur des années folles. Il était jeune, beau, et sa gloire en tant que comédien semblait acquise. Mais il a subitement disparu alors que la jeune femme s’apprêtait à lui dévoiler ses sentiments. Quand elle retrouve enfin sa trace, il est devenu gardien de phare. Elle décide de lui écrire son amour. Hélas, la guerre éclate… C’est avec minutie que Sébastien Monod dépeint la constance des sentiments. Ce n’est pas un roman-fleuve qu’il a écrit à l’ombre du Créac’h, le géant ouessantin, lors d’une résidence d’écriture de trois mois, mais une œuvre-phare. Lumineuse et néanmoins parsemée de zones d’ombre !



~ MON AVIS ~

Un joli coup de cœur pour ce magnifique roman, qui a su me toucher de bien des manières.

Tout d'abord, j'ai beaucoup apprécié la forme du livre, la façon dont l'auteur a construit son texte. Nous avons un mélange de roman épistolaire, d'instants présents, un peu apparenté à un journal intime, mais pas vraiment. 
Ensuite, le point le plus fort pour moi fut la façon dont nous faisons connaissance avec Adrien, le personnage central du roman. 
L'auteur a réussi un véritable tour de magie, car à travers sa manière de narrer, nous découvrons Adrien dans toute son intimité, sa vie passée et présente, sans que celui-ci ne se dévoile vraiment.

Cette histoire, c'est donc Adrien, dit "Le sauvage", Adrien, gardien de phare sur Ouessant, petite île. Adrien, c'est un homme mystérieux, intriguant, attirant dans sa façon d'être. Un personnage complexe, silencieux. Un personnage à part entière, entier, un personnage  poignant, qui m'a émue.
Cette histoire, c'est aussi Maël, le jeune collègue. Maël, un homme aussi taciturne qu'Adrien, bien que légèrement plus sociable. Maël, un peu l'ange gardien. Un personnage très attachant, curieux, qui a fait vibrer une corde sensible chez moi.
Cette histoire, c'est encore Alice. Alice, cette jeune femme libre, légère, un brin fougueuse. Alice, personnage sensible, amoureuse, fidèle dans sa correspondance. Alice, une femme qui se met à nu à travers ses mots et qui a su toucher mon cœur par ses actes et son honnêteté.

Page après page, nous découvrons Adrien, Maël et Alice, le passé, le présent, tout s'assemble, tout s’emboîte, pour vous amener à une fin des plus admirable. 
Nous sommes embarqué dans ce récit original où j'ai pris plaisir à tourner chaque page, à découvrir chaque mot, à m'imprégner des lieux, des ambiances, à m’émerveiller des images qu'inspirent la plume de l'auteur. 
Dans ce récit, il est question d'amour, de guerre, de blessures à l'âme. Il est question d'une quête de soi, de reconnaissance, d'amitié. 
Certains passages sont durs, terribles, d'autres sont plus doux, plus joyeux, presque tendres.

La plume de l'auteur est sublime. 
Je me suis laissée charmer par le ton adopté, par la belle écriture et les beaux mots. Un travail remarquable, car Sébastien Monod tombe juste, exactement le ton parfait pour l'époque du livre, mais aussi par les expressions de l'île, de la région bretonne. Et c'est justement par sa justesse de l'ensemble qu'il m'a semblé vivre ce texte, m'imaginer à la place d'Alice, amoureuse malheureuse, nostalgique, être inquiète avec Maël, me percevoir aux côtés d'Adrien et ressentir ce qu'il ressent lorsqu'il est en haut de son phare, les yeux rivés au loin sur le rivage.

Bref, je ne peux pas trop vous raconter plus en détail ce récit, se serait vous en révéler toute l’intensité. De plus, ce livre se déguste, se dévore...un doux paradoxe pour un roman époustouflant, tant il correspond à tout ce que j'aime, dans sa forme, son élocution, ses métaphores, son histoire, ce qu'il en dégage....Une plume vraie, douce, poétique, romantique, rustre et sauvage, qui apporte à cet ouvrage toute sa lumière et sa noirceur.

Vous remarquerez que le titre "L'amer veille" est beau jeu de mots, qui peut être interprété de plusieurs façons : à vous de lire et de prendre celle qu'il vous plaira.

Je voudrai également souligner la couverture : la photo est superbe, alors je dis bravo à Sébastien Monod pour ce beau cliché, qui représente parfaitement son roman.

Je vous invite très fortement à découvrir ce livre. Pour ma part, c'est le premier livre de l'auteur que je lis, et je ne le regrette pas. Ce roman m'a...conquise.






Chronique de "Mon Etoile" de Jeremy Henry





Auteur : Jeremy Henry
Editeur : auto-édition
Sortie : 31 août 2016

Service Presse Auteur

Résumé :
Début du 19ème siècle. Pierre est envoyé en mission diplomatique par Napoléon au Japon. Il devra y passer trois ans, au Palais Impérial, afin de perfectionner ses connaissances en astronomie. Cette folle aventure lui redonnera le goût de vivre.



~ MON AVIS ~

Je dois dire que c'est la première fois que j'ai un avis mitigé sur un roman de cet auteur.

Alors tout d'abord, l'histoire est agréable, car elle est simple à lire, le récit titille notre curiosité, nous poussant à aller jusqu'au bout de notre lecture, voulant savoir ce qui advient de ce couple atypique qui n'aurait jamais dû se rencontrer.

J'ai trouvé que Pierre avait deux facettes, j'ai eu l'impression d'avoir à faire à deux personnalités différentes. Nous avons son côté rêveur, tête dans les étoiles, puis, nous découvrons un homme qui sait commander, qui a la tête sur les épaules, autoritaire. Mais il reste une personne douce, gentille.
Au début du roman, c'est un homme déprimé que l'on découvre, mais qui va évoluer lors d'une rencontre peu agréable avec Yôichirô.

Yôichirô m'a paru un peu lisse, trop dans l'abandon de soi pour Pierre. C'est une personne un peu rustre aussi, mais ceci est dû à son statut de samouraï. Malgré cela, c'est un homme qui sait se montrer tendre, courageux, déterminé pour ce qu'il désire et pour celui qu'il aime. Il sera prêt à tous les sacrifices.

Page après page, nous découvrons deux univers différents, entrecoupé par un voyage des plus difficile et agréable. Votre lecture vous entraînera au Japon pour vous ramener en France. Deux paysages différents, deux coutumes différentes. Les descriptions du voyage, des habits, us et coutumes sont délicieuses et vous permettent de vous évader.

Vous verrez que Pierre et Yôichirô mènent une folle aventure où l'amour viendra s'immiscer, progressivement, mais surement. Alors aussi, j'ai un peu regretté la rapidité de Pierre, son revirement de situation par rapport à ses sentiments pour Yôichirô. J'aurai souhaité plus de développement, d'explications. Et même si Pierre a une personnalité assez complexe au final, j'en aurais désiré d’avantage, d'avantage de lui, de ses ressentis, de ses envies.
Et justement, au niveau de cette relation amoureuse, plusieurs petites choses m'ont dérangée et m'ont manquée. Je ne peux pas trop vous dire quoi, de peur de spoiler l'histoire. Mais ceci n'engage que moi et mon cœur de midinette.

Par contre mon gros bémol, c'est au niveau du langage. Certes, la plume de l'auteur est toujours fluide, agréable, douce et dure quand il le faut, avec des mots justes et beaux pour les descriptions, des mots qui vous transportent dans l'univers, l'ambiance. Cependant, donc, mon gros bémol, c'est que pour moi le langage n'est pas adapté à l'époque de cette histoire. Nous sommes au début du 19ème siècle, il y a l'Empereur au Japon, et Napoléon en France. Et bien, pour moi, le langage correspond à un langage de maintenant, et pas à celui de cette époque. En fait, la seule référence qui m'a indiquée sur l'époque, hormis les personnages "royaux", c'est la description des vêtements et quelques autres détails. Après cela ne m'a pas dérangé outres mesures dans ma lecture, mais du coup, il y a un décalage entre le récit et l'époque.

Bref, un roman quand même agréable à lire, avec un Pierre qui renaît, qui s'ouvre doucement à la vie, qui efface peu à peu sa douleur, une belle histoire qui vous emporte dans un périple dangereux et savoureux, avec une belle représentation des lieux, le tout ponctué de scènes de sexe exquises, sensuelles. Les personnages secondaires viennent apporter une touche supplémentaire au récit, une aide ou une trahison à nos personnages, et constituent d'autres histoires d'amour, qui viennent s’entremêler à celle principale. J'ai beaucoup aimé le personnage de Shin, mystérieux et attirant à la fois. Quelques passages m'ont fait frissonner, d'autres m'ont attendris, ou encore fait sourire.
Un livre pleins de rebondissements, de complots, d'amitié, de fraternité et d'amour, le tout en trois parties, qui se déroule sur plusieurs années.

Et mon petit plus sera pour l'épilogue : j'ai adoré ! 

Voici donc mon ressenti pour ce nouveau roman de Jeremy Henry. 
Maintenant, à vous de vous faire votre propre avis, et de découvrir pourquoi ce titre !

Une très jolie couverture d'ailleurs, sobre et parfaite.





vendredi 26 août 2016

Chronique de "Lignes de vie" de Samantha Bailly

*** COUP DE CŒUR ***




Auteur : Samantha Bailly
Editeur : Milady, collection Emma
Sortie : mars 2015

Résumé :
Gabrielle et Antoine n'auraient jamais dû se rencontrer et pourtant... une simple lettre anonyme va faire basculer leur destin. Le hasard ? La chance ? Tous deux vont découvrir ce que le mot confidence veut réellement dire. Peut-on s'attacher à un être juste au travers de mots, peut-on changer son chemin pour un inconnu ? Nous avons tous besoin d'une épaule réconfortante, aimante, mais a-t-on conscience de ce que cela implique ? De nos jours on communique essentiellement par mails, par SMS... Dans ce livre, on redécouvre le plaisir de la correspondance manuscrite, de l'ambiguïté. La peur de se dévoiler, d'oser se rencontrer pour de vrai.


~ MON AVIS ~

Un roman épistolaire qui a su ravir mon cœur, tout comme la couverture, dont je suis tombée amoureuse : j'adore les couleurs et la simplicité, qui reflètent tout a fait le texte.

Un livre constitué uniquement de correspondances manuscrites, un exercice difficile que Samantha Bailly a réussi avec brio et intelligence. 

Au fil des pages, nous faisons la connaissance de Gabrielle et d'Antoine, deux personnes qui n'auraient jamais dû se rencontrer, et pourtant.....une lettre change tout.

Lettre après lettre, leurs écrits vous serrent le cœur, vous font sourire, vous ouvrent les yeux sur leur vie, leurs attentes, leurs désillusions et leurs espoirs. Les mots défilent sur le papier comme un exutoire, un journal intime, un journal intime qui vous répond cependant, comme si bien exprimé dans le roman.

Au fil du temps, des échanges, nous sommes témoins de l'évolution du langage, des confidences, de ce rapprochement qui se fait naturellement. Jour après jour, pour nos deux protagonistes, c'est un nouveau regard sur la vie qui apparaît, un nouveau sens, une confiance qui grandit, qui se nourrit de chaque mot posé sur le papier, une amitié qui devient réelle, le sens des mots qui devient plus lourd, plus profond.

La plume de l'auteur est fluide, belle, intelligente, aussi bien adaptée à Gabrielle qu'à Antoine, tantôt poétique, tantôt banale, tellement réaliste. Avec ses mots, elle nous raconte les maux de ses personnages, des personnages attachants, émouvants, qui miette à miette se dévoilent pour mettre leur âme à nu. 
Beaucoup d'émotions m'ont traversée à la lecture de ce roman, et le fait qu'on lise des lettres renforce ce sentiment d'être les personnages, de se confondre avec eux, ne faire plus qu'un avec leur esprit.

J'adore le style épistolaire, car pour moi, l'écriture est une forme de liberté, de délivrance, la force de pouvoir révéler nos pensées, d'être honnête, annihilant ainsi toute pudeur, en restant caché, même si au final, nous ne sommes pas si caché que ça, au contraire....
La lettre écrite reste quelque chose de bien plus personnelle qu'un e-mail, et je trouve dommage que de nos jours l'écriture se perde au profit de quelque chose de très impersonnel, quelque chose de banal, sans saveur particulière.

Etant une éternelle romantique dans l'âme, j'adorerai que ce genre de chose m'arrive......C'est tellement inattendue et surprenant, un peu fou aussi, mais si excitant.

Bref, un roman coup de cœur pour une correspondance atypique servie par une plume parfaite et des personnages captivants, courageux, qui ont fait palpiter mon petit cœur du début à la fin.

Merci, tout simplement.






Chronique de "Trouble" de Maryrhage



Auteur : Maryrhage
Editeur : auto-édition
Sortie : avril 2016

Service Presse Auteur

Résumé :
Parfois les épreuves de la vie ne trouvent aucune échappatoire. Parfois l'envie de vivre n'existe plus. Et parfois la mort semble la seule solution. Amantha veut mourir et sa tentative de mettre fin à ses jours l'a conduit en hôpital psychiatrique, où elle n'espère qu'une chose, sortir et en finir. C'était sans compter Slaine, l'homme sombre qui va captiver Amantha dès le premier regard. Avec lui, elle retrouve des sensations et si Slaine peut la sauver, il peut aussi la faire souffrir. Car parfois, ce qu'on croyait mort ressuscite.



~ MON AVIS ~

Un roman étonnant et totalement prenant, doté d'une couverture parfaite pour représenter ce texte.

Nous suivons la vie d'Amantha, jeune femme qui ne souhaite plus vivre, et son parcours au sein d'un hôpital psychiatrique. Le sujet est assez original, et je dois dire que j'ai été complètement happée par ce court roman, que j'ai lu d'une traite.

Au fil des pages, nous découvrons les pensées profondes d'Amantha, son besoin d'en finir, mais aussi son attraction pour un homme sombre et terriblement attirant, répondant au nom de Slaine.
Saline, un homme mystérieux, qui cache un terrible passé. Slaine, qui fera naître en Amantha de nouvelles sensations, un nouvel espoir. Mais parfois, les choses ne sont jamais simples, et même si les sentiments sont forts, et bien votre raison prend le dessus, et vous faite tout pour protéger ce que vous aimez.

Les personnages secondaires apportent une dimension encore plus réelle au milieu dans lequel évolue nos personnages. Nous y découvrons des personnes attachantes, mais aussi des personnes détestables.

Je dois vous avouez que j'ai été très étonnée par la tournure des éventements entre Amantha et Slaine, et Chris, l’infirmier. Étonnée dans le bon sens, car cette histoire est pleine de rebondissements, je l'ai trouvée d'une réalité accablante.

Amantha et Slaine sont des personnes au personnalités complexes, dévastés par leur passé. Ils sont à l'opposé l'un de l'autre, mais si complémentaires. Chacun trouvera en l'autre des réponses, un soutien, un apaisement. De leur douleur naîtra un amour, un amour particulier, puissant, qui va autant les déchirer que les faire vibrer. Un amour dévastateur et libérateur.

La plume de l'auteur est fluide, percutante, elle vous transporte dans une histoire sombre, poignante, bouleversante. Les mots de Maryrhage, la tournure des phrases, vous procure beaucoup d'émotion, des émotions intenses, tristes, avec toujours cet espoir que nos personnages vont s'en sortir. Et vous ne serez pas au bout de vos peines, car jusqu'à la fin, vous espérez, vous suffoquez.

Bref, un court roman atypique par son développement, une histoire déchirante qui vibre au rythme des tensions existantes entre nos deux personnages principaux, un texte bercé par un amour naissant, un amour salvateur. Page après page, c'est un déploiement de sensations contradictoires, qui navigue entre espoir, colère, doute, écœurement, rage, passion et amour.

Ce roman, ce n'est pas qu'une histoire d'amour, c'est beaucoup plus : un combat, une vérité qui fait mal, la libération de l'âme.

A lire, sans hésitation.

Merci






jeudi 25 août 2016

Chronique de "Oeil pour Oeil" de Cha Raev




Auteur : Cha Raev
Editeur : Mix Editions
Sortie : 15 juillet 2016

Service Presse Partenaire

Résumé :
Jusqu’où iriez-vous pour vous venger ?
Cyril est un homme brisé. Vide. Vide de toute raison, de toute espérance. Tout ce qui lui reste, c’est le but qu’il s’est fixé. Sa rage et sa haine sont les seules flammes qui brûlent encore en lui.
Pour assouvir sa vengeance, il acceptera de plonger en enfer. Son enfer mais aussi celui des autres. Un jeu d'illusions et de miroirs qui le mènera aux frontières de la moralité, le contraindra à les repousser.
Mais parfois, la rédemption se trouve au plus profond de la damnation.



~ MON AVIS ~

Un roman fort, sombre et lumineux à la fois. Une histoire peu banale, qui vous transporte dès les premiers mots. Un univers glauque où la personnalité de notre personnage principale se perd, se confond, se disloque, peu à peu, miette à miette.

L'histoire de Cyril est une histoire de vengeance, comme dit dans le résumé. Une vengeance qui, pas à pas, prend forme pour n'exister que dans sa tête, ne vivre plus que par elle. Il est prêt à tout, quitte à se perdre lui-même. Tout au long du roman, vous allez découvrir jusqu'où cela le mènera, jusqu'où il se pourfendra, jusqu’à en devenir malade, malade de dégoût, malade de tout.

Ce roman se lit, se dévore, pour en sentir toute la saveur, une saveur douce-amère. Il est difficile en fait de vous en parler sans vous en révéler de trop.

Donc, je vais juste vous dire que ce livre est d'une intensité incroyable, que les personnages qui le compose sont tous d'une noirceur sans égal, cruels, mais également doux, aimants : à vous de voir qui. 
Ce texte est comme deux faces d'une même pièce : un côté sombre, un côté lumineux, avec lequel nous naviguons tantôt d'un côté, tantôt de l'autre. Nous nous laissons entraîner avec appréhension dans un monde assez violent, où la haine et le sang sont les maîtres mots. L'amour qui parsème ce roman est multiple, il est le détonateur de cette quête, de cette vengeance, mais il est aussi venimeux, apaisant, puis devient également un espoir, une rédemption.

La plume de l'auteur est dure, percutante, crue, violente, en total adéquation avec l'atmosphère du livre. C'est une plume qui vous procure un nombre incalculable d'émotions, toutes plus différentes les unes des autres. Un mélange de haine, d'horreur, de tension, le tout entremêlé d'un infime espoir, d'une goutte de bonheur. 
Une lente et douce descente aux enfers pour Cyril, où tout deviendra folie, doute.
Tout est minutieux, tout est décrit, décortiqué.

Bref, un roman captivant et original, où l'équilibre entre noirceur et romance est parfait. Et si j'ai trouvé quelques phrases un peu lourdes, je dois dire que j'ai été surprise par ce texte, par son côté obscur et luminescent, par sa dualité, le tout réunis par une même couleur : le rouge. Rouge sang, rouge amour.
Un livre qui vous dépeint toutes les facettes, sans omission,  de l'être humain.
Un roman poignant, un Cyril attachant, émouvant, qui a forcé mon admiration par sa détresse, son courage et sa volonté farouche de vengeance, pour sa patience, mais surtout pour sa réalité face à lui-même, à ce qu'il était, à ce qu'il est, à ce qu'il devient, à ce qu'il va devenir. 
Et ce petit papillon qui a su toucher mon cœur, me séduire et m'a faite vibrer si intensément : ce petit papillon, c'est mon coup de cœur.

Je dis un grand bravo à Cha Raev, qui a dû beaucoup souffrir avec ses personnages en écrivant ce livre. Bravo pour l'univers, pour toutes les petites annotations et pour ce langage si réaliste et qui colle parfaitement au texte.

Et que dire de la couverture ? Elle est parfaite pour l'histoire. A vous de lire pour en découvrir la raison !

Merci







mercredi 24 août 2016

Chronique de "London Blues" de Lau Peralta




Auteur : Lau Peralta
Editeur : MxM Bookmark
Sortie : mai 2016

Résumé :
Asa, écrivain londonien paumé, cœur brisé, en visite à New York pour la promotion de son nouveau livre.
Jude, prostitué désabusé, caractère de cochon, incapable de tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler.
Ils n'auraient jamais dû se rencontrer, et n'étaient pas censés se revoir… jusqu'à ce que Jude décide qu'il n'a absolument pas l'intention de laisser repartir en Angleterre la comète qui a traversé son ciel le temps d'une soirée.
Malheureusement, entre l'ombre d'un ex qui hante toujours les pensées d'Asa et leurs personnalités aux antipodes, la tâche ne s'annonce pas aisée…



~ MON AVIS ~

Un roman agréable à lire, avec une histoire qui a su me retenir jusqu'au bout. D'ailleurs, je l'ai même lu d'une traite. Bon, c'est un roman assez court, aussi, mais je ne me suis pas ennuyée une seule fois.

La rencontre entre Asa et Jude se fait de façon assez peu orthodoxe, surtout dans la manière de...enfin, bon bref, vous verrez. Toujours est-il que Jude, pour la première fois, a le coup de foudre. Il est totalement subjugué par Asa, cet homme si taciturne. Jude m'a parfois fait de la peine, dans sa détermination et les désillusions qu'il subit, et dans sa réalité qu'il reconnait parfaitement.

Asa est un écrivain au caractère fort ombrageux, pas très bavard, pas très ouvert. Il est très introverti, buté. L'intrusion de Jude dans sa vie si compliquée, enfin côté cœur, le fera évoluer, même s'il reste égal à lui-même dans son comportement.

J'ai apprécié l'univers du roman, les lieux et les quelques descriptions.

La plume de l'auteur est fluide, agréable, en total adéquation avec les caractères de nos deux personnages. J'ai aimé leur interaction, car ils sont tellement incapables de communiquer ensemble, que cela nous donne des échanges hauts en couleur, très drôles, mais aussi émouvants. En effet, à travers ces échanges, nous ressentons toute la détresse qu'ils éprouvent à vouloir dire ce qu'ils ressentent sans y arriver.

Asa et Jude forme un duo atypique, tant par leur physique que par leur esprit, mais ils se complètent, et vous verrez qu'au fur et à mesure chacun prendra conscience de beaucoup de choses, surtout Asa et son cœur brisé.
Alors certes, il manque peut-être un peu de tendresse entre nos personnages, mais ce sentiment est en total adéquation avec la personnalité d'Asa et Jude. On peut dire que ces deux-là c'est un peu le Ying et le Yang, le chaud et le froid, le calme et la fougue. Et si Asa ne parle pas beaucoup, je peux vous dire que Jude parle pour deux, il parle trop, et à parler trop, et bien parfois on raconte des bêtises, des vérités et cela fait des étincelles.

Je suis tombée sous le charme des scènes d'amour entre Jude et Asa. Car s'ils ne se comprennent pas par la parole, je peux vous dire que leurs corps expriment tout ce qu'ils ressentent, ils se confondent l'un dans l'autre, ne font plus qu'un. Dans ces moments-là, l'écriture de l'auteur vous apporte une émotion certaine, car les descriptions des sensations, des réactions, sont tout simplement fabuleuses et vous transportent avec elles.

Bref, un roman que j'ai dégusté avec plaisir, une histoire avec des rebondissements, des prises de conscience, de la tristesse, de l'amour et beaucoup d'humour. Asa et Jude nous régale de leurs joutes verbales, et nous hypnotise avec leur relation charnelle.
Une histoire que je relirai avec plaisir.






mardi 23 août 2016

Chronique de "Electric Heart" de AurElisa Mathilde

*** PETIT COUP DE CŒUR ***




Auteur : AurElisa Mathilde
Editeur : MxM Bookmark
Sortie : 19 août 2016

Résumé :
Quand le destin décide de jouer avec la vie de deux hommes et de forcer la chance, ils doivent faire face aux conséquences.
Après avoir reçu une malencontreuse décharge électrique, Christian et Andrew se réveillent coincés dans le corps de l'autre. Blessé par la vie et enfermé dans sa solitude, Andrew, se retrouve dans l'obligation de venir vivre avec Christian, pour le bien être de ses trois jeunes neveux qu’il élève, partageant ainsi leurs peines, leurs joies et leurs chamailleries.
Au gré du quotidien et des fantaisies de cette petite famille, Andrew retrouvera le goût de vivre et un but dans la vie. Cependant, il y a des combats difficiles à mener et des fantômes impossibles à oublier.
Andrew et Christian parviendront-ils à saisir cette chance que le destin leur a offert par une nuit d'orage ?




~ MON AVIS ~

Je dois dire que j'ai eu un petit coup de cœur pour ce récit, dans lequel l'auteur nous embarque pour un joli conte, pas si doux que ça.

En effet, les personnages principaux ont chacun leur problème, leur blessure et leur blocage. Et si tous deux se retrouvent coincés dans le corps l'un de l'autre, s'ils restent un peu passif sur cet événement majeur, cet accident viendra tout de même bien bouleverser leur quotidien et leur certitude.

Chacun va s'ouvrir, à son rythme, à sa manière. Le récit est parsemé de drôlerie, de situations parfois cocasses, mais aussi d’instants plus intenses, où les émotions prennent une place importante.

Andrew et Christian sont deux personnes diamétralement opposées, Christian est aussi agité qu'Andrew est calme, il est parleur alors qu'Andrew est taciturne. La combinaison de ces deux personnalités est un point fort de ce roman.
J'ai apprécié les grands moments d'angoisse de Christian, car ils sont toujours pourvus d'interminables discours et de divagations, vous mettant aussi bien le sourire aux lèvres, qu'ils vous serrent le cœur.
Andrew est un homme pondéré, mais seulement en apparence, car vous verrez que derrière cet homme impassible se cache une personnalité bien plus compliquée.
Les enfants joueront un rôle dans ce texte, apportant leur gaieté, mais aussi leur peine et leur souci.

Certains sujets sont abordés, comme la perception de l'homosexualité à l'école, l'éducation des enfants etc...un joli travail, sans être trop dans le "pathos".

J'ai été heureuse de retrouver la plume de l'auteur, qui encore une fois a su me séduire. Elle est fluide, douce, agréable. Elle allie à merveille l'humour et le poignant. Surtout, elle sait composer des personnages profonds, intenses, qui ont une belle âme, de beaux caractères. Au fil des pages, ses mots vous transmettent un bel espoir, celui de vivre, vivre libre, vivre heureux, l'espoir d'une autre chance, d'un futur, d'un tout. 
La relation entre ces deux hommes m'a beaucoup touchée, elle s'est développée au fur et à mesure, prenant de plus en plus de place, faisant vibrer le cœur brisé de ses deux hommes. Une belle amitié, même si au départ ce n'était pas gagné, qui évolue, page après page, difficulté après difficulté, pour se transformer en quelque chose de beau, d'honnête et de sincère. L'écriture de l'auteur a quelque chose de poignant et d'assez intense lorsqu'elle raconte les confidences et le désespoir de ses personnages, et plus d'une fois j'en ai eu des frissons.

Bref, un très beau roman, doux et intense à la fois, avec une fin des plus surprenante et des plus parfaite. Une histoire qui nous donne le sourire une fois le livre fermé, avec des étoiles plein les yeux. Une romance contemporaine, comme je les aime, avec un soupçon de magie / paranormal, et des personnages qui savent vous faire vibrer.

Et que dire de la couverture ? Elle est parfaite et très belle.

Merci.





mercredi 17 août 2016

Chronique de "Harper" de Matthieu Biasotto

*** ÉPOUSTOUFLANT ***


Auteur : Matthieu Bisatto
Editeur : Auto-édition
Sortie : mai 2016

Résumé :
Je crois que quelque part, je t’écris pour expier ce que j’ai fait, en espérant qu’un jour tu puisses comprendre et que tu trouves la force de me pardonner. Il faut que tu saches que j’aurais pu donner ma vie pour toi. Il n’y a pas de quoi être spécialement fier de mes actes et je ne suis pas un enfant de chœur, mais j’ai eu l’audace d’aller jusqu’au bout. Je n’ai pas pu rester dans la légalité, j’ai dû emprunter des chemins parfois obscurs et employer des méthodes dont personne ne peut se vanter. Il m’a fallu fuir Détroit pour le Mexique. C’est comme ça, qu’est-ce que tu veux… Si je viens à disparaître avant le jour J, si je me fais serrer et que le dénouement m’échappe… On pourra dire de moi que j’ai été un sale type, un violent lunatique, un perdant pétochard et même un escroc sans scrupules. Mais toi qui poses les yeux sur mes mots, tu sauras que j’avais de bonnes raisons et que la vérité nous appartient. Tu sauras que je ne regrette rien et que si c’était à refaire, pour Toi… Je le referais.


~ MON AVIS ~

Un thriller palpitant qui, dès les premières pages, m'a immergé dans un univers sombre, étouffant, mêlé à la froideur de Détroit, si bien dépeinte par Matthieu, et à l’atmosphère inquiétante et chaude du Mexique.

HARPER, c'est un roman où nous, lecteur, nous laissons bercer, heurter, par les mots du narrateur, un narrateur qui nous décrit avec réalisme sa vie, ses pensées intimes, son ressenti, cette affaire qui lui tombe dessus comme un couperet, et pour laquelle il va tout tenter. Page après page, c'est une histoire narrée au passé et au présent que vous suivez, de telle sorte qu'au fil des mots, le puzzle se met en place pour vous dévoiler le point final, la révélation, celle pour laquelle je me suis dis : "whaou, quand même !".

Ce livre ne peut se raconter, il se lit, il se vit.

Cependant, je dois dire que j'ai vraiment été bluffée par la mise en place de l'intrigue tout au long du texte. C'est intelligent, bien construit. La plume de l'auteur est parfaite, dure, incisive. Elle vous entraîne dans un voyage glauque, où la survie est primordiale, où la saleté, la crasse, la solitude deviennent vos meilleures amies.
HARPER, c'est aussi le cheminement d'un homme près à tout pour ce qu'il a de plus précieux au monde, c'est un homme qui devient un autre pour espérer frôler une issue positive. Et si l'on sent parfois qu'il devient une bête, certaine rencontre vous montre que vous n'avez pas totalement perdu votre humanité.

Ce texte vous plonge en pleine noirceur, les détails sont précis, efficaces, les odeurs, les lieux, tout est retranscrit avec minutie et justesse. A chaque page tournée, chaque chapitre, le fil de l'histoire prend forme, et nous dévoile un cheminement des plus inattendu.
Je dois dire que la plume de l'auteur m'a apporté un bon nombre d'émotions, toutes plus diverses les unes que les autres, allant même jusqu'aux larmes à la fin du récit, car cette fin est tout simplement superbe, elle m'a serré le cœur, m'a émue. Et là, je me suis dis, serais-je capable de faire ce que le narrateur a fait ? La raison pour laquelle il l'a faite ? Et ma réponse a tout simplement été : oui. Oui, je le ferai, car oui, je l'ai compris, et je l'admire même. Car tout ce courage, toute cette force, et cet amour, et bien, c'est tout simplement exceptionnel.

Bref, un roman qui m'a percuté de plein fouet, un roman qui m'a bluffé, un roman que j'ai dévoré, un roman tout simplement époustouflant, du début à la fin. Et pour être totalement honnête, rien que le résumé m'avais déjà ému.
Ce combat, cette cavale incroyable, sont menés de main de maître par Matthieu Biasotto. Matthieu Biasotto, qui avec ses mots couchés sur le papier vous transmet des sensations extrêmes, violentes, particulières, le tout parsemé de douceur, d'amour, de tendresse.
Matthieu Biasotto est un auteur que j'apprécie particulièrement, avec son style, son univers bien à lui. Matthieu Biasotto c'est un auteur atypique, tout comme ses romans, c'est une palettes d'émotions, de couleurs et d'horizons.

Je ne peux donc que vous conseiller de lire ce thriller (mais pas que) pour en savourer toute l'intensité, et découvrir la signification de cette couverture en totale adéquation avec ce livre.






Chronique : "La rumeur"

#PALPITANT Auteur : Lesley Kara Éditeur : France Loisir (pour ma version) / éditions Les Escales Date de sortie : janvier 2020 (...