mercredi 29 juillet 2015

Chronique de "Bi live in me" de Tan Hagmann

NOTE : ♥♥♥♥♥ *** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Tan Hagmann
Editeur : Editions Textes Gaies
Sortie : 28 juillet 2015

Service Presse - Auteur

Résumé :
« Dire qu’au début, ce n’était que par jeu ! Un pari qu’il s’était lancé à lui-même de rendre fou de lui ce garçon qui, dès le premier regard, était tombé sous son charme. Sauf qu’il n’avait pas prévu que le piège allait se refermer sur lui. […] L’arôme d’une peau à la douceur traîtresse lui était monté à la tête. Et, aujourd'hui, ses nuits elles aussi revenaient avec leur lot de rêves érotiques. De cauchemars… »
Entre muses et musique, l’histoire de la longue valse-hésitation d’un jeune saxophoniste qui, confronté brutalement à la beauté, a peur de confondre émotion artistique et émotion amoureuse.



*** MON AVIS ***

Un très beau récit qui vous plonge en plein de cœur de la musique et du mannequinat.

Les personnages de Kristian et Andréa sont tout simplement superbes. Deux personnages complexes, chacun avec leur part d'ombre et de lumière. Chacun trouvant son exutoire de manière différente.

La rencontre de ces deux jeunes hommes va chambouler leur vie. Un simple regard, qui dit tellement de chose, et c'est toute leur pensée, leur vie qui va s'en trouver changées.

Kristian est mannequin adulé, mais qui a l'esprit sombre, triste. Il s’englue alors dans des relations d'un soir, rageuses, violentes, qui a chaque fois le rendent plus sale, plus vulnérable. Il est aimé, choyé, côtoyé par les plus grands, admiré des hommes et des femmes pour sa beauté, mais au fond, il se sent seul, faux, incompris.

Andréa est un musicien hors pair qui ne vit que pour sa musique. Son monde, c'est sa musique, celle par laquelle ses émotions et ses paroles peuvent s'exprimer. 

Kris et Andréa c'est une histoire d'amour hors norme, où bien des barrières sont dressées, où bien des paroles non dites font de cet amour quelque chose d'interdit, et surtout font que chacun fait sa vie différemment de ce qu'ils auraient voulu.

Mais quand l'attraction est si forte, quand la muse devient indispensable et quand les sentiments sont une douleur dans votre cœur, les deux âmes alors ne peuvent que se rapprocher, ne peuvent devenir indissociables l'une de l'autre.

Cet amour est beau, fort, honnête.

L'histoire est vraiment bien écrite, les phrases coulent toutes seules, et chaque description, chaque ressenti, que ce soit par rapport à la musique, aux sensations éprouvées, la description des lieux,... et bien l’écriture est belle, fluide, poétique. Je me suis sentie comme Andréa à chaque fois qu'il se mettait à jouer de la musique, je me suis sentie flottée, transportée par toutes les émotions, les peurs, les non-dits, les espoirs aussi.

Dans ce roman, il y a toute une histoire, avec des personnages secondaires qui ont tous leur importance, il y a aussi beaucoup de choses cachées, d'arrangements, de la poudre aux yeux pour faire tourner rond tout ce petit monde du mannequinat.

Kristian ne trouve son bonheur qu'au contact d'Andréa, sa rédemption en quelque sorte, et Andréa se rend compte que Kri est sa muse, celui dont il ne peut plus se passer, celui qui le fait se sentir vivre. D'ailleurs, vous verrez les paroles de sa chanson sont tout à fait troublantes, époustouflantes de sincérité et de beauté.

J'ai espéré tout du long pour eux, j'ai prié pour qu'ils osent enfin se dire les choses, qu'ils osent s'aimer, se révéler....mais leurs univers les séparent tellement, et les exigences du travail de Kristian ne font rien pour arranger tout ceci.

Les instants fugaces où ils se retrouvent sont tout simplement fabuleux, emprunts de magie et de beauté. Tout devient si réel et possible. L'amour est palpable, le besoin de l'autre aussi.

Mais la vie n'est pas un long fleuve tranquille....

La fin du roman m'a chamboulé car j'ai trouvé toutes leurs paroles si criantes de vérité, et à la fois tellement triste....cet espoir, toujours ces doutes et cette peur, mais tant d'amour, un amour un peu fou, un amour clandestin.

L'auteur a réussi à m'embarquer avec elle dans son récit musical, fait de paillette et de mélodie. Parfois la mélodie du bonheur, parfois la mélodie de la tragédie. La tragédie de cet amour un peu impossible où muse, espoir et abandon de soi se côtoient et s’entremêlent pour au final ne former qu'un seul mot : amour, le véritable amour, celui pour lequel vous êtes prêt à vous brûler les ailes. 
L'auteur a très bien exprimé cette douleur de cette union difficile, voir impossible, entre ces deux jeunes hommes, elle nous a transmis à travers les pensées de Kristian toute sa peine et son désespoir, son côté sombre, ses excès, et à travers la musique d'Andréa, elle a su me faire ressentir toutes les sensations de celui-ci, son chagrin, sa solitude, ses doutes et finalement sa révélation.

Vraiment une très belle histoire, qui tantôt vous chauffe le cœur, et tantôt vous le brise. Un récit tout en douceur, parfois plus brutal, un texte poétique et tout en musicalité qui m'a complètement emporté. J'ai adoré vivre ces instants avec Kri et Andréa, j'ai beaucoup aimé leur caractère, complexe, torturé. Il y a également toute une histoire autour de nos deux personnages, qui les amènent là où ils sont à la fin du roman.

Petit plus : j'adore la couverture, très belle, sobre qui correspond bien à notre personnage !

samedi 25 juillet 2015

Chronique de "Confiance aveugle" de NR Walker

NOTE : ♥♥♥♥


Auteur : NR Walker
Editeur :
Sortie : 15 octobre 2014

Résumé :
Commençant un nouvel emploi dans une nouvelle ville, le vétérinaire Carter Reece se rend à une consultation à domicile pour un client spécial. 
Arrogant, avec un mauvais caractère mais totalement magnifique, Isaac Brannigan est aveugle depuis l’âge de huit ans. Après la mort de sa chienne-guide et meilleure amie Rosie, son partenariat avec son nouveau chien, Brady ne se passe pas bien. 
Carter tente d’aider à la fois le maître et le chien à traverser cette phase d’initiation, mais au juste… Qui dirige qui ?



*** MON AVIS ***

Une mignonne histoire avec deux personnages attachants, Carter et Isaac.

Carter est un vétérinaire gentil, attentionné, doux, patient, calme, drôle. Il fait connaissance d'Isaac, jeune aveugle, arrogant, hautain, limite prétentieux, et qui éprouve beaucoup de difficultés avec son chien guide pour lequel il met un point d’honneur à rester à distance.

Carter est attiré tout d'abord physiquement par Isaac. Puis, il aime son caractère pas facile, si sûr de lui. Isaac est méfiant au départ, puis le caractère de Carter a raison de lui, et il apprécie fortement que celui-ci lui tienne tête.

J'aime beaucoup ce récit, car les deux personnages prennent tout leur temps pour apprendre à se connaitre, se découvrir. Les relations intimes aussi prennent leur temps, et cela ne les rend que plus belles.

Cependant Isaac est un personnage complexe, avec beaucoup de peur, de doutes, de réticences. Il souffle en permanence le chaud et le froid. Et si Carter est un homme patient, sa limite sera atteinte.

La sœur d'Isaac, et le meilleur ami de Carter sont deux personnages très drôles, que j'ai beaucoup apprécié, et qui sont d'un soutien indéfectible pour nos deux protagonistes. Ils apportent beaucoup d'humour et de légèreté à ce récit parfois lourd émotionnellement.

L’écriture est fluide, claire, il y a toutes sortes d'émotions, et parfois j'ai souffert pour Carter, pour la façon dont Isaac se comporte avec lui. J'ai eu de la peine aussi pour Brady, le chien d'Isaac.

Tout au long de l'histoire, nous évoluons avec ces deux personnages, nous apprenons leurs peurs, leurs craintes, leurs blessures, Isaac se confiant à Carter au compte goutte. Mais nous vivons également avec eux de beaux moments de complicité, de douceur, d'amour.

La fin du récit est tout simplement superbe. Les événements qui s'y passe m'ont chamboulés, et le cri du cœur d'Isaac pour son chien, et pour Carter m'a un peu retourné tellement c'était sincère et bouleversant.

Une belle découverte que ce récit, avec des personnages intéressants, une histoire qui vous embarque du début à la fin, faite de rebondissements, de joie, de peine, de tristesse, d'humour et d'amour. Le sujet traité fut original pour moi, et l'on sent le lien qui se crée entre Carter et Isaac. Il a été intéressant aussi de découvrir les sensations ressenties par Carter lorsque celui-ci a eu les yeux bandés par Isaac lors de l'un de leur rapport.

Bon moment, jolie histoire.


Chronique de "Nolan et Touzani - Tome 1 : Les Voix du Passé" de Nathalie Marie

NOTE : ♥♥♥♥♥ *** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Nathalie Marie
Editeur : Mix Editions
Sortie : 25 juillet 2015

Service Presse - Partenariat

Résumé :
Martin Nolan, inspecteur à la criminelle, est un flic froid et distant. Ismaël Touzani, son jeune collègue, est son opposé. Ensemble, ils vont mener l'enquête sur une affaire de meurtre.
Pour Nolan, qui refuse toute relation allant au-delà de quelques heures, l'attirance qu'il ressent pour Ismaël est dérangeante. Pour ce dernier, c'est l'occasion rêvée de faire tomber les barrières de cet homme superbe, aux ombres mystérieuses qui, pour son plus grand plaisir, aura bien du mal à lui résister.



*** MON AVIS ***

Une très belle histoire, bien construite, bien menée, qui ne m'a pas lassée une seule seconde !

Un récit réunissant tout ce que j'apprécie : une enquête, un amour naissant, deux personnages avec leur propre histoire, leur propre côté sombre, de l'humour bien dosé, des scènes de sexe sensuelles, anonymes, romantiques, sexy.

C'est l'histoire de l'inspecteur Nolan et de son collègue Touzani. Ils se connaissent depuis un an, depuis que Touzani a rejoint le commissariat. Au cours d'une enquête, ils font équipe. Et voilà que leur histoire commence.

Si au départ c'est une attirance physique qui les rend similaire, au fil de l'enquête, ils vont apprendre à se connaitre.

Martin et Ismaël sont à l'opposé l'un de l'autre niveau caractère. J'ai beaucoup apprécié ce contraste. Martin est taciturne, il ne se mélange pas, ne se livre pas. Par contre, au niveau boulot, il est plus que compétent. Ismaël est un peu plus jeune, plus fougueux, plus ouvert, plus amical.

Martin, au contact d’Ismaël va s'ouvrir, comme une fleur. Bourgeon au départ, il va commencer à éclore. Tous les deux ont cependant des fêlures, chacun à leur manière, et les gèrent différemment.

La construction du récit est très bien faite, car les passages du journal de Martin nous apportent un vrai plus sur la profondeur de ses ressentis, de ses démons, ses sentiments.

Leur histoire n'est pas simple, de par leur passé, leur vécu, leur travail, leurs collègues.

Ismaël, par sa douceur, sa spontanéité, réussi à briser un peu la glace qui entoure le cœur de Martin. Mais c'est un long chemin pas facile, où il faut faire des concessions, avancer prudemment.

Il est intéressant de voir l'évolution psychologique de Martin. L'auteur réussi avec brio à nous embarquer avec elle dans les méandres des pensées de Martin, de ses ténèbres, son passé, ses peurs, ses espérances. Car avec Ismaël, il se surprend justement à espérer, à croire à quelque chose qu'il n'a jamais connu.

Ismaël est parfois doux, parfois pressant avec Martin. Il devient également très compétent dans son travail au contact de Martin, car il pas mal de choses à apprendre de lui.

La sœur de Martin et leur chef au commissariat son deux personnages intéressants, que j'ai beaucoup apprécié. Ils ont aussi leur importance dans ce récit.

Il se passe pas mal de choses au cours de ce premier tome. Les bases et l'environnement sont posés, les sentiments exacerbés, l'humour déployé et les espérances deviennent réalité.

A vous de lire ce récit qui vous emmènera au cœur d'une enquête intéressante, mais aussi au tréfonds des pensées et douleurs de Martin, son rapport spécial aux enquêtes, aux morts, à la gentillesse et la fougue d’Ismaël, à ses blessures, le tout ponctué d'humour bien placé et succulent, avec une pointe de danger. Et même si Martin et Ismaël sont à l'opposé l'un de l'autre, au final ils sont assez complémentaires, le lien qui les unis est palpable tout au long du récit, la tension sexuelle aussi. Les scènes d'amour entre eux sont belles, uniques, rares, précieuses.

Pour moi, Ismaël et Martin sont deux personnages attachants, qui m'ont procuré beaucoup d'émotions, tantôt tristes, tantôt joyeuses. L'espérance en ce qu'ils ont est belle à voir, nous espérons avec eux. Mais la famille, le travail, les collègues, le danger, n'auront-ils pas raison d'eux ?

J'ai hâte de lire le tome 2, hâte de voir l'évolution de cette histoire, et surtout connaitre les réponses au questionnement de Martin

Merci à l'auteur pour ce récit qui m'a comblé.


vendredi 24 juillet 2015

Chronique de "Talisman : une nouvelle de Whyborne et Griffon" de Jordan L. HawK

NOTE : ♥♥♥♥♥


Auteur : Jordan L. Hawk
Editeur : Editions Reines-Beaux
Sortie : 13 février 2015

Service Presse - Partenariat

Résumé :
 Griffon Flaherty ne veut qu'une chose : préparer une Saint-Valentin parfaite pour son amant, le Dr Percival Endicott Whyborne. Un dîner dans un restaurant chic, une soirée au théâtre, et un interlude romantique à la maison devraient faire l'affaire. 
Mais une nouvelle cliente porteuse d'une affaire urgente met les plans de Griffon à mal. Un talisman magique a été volé, et s'il ne lui est pas rendu avant le coucher du soleil, le désastre s'abattra non seulement sur le larron, mais également sur les innocents qui se trouveraient en sa présence. 
Whyborne et Griffon pourront-ils retrouver et rendre l'amulette d'ici la tombée de la nuit, ou les réservations pour un dîner deviendront-elles le cadet de leurs soucis ? 

Note : Cette histoire se déroule après Contresens et avant le tome 2, et elle est narrée du point de vue de Griffon. 



*** MON AVIS ***

Un très court avis pour une très courte nouvelle. Encore une fois j'ai été embarquée avec Whyborne et Griffon. J'aime énormément ces deux personnages.

A travers la quête d'un talisman, qui vient perturber les plans de soirée de Griffon, nous nous rendons compte que celui-ci doute énormément de lui-même. L'histoire est racontée de son point de vue, donc nous pouvons nous immiscer complètement dans ses pensées et les ressentis qui le traversent.

J'aime beaucoup Griffon et le cœur qu'il met pour que cette première Saint-Valentin soit parfaite pour Whyborne et lui.

Mais une affaire de dernière minute vient contrarier ses plans. Une affaire où le danger est présent, et où il entraîne Whyborne avec lui.

Nous retrouvons un Whyborne égal à lui-même, timide, gentil et tellement attachant avec ses bégaiements.

L'écriture est fluide, douce. Nous arrivons bien trop vite au mot "FIN", mais ce court récit a le dont de nous montrer la profondeur des sentiments de Griffon, mais surtout toutes ses incertitudes, la façon dont lui se perçoit.

Ces problèmes psychologiques, dont nous avons eu un aperçu dans le tome 1, ne sont pas totalement guéris.

Au final, une belle petite histoire qui nous montre tout l'amour de Griffon pour Whyborne, tous ses doutes, ses peurs. Nous avons l'impression qu'il s'est résolu à la fatalité dans leur histoire. Les ressentis sont bien présents, l'émotion et l'amour.

J'ai hâte de découvrir le tome 2 pour voir comment Griffon et Whyborne s'en sorte, où l'amour va les porter, si enfin ils vont chacun se faire confiance sur les sentiments de l'autre et l'amour qu'ils se portent mutuellement.

Merci pour ce très et trop court moment délicieux, qui nous en apprend plus sur Griffon.

Et encore une fois, j'adore la couverture !



Chronique de "La saga des Travis - Tome 1 : Mon nom est Liberty" de Lisa Kleypas

NOTE : ♥♥♥♥


Auteur : Lisa Kleypas
Editeur : J'ai Lu pour elle / Collection Promesses
Sortie : 4 mars 2015

Résumé :
La vie lui a pris son père à quatre ans, sa mère à dix-sept, la laissant seule avec une petite soeur de deux ans. Pourtant, Liberty Jones s'accroche à ses rêves. De son village de mobile homes aux quartiers chic de Houston, d'épreuves en victoires, elle trace son chemin et croise celui d'un richissime homme d'affaires, Churchill Travis, nanti d'un fils aîné aussi glacial que séduisant. Ce dernier lui fera-t-il oublier Hardy Cates, le garçon qui a marqué son coeur d'adolescente au fer rouge ?



*** MON AVIS ***

Un très joli roman qui a su m'embarquer avec lui, avec cette belle histoire de Liberty, sa vie pas facile, son combat, sa force et sa détermination.

Le début du récit est un peu long par moment, car au départ, ce sont tous les jalons de la jeune vie de Liberty qui sont posés. Certes, ils sont nécessaires pour la suite de son histoire, pour la voir évoluer, mais aussi pour rencontrer la famille Travis. Mais par certains aspects, cela fut un peu ennuyant.

Au fur et à mesure de ma lecture, ma curiosité a grandi et je suis entrée de plein fouet dans cette aventure pas toujours facile qu'est la réalité de Liberty.

Je ne vais pas vous refaire le résumé, qui se suffit à lui seul pour vous informer des drames de jeunesse de Liberty.

Liberty est une jeune femme intelligente, droite, honnête, mais qui se restreint sentimentalement, ceci dû à son amour de jeunesse, Hardy, seul homme qui règne dans son cœur. Du coup, elle est un peu gauche et naïve avec sa vie sentimentale. Cependant, le bonheur de sa sœur passant avant tout, elle ne s'en préoccupe pas plus que ça. Quand elle est prise sous l’aile de Churchill Travis, c'est toute sa vie qui va changer, et dans tous les domaines.

Elle trouve en Churchill un peu un père de substitution, leur relation est forte, sincère, bien que Churchill soit énigmatique par moment, et lui cache bien des secrets. Grâce à la générosité de celui-ci, et grâce au travail qu'il lui offre, et qui est très bien payé, Liberty peut envoyer sa sœur Carrington dans une bonne école.

Au sein de cette famille Travis, Liberty va faire la connaissance des enfants Travis, et plus particulièrement de Graig. Celui-ci est arrogant, froid, distant, et ne voit pas Liberty d'un bon œil. Leur rencontre est froide, électrisante.

Au fil des jours et des événements, ils vont cependant apprendre à se connaitre, et après bien des hésitations, des évidences, Liberty trouvera en Graig un homme capable de lui faire oublier, ou tout du moins, c'est ce qu'elle pense, Hardy, son éternel amour.

Graig est un homme qui se révèle doux, attentionné, compréhensif, patient et d'une grande tolérance. Il a du charisme, de la force.

Et quand tout commence à aller bien, voilà que Hardy refait surface, et souhaite Liberty.

C'est un roman très bien écrit, avec beaucoup (trop parfois) de descriptions. Vous vous immergez complètement dans cette histoire. J'ai beaucoup apprécié la force et le courage de Liberty, de ne jamais baisser les bras, toujours aller de l'avant. J'ai apprécié également son honnêteté envers Graig, sa franchise. Son dévouement pour sa sœur est superbe à voir, même si elle s'oublie parfois.

Hardy est un personnage attachant aussi, j'ai compris ces décisions étant jeune, et je pense sincèrement que Liberty représente quelque chose de fort pour lui. Mais est-ce le véritable amour au fond ? Ou une profonde et sincère amitié ?

La deuxième partie du roman m'a plus emballée, et je l'ai fini d'une traite, car les événements se sont enchaînés, les rebondissements et les révélations aussi.

Une lecture très agréable, avec de beaux sentiments, de la tendresse, une écriture douce, des instants sensuels et magiques. Liberty est vraiment troublante et époustouflante dans sa façon de se confier. Elle est d'une telle honnêteté et d'une telle franchise, que cela fait vraiment d'elle un beau personnage. J'ai eu un coup de cœur également pour Graig, que j'ai beaucoup apprécié dans sa façon de penser, de faire, sans jamais aucun reproche, et il est tellement amoureux de Liberty que c'en est émouvant.

Bref, j'ai passé un très agréable moment de lecture, et j'ai hâte de retrouver cette famille Travis et savoir ce qu'ils nous réservent de beau !

Merci.



mercredi 22 juillet 2015

Chronique de "Les Pomesses de l'espoir" de Leah West

NOTE : ♥♥♥ 1/2


Auteur : Leah West
Editeur : Editions Erato - Collection Kama
Sortie : 2 juillet 2015

Service Presse - Partenariat

Résumé :
Aux États-Unis, dans la douceur océanique de Cape Code, l’histoire d’une femme qui cherche des réponses à ses questionnements, et à donner un nouvel élan à sa vie.
Un début de quarantaine qui s’annonce difficile à vivre pour Elizabeth. Lorsque son dernier enfant Andrew, quitte à son tour la maison familiale pour entreprendre des études universitaires, elle découvre que son quotidien de mère au foyer n’a plus vraiment de sens. Et quand son chirurgien de mari, Richard, devient de moins en moins présent, elle ressent le besoin vital d’un changement. Elle rêve de voir son couple renaître de ses cendres, et de retrouver un second souffle. Elle a tout donné pour l’éducation de ses enfants, elle a sacrifié une éventuelle carrière professionnelle et ses désirs de jeunesse.



*** MON AVIS ***

Une histoire somme toute banale, mais qui a réussi à me tenir en haleine de bout en bout.

Nous suivons l'histoire d'Elisabeth, la quarantaine, qui se remet en question suite aux déménagements de ses deux enfants. Elle se retrouve seule avec son mari, Richard. Finalement, cette solitude se transforme en une introspection intérieure. Sur sa vie, ce qu'elle aurait souhaité qu'elle soit et sur ce qu'elle est au final. Certes, elle ne regrette pas ces années pour ses enfants, mais finalement, ne s'est-elle elle-même pas perdue dans cette vie un peu factice ?

Suite au choc qu'elle endure en découvrant la véritable nature d'Andrew, son roc, son repère, celui qu'elle aime depuis 20 ans, elle est anéantie. 

Après moult tergiversions, elle se remet en selle, elle s'épanouit, elle fait ce pourquoi elle a toujours voulu :  réussir ces études. Elle retrouve un second souffle. Puis, une révélation de son fils Andrew fait tout basculer, et son monde s’effondre à nouveau. Puis c'est la renaissance, et encore le plongée en eaux troubles, pour finalement peut-être accéder peut-être au bonheur. 

Voilà, à vous de suivre l’itinéraire d'Elisabeth, de sa vie, de ses doutes, de ses remises en questions.

Le récit est bien mené, l'histoire est simple, banale, mais finalement tellement réelle, tellement réaliste. Cette femme qui se remet en question sur ce pourquoi elle sert, ce qu'elle a fait, pas fait, totalement dévouée à son mari...pourquoi au final ?

Elisabeth est une femme forte, sensible, qui ose se remettre en question et vouloir changer sa vie, s’élever, faire renaître son couple, se battre coûte que coûte. Mais un grain de sable vient tout faire voler en éclat. Alors nous espérons pour elle de trouver la sérénité, le bonheur qu'elle mérite, celui auquel elle a droit après tant d'année d'indifférence. Et si cette parenthèse souhaitée se réalise, encore une fois le destin se joue d'elle, et la vie en est tout autre. Alors à cet instant j'ai voulu secouer Elisabeth, lui dire : "mais non, qu'est ce que tu fais ? Un sacrifice inutile, encore une fois ? Ouvre les yeux, et les bons !!!". Je l'ai détesté à un certain moment....puis, je me suis mise à sa place, et j'ai pu comprendre son sentiment.

Bref, une histoire certes pas vraiment originale, mais qui arrive à vous transporter dans des sensations toutes plus intenses les unes que les autres. L'auteur sait manier avec délice les mots, souffler le chaud, puis le froid, arrive même parfois à vous faire culpabiliser de penser telles ou telles choses sur un personnage. Une écriture fluide, douce, sentimentale, belle.

Un agréable moment de lecture, qui m'a fais me sentir toute chose après, emplit de sensations contradictoires. Par contre, la fin m'a complètement fait chavirer !

Un roman prenant, fait de sincérité, de vérité, tellement humain et réaliste. Bravo à l'auteur pour ce condensé d'émotion, de vie et d'humanité.

Merci.


Chronique de "Illumination" de Rowan Speedwell

NOTE : ♥♥♥♥♥


Auteur : Rowan Speedwell
Editeur : Editions Milady Romance / Collection Slash
Sortie : 10 juillet 2015

Résumé :
Adam Craig est au bout du rouleau. Ce chanteur de hard rock n'en peut plus de la vie vide de sens qu'il mène, de chambre d'hôtel en chambre d'hôtel. Après le dernier concert de sa tournée, il s'enfuit en pleine nuit jusqu'au lac où il passait autrefois ses vacances, pris de nostalgie. Il s'assoupit devant une maison au bord de l'eau... qui appartient à Miles Caldwell, un enlumineur agoraphobe et forcé de vivre en reclus. Il découvre le bel endormi à sa porte et, dès le premier regard, Adam ressent pour Miles une puissante attirance. Mais l'éternel vagabond et l'éternel solitaire pourront-ils jamais s'aimer ?


*** MON AVIS ***

Encore une fois, je suis tombée sous le charme de la plume de Rowan Speedwell. J'ai connu cette auteur avec le roman "Pour Zach", qui fut un véritable coup de coeur pour moi, et surtout mon tout premier roman M/M. Avec ce récit, beaucoup plus doux, Rowan nous transporte à travers l'univers de la musique et de l'enluminure. La rencontre de deux jeunes hommes atypiques, la rencontre de deux âmes différentes.

Je ne vais pour vous refaire le résumé, qui est excellent pour attiser juste ce qu'il faut de curiosité.

Dès leur première rencontre, un peu insolite, Miles et Adam ressentent une sorte de connexion, une attirance immédiate. Ils vont apprendre à se connaitre, mais cela reste quand-même en surface, chacun n'osant pas vraiment se dévoiler complètement. Puis, Miles, pensant ne jamais revoir Adam, décide de passer le cap avec lui. Il y a si longtemps qu'il n'a rien fait. Mais ce rapport entre eux est bien différent de ce à quoi ils s'attendaient tous les deux.

Miles est un personnage atypique de par son caractère, mais aussi de par son passé et son histoire. Il est attendrissant je trouve dans sa naïveté parfois, il est très intelligent cependant, et très doué dans son travail. Les explications faites sur son enluminure nous laisse rêveur, parfois un peu écœuré aussi par ses méthodes. Il ne sait pas faire de relation social, aussi lors de sa rencontre avec Adam, il a peur de faire tout capoter, mais aussi il se demande bien pourquoi Adam s'intéresserait à lui, surtout qu'il a bien des problèmes à résoudre pour être à nouveau un homme "normal". Sa grand peur : qu'il soit juste un passe-temps pour Adam, une sorte de bouffée d'oxygène dans le monde d'Adam, ce monde où celui-ci ne peut révéler sa vraie nature.

Adam, rock-star, trouve en Miles une personne sincère et véritable, une personne qui lui parle et l'accepte pour ce qu'il est, et non pour ce qu'il représente. Il est attiré par Miles, par son attitude, par sa vie...par lui, tout simplement. Adam est un jeune homme gentil, doux, qui ne trouve pas vraiment sa place dans ce qu'il fait, et se noie dans des substances illicites pour pouvoir oublier, et jouer son rôle.

A travers leur rencontre, chacun va évoluer, apprendre de l'autre. Les instants passés ensemble sont merveilleux, doux, parfois très drôle. J'ai bien ri avec Grâce, le Gris du Gabon de Miles. La sœur de Miles, ainsi que ses deux meilleurs amis et ceux d'Adam, ont chacun un rôle important à jouer dans cette histoire, ils se sont de bons conseils, ou pas, et seront là pour les consoler, les écouter, les aider.

J'ai beaucoup aimé ce récit, où la tendresse et la douceur sont omniprésentes. Un récit où il faut se battre et se dépasser soi-même pour arriver à ce que l'on souhaite, pour arriver à se libérer, pour arriver à l'amour. Les dialogues sont très touchants, emplit d’émotions, légers et apaisants, drôles. Les scènes de sexes sont très éclatantes, soft, sensuelles, tendres, bien décrites. 

Une écriture fluide, délicate. Par les descriptions des émotions de chacun de nos deux protagonistes, et malgré les fortes hésitations et les refus de Miles, on sent cette connexion entre eux tout au long de l'histoire, car ils sont présents chacun pour l'autre dans leurs pensées, dans leurs situations de vie....dans leurs cœurs.

Une très belle rencontre que ces deux hommes, qui va changer leur vie, mais aussi changer leur tempérament, les soigner petit à petit de leurs blessures, de leurs blocages de leurs addictions. Des personnages comme tout un chacun, humains, qui se rencontrent, se cherchent, se perdent...se retrouvent, se surpassent, s'aiment. Un très bel épilogue qui conclut admirablement ce récit.

Rowan Speedwell a réussi à m'embarquer dans son roman avec des personnages vrais, aux caractères bien définis, avec un récit original, dont les pages défilent à toute vitesse pour arriver trop vite au mot "FIN".  Des sensations exquises, suaves, amusantes, tantôt plus lourdes, brutes, fortes.

Merci Rowan.



lundi 20 juillet 2015

Chronique de "Maux Célestes - Tome 1 : La Damnation de l'Ange" de Westley Diguet

NOTE : ♥♥♥♥♥


Auteur : Westley Diguet
Editeur : Editions MxM Bookmark
Sortie : 14 juillet 2015

Résumé :
"Se libérer de ses chaînes. S’ouvrir au monde. Être capable d’aimer et d’être aimé en retour. Abandonné par la vie, rejeté par la Mort, tel un fantôme. Je n’étais plus que l’ombre de moi-même, un Ange de la Mort, jusqu’à ce que je te rencontre..." 
Cela fait cinq siècles qu’il fauche les mortels pour les envoyer dans le Néant. Puni par le Créateur, Aaron ne ressent plus la moindre émotion, il fait ce qu’on attend de lui. Les âmes ne forment qu’une liste... 
Jusqu’au jour où Emory, un jeune homme pour qui l’Ange de la Mort ne peut retenir son attirance, est en danger. Acceptera-t-il de remettre en question l’essence même de son existence d’Immortel pour le sauver ? À travers les obstacles, la Mort et les interdits, l’attirance se transforme en un sentiment puissant que personne ne pourra plus entraver. 
L’amour vaut il tous les sacrifices ? Car, comme le disait Nietzsche : « L’amour ne veut pas la durée, il veut l’instant et l’éternité. »


*** MON AVIS ***

Un magnifique récit qui nous entraîne dans le milieu des Anges, de la vie, du destin, de la mort.

Cette histoire est originale, belle, puissante.

Aaron est l'Ange de la Mort. Emory est un jeune humain. Ils se télescopent, se gravent, se retrouvent, se sauvent, se libèrent, s’aiment.

Au fil des pages, nous découvrons le milieu de vie, si je puis dire, d'Aaron, sa mission, son travail, sa routine. On le sent taciturne, blasé, lassé, différent des autres. Il a des blessures, des regrets.

Emory est un jeune humain qui n'a pas de chance dans la vie. Pas vraiment heureux, pas vraiment malheureux. Il sera amené, par la force des choses, à faire un travail qui le rebute, l’écœure.

La rencontre entre notre Ange et notre homme va être courte, brutale, intense. Un moment fugace figé dans le temps, où leur regard parlera pour eux. Un lien se crée. Puis cet instant s'arrête, s'achève, mais laisse sa marque.

A l'instant où ils se retrouvent, vous verrez comment, Aaron fera un choix qui va radicalement changer le court de leur existence. Ce choix il le fera car l'amour est là, puissant, fort, insoluble.

Puis tout un tas d'action, de décision vont s’ensuivre. La peur, la traque, la fuite, le danger, la mort, feront leur apparition. La seule certitude, la seule vérité qu'ils possèdent, c'est leur amour.

Alors oui, tout se passe très vite, mais je crois au coup de foudre, à ce lien qui se crée dès le premier regard, pour ne plus se briser. Aaron et Emory vivent cet amour pur et sincère de manière intense, dans l'urgence, sans se poser de questions. Ils savent que leur temps est compté...mais qu'importe le temps quand, l'espace de quelques jours, vous goûtez au bonheur, à l'amour, à la délivrance avec tant de conviction, de passion et de sincérité.

L'auteur nous embarque en pleine tempête émotionnelle, faite de remouds, de vagues, d'un tsunami d'amour qui balai tout sur son passage.

Au court du récit, nous en apprenons plus sur nos deux protagonistes, leurs misères, leur tristesse. D'autres personnages se greffent aussi à ce court roman, chaque personnage apportant son rôle, son opinion, sa trace.

L'écriture est fluide, engageante, belle avec des mots percutants et des phrases touchantes pour nous décrire toutes les émotions d’Aaron et d'Emory, et leur amour hors du commun.

Une belle histoire émouvante, où l'amour est le grand vainqueur, où l'amour est une force, où l'amour guide vos pas et vos décisions. Un récit où j'ai espéré pour Aaron et Emory, où j'ai tremblé pour eux, où j'ai été heureuse devant cette sincérité et cet amour si puissant, si brutal et inconditionnel.

La fin m'a totalement chamboulée. J'en suis restée bouche-bée. L'émotion m'a submergée. Aaron et Emory, deux Anges pour moi.

Une sorte de Roméo et Juliette chez les Anges....mais à leur manière, où l'amour éternel vit bien au-delà de tout.

Merci Westley. Et bravo pour la couverture qui représente bien nos deux personnages.



Popular Posts

Chronique : "Bora Bora's Bitches - Tome 3"

Auteur : Jacinthe Canet Éditeur : autoédition Date de sortie : juillet 2019 ~ RESUME ~ Chère Licorne-journal, on dit que « ...

 
Mateiva Passion Lecture Blogger Template by Ipietoon Blogger Template