Chronique de "Déploie tes ailes - Tome 2 : Le loser amoureux" de Rose Darcy

*** SAGA COUP DE CŒUR ***




Auteur : Rose Darcy
Editeur : MxM Bookmark
Sortie : 29 juillet 2016

Résumé :
Dylan est un ange timide et maladroit. Derrière son apparence de loser se cache le cœur d’un homme qui cherche sa place Là-Haut. Son manque de confiance en lui l’amène à enchaîner les gaffes, jusqu’à faire craquer son boss qui décide de passer à l’action. Dylan se retrouve alors entre les pattes de deux anges pervers et très... enthousiastes, qui ont pour mission de l’aider à déployer ses ailes. 
Sur le chemin de l’acceptation, Dylan va se découvrir et explorer ses sentiments à l’égard d’un certain ange qui lui occupe l’esprit... Bastien. Surtout, il va apprendre à s’aimer un peu plus, à s’ouvrir aux autres, même s’ils sont foldingues sur les bords. Ce qu’il va trouver au bout de la route, le jeune Cupidon n’osait en rêver. 
Il suffit parfois d’un sourire pour changer une vie...



~ MON AVIS ~

Dans ce second volume, nous suivons l'aventure angélique de Dylan. Dylan est un jeune ailé tout attendrissant. Il m'a fait craquer avec son allure vieillotte, sa gaucherie, ses yaois et sa timidité maladive.
Manquant grandement de confiance en lui, Eros décide de l'aider et lui attribue notre Jasper et notre Cameron pour mener à bien cette mission. Quel plaisir de retrouver nos deux pervers ! Et je peux vous dire que je n'ai pas été déçue : ils sont toujours aussi craquants, aussi drôles et plus amoureux que jamais. Leurs échanges, toujours aussi piquants, font mouche à chaque fois, et vous arrache de beaux sourires. Jude, un autre ange, fait aussi son apparition pour leur prêter main forte. Cet ange est très doux, très tactile, et ne manque en aucun cas d'humour, participant volontiers aux joutes verbales de Jasper et Cameron.

Dylan, qui aura du mal à accepter cette aide au départ, va vite s'attacher à nos trois zigotos.
Dylan m'a touché dans sa façon d'être, de se percevoir. Il se sent invisible, insignifiant. Et avec son maudit cœur qui bat pour un certain Bastien, et bien, il est encore plus dépité.

Vous verrez au court de ce tome l'évolution de Dylan, cette confiance qu'il apprend à acquérir, pas à pas, marche après marche. Vous serez surprit par Bastien, un ange un peu fou, très possessif et quelque peu mystérieux dans sa façon d'être.

La plume de l’auteur est fluide, douce, vous entraîne avec bonheur à Nirvana, au cœur de la vie mouvementée de ces anges que l'on aime tant, que l'on découvre un peu plus et auxquels on s'attache.
Les émotions sont au rendez-vous, certes l'humour est très présent, mais la tristesse et la désolation vous serreront le cœur par la détresse et la douleur de Dylan face à ses camarades, à ce qu'il subi. Les mots de Rose Darcy sonnent justes, ils sont doux, légers, puissants dans leurs significations et tellement sincères. J'ai été séduite par Dylan, sa pudeur à s'ouvrir à l'amour, à sa façon timide d'explorer, de palper. J'ai été séduite par Bastien, par ses paroles, sa façon d'être, de protéger, de revendiquer.

Bref, je vous laisse découvrir par vous-même ce tome 2 qui vous comblera tout autant que le premier. C'est une belle suite dans le couple Jasper / Cameron, et une jolie découverte des personnages de Dylan et Bastien, sans oublier Jude ! Un roman qui vous transportera dans un univers superbe, bien construit, où l'on va de découvertes et découvertes, avec de nouveaux nuages, de nouveaux endroits, avec des personnages qui vous feront voir mille couleurs et vous procureront mille émotions, en passant par le rire et la peine. Une douce romance, une coquine comédie, un instant délicieux de lecture avec des anges qui vous foudroient le cœur et qui s'y ancre.

Merci Rose pour ce second volume.
Merci d'avoir inventé ce si bel univers que j'adore, et ces anges qui ont conquit mon cœur. Ta plume est parfaite pour ce registre, maîtrisée à merveille, s'adaptant excellemment bien à chaque personnage.






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique : "Be with me"

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Une vie à t'attendre"