Chronique de "Dé/Connexion" de L.A. Witt

♥♥♥♥♥/5




Auteur : L.A. Witt
Editeur : MxM Bookmark
Sortie : mars 2016

Résumé :
Tout contact physique est interdit. Le sexe ? Un crime grave. Des uniformes isolants et des gants privent les porteurs des touchers les plus platoniques. Les citoyens se rendent en file indienne à des maisons de simulation pour obtenir leurs orgasmes rationnés sur prescription dans des machines de réalité virtuelle.
Keith Borden travaille depuis des années dans une maison de simulation, et jamais il n’a été tenté de briser la loi interdisant tout contact... jusqu’à l’arrivée d’Aiden Maxwell. Ce patient jeune et dangereusement charmeur l’invite à découvrir le monde souterrain obscur où les gens s’adonnent à un sexe réel, sans simulations. Keith y joue sa carrière et sa liberté, mais il est curieux et Aiden est irrésistible. 
Dès que Keith met le pied dans cet univers de chair et de fantasmes, il est accro. Au sexe, à l’ambiance et, surtout, à Aiden. Après des années à repousser le monde entier, Keith rêve plus que tout de contact humain, et Aiden le lui offre librement : du sexe torride, de la tendresse, et tout le reste.



~ MON AVIS ~

Un superbe roman, futuriste, prenant, qui vous happe dès la première page.

Keith vit dans un monde sous contrôle, surveillé. Il y trouve son compte, et adore son travail. Un travail très particulier mais pour lequel il s'accorde une rigueur sans faille. Cependant, sa rencontre avec Aiden, un "patient", va tout bouleverser et remettre en cause tout ce en quoi il croyait.

Ce texte est vraiment intéressant, car au-delà de l'histoire qui se tisse entre nos deux personnages principaux, ce sont toutes ces petites choses pour lesquels nous ne prêtons pas forcement attention qui prennent ici toutes leurs valeurs. 
En effet, la rencontre et les révélations de Aiden vont amener Keith dans une réflexion intense, il va se poser beaucoup de questions, et surtout, il va découvrir un autre monde, un monde où le toucher, le sexe, les échanges sont rois. Un monde où il est vierge de toutes connaissances. Aiden, petit à petit, va l’entraîner avec lui dans cette sensation de plaisir, de caresses, il va lui expliquer les choses et son point de vue.

Keith est un homme passionnant, son caractère est réservé et affirmé en même temps, c'est une personne qui n'hésite pas à remettre en cause tout ce qu'on lui a inculqué. Mais sa conscience ne le laisse pas souvent tranquille....

Aiden est un homme plus mystérieux, intriguant. Il est posé, calme. J'ai trouvé que cette part de mystère qui l'entoure rajoutait à son charme. Avec Keith il est entreprenant sans rien imposer, et malgré ses quelques non-dits, nous sentons bien son attirance pour Keith et cet amour qui naît, rencontres après rencontres.

J'ai apprécié que l'évolution de leur relation se fasse toute en douceur, tout en apprentissage, du moins pour Keith. Les scènes de sexe sont pleines de charmes, tantôt pudiques, tantôt érotiques, et reflètent à merveille cet éveil à la sensualité et au plaisir de la chair.

La plume de l'auteur est fluide, addictive, elle vous berce et vous entraîne dans un récit palpitant où le danger et la surveillance sont omniprésents. Une plume qui sait jouer avec nos émotions, nous menant d'un sentiment de tendresse à un sentiment de peur en un clin d’œil. 
A travers ses mots, l'auteur vous dépeins combien ce sens du toucher est important, et nous prouve avec l'histoire de Keith comment cette connexion de deux corps, ces caresses, ces effleurements, rendent votre monde plus beau et le rempli de couleurs. D'ailleurs, Keith, dans ses retranchements, se rend compte que son monde est d'une pauvreté d'échanges affligeante, lisse, monochrome.

Au final, je dirai que j'ai été surprise par ce roman, qu'il m'a conquise et que j'ai trouvé beau dans son intégralité et dans son originalité. Un récit qui vous fait réfléchir sur la justesse des interdits, de l’illégalité, qui vous montre toute l'importance de la chaleur humaine, du contact et tout ce que le droit ou pas de l'exercer peut provoquer. L'histoire d'amour entre Keith et Aiden est belle. Page après page, elle évolue, se transforme, et cette excitation des sens se termine en sentiments vrais, en quelque chose pour lequel chacun fera un choix, ce qui bouleversera leur futur et leur vie.

Le titre du roman est magnifiquement trouvé, et à la lecture du texte, prend toute son importance. Un titre intelligent.




Commentaires

  1. J'ai très envie de le lire celui-là, le contexte a l'air franchement intéressant et différent des autres livres du genre.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Les lendemains avaient un goût de miel"