Chronique de "Richard" de Théodore Melmoth




Auteur : Théodore Melmoth
Editeur : MxM Bookmark
Sortie : février 2016

Résumé :
Bien que ce soit malgré lui, Lord Richard Aberale marque toujours les esprits de ceux qu’il rencontre. Depuis qu’il a été défiguré au combat, sa laideur effraie, dégoûte et fascine à la fois. Cependant, le jeune homme est aussi doté d’une intelligence remarquable qui va faire de lui le précepteur idéal pour Benedict, son double lumineux : le garçon, pourtant béni par une beauté divine, manque cruellement d’éducation et de réflexion. La rencontre entre les deux hommes porte vite ses fruits et chacun s’épanouit au contact de l’autre. Mais Richard porte un lourd secret qui menace non seulement leur amitié mais aussi leur existence.


~ MON AVIS ~

Un très joli conte revisité, une histoire belle, touchante et addictive.

C'est la rencontre de deux hommes opposés, deux hommes qui vont apprendre à se connaitre, qui vont s'attacher l'un à l'autre. La naissance d'une amitié sincère qui va se transformer en un tout autre sentiment.

Lord Richard est un homme, qui malgré son jeune âge, a vécu plus que de raison. Il a échappé à la mort, bien que celle-ci lui ait laissé un souvenir indélébile, marquant ainsi son visage à vie. Son apparence, comme dit dans le résumé, inspire le dégoût tout autant que la fascination.
Lorsqu'il rencontre Benedict, le fils d'un bon ami, celui-ci ne semble pas voir sa laideur, au contraire de Richard, qui lui, voit la beauté de Benedict.
Lorsqu'il doit "éduquer" ce jeune homme, Richard ne s'attend pas à éprouver toutes les difficultés du monde pour ignorer et repousser ce sentiment d'attirance envers celui-ci. En effet, à leur époque, cela était interdit et lourdement sanctionné.

Au fil des pages, vous allez découvrir comment Richard et Benedict deviennent amis, les instants qu'ils passent ensemble à apprendre, à s'amuser. Les émois que ressent Richard sont touchants, car s'il se sent attiré par Benedict, il sait bien qu'il ne doit pas, que cet homme mérite bien mieux que lui, et pas une vie à se cacher.

Seulement le cœur à ses raisons que la raison ignore, et contre toute attente, Benedict se rend compte de beaucoup de choses. Il est intéressant de voir Benedict se poser les bonnes questions, réfléchir. C'est à ce moment aussi que l'on se rend compte qu'il a mûri au contact de Richard, tout en gardant sa candeur, et surtout, un trait de caractère propre à lui : il sait ce qu'il veut, et fera tout pour l'avoir.

C'est une très belle histoire d'amour racontée par une plume fluide, légère, douce, nous montrant combien à l'époque les relations entre hommes étaient vraiment vu en horreur et condamnées. L'écriture, les mots, les termes employés par l'auteur sont tout a fait approprié à la période historique et confères au récit un charme désuet. 
Les sentiments et les émois de nos deux jeunes hommes sont pudiques et francs à la fois, un doux contraste qui rappelle la personnalité opposée de nos deux hommes. 
Un récit qui vous montre un combat intérieur pour réfuter des sentiments qui ne devraient pas exister. Seulement, quand l'amour est trop fort, trop beau, que faire ?

En bref, j'ai passé un excellent moment de lecture, qui m'a conquise, qui a fait chavirer mon cœur de romantique. Une histoire où l'on se bat pour avoir ce que le cœur nous dicte, une histoire où les émotions sont présentes, où l'humour de Richard fait mouche, où la gaucherie de Benedict vous fera sourire, si ce n'est vous attendrir, où l'amour tant rêver devient réel après bien des rebondissements et des hésitations.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Tombe, Victor !"