Chronique : "Un tango en bord de mer"

*** UNE DANSE DES ECHANGES PARFAITE ***


Auteur : Philippe Besson
Éditeur : Julliard
Date de sortie : septembre 2014

~ RÉSUMÉ ~
" On a été heureux ensemble...
– Toi et ta nostalgie...
– Et puis, un jour, ç'a été terminé...
– C'est comme ça. On n'y peut rien.
– Peut-être qu'on y pouvait quelque chose. Peut-être qu'on n'a pas assez essayé. Peut-être qu'on n'y a pas assez cru.
– Je croyais que tu détestais les couples. La durée. Ces choses-là. Bourgeoises. "

Lui est un écrivain célèbre, la quarantaine passée. L'autre est un jeune homme qui cherche encore sa voie. Quelques années auparavant, ils se sont follement aimés, déchirés puis quittés. Ils se retrouvent par hasard, au beau milieu de la nuit, dans le bar désert d'un grand hôtel en bord de mer. Une atmosphère irréelle, propice au souvenir et à la confidence...
Mais la magie d'un décor peut-elle suffire à faire renaître la vérité des êtres et des sentiments ?




~ MA CHRONIQUE ~


J'ai adoré cette courte pièce de théâtre, ce fut un régal et un véritable plaisir. J'ai aimé la forme, les descriptions des personnages, du décor, de la mise en scène : pleins de petits éléments qui confèrent au lecteur l'impression d'être en plein cœur du texte, de visualiser la scène telle qu'elle pourrait s'offrir à nos yeux.

Cette soirée avec ces deux hommes donne lieu à un très bel échange sur eux-mêmes, leur passé, le présent, les ressentiments et les sentiments.

Encore une fois j'ai été subjuguée par la plume de l'auteur, par ses mots. Il a su exactement faire ressortir la différence entre les deux personnages.
Le format théâtre nous offre toute l'intensité produite par le dialogue entre ces deux hommes, nous donnant l'essentiel de leur pensée. Et chaque petit détail, en aparté, comme les temps de pause, les images où se posent leurs yeux, leurs gestes, nous procurent un sentiments de huit-clos intense où les sentiments, encore à vif, explosent et se délient.

La plume de Philippe Besson est un enchantement pour mon cœur et un enrichissement pour mon âme. J'aime son phrasé particulier, unique, les nuances qu'il y insère, la magie qu'il forme à si bien manier les mots. 
Sa plume est élégante, sensible, riche de mots et d'émotion.

Cette pièce c'est un bilan, un bilan des amours perdus mais qui ne s’effacent pas, c'est un bilan de ce qui a été et de ce qui est, un bilan des actes, des gestes, un bilan du cœur et de ce que l'on souhaite et ressent encore. 
Un sublime échange bien mené, tantôt nostalgique, tantôt rieur, tantôt amer avec comme figure de prou la vérité des sentiments, la vérité de ce que nous sommes, le tout adouci par un décor enchanteur, magique.

Un titre très bien choisi pour cette danse des échanges, ce rythme lent, en deux temps.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Tombe, Victor !"