Chronique de "Mauvaises graines" de Michèle Rosaux

NOTE : ♥♥♥♥♥




Auteur : Michèle ROSAUX
Editeur : Reines-Beaux
Sortie : 12 décembre 2014

Résumé :
Derrière les murs et les grilles d’un orphelinat, il est des secrets bien gardés, des pratiques douteuses, des expériences douloureuses qu’on ne souhaite partager avec personne. « L’empitié » n’y est pas la bienvenue. Surtout lorsqu’elle émane de Louis, le petit nouveau et qu’elle s’adresse à moi, Johnny Yankee, l’éternel rebelle, l’insoumis, la mauvaise graine. Ce n’est pas après quinze ans de lutte acharnée pour susciter crainte et respect que je vais me laisser attendrir par ce freluquet ! Même s’il a du miel au fond des yeux, si son visage est auréolé de boucles de soleil et si un seul de ses sourires met mon cœur à genoux.



*** MON AVIS ***

Un roman magnifique, dur et plein de tendresse en même temps.

A travers ce roman, nous découvrons l'univers difficile des pensionnats, des "choses" pas très convenables qui s'y pratiquaient, comment la peur et l'angoisse y régnaient.

Nous suivons le parcours de Johnny, jeune de 15 ans, qui a forgé son caractère en grandissant dans ce lieu maudit. Il a appris à vivre aux milieux de toutes ces atrocités. Son seul point de salut : son meilleur ami, Dédé.

Le personnage de Johnny est bien construit. Il ne se laisse pas faire, pas intimider. Il a appris à vivre à la dure. Mais il a aussi ses moments de tendresse, et une grande et indéfectible amitié pour Dédé.

Puis, un jour, débarque un nouveau, d'un an plus jeune que lui. Un jeune adolescent au visage d'ange, aux yeux de miel : Louis. Johnny est subjugué dès qu'il le voit, et fera tout pour le protéger de  ce qui l'attend inévitablement, quitte à prendre tous les châtiments à sa place.

Pour Johnny, Louis deviendra Lou. Les sentiments évoluent, mais la vie est dure et pleine de rebondissements.

Je ne peux pas vous en dire plus, de peur de trahir la fin de ce merveilleux roman. Il faut absolument le lire.

Certes, ce roman est dur, des passages m'ont vraiment serrés le cœur, et d'autres me l'ont complètement fait chavirer. C'est un mélange doux / amer.

Au final, pour moi, c'est une très belle histoire d'amour, éternelle, qui ne s’arrête pas, même au-delà de la mort.

L'écriture est belle, fluide, bien menée, sans temps mort. Je n'ai pas pu décrocher avant de savoir la fin. Une fin pour moi très jolie, très émouvante et tellement juste au regard du roman. Un amour sincère, pur, véritable comme celui qui reste toute une vie. Il est ineffaçable.

C'est l'histoire de la vie de Johnny, de ses 15 ans jusqu'à la fin, ses batailles, ses combats, sa liberté, son amitié éternelle, sa tristesse, son unique amour : Lou.

Un conseil : lisez-le, vous ne serez pas déçu. Prévoir juste la boite de mouchoirs !

Un grand merci à l'auteur pour ce très beau roman.




Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique : "Be with me"

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Une vie à t'attendre"