Chronique de "Des mensonges dans nos têtes" de Robin Talley

NOTE : ♥♥♥♥♥/5


Auteur : Robin Talley
Editeur : Mosaic
Sortie : 9 septembre 2015

Masse Critique Babelio

Résumé :
Deux jeunes filles vont braver leur entourage respectif pour vivre librement
Les filles sont faites pour se marier… Les Noirs et les Blancs ne doivent pas se mélanger… Une fille ne doit pas embrasser une autre fille… Linda ne doit pas aimer Sarah.
Rien que des mensonges?

1959, en Virginie. C’est l’histoire de deux filles qui croient qu’elles se détestent ― parce qu’elles n’ont pas la même couleur de peau et qu’elles ne sont pas nées du même côté.
C’est l’histoire de Sarah et Linda qui croient qu’elles se détestent… mais c’est aussi l’histoire de l’année où tout va changer ― parce que les mensonges des autres vont voler en éclats et que les vies, les cœurs de Sarah et Linda vont s’en trouver bouleversés pour toujours…

*** MON AVIS ***

Un roman bouleversant, tellement réel, même encore de nos jours. Une histoire poignante où la peur au ventre ne m'a pas quitté une seule fois tout au long de ma lecture.

Nous suivons le parcours de Sarah et de Linda. Deux jeunes filles que tout oppose : leur condition, leurs vies, leurs pensées, leur couleur de peau.

C'est l'histoire de Sarah, jeune Noire, qui intègre avec quelques amis, dont sa sœur, un lycée de Blancs. Mais pas n'importe quel lycée, un lycée où seuls les Blancs sont autorisés à étudier. Sarah et ses amis sont les premiers Noirs a tenter l'expérience, une expérience qui leur a été imposée, par leurs parents, par les associations....contre la ségrégation, pour leur liberté, pour leur droit. Sarah est une jeune femme courageuse, téméraire, forte, intelligente.

C'est l'histoire de Linda, jeune Blanche, tellement certaine de ses convictions, tellement apeurée par son père, tellement écœurée de voir des Noirs dans "son" lycée.

Dès les premières pages, un sentiment d'angoisse vous prend, pour ne plus vous quitter. Le récit est tel, les explications et les descriptions sont telles, que vous vous demandez bien comment ces jeunes Noirs réussissent à tenir dans un endroit peuplé de Blancs, des Blancs qui vous rejettent, qui vous traitent comme des animaux, qui vous rabaissent, qui vous humilient, qui font de votre vie un enfer, un enfer terrible, sans une minute de répit, un endroit où il faut toujours être sur vos gardes, sur le qui-vive, à regarder devant vous, derrière, à droite, à gauche. Mais tout ceci, ils le feront la tête haute, courageusement, ils affronteront ce qu'on leur a imposé, avec ce risque, toujours présent au-dessus de leur têtes, de se faire frapper, ou pire...de se faire tuer.

Au milieu de ce chaos, ces deux jeunes filles vont devoir travailler ensemble, alors leur monde se télescope, le Blanc, le Noir....peut-être pour aller vers le gris ?

Elles vont apprendre à se connaitre, mettre leurs convictions en affront, elles avancent, puis elles reculent.

A ce problème de couleur vient s'en ajouter un autre, un péché, un secret qu'il ne faut surtout pas dévoiler ou deviner : l'amour, l'attirance. Une honte de plus pour toutes les deux, qui les rend vulnérables, mais courageuses en même temps, car ce sentiment naissant leur apportera la force de se défendre, de se protéger.

Un roman très bien écrit, qui nous peint avec justesse et de façon percutante une triste réalité, qui existe encore de nos jours, malheureusement. Sarah et Linda vont se rendre compte, petit à petit, que toutes ces choses qu'on leur a dites, toutes ces choses qu'on leur a inculqué depuis leur tendre enfance, toutes ces certitudes, ces convictions, ces soi-disant vérités, sont en fait que des chimères, des mensonges, et que peut-être bien le monde pourrait changer, évoluer. Au contact l'une de l'autre, elles vont se remettre en question, grandir, s'affirmer, oser avancer pour leur liberté.

La plume de l'auteur nous embarque dans un roman poignant, où la vision de deux adulescentes nous donne un impact émotionnelle intense sur ce que les Noirs ont dû vivre pour pouvoir avoir les même droits que les Blancs, pour s'intégrer, mais surtout, à travers ses mots, ses phrases, l'auteur nous montre un monde bien cruel, et malheureusement encore bien réel. L'horreur vécu par Sarah et ses amis, ainsi que sa sœur, est tout simplement inhumaine, immonde. La fin du récit nous laisse malgré tout avec une note d'espoir, et marque la fin d'une histoire sinistre, mais libératrice, qui embarque nos deux héroïnes vers un nouvel avenir, fait de gris, de lumière...peut-être.

En bref, un roman assez bouleversant, qui vous met la peur au ventre tout du long, à vous demander jusqu'où tout cela va-t-il aller, à vous demander comme tout cela va se terminer, à oser espérer pour Sarah, pour sa sœur, pour ses amis, à pardonner à Linda pour ses paroles, blessantes, avilissantes. Un livre qui m'a ému et m'a retourné.

A lire, sans hésitation.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Les lendemains avaient un goût de miel"