Chronique de "Wanted ! Recherché mort ou mort" de Nathdawn

*** COUP DE CŒUR TOTAL ***



Auteur : Nathdawn
Editeur : auto-édition
Sortie  : décembre 2016

Service Presse Auteur

Résumé :
Angélina. Une île perdue au milieu de l'océan Indien. Un désert immense de roches, de sable et de dunes. Autrefois, c'était une oasis prospère.
Puis il y a eu le Big Bang, la troisième guerre mondiale. Ici, un dictateur retranché derrière ses remparts impose son règne de la terreur.


~ MON AVIS ~

Ce roman est tout simplement un coup de cœur total. Total, car tout m'a conquise : l'univers, original, l'histoire, passionnante, les personnages, époustouflants, tant par leur cœur que par leurs actes, les émotions, qui sont au rendez-vous, l'humour, omniprésent, et qui s’entremêle à la perfection à la douleur, aussi bien morale que physique, pour ne faire plus qu'un et nous insuffler ainsi un maximum de sensations et de sentiments.

Dès les premières pages, mon intérêt a été suscité, pour ne plus me quitter.

Cette histoire, c'est l'histoire de Sohann et de Zène, c'est l'histoire d'une rencontre, d'une traque, d'une belle amitié, d'une famille qui se construit et s'adapte malgré elle dans un climat de peur et d’instinct de survie. C'est l'histoire d'un groupe de personnes attachantes, aux personnalités diverses et variées.

Sohann est un jeune homme a l'apparence fragile, délicate. C'est quelqu'un qui a souffert, énormément, aussi bien physiquement que psychologiquement. Je me suis de suite attachée à lui, à son caractère si ambigu, qui cache bien des choses. 
Zène est une personne forte, à la personnalité franche. Sous ses airs de dur à cuire, et au contact de Sohann, il se révèle tendre, doux, protecteur. Je me suis également attachée à lui, pour tout ce qu'il est, tout ce qui le construit et va encore le construire.

Lorsque ces deux-là se rencontrent, les étincelles fusent, et l'orage n'est jamais loin. De ces échanges piquants, qui blessent parfois, ressortira une autre forme de relation, un rapprochement sensible, délicat, qui se caractérisera par une confiance accrue, une présence indispensable. Chacun au contact de l'autre grandira. D'ailleurs, le travail au niveau psychologique des personnages est très bien mené par l'auteur, le tout monte crescendo. Sohann m'a émue dans sa découverte de l'amour, du vrai, et Zène m'a épatée dans sa façon d'être avec celui-ci, et surtout sa façon de se remettre en question.

Page après page, nous découvrons l'univers hostile qui entoure tout nos protagonistes, les paysages, décrits à merveille. mais aussi la terreur du dictateur, sa vraie personnalité torve et perverse, ainsi que le fonctionnement de ce groupe de jeunes gens atypiques pour survivre, vivre et s'adapter à une vie qu'ils n'ont pas choisi.
Chaque personnages secondaires est intéressants à sa manière, apportant chacun de la consistance et du rythme.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman. Il m'a soufflée, il m'a séduite. Et même si quelques fautes subsistent, et bien je dois vous dire que j'ai tellement été embarquée par tout ce que représente cette histoire, que je n'en n'ai pas fais cas, mon esprit ayant totalement fait abstraction de ces quelques fautes.
Le texte a du swing, il est harmonieux. Chaque page est une occasion de nous offrir un rebondissement, un sentiment, une émotion, un sourire.
Les joutes verbales entre Zène et Sohann sont un vrai régal. C'est ce qui fait leur charme aussi.

La plume de l'auteur est encore une fois fabuleuse. Ce que j'aime, c'est qu'elle n'enjolive rien, ne nous épargne rien, les mots sont posés sur la papier avec sincérité et honnêteté. Des mots crus, des mots percutants, des mots, qui par leur vérité, nous procure un maximum d'émotion, de la plus tendre à la plus cruelle. 
Phrase après phrase, cette plume nous subjugue avec sa dualité, entremêlant avec brio des sensations totalement opposées, mariant les mots pour nous offrir un maelstrom d'émoi, d'une intensité parfois insoutenable
Les descriptions concernant Sohann, ses déchirures du passé, encore présentes, et futures, sont terriblement éprouvantes à lire, et au-delà de ceci, il y a l'espoir, la lumière, la douceur des sentiments exprimés par Zène et Sohann, leurs pensées et leurs peurs profondes. Leurs relations intimes sont délicates, affectueuses, douces, en total contradiction avec leurs langues acérées. Et c'est ce contraste aussi que j'ai beaucoup aimé chez eux.

Je dois vous avouer que l'auteur a réussi à me faire monter la larme au coin de l’œil, et qu'elle a failli déborder ! Pourquoi ? Et bien arrivé vers la fin, je me suis prise une claque, et je me suis dis : "Non, mais qu'est ce qu'elle me fait là ?" Je vous jure que mon cœur a fait un de ces bonds ! Vous savez, comme quand vous êtes en voiture et que vous passez sur une bosse à grande allure : vous avez la sensation que votre cœur va s'échapper, et bien, c'est ce que j'ai ressenti.

Bref, un roman dont je suis tombée amoureuse, un roman que j'ai envie de relire, encore et encore, un roman qui m'a marquée par ses contraires, un roman qui m'a séduite par sa plume exquise, qui manie les mots avec talent, un roman qui m'a affectée par sa dureté, sa violence, tout autant que par sa douceur et l'amour qui s'en dégage. Sohann et Zène sont des êtres uniques, poignants dans leur détresse, admirables dans leur force et leur courage, émouvants dans l'expression de leur amour, un amour qui se construit petit à petit, miette à miette, dans un climat des plus délicat. Un amour pour panser leur âme et réchauffer leur cœur. Un amour qui sera leur rédemption.

Un immense merci à Nathdawn pour ce récit, dont elle peut-être fière.



Lien Amazon


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Une vie à t'attendre"