Chronique de "Mords-moi si tu peux" de M.R. Stevens

*** UN RÉGAL D’HUMOUR ***



Auteur : M.R. Stevens
Editeur : Mix Editions
Sortie : 24 novembre 2016

Service Presse Partenaire

Résumé :
Si l'on vous dit qu'un vampire brille parfois au soleil, cela vous évoque-t-il quelque chose ? Pour Mike, le jeune alpha de la meute Hollyster, c'est surtout synonyme d'ennuis. De gros ennuis. Surtout quand le vampire en question est Cody Latimer, enduit de colle et de paillettes par ses Bêtas le jour même de la rentrée. Entre les loups-garous et les vampires, cette agression signe le début d'une guerre des blagues aux conséquences aussi loufoques qu'inattendues.


~ MON AVIS ~

Ce roman est tout simplement génial ! Une comédie succulente qui se déguste page après page, avec des personnages attachants et uniques.

Nous suivons principalement Cody et Mike, leur histoire, leur attirance, ce que cela implique et surtout, ce que cela déclenche, avec tout autour d'eux leurs amis, leur nid, leur meute, bref, tout un panel de personnages secondaires très intéressants et nécessaires à cette histoire pour en faire un récit complet et assez original. En fait, pour moi, l'originalité a été dans ce lycée particulier où toutes les créatures fantastiques se côtoient, ce qui nous donne un joyeux melting-pot !

C'est un texte bourré d'humour, avec des scènes cocasses et hilarantes. L'auteur a l'imagination fertile lorsqu'il est question de blague !

Chaque personnage a son caractère, sa personnalité, et ils sont tous attachants à leur manière, qu'elle soit maladroite ou toute en tendresse.
Cody est un personnage somme toute calme, mais lorsque que les amis de Mike l’enduise de paillettes, c'est trop. Il devient filou, calculateur, et s'amuse beaucoup de la situation. Cependant, le sentiment d'allégresse et de fierté qu'il éprouve à ridiculiser Mike devient différent, et ses pensées sont alors tournées vers tout autre chose. L'auteur a réussi un joli tour de passe passe, car au milieu de toute cette légèreté, de cet humour potache, et bien les réflexions de Cody quant à ce qu'il éprouve sont amenées de façon douce, émouvante. Il se révèle fébrile, doux.
Mike, lui, c'est une toute autre histoire au niveau de ses sentiments envers Cody, et pour cause...enfin, vous verrez par vous-même.
Les autres protagonistes du roman sont tour à tour irritants, surprenants, attachants, agaçants et adorables. Des liens se créent entre certains, et au vu de la fin, nous pouvons peut-être espérer une suite.

La relation entre Cody et Mike est succulente, un doux mélange acidulé, piquant, avec quelques pointes sucrées. Quand l'un n'y croit pas, l'autre le ressent comme une évidence, et vice versa. Un joli jeu du chat et de la souris, qui se terminera en apothéose, nous apportant des instants d'échanges émouvants, tendres, sincères.

Les parents de nos protagonistes sont des personnages extrêmement déroutants, vous verrez pourquoi.

La plume de l'auteur est fluide, jeune, fraîche, le tout dans un langage simple, commun, qui ravit nos zygomatiques et apaise notre cœur. Une plume qui joue savamment avec les mots pour former des phrases qui vous procurent indubitablement un sourire ou bien carrément : un fou-rire. Cependant, ce texte n'est pas que humour, c'est aussi des émotions plus attendrissantes, plus douces, plus sérieuses. J'ai aimé aussi le fait que l'auteur implique le lecteur dans sa lecture, le faisant interagir implicitement, conférant ainsi une plus grande immersion dans ce texte délicieux.

Bref, un très très bon moment de lecture, parfait pour se détendre, s'évader. Une ambiance parfaite, très bien décrite d'ailleurs, des personnages sexy, à l'humour ravageur et à la sensibilité délicate. C'est rafraîchissant et c'est génial !





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Une vie à t'attendre"