Chronique : "Un personnage de roman"

*** INTÉRESSANT ***


Auteur : Philippe Besson
Éditeur : éditions Julliard
Date de sortie : 7 septembre 2017

~ RÉSUMÉ ~
" Je connaissais Emmanuel Macron avant qu'il ne se décide à se lancer dans l'aventure d'une campagne présidentielle. Et quand il m'a exprimé son ambition d'accéder à l'Élysée, j'ai fait comme tout le monde : je n'y ai pas cru.
J'ai pensé : ce n'est tout simplement pas possible.
Pourtant, au fil des mois, au plus près de lui, de son épouse Brigitte et de son cercle rapproché, sur les routes de France comme dans l'intimité des tête-à-tête, j'ai vu cet impossible devenir un improbable, l'improbable devenir plausible, le plausible se transformer en une réalité.
C'est cette épopée et cette consécration que je raconte. Parce qu'elles sont éminemment romanesques et parce que rien ne m'intéresse davantage que les personnages qui s'inventent un destin. "


~ MA CHRONIQUE ~

J'ai passé un bon moment de lecture, appréciant me plonger dans ce texte particulier, un texte qui relate l'aventure que vit, et se crée, Emmanuel M.

J'ai lu beaucoup de critique sur ce roman, qu'il était inutile, que les gens ne voyait pas l’intérêt d'un tel bouquin.
Cependant, je ne suis pas vraiment d'accord, car je pense que ce livre doit être lu comme un roman, un peu comme une fiction dans laquelle le héro se bat avec force et conviction pour obtenir ce qu'il veut, se donnera les moyens pour atteindre son but, traversera les obstacles, les attaques et les coups bas pour enfin obtenir ce qu'il espère tant et ce en quoi il croit vraiment. Oui, Emmanuel M. fait le parfait héro de ce roman. Il en a l'étoffe, l’envie, la rage et la combativité.
D'ailleurs je trouve que le titre est parfaitement choisi car le destin d'Emmanuel M. est bien dans l'esprit et surtout, il se démène pour se le créer son fameux destin.

J'ai apprécié les confidences d'Emmanuel M. à Philippe Besson, ses éclats de vérité et parfois cette carapace que l'on voit se fissurer, ses quelques confidences dont les paroles m'ont parue sincères, le rendant plus accessible, plus humain.
J'ai aimé l'état d'esprit et les réparties de Brigitte M., qui semble à la fois espiègle, ouverte et très réaliste. J'ai aimé ses instants de fragilité où la peur transparaît, où l'inquiétude fait trembler les mots.
J'ai aimé la franchise de Philippe Besson quand il dit qu'inévitablement il ne pourra pas forcément rester objectif, même si cela est son souhait. Cependant il ne le fait pas à outrance et toujours avec sincérité, tout en restant insoumis et libre (un peu comme Emmanuel M. finalement...)
J'ai aimé les quelques questions incisives posées, les réponses parfois sans réponse (si habituel comme tactique que cela n'étonne même plus), les questions teintées d'humour ou de gravité.
J'ai aimé les remarques pertinentes et osées de l'auteur, j'ai aimé aussi sa discrétion.

C'est sûr que ce texte ne raconte rien de particulier si ce n'est cette extraordinaire épopée, assez incroyable, que vit Emmanuel M., une épopée à laquelle personne ne croyait, lui riant souvent au nez car trop jeune, trop présomptueux, trop...tout.

Page après page, j'ai suivi avec intérêt ce récit atypique, à la fois journal intime, chronique et récit romanesque. L'auteur, malgré le sujet, a réussi à m'apostropher et me maintenir en haleine jusqu'au bout, même si nous connaissons déjà tous l'issue. Un texte bien structuré, bien maîtrisé.

La plume de l'auteur m'a encore une fois charmée. Je suis amoureuse de son écriture et malgré la spécificité du roman, il arrive à marquer de son empreinte ce texte par sa prose poétique, charmante et envoûtante, faisant ainsi de ce livre une histoire romanesque servie par un héro des temps modernes. 
Il a l'élégance des mots, la grâce des phrases et le charme du récit. 
Il a su agilement adapter sa plume à la particularité du genre, à la particularité du personnage et de tout ce qui l'entoure.
Je dois avouer que quelques phrases m'ont émues et touchées, d'autres m'ont fait sourire.

Petit plus : j'adore la couverture !

Bref, un roman que j'ai apprécié, où je retrouve la plume de l'auteur et son sens aiguisé des mots, un roman clair et précis où l'aventure tient toute sa place, où le combat se lit à chaque page, où le héro, soutenue par son héroïne, nous offre un personnage de roman intriguant, attachant, au destin incroyable.




Commentaires

  1. Belle chronique qui donne envie de lire ce roman qui me tentait déjà, pour l'histoire incroyable et la plume de Besson. Merci Mela.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :-) J'espère qu'il te plairas quand tu le découvriras. Et on retrouve bien la plume de Besson, même si cela reste avec parcimonie, son analyse et sa vision des choses selon sa propre "patte" reste bien visible...et je suis sous le charme...à chaque fois ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique : "Lever l'encre"

Chronique : "Quand le vent caresse mes cheveux"

Chronique : "Le club des feignasses"