Chronique de "Le fils de...mon boss" de Laure Izabel

NOTE : ♥♥♥♥



Auteur : Laure Izabel
Éditeur : éditions Sharon Kena
Sortie : 5 septembre 2014

Résumé :
Il fallait que ça me tombe dessus maintenant, à trente-sept ans !
Toute une existence à vivre dans le conformisme imposé par feu ma Môman, et BAM ! Il suffit qu'il débarque avec son indolence, son sourire ravageur et son regard déstabilisant pour que j'en prenne plein la vue... et le cœur.
Je suis supposé réagir comment, moi ? Dois-je lutter ou enfin m'accepter ?
D'autant que ce rebelle n'est pas n'importe qui : c'est le fils de mon boss ! 


*** MON AVIS ***

Nouvelle très courte qui se lit rapidement. Une histoire intéressante qui malgré la rapidité, traite de sujets pas évident.

En effet, Louka, capitaine à la PJ, tombe littéralement sous le charme du fils de son boss, le jeune Ethan, rencontré dans des conditions particulières. Tous les deux ont des caractères diamétralement opposés, et chacun leur problème.

Louka est un homme proche de la quarantaine dont la vie a été conditionnée par une mère très croyante, qui lui a bien fait comprendre dès son plus jeune âge (suite à un événement) que d'aimer les hommes était une faute, un péché. Depuis, il vit avec ça dans la tête, et refoule tous les sentiments impurs qu'il pourrait avoir. Aussi, lorsqu'il croise le regard d'Ethan, ses barrières commencent à se fissurer, très lentement. Il en devient fou, ne sait plus que penser : il est hanté par les paroles de sa mère et par son attirance passionnelle envers Ethan. Les sentiments, les peurs, les doutes : tout est biens retranscrit.

Ethan, jeune garçon d'une vingtaine d'année, fils du patron de Louka, qui fume du hasch, look baba cool / rasta, est impulsif, arrogant, mais d'une fragilité émotionnelle à fleur de peau. Il rencontre beaucoup de difficultés dans les relations avec son paternel. Il existe de nombreux désaccords, provocation, surprotection et de non-dits entre eux. De violents accrochages ont lieu entre eux.

Voilà les difficultés rencontrées par nos deux protagonistes, difficultés qu'ils vont devoir surmonter s'ils veulent se libérer et vivre leur amour. Et ils vont s'y employer. A eux deux, ils vont aider l'autre, et à force de patience, la récompense sera au bout. Mais cela ne va pas se faire tout seul, il va falloir du temps, du temps pour se rendre compte, pour refouler, pour penser, pour surmonter.

L'écriture est fluide, l'histoire est bien construite, les mots employés sont justes, les échanges verbaux entre Louka et Ethan sont croustillants et assez comiques par moments. On ne s'ennui pas, l'histoire n'est pas plate, et plusieurs choses se passent dans ce récit. D'ailleurs, à un moment, Louka aura une grande révélation. Et le final est...surprenant.

J'ai passé un bon petit moment de lecture, trop court à mon goût. Les scènes entre Louka et Ethan sont assez sensuelles, belles, bien amenées, et il y en a juste ce qu'il faut pour appuyer leur attirance.

Merci aux éditions Sharon Kena pour ce service presse, remporté au Lucky Day du mercredi.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique : "Be with me"

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Une vie à t'attendre"