Chronique de "Une petite chose" de Piper Vaughn et MJ O'Shea

NOTE : ♥♥♥♥♥ *** COUP DE CŒUR ***



Auteurs : Piper Vaughn et MJ O'Shea
Éditeur : Reines-Beaux
Sortie : 12 novembre 2014

Résumé :
Rue Murray n’a jamais voulu être appelé « Papa ». D’ailleurs, il n’aurait jamais cru coucher un jour avec une femme. Il se retrouve pourtant désormais père d’une petite fille, Alice. Entre son job de barman et ses cours de cosmétologie, Rue n’a guère de temps à consacrer à un bébé, mais il refuse de l’abandonner. Ce dont il a besoin, c’est d’une babysitteur, mais les choix s’amenuisent. Il est à deux doigts d’arrêter ses études pour garder Alice lui-même lorsqu’il se souvient de son nouveau voisin, le reclus Erik. Erik Van Nuys, auteur de romans de science-fiction, est en proie à des crises d’angoisse. Il n’aime pas les gens en règle générale, et encore moins les bébés. Pourtant, avec ses droits d’auteurs en chute libre, il ne peut refuser ce supplément d’argent. À contrecœur, il accepte le rôle d’homme-nounou… et pire encore, il réalise qu’il est en train de s’attacher à Alice et à son extravagant de père. Il n’existe pas deux plus grands opposés que Rue et Erik, et Alice est le plus invraisemblable des bébés, mais jamais Rue n’a été plus heureux que pendant les instants qu’il partage avec Alice et Erik. Et ce, jusqu’à ce qu’il reçoive une offre qui lui amène tous ses rêves à portée de mains, le forçant à faire un choix : l’avenir qu’il a toujours voulu, ou la famille qu’il croyait ne jamais vouloir.


*** MON AVIS ***

Une superbe histoire, toute en douceur et délicatesse.

Le résumé est parfais, donc je ne reviendrai pas trop sur le contenu de l'histoire.

Rue est un jeune homme au caractère extravagant, en parfaite adéquation avec ses tenues. Cependant c'est un garçon avec un cœur en or. Il prend soin de sa fille avec beaucoup de rigueur, et ne baisse pas les bras une seule fois.

Erick est un homme sujet à des crises d'angoisse, auteur de romans de SF. Pour lui, les choses doivent être à leur place, tout est calculé. Le moindre grain de sable, et cela vient le perturber. Pourtant, lorsqu'il accepte de garder Alice, la fille de Rue, son voisin, il ne sait pas vraiment pourquoi, sauf qu'il a besoin d'un peu plus d'argent.

Au fil de l'histoire, leur routine s'installe, Erick est un très bon babysitteur, il prend soin d'Alice. Mais ce n'est pas tout. Erick évolue également au contact d'Alice et de son père, mais aussi de Dusty, le meilleur ami de Rue. Plusieurs événements viendront ponctuer le récit.

J'ai aimé cette histoire car elle est douce et plaisante à lire. Nous avons le point de vue de Rue et d'Erick, ce qui est vraiment appréciable, car nous sommes en permanence dans leur tête, leur pensée, leur cœur. Nous voyons bien comment Erick évolue, mais il réfléchi beaucoup, se pose des questions. Petit à petit, nous assistons à cette relation qui s'installe très doucement entre Rue et lui, une relation de confiance, et d'amour. Depuis sa rencontre avec Erick, Rue n'est plus vraiment le même, lui aussi évolue, réfléchi, sur son travail, sa vie, ses sentiments. Chacun fera évoluer l'autre à sa manière.

Il est touchant de voir Erick empreint aux sentiments amoureux. C'est tout nouveau pour lui. Il ne sait pas, il ne connait pas. Et pourtant il va s'en sortir à merveille.

Rue s'attache petit à petit à Erick, et ne s'en rend pas vraiment compte, jusqu'à ce qu'un sentiment de jalousie vienne le mettre en vrac.

Le personnage de Dusty, le meilleur ami de Rue, vaut le détour. Il est très gentil, serviable, toujours présent. Et heureusement pour nos deux protagonistes, il est de bons conseils. Mais le pauvre ne va pas être à la fête au cours de l'histoire. Il est très attachant comme personnage et un élément indispensable tout au long du récit.

Mais alors que tout va bien pour notre couple, un grain de sable vient perturber ce bonheur, Erick va morfler, Rue aussi et....à vous de lire !

En bref, un récit passionnant où je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Une écriture fluide, facile à lire, avec de l'humour aussi, les phrases défilent sous vos yeux jusqu'au mot fin, où là on se dit : "J'en veux encore". Rue et Erick sont attachants, atypiques, et forment une belle famille avec Alice et Dusty. Une relation racontée toute en douceur, avec délicatesse, pudeur, un bel apprentissage de l'amour et de la paternité. Tout est énoncé avec humilité, aucune vulgarité. Je me suis laissée transporter par cette histoire, car il se passe beaucoup de choses en dehors de cette relation qui se crée entre Rue et Erick : les problèmes de Dusty, l'évolution d'Alice, le roman d'Erick qui doit changer (et vous verrez comment, ce qui va encore le perturber), le travail de Rue et ses aspirations professionnelles, des crises d'angoisse, de la tristesse, de la peur, des pleurs, également de la joie, de l'espoir, de l'amour, une profonde amitié. Un passage vers la fin m'a beaucoup émue : lorsqu'Erick fait lire un passage de son roman à Rue.

Au final, un livre très beau, d'une grande qualité au niveau des émotions pour moi, car j'adore ce style de récit, avec deux personnages complètement à l’opposé, en total contradiction, et qui en fin de compte se rapprochent, s'apprivoisent, s'aiment. Une lecture qui se lit avec bonheur, on en ressort le sourire au lèvre, et le cœur léger. Cette histoire a su faire fondre mon âme de romantique !





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique : "Be with me"

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Une vie à t'attendre"