Chronique de "Maux Célestes - Tome 1 : La Damnation de l'Ange" de Westley Diguet

NOTE : ♥♥♥♥♥


Auteur : Westley Diguet
Editeur : Editions MxM Bookmark
Sortie : 14 juillet 2015

Résumé :
"Se libérer de ses chaînes. S’ouvrir au monde. Être capable d’aimer et d’être aimé en retour. Abandonné par la vie, rejeté par la Mort, tel un fantôme. Je n’étais plus que l’ombre de moi-même, un Ange de la Mort, jusqu’à ce que je te rencontre..." 
Cela fait cinq siècles qu’il fauche les mortels pour les envoyer dans le Néant. Puni par le Créateur, Aaron ne ressent plus la moindre émotion, il fait ce qu’on attend de lui. Les âmes ne forment qu’une liste... 
Jusqu’au jour où Emory, un jeune homme pour qui l’Ange de la Mort ne peut retenir son attirance, est en danger. Acceptera-t-il de remettre en question l’essence même de son existence d’Immortel pour le sauver ? À travers les obstacles, la Mort et les interdits, l’attirance se transforme en un sentiment puissant que personne ne pourra plus entraver. 
L’amour vaut il tous les sacrifices ? Car, comme le disait Nietzsche : « L’amour ne veut pas la durée, il veut l’instant et l’éternité. »


*** MON AVIS ***

Un magnifique récit qui nous entraîne dans le milieu des Anges, de la vie, du destin, de la mort.

Cette histoire est originale, belle, puissante.

Aaron est l'Ange de la Mort. Emory est un jeune humain. Ils se télescopent, se gravent, se retrouvent, se sauvent, se libèrent, s’aiment.

Au fil des pages, nous découvrons le milieu de vie, si je puis dire, d'Aaron, sa mission, son travail, sa routine. On le sent taciturne, blasé, lassé, différent des autres. Il a des blessures, des regrets.

Emory est un jeune humain qui n'a pas de chance dans la vie. Pas vraiment heureux, pas vraiment malheureux. Il sera amené, par la force des choses, à faire un travail qui le rebute, l’écœure.

La rencontre entre notre Ange et notre homme va être courte, brutale, intense. Un moment fugace figé dans le temps, où leur regard parlera pour eux. Un lien se crée. Puis cet instant s'arrête, s'achève, mais laisse sa marque.

A l'instant où ils se retrouvent, vous verrez comment, Aaron fera un choix qui va radicalement changer le court de leur existence. Ce choix il le fera car l'amour est là, puissant, fort, insoluble.

Puis tout un tas d'action, de décision vont s’ensuivre. La peur, la traque, la fuite, le danger, la mort, feront leur apparition. La seule certitude, la seule vérité qu'ils possèdent, c'est leur amour.

Alors oui, tout se passe très vite, mais je crois au coup de foudre, à ce lien qui se crée dès le premier regard, pour ne plus se briser. Aaron et Emory vivent cet amour pur et sincère de manière intense, dans l'urgence, sans se poser de questions. Ils savent que leur temps est compté...mais qu'importe le temps quand, l'espace de quelques jours, vous goûtez au bonheur, à l'amour, à la délivrance avec tant de conviction, de passion et de sincérité.

L'auteur nous embarque en pleine tempête émotionnelle, faite de remouds, de vagues, d'un tsunami d'amour qui balai tout sur son passage.

Au court du récit, nous en apprenons plus sur nos deux protagonistes, leurs misères, leur tristesse. D'autres personnages se greffent aussi à ce court roman, chaque personnage apportant son rôle, son opinion, sa trace.

L'écriture est fluide, engageante, belle avec des mots percutants et des phrases touchantes pour nous décrire toutes les émotions d’Aaron et d'Emory, et leur amour hors du commun.

Une belle histoire émouvante, où l'amour est le grand vainqueur, où l'amour est une force, où l'amour guide vos pas et vos décisions. Un récit où j'ai espéré pour Aaron et Emory, où j'ai tremblé pour eux, où j'ai été heureuse devant cette sincérité et cet amour si puissant, si brutal et inconditionnel.

La fin m'a totalement chamboulée. J'en suis restée bouche-bée. L'émotion m'a submergée. Aaron et Emory, deux Anges pour moi.

Une sorte de Roméo et Juliette chez les Anges....mais à leur manière, où l'amour éternel vit bien au-delà de tout.

Merci Westley. Et bravo pour la couverture qui représente bien nos deux personnages.



Commentaires

  1. Une fois encore, l'auteur frappe fort. Ça m'a brisé le coeur. Même si Aaron semble être quelqu'un de détestable au premier abord, on ne peut que revoir son jugement au fil des pages. Une belle histoire, peut-être un peu courte (il paraît qu'on en veut toujours plus...). Je suis ravie que l'auteur ait écrit une fin alternative. Elle permet au lecteur de conserver "l'Espoir".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton retour. J'ai adoré cette histoire, justement pour cette fin si terrible et si belle à la fois. Je dois avouer que j'ai la version papier avec le fin alternative mais que je ne l'ai pas encore lu :-) J'ai peur de gâcher ma belle impression :-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique : "Be with me"

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Une vie à t'attendre"