Chronique de "Les Loups de Riverdance - Tome 1 : Lucas" de HV Gavriel

NOTE : ♥♥♥♥♥



Auteur : HV Gavriel
Editeur : Editions Milady
Sortie : 21 novembre 2014

Résumé :
Lucas parcourt les États-Unis sans jamais oser poser ses bagages. Le jeune homme se sait traqué. Pourtant, lorsqu'il s'installe dans cette petite ville des North Cascades, il ne peut s'empêcher d'espérer autre chose de la vie. Au point de baisser sa garde. Jusqu'au jour où les ténèbres de son passé le retrouvent et commencent à massacrer méthodiquement son entourage. Son salut viendra de Marcus. Un homme beau, fort, plus âgé, qui fait battre le coeur de Lucas. Mais Marcus est avant tout un loup-garou et la nature même de Lucas est pour lui une abomination...



*** MON AVIS ***

Ce fut pour moi une très bonne lecture, prenante, enrichissante et puissante. Il y a tellement à dire sur ce livre, tellement d'émotions ressenties, de sentiments contradictoires par rapport à Lucas, un univers riche et étonnant, un melting-pot- des genres....

Le récit est raconté du point de vue de Lucas. Ce qui est surprenant c'est que finalement il n'y a pas tellement de dialogues au court de notre lecture, mais beaucoup de réactions, de pensées, de réflexions de Lucas, de descriptions des événements. 
L'univers créé par l'auteur est très riche, très varié, complet, beaucoup de choses nous sont expliquées à travers la narration de Lucas, ce qui fait que nous ne nous sentons pas perdu une seule fois.

Lucas est un jeune homme torturé, avec un passé des plus difficile, une vie de bohème, une vie où il survie. Il est tantôt jeune, insouciant, tantôt noir, obscur. Il va de déception en déception, de peur en catastrophe : il a un peu la poisse, je dirai. Lui qui n’aspire qu'a une vie normale, se poser, avoir une famille aimante, des amis, il ne lui arrive que malheur, que douleur. Jusqu'au jour où il rencontre Léo, jeune homme doux, gentil, honnête, innocent. Il espère alors une trêve dans sa vie douloureuse, et entraperçois ce que le mot "famille" veut dire. Sa  rencontre avec Marcus, le père de Léo, le changera a tout jamais, même s'il ne le sait pas encore.

Lucas est d'esprit et de réactions contradictoires, car de par sa jeunesse, sa nature, il est méfiant, tourmenté, toujours sur la défensive, et à côté de ça, à certains moments, on retrouve en lui un jeune homme de son âge, insouciant, parfois trop, provocateur, aguicheur. Toutes ses nuances le conduisent dans des situations plus délicates les unes des autres. Par le manque d'amour de sa famille, ne connaissant donc pas ce sentiment, il se révèle de temps à autre un peu naïf. Mais c'est un jeune homme très courageux, combatif, qui relève la tête, ne se laisse pas abattre et sait tellement bien caché ses émotions.

Marcus est un Alpha beau, fort, arrogant, sûr de lui, protecteur, un peu plus âgé que Lucas. Un Alpha efficace au sein de sa meute, respecté, écouté. Sa rencontre avec Lucas va venir perturber sa tranquillité d'esprit, et la tranquillité de la meute. Mais surtout, ses sentiments.

Lucas et Marcus, c'est une histoire belle, qui évolue tout au long du roman, ils se cherchent, se questionnent, sans jamais vraiment s'apprivoiser. Lucas est entouré de mystère pour Marcus, il prendra soin de lui dans les moments les plus terribles pour celui-ci, il le protégera, le défendra face à sa meute, il est tendre, doux avec Lucas. Lucas ne trouvera pas vraiment la paix intérieur, même au contact de Léo, Marcus et le reste de la famille. Même s'il vit des moments d’insouciance, de bonheur, de joie, l'ombre plane toujours au dessus de sa tête, le malheur, le drame.....qui surviendra tôt ou tard, et il le sait.

J'ai souffert avec Lucas, j'ai eu mal avec lui, j'ai tremblé avec lui, j'ai espéré avec lui. Je me suis demandée quand est-ce que tout ce malheur qui s'abat inlassablement sur lui va s'arrêter, quand enfin va-t-il trouver la paix et le bonheur qu'il mérite, comme tout un chacun. C'est un personnage complexe, qui se révèle tout au long du roman, qui évolue. Et même s'il n'arrive pas à être honnête avec Marcus et ceux qui l'entoure, il reste honnête avec lui-même, et ne se fait plus d'illusions...il a tellement été déçu, bafoué, trahi...Il est brisé, se cherche, se questionne.

Mêlée à l'histoire de Lucas et la découverte de la meute de Riverdance, il y a aussi toute une enquête pour découvrir un tueur en série, dont Lucas fera des recherches actives pour trouver le vrai coupable, car tout tourne autour de lui. Sa relation avec Lilly, inspecteur de police, m'a fait sourire, j'ai bien aimé cette relation de non-dits, de confiance un peu, de connivence.

Il y a tellement de choses à dire sur ce récit, car c'est un sacré pavé, il se passe tant d'événements, de rebondissements, de découvertes tout du long, que finalement, le mieux, c'est de le lire !

J'ai beaucoup aimé être dans la tête de Lucas, dans ses pensées les plus noires, les plus suicidaires, comme les plus heureuses. J'ai aimé croire avec lui, croire à l'amour, le vrai, le sincère. Tout ce qu'il vit m'a torturé l'esprit. J'ai souvent eu le cœur serré, même si parfois j'ai trouvé que Lucas se comportait comme un gamin capricieux et égoïste avec Marcus.

L'amour qui uni Marcus et Lucas est beau, sincère, même s'il est entaché par des mensonges, bien compréhensible venant de Lucas. Et même si Lucas se prend à espérer à une vie belle et un amour sans faille avec Marcus, le malheur est là, palpable, présent....et il s’abattra. Mais Lucas est là pour défendre ceux qu'il aime, pour défendre Marcus, quitte à le payer de sa vie.

La fin du roman m'a pris aux tripes, m'a déchiré, autant pour Lucas que pour Marcus. J'ai eu envie de hurler, de les secouer. Leurs déclarations respectives m'ont totalement bouleversées, c’était criant de vérité, de sincérité, un appel au désespoir, un appel à l'amour, un appel du cœur. Cela m'a ému profondément, car j'ai ressenti tout l'amour, tous les regrets de chacun, et tous les espoirs aussi.

Au final, je dirai que j'ai énormément apprécié cette histoire, car elle prend son temps, plante le décor, plante l'atmosphère, les situations, les personnages. Nous sommes dans un esprit complexe et tortueux, celui de Lucas, jeune homme brisé, fragile, malchanceux, blessé par un destin et une nature qu'il n'a pas choisi. Sa rencontre avec le jeune Léo sera le départ d'une évolution morale, et sa rencontre avec Marcus sera le départ d'un sentiment nouveau pour lui, un sentiment inconnu et inattendu : l'amour, le pur, le vrai, le sincère, l'amour d'une vie. Et cet amour prend son temps aussi, il prend le temps d'éclore, de grandir. Les scènes d'amour sont parfois pressées, parfois plus rustres, mais elles sont aussi à certains moments racontées et décrites avec pudeur, douceur, de façon poétique et belle.

Petit plus pour les psaumes à chaque début de chapitre.

Je vous conseille vraiment de vous plonger au cœur de ce récit, complexe, détaillé, avec une écriture fluide qui vous transporte dans un monde bien défini, mêlant habilement les genres et les sentiments. Un monde tantôt noir, tantôt lumineux, avec des personnages complets, attendrissants, agaçants, touchants. Un récit entremêlant le suspens, le malheur, la douleur, l'espoir, les doutes, des combats, la mort mais également la tendresse, la douceur, l'amour, la passion, le tout ponctué de touches d'humour bienvenues.

Merci HV Gavriel.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Les lendemains avaient un goût de miel"