Chronique de "Oeil pour Oeil" de Cha Raev




Auteur : Cha Raev
Editeur : Mix Editions
Sortie : 15 juillet 2016

Service Presse Partenaire

Résumé :
Jusqu’où iriez-vous pour vous venger ?
Cyril est un homme brisé. Vide. Vide de toute raison, de toute espérance. Tout ce qui lui reste, c’est le but qu’il s’est fixé. Sa rage et sa haine sont les seules flammes qui brûlent encore en lui.
Pour assouvir sa vengeance, il acceptera de plonger en enfer. Son enfer mais aussi celui des autres. Un jeu d'illusions et de miroirs qui le mènera aux frontières de la moralité, le contraindra à les repousser.
Mais parfois, la rédemption se trouve au plus profond de la damnation.



~ MON AVIS ~

Un roman fort, sombre et lumineux à la fois. Une histoire peu banale, qui vous transporte dès les premiers mots. Un univers glauque où la personnalité de notre personnage principale se perd, se confond, se disloque, peu à peu, miette à miette.

L'histoire de Cyril est une histoire de vengeance, comme dit dans le résumé. Une vengeance qui, pas à pas, prend forme pour n'exister que dans sa tête, ne vivre plus que par elle. Il est prêt à tout, quitte à se perdre lui-même. Tout au long du roman, vous allez découvrir jusqu'où cela le mènera, jusqu'où il se pourfendra, jusqu’à en devenir malade, malade de dégoût, malade de tout.

Ce roman se lit, se dévore, pour en sentir toute la saveur, une saveur douce-amère. Il est difficile en fait de vous en parler sans vous en révéler de trop.

Donc, je vais juste vous dire que ce livre est d'une intensité incroyable, que les personnages qui le compose sont tous d'une noirceur sans égal, cruels, mais également doux, aimants : à vous de voir qui. 
Ce texte est comme deux faces d'une même pièce : un côté sombre, un côté lumineux, avec lequel nous naviguons tantôt d'un côté, tantôt de l'autre. Nous nous laissons entraîner avec appréhension dans un monde assez violent, où la haine et le sang sont les maîtres mots. L'amour qui parsème ce roman est multiple, il est le détonateur de cette quête, de cette vengeance, mais il est aussi venimeux, apaisant, puis devient également un espoir, une rédemption.

La plume de l'auteur est dure, percutante, crue, violente, en total adéquation avec l'atmosphère du livre. C'est une plume qui vous procure un nombre incalculable d'émotions, toutes plus différentes les unes des autres. Un mélange de haine, d'horreur, de tension, le tout entremêlé d'un infime espoir, d'une goutte de bonheur. 
Une lente et douce descente aux enfers pour Cyril, où tout deviendra folie, doute.
Tout est minutieux, tout est décrit, décortiqué.

Bref, un roman captivant et original, où l'équilibre entre noirceur et romance est parfait. Et si j'ai trouvé quelques phrases un peu lourdes, je dois dire que j'ai été surprise par ce texte, par son côté obscur et luminescent, par sa dualité, le tout réunis par une même couleur : le rouge. Rouge sang, rouge amour.
Un livre qui vous dépeint toutes les facettes, sans omission,  de l'être humain.
Un roman poignant, un Cyril attachant, émouvant, qui a forcé mon admiration par sa détresse, son courage et sa volonté farouche de vengeance, pour sa patience, mais surtout pour sa réalité face à lui-même, à ce qu'il était, à ce qu'il est, à ce qu'il devient, à ce qu'il va devenir. 
Et ce petit papillon qui a su toucher mon cœur, me séduire et m'a faite vibrer si intensément : ce petit papillon, c'est mon coup de cœur.

Je dis un grand bravo à Cha Raev, qui a dû beaucoup souffrir avec ses personnages en écrivant ce livre. Bravo pour l'univers, pour toutes les petites annotations et pour ce langage si réaliste et qui colle parfaitement au texte.

Et que dire de la couverture ? Elle est parfaite pour l'histoire. A vous de lire pour en découvrir la raison !

Merci







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Les lendemains avaient un goût de miel"