Chronique de "Wild Heart" de Lily Haime

*** IMMENSE COUP DE CŒUR ***




Auteur : Lily Haime
Editeur : Milady, collection Emma
Sortie : 15 juin 2016

Résumé :
« Es-tu en colère Gabriel ? »
Cette question, le docteur Grant la lui a posée pendant trois ans, à chaque début de séance, durant toute sa détention au centre correctionnel de Red Wing. Quand Gabriel en sort, elle reste dans sa tête comme un disque rayé.
Bien sûr qu'il est en colère, il l'a toujours été et il l'était surtout au lycée, où il voyait Vicky, ce garçon un peu trop souriant, un peu trop heureux. Ce garçon aux habits colorés, aux yeux gris, et qui semblait le regarder différemment. Un jour, Gabriel l'a poussé un peu trop fort. L'instant d'après, Vicky gisait au bas d'un escalier, sa jambe brisée. Handicapé, à jamais...
Depuis qu'il est sorti du centre correctionnel, Gabriel essaie de refaire sa vie. De travailler dans un garage. De renouer des liens avec sa soeur. Il écrit des lettres, aussi, des lettres d'excuse qu'il n'envoie jamais. Il se bat pour trouver un certain équilibre et contrôler cette rage qui le dévore... jusqu au jour où, par hasard, sa route recroise celle de Vicky.


~ MON AVIS ~

Il m'est très difficile de vous parler de ce roman tant il m'a touchée, marquée. C'est une histoire pleine de rage et de tendresse, toute en dualité, comme les personnages qui la compose.

Lily Haime m'a scotchée avec ce roman. Pour moi, c'est un bijou, un cadeau, que j'ai envie de choyer, de lire et relire à l'infini. J'ai eu d'ailleurs beaucoup de mal à me remettre de ma lecture et à passer à autre chose. L'histoire, les personnages, certaines phrases, certains actes, gestes....tout m'a hantée (dans le bon sens) longtemps, même encore maintenant.

Cette histoire, c'est Gabriel et Vicky, Vicky et Gabriel, des provocations, un drame, une sanction, des années qui passent, et le destin, ou la providence, qui arrive inopinément.

Gabriel, l'âme noire, l'âme qui se déverse dans chaque coup de poing, les remords qui pullulent son esprit, son combat pour vivre autrement que ce que lui a inculqué son père, cette violence, ce "bats-toi" encore et encore, comme un mantra dans la tête. Gabriel, c'est un écorché vif, un passionné, une rage hors du commun qui cherche des réponses. C'est un personnage franc, qui va droit au but. Il m'a énormément émue et touché. J'ai vécu avec lui ce sentiment d'impuissance, cette folie qui le dévore, cette fureur qui envahie son cœur, ce besoin d'assouvir cet état par le sang, les poings, le sexe, pour le contrôle, la stabilité émotionnelle.
Gabriel, c'est un homme tout en force, qui va chercher comment s'en sortir, qui va essayer de renouer avec cette sœur qui a tant fait pour lui, cette sœur qui sera toujours là, pour lui.

Vicky, c'est le contraire de Gabriel, c'est la lumière, le calme, la gentillesse. J'ai beaucoup aimé son rôle dans ce roman, que je vous laisserai découvrir par vous-même. Rien que son style vestimentaire m'a fait craquer ! J'ai adoré ! Il est très touchant, attendrissant.

Lorsque que Gabriel croise à nouveau le regard de Vicky, il ne se doute pas une seule seconde que sa vie vient de changer. Cette rencontre, qui en deviendra plusieurs pour aboutir à autre chose, c'est une lumière dans l'esprit de Gabriel, c'est un but, un but de plus pour avancer dans sa rédemption, son apaisement.
Mais rien n'est jamais facile, rien n'est jamais acquis, et vous verrez que pour Gabriel et Vicky, ce n'est que le début d'un long chemin semé d’embûches, de difficultés, où il faudra se relever, encore et encore, se battre, s'apprivoiser, décortiquer, s'aimer.

Ce que j'ai particulièrement apprécié, ce sont les lettres de Gabriel, ces lettres qui le dévoilent totalement, où nous, lecteurs, nous comprenons ce que lui ne voit pas, où nous découvrons ses pensées les plus intimes, et ce mal-être qui le ronge depuis longtemps. C'est troublant, c'est beau, c'est poignant.

Les personnages secondaires qui composent ce texte sont tous importants. Ils jouent un rôle dans la vie de Gabriel, mais aussi dans celle de Vicky. Chaque personnage a son truc, son "plus" qui fait qu'ils nous sont sympathiques ou pas. Bref, ils sont indispensables. A vous de les découvrir et de les apprécier à leur juste valeur, car certains en valent vraiment la peine.

Gabriel et Vicky, deux destins qui se retrouvent, s’entremêlent. Un pas en avant, un pas en arrière. Une relation particulière où la colère et la rancœur se disputent à l'amour et au pardon, où le remords se dispute à l'espoir. Une belle dualité qui cimente cet amour si particulier. De la haine à l'amour...il n'y a q'un pas.

Et quand Gabriel et Vicky se lâchent, se mettent à nu, c'est d'une intensité incroyable.

La plume de l'auteur est fluide, si juste, si percutante, si parfaite. Elle m'a secouée de bien des façons, m’entraînant dans son sillage, dans cette tornade d'émotions intenses, brutales. 
Avec ses mots, ses douceurs, et sa façon parfois poétique de raconter les choses, les sentiments, ses comparaisons, ces lettres, Lily Haime est en parfaite adéquation avec l'atmosphère de son roman, cette ambiance à la fois douloureuse et lumineuse. Tout est retranscrit de manière adéquat (caractères, physiques, ressentis, peine, espoir, amour, désillusions) ce qui inexorablement vous touche en plein cœur, vous procure de l'empathie pour les personnages, vous font vivre en eux, par eux, pour eux.

Bref, je n'arrive pas vraiment à vous exprimer tout ce que j'ai pu ressentir à cette lecture, et d'ailleurs il me semble que c'est la première fois où j'ai autant de mal à parler d'un livre.
"Wild Heart", c'est un récit superbe, une vraie histoire, qui a du sens. Un roman qui m'a secoué, addictif, entêtant, qui m'a émue de la première à la dernière page. Un livre magistrale pour un immense coup de cœur
.
Et si j'ai au final tant de mal à vous en parler alors qu'il reste gravé dans mon cœur, dans mon âme, c'est tout simplement parce que ce roman ne se raconte pas, il se vit.



Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique : "Be with me"

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Une vie à t'attendre"