Chronique de "La saga des Travis - Tome 1 : Mon nom est Liberty" de Lisa Kleypas

NOTE : ♥♥♥♥


Auteur : Lisa Kleypas
Editeur : J'ai Lu pour elle / Collection Promesses
Sortie : 4 mars 2015

Résumé :
La vie lui a pris son père à quatre ans, sa mère à dix-sept, la laissant seule avec une petite soeur de deux ans. Pourtant, Liberty Jones s'accroche à ses rêves. De son village de mobile homes aux quartiers chic de Houston, d'épreuves en victoires, elle trace son chemin et croise celui d'un richissime homme d'affaires, Churchill Travis, nanti d'un fils aîné aussi glacial que séduisant. Ce dernier lui fera-t-il oublier Hardy Cates, le garçon qui a marqué son coeur d'adolescente au fer rouge ?



*** MON AVIS ***

Un très joli roman qui a su m'embarquer avec lui, avec cette belle histoire de Liberty, sa vie pas facile, son combat, sa force et sa détermination.

Le début du récit est un peu long par moment, car au départ, ce sont tous les jalons de la jeune vie de Liberty qui sont posés. Certes, ils sont nécessaires pour la suite de son histoire, pour la voir évoluer, mais aussi pour rencontrer la famille Travis. Mais par certains aspects, cela fut un peu ennuyant.

Au fur et à mesure de ma lecture, ma curiosité a grandi et je suis entrée de plein fouet dans cette aventure pas toujours facile qu'est la réalité de Liberty.

Je ne vais pas vous refaire le résumé, qui se suffit à lui seul pour vous informer des drames de jeunesse de Liberty.

Liberty est une jeune femme intelligente, droite, honnête, mais qui se restreint sentimentalement, ceci dû à son amour de jeunesse, Hardy, seul homme qui règne dans son cœur. Du coup, elle est un peu gauche et naïve avec sa vie sentimentale. Cependant, le bonheur de sa sœur passant avant tout, elle ne s'en préoccupe pas plus que ça. Quand elle est prise sous l’aile de Churchill Travis, c'est toute sa vie qui va changer, et dans tous les domaines.

Elle trouve en Churchill un peu un père de substitution, leur relation est forte, sincère, bien que Churchill soit énigmatique par moment, et lui cache bien des secrets. Grâce à la générosité de celui-ci, et grâce au travail qu'il lui offre, et qui est très bien payé, Liberty peut envoyer sa sœur Carrington dans une bonne école.

Au sein de cette famille Travis, Liberty va faire la connaissance des enfants Travis, et plus particulièrement de Graig. Celui-ci est arrogant, froid, distant, et ne voit pas Liberty d'un bon œil. Leur rencontre est froide, électrisante.

Au fil des jours et des événements, ils vont cependant apprendre à se connaitre, et après bien des hésitations, des évidences, Liberty trouvera en Graig un homme capable de lui faire oublier, ou tout du moins, c'est ce qu'elle pense, Hardy, son éternel amour.

Graig est un homme qui se révèle doux, attentionné, compréhensif, patient et d'une grande tolérance. Il a du charisme, de la force.

Et quand tout commence à aller bien, voilà que Hardy refait surface, et souhaite Liberty.

C'est un roman très bien écrit, avec beaucoup (trop parfois) de descriptions. Vous vous immergez complètement dans cette histoire. J'ai beaucoup apprécié la force et le courage de Liberty, de ne jamais baisser les bras, toujours aller de l'avant. J'ai apprécié également son honnêteté envers Graig, sa franchise. Son dévouement pour sa sœur est superbe à voir, même si elle s'oublie parfois.

Hardy est un personnage attachant aussi, j'ai compris ces décisions étant jeune, et je pense sincèrement que Liberty représente quelque chose de fort pour lui. Mais est-ce le véritable amour au fond ? Ou une profonde et sincère amitié ?

La deuxième partie du roman m'a plus emballée, et je l'ai fini d'une traite, car les événements se sont enchaînés, les rebondissements et les révélations aussi.

Une lecture très agréable, avec de beaux sentiments, de la tendresse, une écriture douce, des instants sensuels et magiques. Liberty est vraiment troublante et époustouflante dans sa façon de se confier. Elle est d'une telle honnêteté et d'une telle franchise, que cela fait vraiment d'elle un beau personnage. J'ai eu un coup de cœur également pour Graig, que j'ai beaucoup apprécié dans sa façon de penser, de faire, sans jamais aucun reproche, et il est tellement amoureux de Liberty que c'en est émouvant.

Bref, j'ai passé un très agréable moment de lecture, et j'ai hâte de retrouver cette famille Travis et savoir ce qu'ils nous réservent de beau !

Merci.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"