Chronique de "Scarlet Fate" de Daniel R. Mac Aseir

PETIT COUP DE ♥






Auteur : Daniel R. Mac Aseir
Editeur : MxM Bookmark
Sortie : mai 2016

Résumé :
« J’ai entendu dire que Peon Krasny, le chasseur en rouge, cherchait un remède pour guérir son grand-père mordu par un loup. »
Lorsque Peon Krasny, dernier descendant d’une longue lignée de chasseurs, rencontre Sery Olovoska, il ne connaît rien de lui. La seule chose que l’inconnu lui laisse savoir, c’est qu’il peut trouver la rare et précieuse belladone qui soignera son grand-père. Or Peon sait qu’il n’a pas beaucoup de temps pour mettre la main sur cette plante miraculeuse avant que son aïeul ne succombe à ses blessures. Il accepte donc de s’enfoncer dans les bois enneigés à la suite de cet homme sorti de nulle part. Pourtant, sa conscience lui hurle de se méfier...



~ MON AVIS ~

Une nouvelle que j'ai beaucoup aimé. La façon dont l'auteur a revisité ce conte est tout a fait originale et captivante, tout du moins, pour ma part.

Peon, le chasseur rouge, le chasseur de loups, descendant de toute une lignée, prend son travail très à cœur, et voue à son grand-père un amour sans borne, vous comprendrez pourquoi. Cependant, Peon rêve d'être un chasseur rouge bien différent et a le secret espoir d'y arriver.

Lorsque son grand-père est blessé par un loup, Peon ne se doute pas que c'est sa vie qui est entrain de changer. Devant trouver une plante particulière afin de peut-être sauver son Deda, Peon s’aventure dans la forêt et fait une rencontre des plus troublante et des plus étonnante. Cette rencontre, c'est un homme au nom de Sery. Peon n'a alors pas le choix de se laisser embarquer avec cet homme afin de trouver la fameuse plante.

Cette nouvelle, c'est un périple à elle seule. Elle vous entraîne en plein cœur d'une forêt qui peu à peu, change de paysage, comme le cœur de Peon, qui peu à peu s'ouvre à un nouveau sentiment.
Au fil de leur quête, Peon et Sery font connaissance, se révélant chacun dans une facette que peu de monde connait d'eux.
Sery, cet énigmatique personnage qui fait vibrer Peon, voit alors son objectif tomber à l'eau. Il est émerveillé par la personnalité de Peon, par son idéologie et son innocence.

Seulement, quand la vérité sur chacun de nos protagonistes se fait jour, tout éclate et tout chavire.

Les personnages secondaires sont une force de plus à cette nouvelle captivante et envoûtante, et apportent également leur lot de surprises.

La fin du récit est superbe. J'ai beaucoup aimé.

En bref, je me suis régalée de cette nouvelle que j'ai lu d'une traite. La plume de l'auteur est belle, simple, douce, chantante. J'ai apprécié les descriptions du texte, nous conférant le sentiment d'être dans la forêt avec nos deux hommes, de ressentir la Nature et cet hommage permanent que Peon lui rend. Sery est un personnage intéressant, car au fil de leur aventure, il évolue, il réfléchit, tout comme Peon d'ailleurs, et prend des décisions pas faciles, dangereuses.
L'écriture de l'auteur vous permet d'être en total fusion avec les sentiments que ressentent nos deux héros, des sentiments décrits avec justesse, profondeur et minutie. Une écriture qui excelle pour vous créer un univers riche et captivant, un univers original où les hommes et les loups se détestent. Une écriture qui avec douceur et tendresse vous dessine des personnages attachants, car oui, Peon et Sery sont attachants chacun à leur manière, chacun avec leur défaut et leur bon cœur. Une écriture qui vous offre un hommage à la Nature époustouflant et ensorcelant.

Tout ça pour vous dire que j'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire, assez triste par moment, qui a su conquérir mon cœur aussi bien au niveau des personnages que de l'univers. Une nouvelle qui va à l'essentiel et qui touche votre être grâce à des mots qui forment un ensemble magique d'émotions et de sensations.

Bravo Daniel R. Mac Aseir pour cette très très belle histoire.





Commentaires

  1. Merci de cette chronique et merci d'avoir noté des petits détails qui ont toute leur importance !

    Daniel M.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"