Chronique de "Khanan - Tome 2 : Awakening - Retour sur Khanan" de Rohan LOCKHART

*** COUP DE CŒUR ***


Auteur : Rohan Lockhart
Editeur : auto-édition
Sortie  : 2016

Résumé :
Le jour de ses dix-huit ans, la vie de Kaeden bascule de nouveau, comme l’avait prédit la prophétie des Chimères. 
De retour sur Khanan, il ne retrouve plus l’univers calme et onirique qu’il avait découvert lors de son premier voyage. 
Il se réveille au Pays du Feu et constate que le monde est à l’aube d’une guerre. 
Kaeden devra braver de nombreux dangers afin de retrouver Noa et prendre une décision capitale pour son avenir.



~ MON AVIS ~

Ce second tome est tout simplement parfait, addictif et fascinant.

En effet, nous retrouvons Kaeden, à nouveau sur Khanan. Cependant, ce n'est pas Noa qu'il va trouver de suite, et il devra affronter quelques péripéties et dangers avant de pouvoir enfin serrer l’être aimé si ardemment.

Avec AWAKENING, Rohan Lockhart nous offre une vision plus poussée de cet univers, une vision plus sombre, où les personnages se dévoilent et nous laissent songeur quant à leur destin. Quelques pistes pour l'univers alternatif LE PAVILLON DES CHIMÈRES se profilent, avec des protagonistes secrets, envoûtants, aux caractères bien définis.

J'ai adoré cette suite et fin de Khanan, qui fait la liaison entre GMO PROJECT NEXT GEN et LE PAVILLON DES CHIMÈRES, tout simplement car au travers des retrouvailles de Kaeden et Noa, c'est toute une évolution d'eux-mêmes que l'auteur nous narre avec brio, ainsi que le Pays du Feu, plus chaud et rude que le Pays de l'Eau, moins apaisant et beaucoup plus dangereux. Les costumes, l'ambiance, les lieux, tout est dépeint magistralement. Kaeden passera par pas mal d'émotion lors de ce séjour au Pays du Feu, il se posera des questions, devra refouler ses pensées, découvrira un autre aspect de cette terre qui représente les origines de son amoureux, et fera de nouvelles rencontres, assez troublantes.

Si Noa et Kaeden sont très heureux de se revoir, tout cela ne se passe pas comme prévu. En effet, si l'impatience de se serrer l'un contre l'autre est évidente, ce sentiment se dispute à l'appréhension, l'appréhension du changement, que ce soit physique ou moral, l'appréhension de leur avenir. A tâtons, ils vont se redécouvrir pour mieux se comprendre et voir où ces sentiments si forts qui les compriment et leur font peur les emmèneront. A leur côté, page après page, nous allons voyager, faire une sorte de pèlerinage où les souvenirs apporteront une touche plus douce, plus délicate, romantique. Puis, cette petite voix en Kaeden fera tout basculer.

La plume de l'auteur est tout simplement magnifique, d'une fluidité incontestée, elle est prenante, si émotive parfois. 
Avec des mots d'une justesse incroyable, l'auteur arrive à vous faire passer d'une sensation à une autre en un clin d’œil et s'adapte sans problème à toutes les situations. Si Kaeden et Noa ont grandi, ont évolué, sont plus matures, l'auteur a su garder chez eux ce petit truc qui fait qu'ils vous touchent et vous émeuvent. 
Nous pouvons également dire que la plume de l'auteur a évolué en même tant que ses personnages. 
Leur force est leur amour, bien que parfois celle-ci soit malmenée par leur peur, leur doute, par tout ce qu'ils n'osent s'avouer.

Il y aura des hauts, des bas, de l'humour, de la peur, de la tristesse, de la joie, de l'amour et....Meuony ! Ainsi qu'un certain personnage assez hilarant, quoique parfois horripilant, qui se trouve être la couverture du roman. A vous de lire pour découvrir de qui il s'agit, et quel rôle primordial il joue dans ce texte, et je pense dans l'univers à venir. Je l'ai beaucoup aimé, et me suis attachée à lui.

Bref, un vrai bonheur, une lecture parfaite. J'ai adoré me plonger à nouveau sur Khanan, retrouver Noa et tout ce qui fais son monde. Mais plus que tout, j'ai aimé la relation entre Kaeden et Noa, qui de cocon passe à papillon et prend son envol. Certes, rien ne sera facile pour eux, ils vont devoir affronter beaucoup de choses, ainsi que leurs propres sentiments, mais le bonheur est peut-être au bout, alors, ils ne lâcheront rien. La fin est superbe.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Les lendemains avaient un goût de miel"