Chronique de "Daddy, please fall in love" de Kyo Kitazawa

NOTE : ♥♥♥


Auteur : Kyo Kitazawa
Editeur : Taifu Comics
Sortie : 23 avril 2015

Résumé :
Satô est un père célibataire qui essaye de s'occuper de son jeune fils, Rintarô, tout en travaillant. Il fait bientôt la connaissance de son voisin, Takahashi, un étudiant gay très à l'aise avec les enfants, qui lui propose son aide. Touché par cette proposition, Satô commence à se sentir attiré par Takahashi, mais fait tout pour maintenir de la distance entre eux et ne pas avoir de problèmes. Cependant, la situation se complique quand Rintarô commence à faire des caprices pour aller voir Takahashi. Quelle décision doit-il prendre ?



*** MON AVIS ***

Un manga tout mignon, tout doux et tout chouchou.

L'histoire d'un père fraîchement divorcé, qui fait la connaissance de son jeune voisin, et dont, au fil des jours, l'attirance et la tendresse montent crescendo. Alors bien sûr, il hésite, se pose des questions, se fâchera avec son fils à cause de cette attirance qu'il veut rejeter, mais, il craquera, et alors sa vie prendra un autre tournant.

Bien évidemment, ce récit est très rose bonbon, gentillet, mais plein d'humour et de tendresse. Quelques aspects des difficultés pour un couple homosexuels sont abordés, mais seulement effleurés, rien n'est vraiment détaillé. Les sentiments et l'émotion sont présents pour moi, car j'ai eu de la peine parfois pour Takahashi, mais aussi pour Rintarô, bien que je comprenne les réactions de Satô.

Le personnage de Rin est vraiment adorable, un enfant très gentil, un peu naïf, mais tellement attachant.

L'humour est omniprésent, j'ai beaucoup apprécié les échanges entre Satô et Takahashi.

Au niveau des illustrations, elles sont parfaites, très explicites et tout à fait délicieuses. Un très beau travail, et c'est ce qui fait tout le charme d’ailleurs, car l'humour de certaines scènes est renforcé par les illustrations.

Voilà, j'ai passé un bon moment, bien que court, mais tout de même agréable, sans prise de tête.

Une histoire douce, sans prétention, une délicieuse pose bisounours.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique : "Be with me"

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Une vie à t'attendre"