Chronique de "Slow Burn - Saison 1 : Protège-moi" de Maya Banks

NOTE : ♥♥♥♥♥


Auteur : Maya Banks
Editeur : Hugo New Roman
Sortie : 20 août 2015

Résumé :
Quand Tori, la petite sœur de Caleb Devereaux, est enlevée, ce fils d'une famille puissante met tout en œuvre pour la retrouver, y compris utiliser les dons de Ramie St Claire. 
Ramie a le pouvoir de se connecter aux victimes et de les localiser. Malheureusement, à chaque fois, elle ressent la même douleur physique et mentale que les jeunes femmes et y laisse une part d'elle-même. 
Le séduisant Caleb veut réparer ce qu'il a fait subir à Ramie lorsqu'elle a sauvé sa sœur. Il va en avoir l'occasion lorsque Ramie fait appel à lui, désespérée... 
Sa vie est devenue un enfer, elle est traquée par le psychopathe meurtrier qui a réussi à pénétrer son cerveau et la suit à la trace. 
Caleb va tout faire pour protéger la jeune femme dont il est tombé amoureux. Parallèlement, Ramie a décidé de reprendre sa vie en main, de ne plus subir et d'aider la police à neutraliser l'homme dont le pouvoir sur elle la détruit petit à petit. 
Mais rien ne se passe comme prévu, et l'amour qui unit Ramie et Caleb risque de les détruire à tout jamais...



*** MON AVIS ***

Un thriller palpitant, suffocant, mêlé de romance et de paranormal.

Encore une fois, j'ai adoré ce récit de Maya Banks. Sa plume est toujours aussi addictive pour moi.

L'histoire de Caleb et Ramie est angoissante, surprenante. Ils devront affronter un être monstrueux et très intelligent, qui fera tout pour capturer Ramie et jouera avec ses nerfs et son moral jusqu'au bout, jusqu'au point de non retour. Son plan est diaboliquement affreux, et finalement cet amour qui réunis Caleb et Ramie, qui éclos à peine, risque bien de se retourner contre eux et les séparer à jamais, car la mort n'est pas bien loin.

Caleb est un personnage autoritaire, puissant, sûr de lui. Il protège sa famille de tout son cœur. Lorsqu'il se rend compte de ce qu'il a fait subir à Ramie, ce que ça lui provoque, les répercussions, il se prend de remords et souhaite réparer son préjudice coûte que coûte, même si rien n'est effaçable. Alors quand Ramie le contact car elle a besoin d'aide, il sera présent et fera de son mieux pour la protéger. C'est un homme honnête, droit. Il sait ce qu'il veut. Mais quand Ramie entre dans sa vie, c'est tout son univers bien rodé, fait de protection et d'autorité qui bascule. Car face à la détresse de celle-ci, il se sent bien impuissant, et le danger atteint un tel niveau, bien au-delà de ce qu'il peut concevoir, que la peur, la frustration et le doute s'installe en lui.

Ramie est une jeune femme fragile, douce, gentille, le cœur sur la main, qui pense aux autres avant de penser à elle-même. Sa vie n'est que douleur et tristesse. Elle n'a pas de famille, personne à aimer. Alors quand le psychopathe qui la traque atteint des sommets infranchissables pour elle, elle ose demander de l'aide à Caleb, la seule personne qu'elle connaisse. Et même si celui-ci lui a fait subir une chose atroce, elle ne peut s’empêcher de compter sur lui.

Tout au long du récit, le tension monte crescendo pour arriver à un final explosif. Un final qui laisse des traces.

Le côté psychologique est poussé à fond dans cette histoire, et nous montre la complexité d'un esprit comme celui de Ramie, mais aussi de celui du psychopathe. Il nous montre l'horreur et les atrocités commises.

Ramie aura bien du mal à se faire accepter par les frères et la sœur de Caleb, pour diverses raisons, personne ne sera vraiment tendre avec elle.

La relation entre Caleb et Ramie évolue tout au long du roman, et peu à peu, la confiance s'installe, l'amour aussi. Mais les événements poussent Ramie à regretter d'avoir fait appel à Caleb pour l'aider.

J'ai beaucoup apprécié ma lecture, ce mélange de suspense, de romance et de paranormal fut un délice pour mon cerveau. Plus nous avançons dans notre lecture, plus les sensations s'intensifient, la peur nous enveloppe, et l'impensable arrive. Les scènes d'amour entre Caleb et Ramie viennent adoucir ce récit sombre, une clarté de tendresse et de douceur dans ce sombre panorama.

L'écriture est fluide, concise, juste, nous emportant tantôt dans les doutes de Caleb, tantôt dans l'esprit tortueux et fou du psychopathe, tantôt dans les méandres de l'esprit de Ramie, par lequel nous ressentons sa souffrance, sa détresse et son impuissance à vivre toutes ces atrocités. Les émotions sont une véritable randonnée vers des sommets dangereux, pour nous conduire vers une descente vertigineuse.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Les lendemains avaient un goût de miel"