Chronique de "Jerry et Gary : Souviens toi de moi" de VD Prin

NOTE : ♥♥♥♥



Auteur : VD Prin
Editeur : VD Prin
Sortie : 24 octobre 2014

Résumé :
Quand ils se rencontrent, Jerry et Gary ont le coup de foudre. Ils sont jeunes, amoureux et leur relation prend un tour plus sensuel. Tout les rapproche. Gary possède un ranch et Jerry est en deuxième année d’études de vétérinaire. La vie serait parfaite, si Gary n'était pas affublé d'un frère homophobe. Tim ne supporte pas la relation des deux jeunes gens. Un soir, avec deux copains, ils s'en prennent à Jerry. Celui-ci tombe dans le coma, et à son réveil, il ne se souvient plus de son agression, de ses agresseurs et surtout, il a oublié les six merveilleux mois qu'il a passé avec Gary. Ils vont se retrouver quelque années plus tard. L'amour sera t-il assez fort pour permettre aux deux jeunes hommes de se retrouver, de reconstruire ce qui faisait leur couple et surtout d'oublier les traumatismes du passé ?



*** MON AVIS ***

Une histoire bouleversante, où l'amour et la douleur sont omniprésents.

La rencontre et l'amour entre Gary et Jerry est aussi rapide qu'un éclair. Ils se sont trouvés et se sont aimés de suite. Leur amour est sans vague et au sommet, bien que le frère homophobe de Gary soit une ombre pesante au tableau. Quand ce dernier apprend pour son jumeau et Jerry, c'en est trop, il ne supporte pas, et ce qui arrive par la suite est horrible et très difficile à soutenir au moment de notre lecture. La scène de l'agression que subi Jerry est tout simplement épouvantable, et par les mots percutants de l'auteur, bien choisi, bien dosé, j'ai eu l'impression de ressentir toute la douleur en même temps que Jerry.

A la suite de ce drame, l'amour entre Jerry et Gary n'existe plus, tout du moins du point de vue de Jerry puisque celui-ci ne se souviens pas du tout de cette période heureuse avec son bien-aimé.

Commence alors une douloureuse période pour Gary, ou celui-ci doit oublier Jerry, bien que cela soit impossible. Il doit le laisser se reconstruire, réapprendre à vivre. Il en souffre énormément, mais surtout ressent une énorme culpabilité face à ce qui est arrivé à Jerry.

Par un heureux miracle, pas si innocent, les deux hommes se rencontrent à nouveau. Ils refont connaissance, et petit à petit se reconstruisent, bien que Jerry ne se souvienne toujours pas.

Au fil de notre lecture, nous voyons combien Gary est affecté. Et surtout, nous voyons sa détresse et ses contradictions émotionnelles face  au moment où Jerry retrouvera la mémoire. Son esprit est un amas de souffrance, mais aussi une part d'égoïsme, car il a tellement peur de perdre à nouveau Jerry qu'il arrive à en souhaiter que celui-ci ne se souvienne jamais. Il a tellement peur qu'il le rejette une fois qu'il saura. Et...ce jour arrive.

Un très bon récit, qui vous fait ressentir une montagne d'émotion, dont plusieurs scènes qui m'ont tirées quelques larmes. J'ai souffert pour nos deux héros, à des degrés divers, certes, mais leur souffrance, que ce soit physique ou morale, m'a été pénible. J'ai tremblé pour eux. J'ai compris Gary face à son sentiment de peur de rejet, mais surtout cette culpabilité qui le suit depuis cette agression, cette impuissance face à ce qui est arrivé. Jerry est un homme courageux, fort, qui réussi à se reconstruire malgré l’horreur qu'il a subi. Mais il sent comme un manque au fond de lui, quelque chose qu'on lui a enlevé, et dont il a besoin pour être complètement lui-même.

Les personnages secondaires, comme les parents respectifs de Jerry et Gary, sont vraiment de belles personnes, bien que parfois j'ai trouvé qu'ils étaient à la limite de l'envahissement personnelle chez leur enfant. Mais ils seront présents tout du long pour les aider et les soutenir, pour les guider, bien que parfois certains choix ne soient pas les meilleurs.

L'écriture est fluide, tantôt douce et romantique, tantôt dure et implacable, nous plongeant dans les abîmes d'une agression terrible, très détaillée, puis, le soleil revient, et nous sommes alors plongé dans l'émerveillement de la découverte du corps, du rapprochement, de la douceur, de la sensualité, en plein cœur de l'amour.

Un beau roman, qui mêle émotion, amour, amitié, famille, avec quelques touches d'humour. Un roman qui nous fait zigzaguer émotionnellement. Deux personnages forts et fragiles à la fois, tiraillés entre leur amour et leur peur. La fin nous laisse avec la découverte d'un personnage intriguant : Loïc, dont vous pouvez retrouver l'histoire avec : "Loïc et Damien".

Merci pour ce beau récit, qui m'a quelques peu tourmenté, mais d'une si grande beauté.



Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Les lendemains avaient un goût de miel"