Chronique de "Amoureux d'un Highlander - Tome 1 : Jacques et Keir - Troublant Highlander" de VD Prin

NOTE : ♥♥♥♥♥/5 *** COUP DE ♥ ***


Auteur : VD Prin
Éditeur : auto édition
Sortie : 10 décembre 2015

Service Presse Auteur

Résumé :
Jacques De Beauchesne, médecin et deuxième fils de comte, accompagne sa sœur Amélie en Écosse, où elle a été promise à Keir Mac Leod, héritier du laird du clan du même nom. Jacques, opposé à cette union, est ravi lorsqu’il constate que la magie n’opère pas entre les deux fiancés. En revanche, il se sent attiré et troublé par l’insupportable Keir. De son côté, Keir, qui ne souhaite pas se marier, est enchanté de voir que la jeune Amélie semble trouver son frère cadet, Duncan, à son goût. Tout va donc pour le mieux, si ce n’est l’émoi mal venu qu’il ressent pour le médecin français. Pourtant, tout en cet homme l’énerve au plus haut point, car il déploie une incroyable propension à lui donner l’impression de n’être qu’un sauvage idiot et sans cervelle. L’improbable se produit ! Jacques et Keir cèdent à l’attirance insensée qui les pousse inexorablement l’un vers l’autre. Au quinzième siècle, période trouble où « les bougres » étaient brûlés sur la place publique, leur amour semble voué à l’échec. Alors, entre raison et passion, ce qu’ils voudraient et ce qu’ils peuvent faire... ils devront faire des choix.


*** MON AVIS ***

Un roman difficile à quitter jusqu'au mot FIN, très agréable à la lecture, et qui nous entraîne dans les affaires de cœur de Keir, un Highlander puissant, fort, quelque peu agaçant et parfois rustre, mais tellement attachant au final.

Le résumé est impeccable, juste pour vous donner ce qu'il faut afin d'attiser votre curiosité et votre envie. Et pour parfaire le tout, vous avez une couverture très alléchante, qui vous donne tout de suite le ton !

Nous suivons avec plaisir la vie de Keir et sa rencontre avec Jacques. Ces deux-là se connaissent déjà, et par le passé, Keir fut déjà troublé par cet homme. Alors quand il le voit débarquer aujourd'hui, tout ce qu'il pensait avoir enfoui au fond de lui refait surface. Cette frustration va se manifester par une humeur de chien, exécrable, qui plonge nos deux protagonistes dans des joutes verbales succulentes, tantôt drôles, tantôt blessantes. Keir et Jacques possèdent tous deux un caractère fort, déterminé. Au fil des pages, cette attirance entre les deux se concrétise, nous entraînant avec eux dans leurs premiers émois. Cependant, suite à quelques malentendus, nous verrons nos deux hommes se faire la guerre et se déchirer à nouveau. Cette histoire d'amour est belle, authentique. Une histoire d'amour en plein cœur d'une époque où cela était interdit, condamné.

Keir est un highlander sûr de lui, de sa séduction et ne s'en prive pas avec les femmes. Lorsqu'il revoit Jacques, son appréhension face à ses ressentis d’antan refait surface et l’entraîne dans une spirale infernale, faite de débauche, d'énervement, de moquerie. Après avoir résisté autant qu'il le pouvait, notre beau guerrier succombe aux charmes et à la gentillesse de Jacques. Keir se révèle alors être un amant généreux, doux, tendre et gentil. Etre aux côtés de Jacques le fera évoluer moralement, et lui apportera le véritable amour, celui qui balaie tout sur son passage.

Jacques est médecin, à l'écoute des autres, et aux petits soins pour sa sœur, Amélie. Dès qu'il revoit Keir, son cœur fond. Cependant, il ne se fait pas trop d'illusions. Et quand tous les deux capitulent, Jacques est le plus heureux des hommes, mais il n'ignore pas le rang de Keir, et se doute bien que tout cela finira un jour. Il est gentil, intelligent, courageux, patient.

Ce roman, ce n'est pas que Keir et Jacques, c'est aussi tous les personnages secondaires et toute une histoire qui nous tient en haleine jusqu'au bout.
J'ai bien aimé la construction du père de Keir, Douglas, un homme assez contradictoire, un homme juste, mais qui fera beaucoup souffrir nos amoureux, surtout Jacques. Tantôt il sera complice avec notre couple, tantôt il souhaitera les séparer. Son geste, à la fin du roman, m'a ému au plus haut point. Je ne m'y attendais pas du tout, et là, je me suis rendue compte que cet homme était bon et honnête avec lui-même.
Les autres personnages gravitant autour de nos héros sont tous importants, ils ont chacun leur caractère propre, bien trempé, et nous apporte tantôt du rire, tantôt de l'émotion, tantôt de l'agacement. Ils forment un tout qui confère à cette histoire un ensemble complet.

Au fil de notre lecture, le récit prend de la consistance, le danger arrive, et avec lui les blessures, le sang, la peur, la souffrance.

Pour connaitre tous les détails de ce livre palpitant, je vous conseille de la lire.

La plume de l'auteur est fluide, le langage de l'époque respecté : bravo d'ailleurs pour cet exercice. Une plume qui vous transporte dans un récit étoffé, avec des personnages attrayants et attachants, une plume qui nous décrit des scènes d'amour intenses et sincères, sans aucune vulgarité ou brusquerie. 

En bref, ce roman m'a complètement conquise, je me suis attachée à Jacques et Keir, deux hommes aux caractères marqués et tellement fascinants, qui se retrouvent à lutter et à ruser pour vivre leur amour si passionnel, qui souffrent aussi de leurs malentendus. J'ai été conquise également par les autres protagonistes, tous indispensables à leur manière. Un récit qui m'a happée du début à la fin, qui m' a fait rire, sourire, qui m'a secoué par moment, qui m'a touché. Et cette fin...quelle fin ! : sublime, parfaite et étonnante.

Un joli coup de cœur pour un roman où l'auteur a su mêler avec brio humour, force et amour. Tout ceci raconté dans une langue bien de cette époque, adaptée aux personnages et à leurs lieux.

Merci


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique : "Be with me"

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Une vie à t'attendre"