Chronique de "Le Trio Infernal - Episode 3 : Fêtes, déboires et fan-attitude" de Julie Forgeron

NOTE : ♥♥♥♥/5


Auteur : Julie Forgeron
Editeur : Editions Laska
Sortie : 10 décembre 2015

Service Presse

Résumé :
C’est la rentrée. Antton déménage à Montpellier pour y suivre des études de médecine, et Sophia ne peut s’empêcher d’angoisser. Leur relation survivra-t-elle à l’éloignement ? Une prof d’histoire-géo au lycée peut-elle rivaliser avec l’attrait d’une nouvelle vie d’étudiant ?
Des épreuves l’attendent également du côté professionnel. D’abord, elle doit composer avec une collègue des plus antipathiques. Puis, alors que les fêtes de fin d’année approchent, c’est un élève qui lui cause de l’inquiétude...


*** MON AVIS ***

Pour ce troisième épisode, une très jolie conclusion sur l'"histoire de Sophia.

Nous retrouvons Sophia à la veille de sa rentrée scolaire où son excitation à reprendre son poste et son angoisse face au départ d'Antton, pour ses études, se disputent son moral.

Au fil des pages, la peur de Sophia face à la vie étudiante d'Antton se révèle juste, mais surtout, en parallèle, nous sommes spectateurs de ses difficultés face à ses collègues qui lui mettent des bâtons dans les roues.

Sophia se révèle fragile face à la situation avec son amoureux, et dépitée avec le comportement de ses collègues.

Dans cet épisode, nous suivons donc ses craintes,  ses angoisses, qui s'accumulent au fil de notre lecture. J'ai eu peur pour son couple, j'ai eu de la peine pour elle.

Antton m'a touché à la fin, par sa déclaration et son honnêteté. Et encore une fois, les amis de Sophia seront d'un grand soutien.

L'auteur a réussi, une fois de plus,  à m'embarquer avec régal dans la suite des aventures de Sophia, dans sa vie amoureuse compliquée , dans sa complicité avec ses deux meilleurs amis, et dans sa capacité à relever la tête, ne pas se laisser abattre.

Antton et Sophia sont très amoureux, mais leur amour peut-il supporter cette distance et cette vie d'étudiant faite de beuverie ? Chose que Antton semble particulièrement apprécier ?

A vous de lire pour le découvrir, votre cœur va faire des petits bonds d'angoisse !

En tout cas, vous ne serez pas déçu. La plume de l'auteur reste fluide, fraîche, les émotions sont au rendez-vous, ainsi que quelques fou-rire, car l'humour réussi à trouver sa place dans ce flot d’événements pas toujours très heureux qui s'accumulent.

Un bon moment de lecture, avec une couverture toujours très belle et en adéquation avec le thème.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Les lendemains avaient un goût de miel"