Chronique de "Un nouveau départ" de Clémence Lucas

*** ÉMOUVANT ***





Auteur : Clémence Lucas
Editeur : Reines-Beaux
Sortie : 13 juillet 2016

Résumé :
Cassandra Lacour est une jeune femme au lourd passé. À vingt-deux ans, elle entre dans la vie active en faisant un stage chez Design & Co, entreprise dirigée d'une main de maître par Noah Beckham, à qui la vie sourit. Chaque nuit, ses vieux démons la hantent dans son sommeil et, chaque matin, elle s'efforce de vivre avec un fardeau insupportable. Pourtant très proche de son frère Mattéo et de son amie Barbara, elle n'a jamais réussi à se confier et n'accorde sa confiance à personne. Néanmoins, son charismatique patron va bouleverser sa vie, fissurant peu à peu la carapace qu'elle s'était forgée au fil des années. La vie l'a abattue, mais Cassie a décidé de se relever. Trouvera-t-elle son salut dans les bras de Noah, pourra-t-elle prendre un nouveau départ ?



~ MON AVIS ~

Ce roman est captivant du début à la fin. Dès les premières pages, je me suis laisser embarquer dans la vie de Cassandra Lacour, jeune femme brillante, au lourd passé, dont la vie s'apparente plus à de la survie. Lors de son stage chez Design & Co, la rencontre avec son patron va tout bouleverser : sa vie, son futur, son mal-être, ses cauchemars, ses rêves.

Cassandra est un personnage très intéressant. Elle est dotée d'une force et d'un courage hors norme, d'une intelligence sans égal dans son travail, cependant, les horreurs de son passé la laisse très méfiante, lui jouant parfois de mauvais tours.

Noah, son patron, est un homme énigmatique dès le départ, il est également juste, prévenant, attachant et tellement gentil.

Cette histoire est vraiment sublime, j'ai beaucoup aimé la direction prises par les événements, du début à la fin il y a des révélations, des rebondissements. La façon dont est construit le livre est excellente, car petit à petit, au fil des pages, à mesure de ses cauchemars, vous allez découvrir quelques bribes de l'horreur vécu par Cassandra, juste ce qu'il faut pour vous titiller, pour vous pousser à lire encore et encore pour savoir, pour comprendre. La tension s’intensifie, et quand arrive enfin le moment tant attendu, et bien, je peux vous dire que ça fait mal, que c'est bouleversant, poignant. 

Le frère de Cassandra, Mattéo, fait partie intégrante du récit, il est touchant dans sa culpabilité, il est attendrissant dans sa protection, sa tendresse envers sa sœur.
Les autres personnages secondaires apportent une petite touche d'humour bienvenue, surtout Barbara, la meilleure amie de Cassandra. Et d'autres vous feront grincer des dents ! Quoi qu'il en soit, ils sont tous nécessaires à ce roman, apposant leur empreinte dans la vie de Cassandra.

La plume de l'auteur est fluide, agréable, douce et dure à la fois. Les mots, qui parfois vous percutent en plein cœur, choisit avec soin, apportent une tension à la limite du soutenable dans certaines situations, révélations. Les phrases défilent à toute vitesse et vous emportent dans un maelstrom d'émotions toutes plus différentes les unes des autres. Vous allez rire, sourire, lever les yeux au ciel. Vous allez être attendrie, dégoûté. Vous allez être en rage. Vous allez être sous le charme. Et jusqu'au bout, vous serez surprit par la force de Cassandra, son courage, sa détermination, par Noah, par sa vérité, ses aveux.

Je ne peux pas trop vous en raconter plus, car je ne veux pas faire un résumé plus étoffé que celui présenté en quatrième de couverture, qui est bien suffisant pour apporter juste le nécessaire à votre curiosité. Cependant, je dois vous dire qu'il faut vous lancer, que ce roman est vraiment addictif, bien construit, avec une histoire qui tient la route et qui vous étonnera jusqu'au mot fin.

En bref, j'ai adoré ce livre de Clémence Lucas (que j'ai eu la chance de rencontrer à la Japan Expo), une auteur que je ne connaissais pas. Le résumé m'a de suite apostrophée, ainsi que la couverture, sobre, mais tellement Cassandra, que je me suis jetée dessus pour au final le dévorer en un jour ! 
Le personnage de Cassandra est complexe, attachant. On a de l'empathie pour elle, on tremble avec elle, on souffre avec elle. Noah nous envoûte, nous passionne avec son aura mystérieuse, et les quelques passages introduit par l'auteur, racontés de son point de vue, nous offrent un impact de plus à son personnage, nous racontant l'essentiel sur son ressenti, ses pensées. J'ai beaucoup aimé aussi la musicalité du récit grâce aux chansons semées page après page, chansons essentielles à Cassandra, vous verrez pourquoi.

Un roman qui m'a séduite du début à la fin, avec de l'émotion, la révélation d'un drame qui nous tient en haleine jusqu'au bout, deux personnages principaux qui se découvrent, s'apprivoisent, un amour qui se construit petit à petit brisant toutes les barrières, repoussant l’horreur, pour se reconstruire, pour un nouveau départ.

Merci à Clémence Lucas pour ce superbe roman, et pour avoir réussi à me mettre la larme à l’œil !



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"