Chronique de "Les Loups de Riverdance - Tome 2 : Léo" de HV Gavriel



Auteur : HV Gavriel
Editeur : Milady
Sortie  : juillet 2015

Résumé :
Léo a bien grandi depuis que son père a abandonné son rôle d'alpha de la meute de Riverdance. À présent avocat, père d'une petite fille et divorcé, le jeune homme est écartelé entre ses rêves et la réalité, ses désirs et ses responsabilités. Difficile de choisir sa voie quand tant de gens attendent autant de vous. Cependant des enlèvements d'enfants métamorphes ne vont pas lui laisser le choix. Pas plus que sa rencontre avec Zacharie Blackhawke. Un bel indien sexy, arrogant et sauvage, qui va faire découvrir à Léo des facettes insoupçonnées de sa propre personnalité...



~ MA CHRONIQUE ~

Un très bon roman, même si parfois j'ai éprouvé un sentiment de longueur dans ma lecture, car la narration prime sur les dialogues. Cependant, tout ce que nous conte l'auteur est nécessaire à la compréhension des personnages, de l'histoire et de tout ce qui l'entoure.

Dans ce tome, nous entrons en plein cœur dans la meute de Riverdance et suivons Léo, le fils de Marcus et meilleur ami de Lucas.

Ce tome est plus calme, plus doux, à l'image de son personnage principal. Mais ne vous y trompez pas, car nous avons droit à du suspens, du danger, de la peur, le tout entremêlé à la relation de Léo et Zach.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Léo et ce que l'auteur en a fait. Son caractère et sa psychologie sont décortiqués et excellemment bien retranscrits. Nous ressentons toute sa pression, tous ses doutes, ses espoirs et ses joies. Son amour pour sa meute et pour sa fille est sans borne, profond.
Sa rencontre avec Zach va quelque peu le déstabiliser, et conjugué à tous ses devoirs, à ce qu'il s'impose parfois, il va commettre quelques maladresses qui feront de cette relation naissante un ensemble bancale, et qui feront de lui quelqu'un de terriblement humain, même si le loup n'est jamais loin.
Léo est doux, attentionné, toujours à l'écoute. Il est dévoué, volontaire, généreux, calme, tendre.
Il est montré sous tous ses aspects : père, amant, fils, membre de la meute...Beaucoup de rôles pour beaucoup de soucis et de responsabilités. Et si parfois il se perd lui-même, il peut compter sur son père pour être là, présent, l'aider, le soutenir, l'entourer de sa chaleur et de sa force.

Zach est un personnage ténébreux, énigmatique, provocateur, dur et solide. Cependant, sous cette façade rugueuse qu'il arbore si facilement, vous découvrirez un homme seul, blessé, un homme différent et attachant. A travers les yeux de Léo, l'auteur a réussi à nous le montrer tel qu'il est, avec ses imperfections, sa fragilité, sa vérité. J’ai aimé ses origines, ce qu'elles lui apportent et ce qui en découle.

J'ai apprécié de retrouver Marcus et Lucas, voir ce qu'ils sont devenus, leur évolution, les voir participer à ce tome. D'ailleurs, Madame l'auteur, j'ai eu une belle frayeur pour eux, j'ai pleuré, beaucoup. Je pense que je vous ai détesté à ce moment.

Nous découvrons aussi pas mal de personnages de la meute, ainsi que le monde des vampires. Je vous laisse les découvrir par vous-même. Je veux juste vous dire qu'ils ont tous un quelque chose d'attachant, de poignant.

Page après page, nous plongeons avec délice dans une histoire palpitante, effrayante, faite de danger, de sang, de réflexion, d'action, de combat.

L'histoire d'amour de Léo et Zach est belle, compliquée, faite de non-dit, de peur, de fierté, d'orgueil. Elle prend son temps et c'est beau. Au fil de l'enquête, elle évolue, elle se brise, se reconstruit, elle se révèle.
Ils auront du mal à exprimer leurs doutes, leurs sentiments.
Les scènes de sexe sont délicieuses à souhait, décrites avec passion et ardeur. Par contre, un certain mot trop de fois employé m'a quelque peu hérissé le poil, car je le trouve si froid, si impersonnel, dénué de sentiment, d'émotion (même si parfois il est nécessaire pour exprimer certaines situations)...mais heureusement, les gestes, les regards, décrits par l'auteur viennent carrément contredire ce mot, et reflète bien au final l'état d'esprit de Léo et Zach.

Les enfants sont omniprésents dans ce récit. Lily-Rose et Cody sont adorables, attachants, émouvants...Et Cody est si courageux....

Ce qui m'a marquée profondément, c'est la plume de l'auteur. Elle est fabuleuse, soutenue, fluide, parfaite, élégante. Elle sait manier les mots à la perfection, elle nous régale par la richesse et la diversité de son vocabulaire. Une plume qui vous procure pléthore d'émotion et de sensation et qui vous touche en plein cœur, dans n'importe quelle situation.

Un roman qui au fil des pages augmente en tension, en danger, en rythme. La fin est poignante, magnifique. Bref, un roman superbe.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Une vie à t'attendre"