Chronique : "Les papas de Violette"

*** TRÈS TENDRE ***


Auteurs : Emilie Chazerand & Gaëlle Souppart
Editions : Gautier-Languereau
Date de sortie : 8 mars 2017

Masse Critique Babelio

Résumé :
"C'est une maladie d'avoir deux papas ?
_N'importe quoi, dit Violette.
Mes papas, ils s'occupent trop bien de moi.
Je les aime tous les deux, et puis c'est tout."
Un bel album très tendre pour évoquer tout simplement les familles homoparentales.


~ MA CHRONIQUE ~

Un très joli album pour évoquer tout en douceur les familles homoparentales.
Le ton est adapté aux plus jeunes, avec des mots simples mais assez forts niveau émotions.
Les dessins sont parfaitement illustrés, très colorés, ils attirent l’œil tout en étant en adéquation avec la page que vous lisez, ce qui permet de mettre des images sur des mots.

J'ai beaucoup apprécié cette lecture qui change de mon registre habituel, puisque ce livre est destiné à la jeunesse. Cependant, j'ai été ravie de pouvoir le lire, c'est une très belle découverte.

Nous suivons la petite Violette, qui suite à une réflexion de ses petits camardes à l'école, nous fait part de son ressenti et de ce que ces deux papas représentent pour elle, ce qu'ils lui apportent. C'est très bien construit, très bien expliqué, assez émouvant même, puisque j'ai réussi à avoir le dessous des yeux humides...alors peut-être suis-je trop sensible, mais certaines paroles de Violettes sont vraiment touchantes.

Un format parfait pour les enfants, des phrases courtes, rythmées, avec des mots simples, compréhensifs. Un très bel ensemble qui donne envie de tourner les pages et de connaitre le fin mot de l'histoire.

Mes enfants ont 9 et 12 ans. Je vais leur faire lire cet album et reviendrais ici compléter ma chronique avec leurs avis.

En tout cas, à découvrir. Pour petits et grands !



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"