Chronique de "Un jour d'avance" de Matthieu Biasotto

NOTE : ♥♥♥♥



Auteur : Matthieu Biasotto
Éditeur : auto édition
Sortie : 11 juin 2014

Résumé :
À l'aube de l'enterrement de son frère, Elise traverse une période délicate. Elle est particulièrement sensible, à fleur de peau, dépressive et sous traitement médical. Son couple touche le fond. Elle assistera aux funérailles seule sous la contrainte de sa famille et prendra le train pour la rejoindre à Nice. A bord du convoi, sa vie bascule, un terrible accident menace le destin de centaines de voyageurs et elle est la seule à pouvoir tout arrêter. Elle tentera l'impossible pour éviter le pire. L'accident va la placer au centre d'une enquête palpitante dans laquelle tout l'accable : sa personnalité, ses troubles de l'humeur et les faits orientent l'investigation dans une course endiablée vers la vérité. Une mise en lumière entre intrigue intense, suspense viscéral et rebondissements savoureux. Lorsque les évidences nous mènent en bateaux, lorsque les signes ténus sont laissés pour compte, lorsque les faits s'effacent sous le poids des doutes, le piège se referme mais il est peut-être trop tard...


*** MON AVIS ***

Un très bon thriller, qui vous embarque dans une histoire complètement folle pour vous amener jusqu'à un final totalement surprenant.

Elise est une jeune femme en période de doute, de douleur, de deuil, face à la mort de son frère. La relation avec son fiancé Julien s'en ressent, celui-ci se sent impuissant face à tout ce qu'ils leur arrive, et pour cause, mais vous verrez pourquoi.

En partance avec sa cousine Rachel pour l’enterrement de son frère à Nice, auprès de ses parents, où Julien n'est pas le bienvenue, sa vie va basculer, à bord de ce train qui avance inexorablement.

Viendront se mêler à cette affaire un Capitaine de police et sa jeune Lieutenant, qui eux-mêmes verront leur histoire changer, leurs certitudes bousculées et leur amour confirmer.

Matthieu Biasotto nous transporte à travers une ambiance oppressante, une course contre la montre, où pleins de questions viennent nous tarauder. Il nous embarque, à travers ses mots, dans une histoire hallucinante, où le suspense règne en maître.

J'ai beaucoup apprécié chaque détail de ce roman, chaque descriptions, qui sont parfaites et nous mettent en condition, nous faisant ressentir tout un tas de frissons, d'angoisse, de questionnements.
Les descriptions des paysages, mais aussi des émotions des personnages sont presque poétiques, amenées avec justesse sans nous inonder.

L'enquête est bien menée sans nous laisser transparaître quoi que ce soit sur le dénouement final qui est vraiment surprenant. La détresse d'Elise face à son amour malmené pour Julien est touchante, sensible. J'étais triste pour eux.

J'ai beaucoup apprécié la construction de la fin du roman, qui nous dévoile tout de cette tragique aventure.

Et la toute fin m'a vraiment laissé interdite, et vous comprendrez à ce moment toute la signification du titre du roman, ainsi que sa couverture, soit dit en passant superbe.

En bref, j'ai passé un excellent moment de lecture avec ce polar qui sort des sentiers battus, une intrigue bien menée, du début à la fin, avec des mots justes, des frissons, de la peur, des descriptions minutieuses qui vous immerges totalement dans l'histoire,  et pleins de petits détails qui s’entremêlent pour au final vous révéler l'impensable. Un polar captivant, fait de rebondissements, de suspens et qui va crescendo.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Une vie à t'attendre"