Chronique de "Le Coeur en Balance" de Marie Sexton

NOTE : ♥♥♥♥♥/5 *** PETIT COUP DE ♥ ***


Auteur : Marie Sexton
Editeur : MxM Bookmark
Sortie : 20 novembre 2015

Résumé :
Levi Binder, barman à Miami, a deux passions : le surf et le sexe. Rejeté par sa famille mormone en raison de son homosexualité, Levi est bien décidé à vivre sa vie comme il l’entend. Tout change quand il rencontre Jaime Marshall, un kinésithérapeute.
Jaime est un grand solitaire, hanté par les horreurs de son passé et avec pour seul ami Dolly, sa fidèle chienne. Levi est son parfait opposé, intense, plein de vie. Jaime ne sait pas comment s’y prendre avec lui.
Malgré leurs différences, ils désirent tous deux quelque chose qu’ils ne peuvent atteindre qu’ensemble. Avec le massage comme thérapie et grâce à leur amour, ils pourront se guérir l’un l’autre et apprendre à concilier leur mode de vie avec leur famille religieuse.
 



*** MON AVIS ***

Un petit coup de cœur pour ce roman sublime, touchant, avec deux personnages terriblement attachants.

Levi est un jeune trentenaire qui aime le surf et le sexe, chose à laquelle il s'adonne régulièrement tous les weekends, dans son travail. Et même si sous ces airs il semble enjoué, sûr de lui et posé, il traîne une blessure : le fait que sa famille ne l'accepte pas vraiment comme il est.

Jaime est un jeune homme réservé, timide, renfermé, et hanté par ce qui lui est arrivé dans sa jeunesse, un drame qui a laissé des traces indélébiles et permanentes, des traces qui le font vivre en autarcie, dans la peur, l'angoisse et le doute. Son seul refuge est sa fidèle chienne, Dolly, et sa seule amie. Son travail : kiné.

Lorsque ces deux hommes se rencontrent, c'est leur vie qui va changer. Si au début, par la maladresse et les insistances de Levi, ils ne se parlent plus, ensuite, après quelques mises aux points et évidences, ils deviennent amis. Ils passent beaucoup de temps ensemble, apprennent à se connaitre, même si Levi se livre beaucoup plus que Jaime. Au fil des jours, une relation de confiance va s'installer. Levi prend conscience qu'il accorde une grande importance à être près de Jaime, et à prendre soin de lui.

Page après page, l'histoire prend forme, et nous découvrons la famille de Levi, cette famille qui l'aime, mais qui n'accepte pas son mode de vie, alors les incessantes disputes continues, l'énervement de Levi se manifeste, et tout part de travers. Si Levi a du mal à supporter que sa famille lui fasse toujours les mêmes remontrances, Jaime, lui, découvre à travers tout se monde, un apaisement, un cocon, chose qu'il n'a jamais vraiment eu.

Ce roman est un cheminement, un long cheminement de deux êtres qui se rencontrent et qui s'apaisent, qui s'apprivoisent, qui se donnent le courage de dépasser leur peur, la force d'oser avancer, la volonté de changer de comportement, mais cette rencontre, c'est aussi un amour qui naît doucement, petit à petit, qui prend le temps de grandir, qui commence comme graine, puis qui pousse, prend racine dans la confiance et dans la détresse, qui s'épanouit dans la joie de simple moments partagés, pour finir par éclore dans le bonheur et fleurir dans l'amour.

A travers ce récit, l'auteur nous raconte aussi la religion : Levi est mormon, ainsi que sa famille, mais elle ne fait l'apologie de rien du tout, au contraire, grâce à sa plume, elle nous dévoile une partie de cette religion, celle de la famille Binder, sans faire de sermon, sans donner de leçon, sans faire la moral. Elle nous donne des clés pour comprendre cet état d'esprit, cette conviction, et elle nous donne ainsi les raisons de comprendre la famille de Levi, sans les détester, puis, au fur et à mesure, elle réussi, avec ses mots, à donner un vrai sens à ces raisonnements qui au fil des pages deviennent une compréhension de la vie de Levi par sa famille, pas une acceptation, mais une compréhension, une réflexion intérieur de chaque membre de la famille pour réussir à comprendre Levi. Un moment particulier m'a touché : la confrontation entre le père de Levi et Jaime, ce moment où tout se bouscule dans la tête de ce père, qui par amour pour son fils, qui par la force du discours de Jaime, et par sa vérité sur lui, sur son passé, va écouter, va digérer, va cogiter.

La plume de l'auteur est délicate, tout son récit est d'une douceur incomparable, malgré les instants de doute, de peur, et toutes ces horreurs vécus par Jaime, ainsi que tout ce ressenti de la part de la famille de Levi envers ce qu'il est. Avec de petites choses comme la moto, le surf et le massage, elle arrive, grâce à des sensations, à faire partir nos héros dans un bonheur et une liberté sans égal, et à nous faire frissonner d'envie. Chacun de nos protagonistes trouvera en l'autre son salut, son espoir, son second souffle, sa force.

En bref, une histoire émouvante dont j'ai apprécié chaque page, chaque mot, chaque situation. J'ai adoré ce long parcours, vécu à deux, ensemble, cette découverte de la vie par Jaime, ce nouveau sentiment qu'éprouve Levi envers ce jeune homme fragile, sensible, tellement attachant, j'ai adoré chaque personnage, qui par leur âme, leur raisonnement, arrive à faire émerger l'autre, arrive à se procurer mutuellement cette force pour avancer, passer au-delà de tout ce qui les effraient et les fait devenir enfin eux, ce qu'ils sont. L'évolution de la famille de Levi est aussi fabuleuse à voir. Les moments d'évasion dans le surf, l'apprentissage pour Jaime, furent des instants tellement intimes, régénérants, que j'en ai ressenti chaque vibration, chaque sensation de liberté, de lâcher prise.

Si c'est un petit coup de cœur, c'est uniquement car à la fin, il m'a manqué un tout petit morceau d'eux, ce petit instant qui aurait fait vibrer mon cœur de mille papillons.

Un roman à découvrir, qui vous transportera dans une histoire somptueuse, émotive, tout en délicatesse et douceur, vous fera trembler parfois, souffrir un peu, sourire aussi avec des touches d'humour, découvrir cette religion qu'est celle de Levi, qui vous bercera par la douceur des mots et la justesse des propos, qui vous comblera par ses deux personnages principaux, Levi et Jaime, deux hommes complexes, chacun un peu blessé et brisé par leurs propres démons, mais réuni pour une seule et même chose : l'apaisement qu'ils ressentent au contact l'un de l'autre, cette présence rassurante, cette compréhension mutuelle et surtout un amour qui prend forme, le second souffle de la vie, un recommencement, une nouvelle voie : celle de leur cœur et de leur âme.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Une vie à t'attendre"