Chronique de "Ecris moi" de Maryrhage

NOTE : ♥♥♥♥♥



Auteur : Maryrhage
Editeur : auto-édition
Sortie : 28 juin 2015

Service Presse - Partenariat auteur

Résumé :
Il est enfermé. 
Elle est libre. 
Il est coupable.
Elle est innocente.
Ils s’écrivent.
Ils ne se connaissent pas, ne se sont jamais rencontrés et ne se verront sans doute jamais. Pourtant, la correspondance qu’ils vont entamer risque de tout bouleverser.



*** MON AVIS ***

Un court récit fait uniquement de correspondances.

Deux âmes qui se rencontrent par le biais de l'écriture, deux âmes qui se dévoilent, ou pas, deux âmes qui se trouvent, se complètent, se révèlent.

Je ne vous dévoilerai rien de l'histoire exacte, ce serait vous gâcher la surprise du récit, de ses rebondissements et de ses révélations.

J'ai beaucoup aimé cet échange épistolaire. Une femme, un homme, deux styles différents d'écriture, deux façons différentes de se livrer, d'aborder la vie, deux raisons différentes d'avoir entamer cette correspondance. Je trouve que la force des lettres est plus percutante qu'un face à face pour se dire les choses. On sent moins de gêne ou de culpabilité, on laisse nos émotions s'étaler au fil des mots, sans les retenir, sans les calculer.                                                                   

Mad et X, nos deux protagonistes, se découvrent petit à petit au fil de leurs lettres, parfois pas du tout, parfois beaucoup. On apprend à travers leurs mots un peu de chacun d'eux, de leurs vies, de leurs caractères, de leurs espoirs et leurs états d'âmes. Nous absorbons leurs frustrations, leur chagrin, regrets, mais aussi leurs attentes. Ils se titillent, disent ce qu'ils pensent sans tabou, leurs échanges en deviennent vitales, pour tous les deux.

Plus nous avançons dans la lecture de leurs lettres, et plus cela devient intense, intime. Nous sommes vraiment plongé au cœur de leurs ressentis, de leurs âmes. J'aime pouvoir percevoir ce que pense vraiment les personnages, et au travers de ce récit, c'est une sensation continue de pénétrer leur vie privée, les choses les plus personnelles. On se fait l'impression d'être des voyeurs.

Une très jolie histoire, qui a un début et une fin, qui a un sens, un vrai récit construit sur un échange épistolaire, et c'est ça qui fait la force de cette nouvelle, qui consolide les sentiments et les émotions ressenties, qui nous fait connaitre en profondeur nos deux personnages.
L'écriture est belle, fluide, elle glisse toute seule, et on se prend vite au jeu de lire ces lettres jours après jours, de voir où cet échange va amener Mad et X, jusqu'où eux, vont être capable d'aller.

Et j'ai adoré les post-scriptum à chaque fin de lettres, car ils évoquent bien plus que ce qu'il est écrit.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"