Chronique de "Mon Etoile" de Jeremy Henry





Auteur : Jeremy Henry
Editeur : auto-édition
Sortie : 31 août 2016

Service Presse Auteur

Résumé :
Début du 19ème siècle. Pierre est envoyé en mission diplomatique par Napoléon au Japon. Il devra y passer trois ans, au Palais Impérial, afin de perfectionner ses connaissances en astronomie. Cette folle aventure lui redonnera le goût de vivre.



~ MON AVIS ~

Je dois dire que c'est la première fois que j'ai un avis mitigé sur un roman de cet auteur.

Alors tout d'abord, l'histoire est agréable, car elle est simple à lire, le récit titille notre curiosité, nous poussant à aller jusqu'au bout de notre lecture, voulant savoir ce qui advient de ce couple atypique qui n'aurait jamais dû se rencontrer.

J'ai trouvé que Pierre avait deux facettes, j'ai eu l'impression d'avoir à faire à deux personnalités différentes. Nous avons son côté rêveur, tête dans les étoiles, puis, nous découvrons un homme qui sait commander, qui a la tête sur les épaules, autoritaire. Mais il reste une personne douce, gentille.
Au début du roman, c'est un homme déprimé que l'on découvre, mais qui va évoluer lors d'une rencontre peu agréable avec Yôichirô.

Yôichirô m'a paru un peu lisse, trop dans l'abandon de soi pour Pierre. C'est une personne un peu rustre aussi, mais ceci est dû à son statut de samouraï. Malgré cela, c'est un homme qui sait se montrer tendre, courageux, déterminé pour ce qu'il désire et pour celui qu'il aime. Il sera prêt à tous les sacrifices.

Page après page, nous découvrons deux univers différents, entrecoupé par un voyage des plus difficile et agréable. Votre lecture vous entraînera au Japon pour vous ramener en France. Deux paysages différents, deux coutumes différentes. Les descriptions du voyage, des habits, us et coutumes sont délicieuses et vous permettent de vous évader.

Vous verrez que Pierre et Yôichirô mènent une folle aventure où l'amour viendra s'immiscer, progressivement, mais surement. Alors aussi, j'ai un peu regretté la rapidité de Pierre, son revirement de situation par rapport à ses sentiments pour Yôichirô. J'aurai souhaité plus de développement, d'explications. Et même si Pierre a une personnalité assez complexe au final, j'en aurais désiré d’avantage, d'avantage de lui, de ses ressentis, de ses envies.
Et justement, au niveau de cette relation amoureuse, plusieurs petites choses m'ont dérangée et m'ont manquée. Je ne peux pas trop vous dire quoi, de peur de spoiler l'histoire. Mais ceci n'engage que moi et mon cœur de midinette.

Par contre mon gros bémol, c'est au niveau du langage. Certes, la plume de l'auteur est toujours fluide, agréable, douce et dure quand il le faut, avec des mots justes et beaux pour les descriptions, des mots qui vous transportent dans l'univers, l'ambiance. Cependant, donc, mon gros bémol, c'est que pour moi le langage n'est pas adapté à l'époque de cette histoire. Nous sommes au début du 19ème siècle, il y a l'Empereur au Japon, et Napoléon en France. Et bien, pour moi, le langage correspond à un langage de maintenant, et pas à celui de cette époque. En fait, la seule référence qui m'a indiquée sur l'époque, hormis les personnages "royaux", c'est la description des vêtements et quelques autres détails. Après cela ne m'a pas dérangé outres mesures dans ma lecture, mais du coup, il y a un décalage entre le récit et l'époque.

Bref, un roman quand même agréable à lire, avec un Pierre qui renaît, qui s'ouvre doucement à la vie, qui efface peu à peu sa douleur, une belle histoire qui vous emporte dans un périple dangereux et savoureux, avec une belle représentation des lieux, le tout ponctué de scènes de sexe exquises, sensuelles. Les personnages secondaires viennent apporter une touche supplémentaire au récit, une aide ou une trahison à nos personnages, et constituent d'autres histoires d'amour, qui viennent s’entremêler à celle principale. J'ai beaucoup aimé le personnage de Shin, mystérieux et attirant à la fois. Quelques passages m'ont fait frissonner, d'autres m'ont attendris, ou encore fait sourire.
Un livre pleins de rebondissements, de complots, d'amitié, de fraternité et d'amour, le tout en trois parties, qui se déroule sur plusieurs années.

Et mon petit plus sera pour l'épilogue : j'ai adoré ! 

Voici donc mon ressenti pour ce nouveau roman de Jeremy Henry. 
Maintenant, à vous de vous faire votre propre avis, et de découvrir pourquoi ce titre !

Une très jolie couverture d'ailleurs, sobre et parfaite.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"